Chapitre 14 - Christianisme, Eglises et Cultes
                 Le développement du Christianisme
                 Cérémonies du culte
                 Le Clergé
                 Communion et Messe
                 Le Baptême
                 Souvenir des morts
                 Symboles matériels, crucifix et reliques
                 Vénération des Saints
                 Fêtes ou festivités religieuses
                 La présence de Dieu en dépit de cultes erronés

Chapitre 15 - Pseudo-Chrétiens, Enseignements erronés de l'Eglise et anomalies
                 Chrétiens de nom
                 Agnostiques et fanatiques religieux
                 Falsifications de la Doctrine de Jésus-Christ et leurs conséquences
                 Evolutions erronées et irrégularités dans la Chrétienté

III. LE TEMPS DE L'EGLISE CHRETIENNE

Chapitre 14 - Christianisme, Eglises et Cultes

Le développement du Christianisme           

1. Apres mon départ au Second Temps, mes apôtres poursuivirent mon œuvre, et ceux qui suivirent mes apôtres continuèrent leur tâche. Ils étaient les nouveaux paysans, les cultivateurs de ce champ préparé par le Seigneur, fécondé par son sang, ses larmes et sa parole, cultivé au moyen du travail des douze premiers et aussi par leurs successeurs. Mais, au fil du temps, de génération en génération, les hommes allèrent mystifier ou fausser mon œuvre et ma doctrine.

2. Qui dit à l'homme qu'il pouvait façonner mon image? Qui lui dit de me représenter gisant sur la croix? Qui lui dit qu'il pouvait façonner l'image de Marie, la forme des anges ou le visage du Père? Ah Hommes de peu de foi qui, pour pouvoir palper ma présence, avez dû matérialiser le spirituel.

3. Jésus fut l'image du Père; l'image du Maître, ses disciples. Au Second Temps, je déclarai: "Qui connaît le Fils, connaît le Père". Ce qui veut dire que le Christ, qui parlait en Jésus, était le propre Père. Seul le Père pouvait façonner sa propre image.

4. Après ma mort en tant qu'homme, je me manifestai en vie aux yeux de mes apôtres, pour qu'ils reconnaissent que J'étais la vie et l'éternité et que, matériellement ou immatériellement, je resterai présent parmi vous. Tous les hommes ne le comprirent pas et, pour ce motif, sombrèrent dans l'idolâtrie et le fanatisme. (113, 13-17)

5. J'avais dit à la femme de Samarie: Celui qui boira cette eau que Je donne n'aura plus jamais soif. Aujourd'hui, Je vous dis: si l'humanité avait bu de cette eau vivante, elle ne connaîtrait pas tant de misère en son sein.

6. L'humanité ne persévéra pas dans mon enseignement et préféra faire usage de mon nom pour créer des religions selon son interprétation et sa convenance. J'abolis les traditions et lui enseignai la Doctrine de l'amour, et aujourd'hui vous venez à Moi pour me présenter des rites inutiles et des cérémonies qui ne sont en rien bénéfiques pour l'esprit. S'il n'y a aucune spiritualité en vos œuvres, il ne peut y avoir de vérité et ce qui ne contient pas de vérité ne parvient pas à votre Père.

7. Lorsque cette femme samaritaine ressentit que la lumière de mes yeux lui pénétrait au fond du cœur, elle me dit: "Seigneur, vous les juifs dites que Jérusalem est le lieu de prédilection où il faut adorer notre Dieu". Alors, Je m'adressai à elle en ces termes: "Femme, en vérité Je te dis que se fait proche l'instant où vous n'adorerez pas le Père sur ce mont, ni à Jérusalem, comme vous le faites à présent. Le temps se rapproche en lequel on adore le Père en esprit et en vérité, parce que Dieu est Esprit.

8. Ceci est ma Doctrine de tous les temps. Rendez-vous compte que, ayant la vérité devant vos yeux, vous n'avez pas voulu la voir. Comment pourrez-vous la vivre sans la connaître? (151, 2-5)

Cérémonies du culte           

9. Si vous aimez, vous n'aurez pas besoin de cultes matériels ni de rites, parce que vous porterez la lumière qui illumine votre temple intérieur, devant lequel se briseront les vagues de tous les tourments qui pourraient vous fouetter et se détruiront les ténèbres de l'humanité.

10. Ne profanez plus ce qui est divin, parce qu'en vérité je vous dis que vous vous montrez très ingrats devant Dieu, lorsque vous vous adonnez à ces pratiques externes que vous avez héritées de vos premiers frères et en lesquelles vous vous êtes fanatisés.

11. Voyez l'humanité désorientée, parce que les grandes religions qui se nomment chrétiennes accordent davantage d'importance au rituel et à l'aspect extérieur qu'à ma propre Doctrine. Cette parole de vie que je scellai par des actions d'amour et le sang sur la croix ne vit déjà plus dans le cœur des hommes. Elle est emprisonnée et muette dans les vieux livres couverts de poussière. Vous avez là une humanité qui ne connaît ni comprend ni ne sait imiter le Christ.

12. C'est pour cela que J'ai peu de disciples en ce temps; ceux qui aiment leur frère, ceux qui souffrent, ceux qui soulagent la douleur d'autrui, ceux qui vivent dans la vertu et la prêchent par l'exemple, ceux-là sont les disciples du Christ.

13. Celui qui, tout en connaissant ma Doctrine, la cache ou la fait connaître seulement du bout des lèvres et non avec le cœur, celui-là n'est pas mon disciple.

14. Je ne suis pas venu chercher en ce temps des temples de pierre pour y être représenté; je viens chercher des esprits, des cœurs, et non des atours matériels. (72, 47-50)

15. Tant que les religions restent plongées dans leur sommeil et ne rompent pas leur routine, il n'existera aucun réveil dans l'esprit, ni de connaissance des idées spirituelles; et par conséquent, il ne pourra y avoir de paix entre les hommes, la charité n'apparaîtra pas et la lumière ne pourra briller pour résoudre les graves conflits humains. (100, 38)

Le Clergé           

16. Comme vous ignorez ce qu'est la véritable paix, vous vous contentez d'y aspirer et tentez par tous les moyens possibles et en toutes les formes imaginables d'atteindre une quelconque quiétude, des commodités et des satisfactions; mais jamais ce qui est vraiment la paix de l'esprit. Moi je vous dis que seule la conquiert l'obéissance du fils envers la volonté de son Seigneur.

17. Il manque, dans le monde, des personnes sachant bien expliquer ma parole, de bons interprètes de mes enseignements; pour cela, l'humanité, s'appelant encore chrétienne, vit retardée spirituellement, parce qu'il n'y a personne qui l'ébranle avec ma véritable Doctrine, personne ne cultive son cœur avec l'amour que Je vins enseigner aux hommes.

18. Jour après jour, en des murs, des églises et des temples, l'on prononce mon nom et l'on répète mes paroles, mais personne ne vibre, personne ne se bouleverse de leur lumière, parce que les hommes en ont confondu le sens. La plupart pensent que la vertu de la parole du Christ consiste à la répéter maintes et maintes fois machinalement, sans comprendre qu'il n'est pas nécessaire de la prononcer, mais bien de l'étudier, la méditer, la mettre en pratique et la vivre.

19. Si les hommes savaient rechercher l'essence en la parole du Christ, à chaque fois, ils la découvriraient nouvelle, fraîche, vivante et palpitante, mais ils ne la connaissent que superficiellement et, ainsi, ne peuvent ni ne pourront s'en alimenter.

20. Pauvre humanité, perdue entre les ténèbres alors que si proche de la lumière, pleurant anxieusement alors que la paix est à sa portée! Mais ils ne peuvent contempler cette divine lumière parce que certains leur ont bandé les yeux, sans pitié. Moi qui vous aime vraiment, je viens vous aider en vous écartant des ténèbres et en vous prouvant que tout ce que je vous dis en ce temps-là fut valable pour tous les temps et que vous ne devez considérer cette divine parole comme une ancienne doctrine, dépassée. Parce que l'amour, qui fut l'essence de tout mon enseignement, est éternel et, en lui, réside le secret de votre salut, en cette ère de confusions, d'immense amertume et de passions effrénées. (307, 4-8)

21. Je reprouve ceux qui prêchent une foi aveugle, une foi sans connaissance, une foi acquise au moyen de craintes et de superstitions.

22. N'écoutez pas les paroles de ceux qui attribuent à Dieu tous les maux qui frappent l'humanité, toutes les plaies, famines et pestes, en les appelant châtiments ou colère de Dieu. Ceux-là sont les faux prophètes.

23. Eloignez-vous d'eux parce qu'ils ne me connaissent pas et veulent enseigner aux hommes comment est Dieu.

24. Vous avez ici le fruit de la mauvaise interprétation que l'on a donnée aux écritures des temps passés, dont on n'a pas encore trouvé la trace du langage divin tout au fond du langage humain, avec lesquelles furent écrites les révélations et les prophéties. Beaucoup s'en vont parler de la fin du monde, du jugement dernier, de la mort et de l'enfer, sans connaître un atome de la vérité. (290, 16-19)

25. Vous en êtes déjà à la Troisième Ere, et l'humanité accuse encore un retard spirituel. Ses ministres, théologiens et pasteurs spirituels révèlent bien peu de la vie éternelle, et parfois rien du tout. Je leur révèle aussi les mystères de mon arcane et je vous demande: "Pourquoi les taisent-ils? Pourquoi craignent-ils de réveiller l'esprit en état de léthargie des hommes?" (245, 5)

26. Ma doctrine vous enseigne un culte parfait, spirituel et pur à l'égard du Père, parce que l'esprit de l'humanité est arrivé, sans s'en rendre compte, au seuil du temple du Seigneur, où il entrera pour sentir ma présence, écouter ma voix au travers de sa conscience et me voir en la lumière qui descend sur son esprit.

27. Le vide que les hommes ressentent dans leurs diverses religions en cette époque, est dû au fait que l'esprit a faim et soif de spiritualité; les rites et les traditions ne lui suffisent pas; il est anxieux de connaître ma vérité. (138, 43-44)

Communion et Messe           

28. Jamais Je ne suis venu enveloppé de mystère devant les hommes. Si je vous ai parlé au sens figuré pour vous révéler ce qui est divin ou représenter l'éternel sous quelque forme matérielle, je l'ai fait pour que vous me compreniez mais, si les hommes se limitent à adorer des formes, objets ou symboles, en lieu et place de rechercher le sens de ces enseignements, il est naturel qu'ils stagnent pendant des siècles et voient des mystères en toute chose.

29. Depuis les temps du séjour d'Israël en Egypte, quand mon sang fut représenté par celui d'un agneau, il y eut des hommes qui vécurent seulement de traditions et de rites, sans comprendre que ce sacrifice fut une image spirituelle du sang que le Christ viendrait répandre pour vous donner la vie éternelle. D'autres, croyant s'alimenter de mon corps, mangent des pains matériels, lorsque j'offris le pain à mes disciples, au Cénacle, ce fut pour leur faire comprendre que celui qui considère l'essence de ma parole comme un aliment, se serait alimenté de Moi.

30. Combien peu nombreux sont ceux qui en réalité peuvent comprendre mes divines leçons et ce petit nombre est constitué de ceux qui les analysent avec l'esprit. Mais, tenez en compte que Je ne vous ai pas apporté toute la divine révélation en une seule fois, si ce n'est que Je vous l'ai expliquée à chacune de mes leçons. (36, 7-9)

31. Le cœur de ces multitudes est empli de bonheur, parce qu'elles savent que, face à leur esprit, se trouve le banquet céleste, où les attend le Maître pour leur donner à manger et à boire, le pain et le vin de la vie éternelle.

32. La table à laquelle Jésus, en ce temps-là, se réunit avec ses apôtres, fut un symbole du Royaume des Cieux. Là se trouvait le Père entouré de ses enfants, là il y avait les nourritures représentant la vie et l'amour. La voix divine vibrait, son essence était le concert universel et la paix qui y régnait était la paix qui existe dans le Royaume de Dieu.

33. Vous avez essayé de vous purifier en ces aubes en pensant que le Maître allait vous apporter en ses paroles, un nouveau testament. Il en est ainsi: aujourd'hui je vous concède que vous vous souveniez du pain et du vin par lesquels je représentai mon corps et mon sang, mais je suis aussi venu vous dire qu'en ce nouveau temps, vous ne trouverez cet aliment que seulement dans l'essence divine de ma parole. Si vous recherchez mon corps et mon sang, vous devriez les chercher dans le caractère divin de la création, parce que Moi, Je suis seulement Esprit. Mangez de ce pain et buvez de ce vin, mais remplissez aussi mon calice; je souhaite boire avec vous, je suis assoiffé de votre amour.

34. Portez ce message à vos frères et apprenez que le sang, bien qu'il soit la vie, n'est qu'un symbole de la vie éternelle qui est l'amour véritable. Par vous, je commence à illuminer l'humanité de mes nouvelles révélations. (48, 22-25)

35. Je vous apporte la paix et un nouvel enseignement. Si mon sacrifice du Second Temps abolit le sacrifice de victimes innocentes que vous immoliez sur l'autel de Jéhovah, aujourd'hui l'aliment de ma parole divine a fait en sorte que vous cessiez de représenter mon corps et mon sang par le pain et le vin de ce monde.

36. Tout esprit qui voudra vivre devra s'alimenter de l'Esprit Divin. Celui qui écoute ma parole et la sent en son cœur s'est alimenté en vérité; il n'a pas seulement mangé mon corps et bu mon sang, mais il a aussi consommé de mon Esprit pour s'alimenter.

37. Quel est celui qui, après avoir goûté cet aliment céleste, me cherchera à nouveau dans les corps et les formes taillés par les mains des hommes?

38. De temps à autre, Je viens effacer des traditions, rites et formes et laisse seulement en votre esprit la Loi et l'essence de mes enseignements. (68, 27)

Le Baptême           

39. Peuple, en ce temps-là, Jean, appelé également le Baptiste, baptisait par l'eau ceux qui croyaient en sa prophétie. Cet acte était un symbole de la purification du péché originel. Il disait aux multitudes qui arrivaient jusqu'au Jourdain pour y écouter les paroles du précurseur: C'est ici que je vous baptise par l'eau, mais Celui qui vous baptisera avec le feu du Saint-Esprit est déjà en chemin.

40. De ce feu divin naquirent tous les esprits, ils surgirent propres et purs, mais en chemin ils se sont tachés du péché qu'entraîne la désobéissance, le feu de mon Esprit vient à nouveau se répandre sur eux pour détruire leur péché, effacer leurs taches et leur rendre leur pureté originale.

41. Si ce baptême spirituel, au lieu d'être compris comme la purification que l'homme atteint par le biais d'un acte de profond repentir devant son Créateur, vous le convertissiez en un rite et vous vous conformiez du symbolisme d'un acte, alors Je vous dis certainement que votre esprit n'atteindra rien du tout.

42. Celui qui agit de la sorte vit encore aux temps du Baptiste, et c'est comme s'il n'eut pas cru en ses prophéties ni en ses paroles qui traitaient du baptême spirituel, du feu divin par lequel Dieu purifie et rend éternels ses enfants dans la lumière.

43. Jean appelait les hommes quand ceux-ci étaient devenus adultes, pour verser sur eux ces eaux, symbole de la purification. Ils arrivaient à lui lorsqu'ils étaient déjà conscients de leurs actes et pouvaient déjà manifester leur volonté de persévérer sur le chemin du bien, de la droiture et de la justice. Voyez comment l'humanité a préféré pratiquer l'acte symbolique de la purification par le biais de l'eau, au lieu de la véritable régénération par le repentir et du propos ferme de la correction qui naissent de l'amour pour Dieu. La cérémonie n'implique aucun effort. Par contre, purifier le cœur et lutter pour demeurer dans la limpidité entraîne un effort pour l'homme, une veille et jusqu'à un sacrifice. C'est pour cette raison que les hommes ont préféré couvrir leurs péchés avec l'apparence, en se limitant à l'accomplissement de cérémonies, actes et rites, qui n'améliorent en rien leur condition morale ou spirituelle, puisque la conscience n'intervient pas.

44. Disciples, c'est la raison pour laquelle je ne veux pas qu'il y ait de rites entre vous, afin d'éviter que, dans leur accomplissement, vous n'oubliiez ce qui véritablement atteint l'esprit. (99, 56-61)

45. Je suis Celui qui envoie les esprits s'incarner, en accord avec la loi de l'évolution et, en vérité Je vous dis que ce ne seront pas les influences de ce monde qui me feront modifier mes plans divins, parce que ma volonté s'accomplira au-dessus de toutes les ambitions de pouvoir.

46. Chaque être humain a une mission sur la Terre, son destin est tracé par le Père et son esprit oint par ma charité. C'est en vain que les hommes organisent des cérémonies et oignent les petits enfants; certes, Je vous dis qu'à aucun âge matériel les eaux ne purifieront l'esprit de ses manquements à ma Loi. Et si Je vous envoie un esprit immaculé de tout péché, de quelle tache les ministres des religions du baptême le purifient-ils?

47. Il est temps que vous compreniez que l'origine de l'homme n'est pas un péché, mais que sa naissance est le résultat de l'accomplissement d'une loi naturelle, loi que non seulement l'homme respecte, mais aussi toutes les créatures qui constituent la nature. Comprenez bien que j'ai dit l'homme et non son esprit. L'homme a mon autorité pour créer des êtres semblables, quant aux esprits, ils jailliront seulement de Moi.

48. Croître et se multiplier est la loi universelle; de même que les astres surgirent d'autres astres plus grands, que la semence se multiplia, et jamais Je n'ai dit qu'en cela ils avaient péché ou offensé le Créateur. Pourquoi vous autres, en respectant ce commandement divin, devriez-vous, ensuite, être qualifiés de pécheurs? Comprenez bien que l'accomplissement du respect de la loi jamais ne pourra tacher l'homme.

49. Ce sont les bas instincts, le libertinage, le vice et la luxure qui tachent l'homme et éloignent l'esprit du chemin de l'évolution, parce qu'ils s'opposent tous à ma Loi.

50. Etudiez et analysez en profondeur jusqu'à ce que vous découvriez la vérité. Ainsi cesserez-vous de qualifier de péché les commandements du Créateur de la vie et vous pourrez alors sanctifier l'existence de vos enfants par l'exemple de vos bonnes actions. (37, 18-23)

Souvenir des morts           

51. Les hommes sont conservateurs de leurs traditions et coutumes; il est bien qu'ils gardent un souvenir impérissable des êtres qui sont descendus au tombeau et qu'ils soient attirés par l'endroit où ils ont déposé leurs restes; mais s'ils approfondissaient davantage le sens réel de la vie matérielle, ils se rendraient compte qu'au moment de la désintégration de ce corps, celui-ci retourne, d'atome en atome, aux divers royaumes desquels il est formé et que la vie poursuit son déroulement.

52. Mais l'homme, au fil des temps, à cause de son manque d'étude du spirituel, a créé une chaîne de cultes fanatiques à la matière. Il tente de rendre impérissable la vie matérielle et oublie l'esprit qui est celui qui, en réalité, possède la vie éternelle. Qu'ils sont encore bien loin de comprendre la vie spirituelle!

53. Maintenant vous savez qu'il est inutile de porter des offrandes en ces lieux, où une pierre tombale qui dit " mort ", devrait plutôt dire " désintégration et vie ", parce que même, la Nature est en pleine floraison, même la terre est le sein fécond et inépuisable de créatures et espèces de toutes sortes.

54. Lorsque ces leçons seront comprises, l'humanité saura attribuer sa place au matériel et son importance au divin. Alors disparaîtra le culte idolâtre des temps passés.

55. L'homme doit reconnaître et aimer son Créateur, d'esprit à Esprit.

56. Les autels sont de noirs crêpons et les tombes une preuve de démonstration d'ignorance et d'idolâtrie. Moi, Je vous pardonne toutes vos fautes, mais il me faut en vérité vous réveiller. Mon enseignement sera compris et le temps viendra où les hommes changeront les offrandes matérielles par des pensées bien plus élevées. (245, 16-21)

Symboles matériels, crucifix et reliques           

57. Au cours du Premier Temps, vous connaissiez les symboles: Le tabernacle ou sanctuaire qui contenait l'arche où étaient conservées les tables de la loi. Après que ces symboles eurent accompli leur mission, ma volonté les effaça de la terre, les cacha de la vue des hommes afin que le monde ne sombre pas dans l'idolâtrie, mais je laissai, écrite dans la conscience de mes serviteurs, la signification et l'essence de ces leçons.

58. Au Second Temps, après que le sacrifice du Christ fut consommé, je fis disparaître le plus grand des symboles du christianisme: la croix, en même temps que la couronne, le calice et tout ce qui pouvait être objet d'une adoration fanatique de la part de l'humanité. (138, 36)

59. L'humanité vit Jésus souffrir et son enseignement et son témoignage sont crus par vous. Pourquoi persister de le crucifier en vos sculptures? Ne vous a-t-il pas suffi de l'exhiber, des siècles durant, comme la victime de votre méchanceté?

60. Au lieu de me rappeler les tourments et l'agonie de Jésus, il vaut mieux que vous me rappeliez sa résurrection, pleine de lumière et de gloire.

61. Parfois, en regardant vos images qui me représentaient sous la forme de Jésus crucifié, certains pensèrent qu'il s'agissait d'un homme faible, lâche ou timide, sans penser que Je suis Esprit et que je vins éprouver ce que vous appelez sacrifice et que Moi J'appelle devoir d'amour, en tant qu'exemple pour toute l'humanité.

62. Lorsque l'on est Un avec le Père, aucune arme, force ou supplice ne peuvent faire fléchir; mais, si en tant qu'homme je souffris, saignai et mourus, ce fut dans le but de vous livrer mon sublime exemple d'humilité.

63. Les hommes n'ont pas compris la grandeur de cette leçon et partout lèvent l'image du crucifié, ce qui constitue une honte pour cette humanité, qui, sans amour ni respect à l'égard de Celui qu'elle prétend aimer, continue de le crucifier et de le blesser quotidiennement en blessant le cœur de ses frères, pour lesquels le Maître donna sa vie. (21, 15-19)

64. Je ne vous jugerais pas si vous faisiez disparaître, de la Terre, jusqu'à la dernière croix qui reflète votre foi chrétienne et qu'en échange vous substituiez ce symbole par l'amour véritable des uns envers les autres; parce qu'alors votre foi et votre culte extérieur se convertiraient en culte et foi de l'esprit, et c'est ce que J'attends de vous.

65. Si, du moins, vos cultes et vos symboles avaient la force d'empêcher vos guerres, de ne pas vous faire sombrer dans le vice, et de maintenir la paix entre vous! Mais, voyez de quelle manière vous faites fi de tout ce que vous proclamez sacré; voyez comment vous piétinez ce que vous avez eu de divin.

66. Il vaudrait bien mieux, Je vous le répète, n'avoir aucun temple, aucun autel ni symbole ou image sur toute la Terre; mais que vous sachiez prier avec l'esprit, que vous sachiez aimer votre Père et croire en Lui sans avoir besoin de représentants, et que vous vous aimiez comme je vous l'ai enseigné dans ma Doctrine. Alors, vous seriez sauvés, vous marcheriez sur le chemin tracé par les empreintes de mon sang, empreintes par lesquelles je vins sceller la vérité de mes enseignements. (280, 69-70)

Vénération des Saints           

67. Je vous donne ces leçons parce que vous avez transformé l'esprit de nombreux justes en divinités, auxquelles vous adressez des requêtes et que vous adorez comme s'il s'agissait des dieux. Ô humanité, que d'ignorance! De quelle manière les hommes peuvent-ils juger la sainteté et la perfection d'un esprit? En considérant seulement ces actions humaines?

68. Je suis le premier à vous dire d'imiter les bons exemples que vos frères ont écrits par le biais de leurs actions, de leur vie, de leur vertu, et lorsque vous vous souvenez d'eux, je vous dis aussi d'attendre leur aide spirituelle et leur influence. Mais, pourquoi leur édifiez-vous des autels qui n'ont d'autre utilité que d'offenser l'humilité de leurs esprits? Pourquoi se créent-ils des cultes autour de leur mémoire comme s'ils furent la Divinité, en les disposant à la place du Père que vous oubliez pour adorer vos frères? Combien douloureuse a été pour eux la gloire qu'ici vous leur avez octroyée!

69. Que savent les humains de mon jugement à propos de ceux qu'ils appellent saints? Que connaissent-ils de la vie spirituelle de ces êtres ou de la situation que chacun s'est forgée devant le Seigneur?

70. Que personne n'imagine qu'avec ces révélations, je vienne effacer de votre cœur les mérites que mes serviteurs ont accomplis parmi l'humanité; tout au contraire, je veux que vous sachiez que la grâce qu'ils ont trouvée en Moi est grande et que je leur concède, aussi par vos oraisons; mais il est impérieux que vous annihiliez votre ignorance, de laquelle proviennent le fanatisme religieux, idolâtrie et la superstition.

71. Si vous sentez que l'esprit de ces êtres flotte dans votre vie, confiez en eux qui font partie du monde spirituel, afin qu'ensemble, eux et vous unis sur le chemin du Seigneur, vous consommiez l'œuvre de fraternité spirituelle, cette œuvre que je considère le résultat de tous mes enseignements. (115, 52-56)

Fêtes ou festivités religieuses           

72. En ce jour où, dans un grand vacarme, les foules accourent à leurs églises pour célébrer l'instant où la gloire s'ouvrit pour me recevoir, Je vous dis que tout cela n'est qu'une tradition pour impressionner le cœur de l'humanité. Ce ne sont que des rites qui, aujourd'hui, matérialisent ma divine passion.

73. Ne suivez pas cette tendance d'ériger des autels et des symboles, ne représentez pas de faits sacrés, et ne faites pas usage d'habits spéciaux pour vous distinguer, car tout cela est le culte de l'idolâtrie.

74. Invoquez-Moi avec le cœur, rappelez-vous mon enseignement et imitez mes exemples. Offrez-Moi le tribut de votre résolution et vous sentirez les portes de la gloire s'ouvrir pour vous recevoir.

75. Fuyez les représentations fausses et profanes que l'on fait de Moi et de ma passion, parce que personne ne pourra me représenter; vivez mes exemples et mes enseignements; celui qui se conduira ainsi aura représenté son Maître sur la terre. (131, 11-13 et 16)

76. Humanité, ces jours où vous commémorez la naissance de Jésus, c'est quand vous laissez la paix envahir votre cœur et que vous ressemblez à une famille unie et heureuse.

77. Je sais que tous les cœurs n'éprouvent pas un bonheur sincère au moment de se rappeler ma venue au monde en ce temps-là, bien peu nombreux sont ceux qui se livrent à la méditation et au recueillement, de sorte que la joie soit intérieure et que la fête du souvenir se célèbre dans l'esprit.

78. Aujourd'hui, comme en tous temps, les hommes ont fait des commémorations des fêtes profanes et des prétextes pour rechercher les plaisirs des sens, très éloignés de ce que doivent être les jouissances de l'esprit.

79. Si les hommes consacraient ce jour à l'esprit, en méditant dans l'amour divin, qui s'exprima par le fait de me faire homme pour vivre avec vous et qui fut la plus grande preuve, certes, je vous dis que votre foi resplendirait au plus haut de votre être, et serait l'étoile qui vous montrerait le chemin qui mène à Moi. Alors, votre esprit serait saturé de bonté de telle manière que, à chaque pas, vous déborderiez de charité, consolation et tendresse envers les nécessiteux. Vous vous sentiriez davantage frères, pardonneriez avec le cœur à ceux qui vous ont offensé, vous vous sentiriez saisis de tendresse à la vue des déshérités, de ces enfants sans parents, sans toit et sans amour. Vous auriez une pensée pour les peuples sans paix, où la guerre a détruit tout le meilleur, le noble et le sacré de la vie humaine. Alors, l'oraison jaillirait, limpide, vers Moi, pour me dire: "Seigneur, quel droit à la paix avons-nous, quand nous avons tant de frères qui souffrent intensément?"

80. La réponse que Je vous adresserais serait la suivante: "A présent que vous avez ressenti la douleur de vos frères, que vous avez prié et fait preuve de charité, réunissez-vous dans votre foyer, prenez place à votre table et jouissez de cette heure bénie, parce que J'y serai présent, ne craignez pas d'être contents si vous savez qu'en ce même instant il y en a beaucoup qui souffrent, puisque je vous dis en vérité que, si votre allégresse est saine, une haleine de paix et d'espérance s'en détachera qui s'en ira flotter comme un nuage d'amour au-dessus de ceux qui en ont besoin".

81. Que personne ne pense que je vienne effacer de votre cœur la fête la plus pure que vous célébrez dans l'année, lorsque vous commémorez la Nativité de Jésus. Je viens seulement vous enseigner à donner au monde ce qui lui appartient, et à l'esprit ce qui est de l'esprit, parce que si vous avez tellement de fêtes pour célébrer les faits humains, pourquoi ne laissez-vous pas cette fête à l'esprit, afin que celui-ci, converti en enfant, s'approche pour m'offrir son présent d'amour, afin qu'il acquière la simplicité des bergers pour m'adorer et l'humilité des sages pour courber la tête et présenter sa science devant le propriétaire de la véritable Sagesse?

82. Je ne viens pas pour retenir la liesse qui, ces jours-ci, enveloppe la vie des hommes. Il ne s'agit pas seulement de la force d'une tradition en ce que ma charité vous touche, ma lumière vous illumine et mon amour, à l'image d'un manteau, vous couvre. Vous sentez alors votre cœur plein d'espérance, de bonheur, de tendresse, de nécessité de donner quelque chose, de vivre et d'aimer, mais ces sentiments et ces inspirations, vous ne les laissez pas toujours s'exprimer avec leur vraie élévation et pureté, vous débordez de joie pour les plaisirs du monde, sans laisser que l'esprit, qui fut la raison de la venue au monde du Rédempteur, vive cet instant, pénètre en cette lumière, se purifie et se sauve, parce que ce Divin Amour qui se fit homme est éternellement présent sur le chemin de chaque être humain, afin qu'en lui, il trouve la vie. (299, 43-48)

La présence de Dieu en dépit de cultes erronés           

83. Comme l'homme se trouve matérialisé, il doit me chercher au travers du culte matériel, et comme les yeux de son esprit ne sont pas ouverts, il lui faut se forger mon image, pour me voir. Comme il ne s'est pas sensibilisé spirituellement, toujours il exige de Moi prodiges et preuves matérielles pour pouvoir croire en mon existence et me pose des conditions pour me servir, m'aimer et, en échange de ce que Je lui donne, lui aussi me donnera quelque chose. Ainsi je vois toutes les églises, toutes les religions, toutes les sectes que les hommes ont créées sur la surface de la Terre, elles sont enveloppées dans le matérialisme, le fanatisme et l'idolâtrie, la mystification, l'adultère et les profanations.

84. Qu'est-ce que J'en retiens? Seulement l'intention. Que me parvient-il de tout cela? La nécessité spirituelle ou corporelle de mes enfants, leur atome d'amour, leur nécessité de lumière. Voilà ce qui m'arrive et Moi, je suis avec tous. Je ne vois pas les églises, ni les formes, ni les rites. Je viens à tous mes enfants d'égale manière. Je reçois leur esprit dans la prière, Je l'approche de mon giron pour le serrer contre moi, pour qu'il sente ma chaleur et que cette chaleur soit un stimulant et un attrait sur son chemin de vicissitudes et d'épreuves. Mais, ce n'est pas parce que Je sais recevoir la bonne intention de l'humanité, que je dois la laisser demeurer éternellement dans les ténèbres, enveloppée dans son idolâtrie et son fanatisme.

85. Je veux que l'homme se réveille, que l'esprit s'élève jusqu'à Moi et qu'en s'élevant il puisse voir la véritable splendeur de son Père, oubliant les fausses splendeurs des liturgies et des rites. Je souhaite qu'en réussissant sa vraie élévation, il se régénère, s'émancipe de ses misères humaines et puisse dominer la matérialité, les passions et les vicissitudes; se retrouvant même afin qu'il ne dise jamais au Père qu'il est le mauvais ver de la terre, afin qu'il prenne conscience que le Père le créa à son image et à sa ressemblance. (360, 14-16)

86. Il existe de nombreuses religions sur la Terre et, dans leur majorité, la foi en Christ en est le ciment; cependant, elles ne s'aiment pas les unes les autres ni ne se reconnaissent entre-elles en tant que disciples du Divin Maître.

87. Ne croyez-vous pas que si les unes et les autres avaient compris ma Doctrine, elles l'auraient appliquée à la pratique en apportant la réconciliation et la paix aux peuples? Mais il n'en fut rien. Toutes ont maintenu leurs distances des autres, éloignant et divisant spirituellement les hommes, lesquels se considèrent comme des ennemis ou des étrangers. Chacun recherche les moyens et les arguments pour démontrer aux autres que c'est lui qui est le détenteur de la vérité et que les autres sont dans l'erreur; mais aucun n'a la force ni le courage de lutter pour l'unification de tous; aucun ne manifeste sa bonne foi pour découvrir qu'en chaque croyance et chaque culte existe une part de vérité. (326, 19-20)


Chapitre 15 - Pseudo-Chrétiens, Enseignements erronés de l'Eglise et anomalies

Chrétiens de nom           

1. Une grande partie de cette humanité se nomme chrétienne et le Maître vous dit: Si vous étiez véritablement chrétiens, vous auriez déjà vaincu le reste des hommes avec votre amour, votre humilité et votre paix; mais ma Doctrine, léguée depuis le Second Temps, n'est pas ancrée dans le cœur de l'humanité, elle ne palpite ni ne fleurit dans les œuvres des hommes mais est conservée dans des livres poussiéreux, et Moi je ne suis pas venu pour parler de livres.

2. En guise de livre Je vous livrai ma vie, ma parole et mes œuvres, ma passion et ma mort en tant qu'homme et ceci est la raison pour laquelle la plus grande partie de l'humanité, se prétendant chrétienne, ne bénéficie de la paix ni de la grâce du Christ, parce qu'ils ne l'imitent pas et qu'ils ne mettent pas sa Doctrine en pratique. (316, 5)

3. Ecoutez-Moi, disciples, afin d'arracher de votre entendement de vieilles croyances. La Chrétienté se divisa en sectes qui ne s'aiment pas entre-elles qui humilient, déprécient et menacent leurs frères avec de faux jugements. Moi je vous dis que ce sont des chrétiens sans amour, par conséquent ils ne sont pas chrétiens parce que le Christ est Amour.

4. Il y en a qui représentent Jéhovah comme un vieillard plein de défauts humains, vindicatif, cruel et plus terrible que le pire de vos juges sur la Terre.

5. Je ne vous dis pas cela pour que vous vous moquiez, mais dans le but de purifier votre concept de l'amour divin. Vous savez, à présent, de quelle manière vous m'avez adoré dans votre passé. (22, 33-35)

6. Comment est-il possible que les peuples, qui se nomment chrétiens, se détruisent par la guerre et prient même avant de s'en aller tuer leurs frères, m'implorant de leur donner la victoire sur leurs ennemis? Ma semence peut-elle exister là où, au lieu d'amour existe la haine, et où la vengeance remplace le pardon? (67, 28)

7. Je déclare à tous les hommes de distinctes croyances et religions qu'ils n'ont pas su comment gérer les richesses matérielles pour accorder aux choses de l'esprit la place qui lui correspondait. S'ils avaient respecté mes lois, d'ici ils seraient déjà en train de voir la silhouette de la terre promise et écouter l'écho des voix de ses habitants.

8. Vous dites croire en mon existence et avoir la foi en ma Divinité; vous dites aussi que s'accomplisse ma volonté et, en vérité, je vous dis: Que votre foi et votre conformité en regard de ce que Je dispose sont maigres! Mais Je viens encourager en vous la véritable foi pour que vous soyez forts sur le chemin que je vous ai tracé. (70, 12-13)

9. Aujourd'hui, je ne viens pas vous demander votre sang, ni que vous sacrifiiez votre vie; ce sont l'amour, la sincérité, la vérité et le désintérêt que je vous demande.

10. C'est de cette manière que je vous endoctrine et vous enseigne en préparant, avec ces principes, les disciples de ma divinité en ce Troisième Temps, parce que je vous vois observer avec indifférence l'évolution du monde; et vous, vous ne savez pénétrer le cœur de l'humanité, là où il existe tant de misère et de douleur.

11. Il existe une grande inégalité, puisque je vois des hommes auxquels seule manque la couronne pour qu'ils se nomment rois, et je vois des sujets qui sont de véritables esclaves. C'est à partir de là que la lutte s'est initiée. Parmi ces hommes enrichis dans le monde, nombreux se prétendent chrétiens, mais Moi, je vous affirme qu'en réalité ils connaissent à peine mon nom.

12. Ceux qui ne voient pas leur prochain en les autres, ceux qui accumulent des richesses et s'emparent de ce qui appartient à d'autres, ceux-là ne sont pas des chrétiens, parce qu'ils ne connaissent pas la charité.

13. Viendra la lutte entre le spirituel et le matériel et l'humanité participera dans cette lutte. Quelle amertume devra-t-elle souffrir pour en arriver à faire triompher la justice! (222, 43-45)

Agnostiques et fanatiques religieux           

14. Je vous dis qu'il est préférable d'être pleins d'incertitudes et de négations, que pleins de fausses affirmations et de mensonges que vous faites passer pour des vérités. Il vaut mieux la négation sincère qui naît du doute ou de l'ignorance, que l'affirmation hypocrite d'une fausseté. Mieux vaut le doute propre, affamé de compréhension, que l'intime conviction de n'importe quel mythe. L'incertitude désespérée, qui à grands cris réclame la lumière, est préférable à la rigidité fanatique ou idolâtre.

15. À l'heure actuelle, partout abondent les incroyants, les méfiants et les amers. Ce sont des rebelles qui, très souvent, voient plus clair que les autres, qui ne ressentent pas le ritualisme et que les affirmations qu'ils ont écoutées de ceux qui dirigent les hommes spirituellement n'ont pas convaincues; parce que toutes ces théories compliquées n'emplissent pas leur coeur assoiffé d'eaux pures, pour apaiser leur angoisse.

16. Ceux que vous considérez rebelles, font souvent preuve, dans leurs questions, d'une plus grande lumière que ceux qui, se considérant sages ou grands, y répondent. Ils sentent, voient, touchent, entendent et comprennent plus clairement que beaucoup de ceux qui se prétendent maîtres en leçons divines. (248, 12)

17. Que la vérité est diaphane et simple! Combien claire et simple est la spiritualité! Cependant, qu'il est difficile de comprendre pour qui s'obstine dans les ténèbres de son fanatisme et de ses traditions. Son esprit ne peut concevoir qu'il existe quelque chose de plus qu'il ne sache, son cœur résiste à renoncer à ce qui, pour lui, a constitué son Dieu et sa Loi: La tradition et le rite.

18. Croyez-vous que Je déteste ceux qui s'entêtent à ne pas voir ma vérité? Non, mes enfants, ma charité est infinie, et c'est précisément ceux-là que je cherche pour les aider à sortir de leur captivité, afin qu'ils s'extasient en contemplant la lumière. Je leur réserve les épreuves nécessaires pour leur réveil à la foi. Il ne s'agira pas d'épreuves hors de leur portée, mais de leçons sagement adaptées à chaque esprit, chaque vie et chaque homme.

19. De là même, de ces cerveaux obscurs, de ces cœurs malades de fanatisme religieux et d'ignorance, vous verrez surgir les grands et fervents soldats de la vérité, parce que lorsqu'ils se libèreront de leurs chaînes, de leurs ténèbres pour voir la lumière, ils ne pourront contenir leur joie et clameront bien haut que Je suis revenu pour sauver le monde, en l'élevant au véritable Royaume par l'entremise de l'échelle de la spiritualité. (318, 48-50)

Falsifications de la Doctrine de Jésus-Christ et leurs conséquences           

20. Je vous livre ma parole avec la même essence que celle avec laquelle je m'adressai à vous au Second Temps, et je suis venu vous rappeler un grand nombre de mes enseignements que vous aviez oubliés, ou desquels vous vous êtes éloignés en raison d'interprétations erronées de vos ancêtres.

21. Vous mettiez tellement mal en pratique ma Doctrine, que Je puis vous dire que vous aviez créé un chemin complètement distinct au mien, mais auquel vous prêtiez le même nom. Personne en dehors de Moi ne pouvait vous sortir de votre erreur, par des paroles de vie, d'amour et de vérité.

22. Pour cela, à présent que vous écoutez, analysez et comprenez ma parole qu'en vous, se fera la lumière. C'est le moment idéal que j'ai choisi pour vous dire en toute clarté que la réincarnation de l'esprit existe, que depuis le commencement de l'humanité, elle est la lumière de justice et d'amour divin, sans laquelle vous ne pourriez progresser sur le long chemin du perfectionnement de l'esprit. (66, 63-65)

23. Les religions ont révélé bien peu à l'humanité en ce qui concerne l'esprit, mais elles se réveilleront rapidement de leur léthargie et celles qui, en vainquant scrupules et craintes, découvriront à l'humanité la vérité qu'elles ont cachée, seront bénies. Je les illuminerai de la lumière de mon pardon, ma grâce et ma sagesse.

24. Lorsque l'humanité reconnaîtra que les religions n'existent pas uniquement pour permettre aux hommes de vivre moralement sur la Terre, mais bien qu'elles aient pour mission de conduire l'esprit vers sa demeure éternelle, alors elle aura franchi un grand pas sur le sentier de son évolution spirituelle. (109, 15-16)

25. Après mon séjour parmi les hommes en tant que Jésus, je me suis toujours approché de ceux qui, comme soldats ou apôtres, vinrent pour confirmer ma doctrine par leur œuvres et pour empêcher que l'humanité ne dénature mes enseignements; mais beaucoup de sourds et aveugles, interprétant ma parole de manière imparfaite, divisèrent leurs opinions, créant, de la sorte, une grande variété de sectes. Et, si les hommes sont divisés spirituellement, comment pourront-ils s'aimer les uns les autres, conformément au plus grand précepte de ma loi?

26. C'est pour cela que je vous dis que cette civilisation n'est qu'apparente, parce que les hommes eux-mêmes la détruisent. Tant que l'humanité n'édifiera pas un monde sur les fondations de ma loi de justice et d'amour, elle ne pourra jouir de la paix et de la lumière de l'esprit, vertus sur lesquelles elle créerait et forgerait un véritable monde d'élévation, tant sur les plans spirituel, que scientifique et moral. (192, 17)

27. Seuls la régénération et l'idéal de perfectionnement pourront vous faire reprendre le chemin de la vérité.

28. Ceux qui, se considérant les interprètes de la Loi de Dieu, vous disent que votre perversité et votre rébellion déclencheront en vous d'infernales souffrances et que Dieu vous pardonnera et vous emportera en son Royaume, seulement par le fait de démontrer de votre repentir en blessant et torturant votre chair et de Lui présenter des offrandes matérielles, Je vous dis, en vérité, que ceux-là sont dans l'erreur.

29. Où irez-vous, humanité, menée par ceux que vous considérez comme de grands maîtres des révélations sacrées et que, Moi, je considère confondus dans l'erreur? Pour cela je viens vous sauver avec la lumière de cette Doctrine, qui vous fera évoluer sur la voie de mon amour. (24, 46-47)

30. Les hommes ont caché la véritable essence de mon enseignement pour vous montrer un Christ qui n'est même pas l'image de celui qui vint mourir pour vous faire vivre.

31. Aujourd'hui, vous êtes en train de vivre le résultat de votre éloignement du Maître qui vint vous endoctriner. Une atmosphère de souffrance vous entoure, votre petitesse vous accable, l'ignorance vous tourmente; mais le temps est venu de faire en sorte que se réveillent les pouvoirs et les dons endormis en l'homme, annonçant comme les hérauts qu'un nouveau temps est arrivé.

32. Les religions, la science et la justice des hommes tenteront d'empêcher l'avancée du progrès de ce qui, pour eux, constituera une influence étrange et maléfique; mais aucun pouvoir ne parviendra à freiner le réveil et le progrès de l'esprit. Le jour de la libération est proche. (114, 5-8)

33. Ceux qui prétendent me connaître m'ont bien mal représenté sur la Terre, et ceci fit en sorte que beaucoup me tournèrent le dos.

34. A ceux qui se disent athées, je ne leur ferai pas grief de m'avoir expulsé de leur cœur, mais bien à ceux qui, contrefaisant la vérité, ont montré un Dieu que beaucoup n'ont pu accepter.

35. Tout ce qui est juste, sain et bon renferme la vérité, qui est celle que J'ai toujours prônée au fil des temps.

36. L'heure est venue pour vous de devoir aimer à nouveau la vérité, ou encore, reconnaître ce qui est juste et ce qui est bon; puisque, nés de Moi, vous aurez à aspirer à l'élévation, l'éternité et la pureté. (125, 22-25)

37. Oui, Israël, le cœur a toujours cherché à adorer des objets matériels; l'ouïe s'est confinée dans la parole fleurie; pour cela, ce que Je livrai au Second Temps comme Doctrine Chrétienne, l'homme la modifia en la convertissant en religion.

38. L'égoïsme, la cupidité et la vanité se sont toujours éveillés dans le cœur humain et se sont convertis en rois et seigneurs pour faire en sorte que le peuple s'incline devant eux, le convertir en vassal ou en esclave, l'enchaîner au péché et le guider vers les ténèbres, la désorientation et la confusion. (363, 36)

39. Les théologiens de cette ère viendront pour analyser en profondeur ma parole ainsi que les nouvelles révélations et demanderont: Qui es-tu, pour t'exprimer de la sorte? A l'instar des scribes et des pharisiens de ce temps-là qui se levèrent en me disant: Qui es-tu, toi qui viens désavouer et changer la Loi de Moise? Alors, Je leur ferai comprendre que les trois révélations constituent l'unique Loi que je suis toujours venu enseigner et respecter.

40. Beaucoup de ceux qui me jugent, à présent, sont ceux qui doutèrent au Second Temps, mais Je les ai gardés et envoyés à nouveau sur la Terre pour qu'ils apprécient le triomphe de ma Loi et ouvrent les yeux à la lumière (234, 46-47)

Evolutions erronées et irrégularités dans la Chrétienté           

41. Une grande partie de cette humanité se nomme chrétienne, sans même savoir ce que signifie le mot Christ, ni même connaître sa Doctrine.

42. Qu'avez-vous fait de ma parole, de mes exemples et de ma Doctrine que Je vous livrai en ce temps-là?

43. Etes-vous, à l'heure actuelle, des hommes plus évolués que ceux de l'ère antérieure? Pourquoi ne le démontriez-vous pas, par les œuvres de votre esprit? Croyez-vous sans doute que cette vie est éternelle ou pensez-vous ne devoir évoluer qu'au travers de la science humaine?

44. Je vins vous enseigner le véritable accomplissement de la Loi, afin que vous convertissiez ce monde en un vaste temple où adorer le vrai Dieu, où la vie de l'homme constitue une constante offrande d'amour à son Père, qu'il devrait aimer en chacun de ses semblables, rendant ainsi un tribut à son Créateur et Maître.

45. Et, à présent que Je suis revenu parmi les hommes, qu'est-ce que Je trouve? Le mensonge et l'égoïsme ont remplacé la vérité et la charité; l'orgueil et la vanité en lieu et place de la mansuétude et de l'humilité; l'idolâtrie, le fanatisme et l'ignorance ont pris le pas sur la lumière, l'élévation et la spiritualité; l'enrichissement et la profanation où seulement devraient exister le zèle et la droiture; la haine et la guerre effrénée entre frères ont remplacé la fraternité, la paix et l'amour.

46. Mais J'arriverai à mon temple pour en expulser les marchands, comme je le fis au Second Temps dans le temple de Jérusalem et, leur dirai une fois de plus: " Ne transformez pas la maison de prière en un marché ". J'éduquerai les hommes pour que chacun sache officier devant le véritable autel, pour qu'ils ne se trompent plus ni ne se perdent dans l'ignorance, en raison des mauvaises interprétations qu'ils font de ma Loi. (154, 15-20)

47. Mon exemple ainsi que celui de mes apôtres n'ont pas été imités par tous ceux qui ont essayé de me suivre. Beaucoup se sont convertis en seigneurs au lieu de serviteurs, ont rempli leur cœur de supériorité et d'orgueil et ont seulement convoité la richesse, le luxe et les honneurs, oubliant les besoins des pauvres, devenant indifférents et insensibles à la misère et à la souffrance d'autrui. C'est pour cette raison que les hommes s'en vont d'une religion à l'autre, en quête de vérité. D'où la nécessité spirituelle qu'ils expérimentent en créant de nouvelles sectes pour me chercher librement.

48. Ceux qui, hier, furent considérés comme des saints et des demi-dieux, aujourd'hui sont méconnus par une humanité déçue.

49. Les hommes ne cherchent plus le confesseur qui les absout de leurs péchés, parce qu'ils le considèrent indigne. Quant à la menace de l'enfer et de son feu éternel, elle n'impressionne ni ébranle déjà plus le cœur du pécheur.

50. Profitant de cette désorientation spirituelle, le loup est là qui guette derrière les mauvaises herbes.

51. Tout ministre et représentant de ma Divinité a pour mission d'établir la paix entre les hommes. Ce qu'ils sont en train de faire actuellement est exactement le contraire. Chacun se croit le premier, veut être le plus fort, oubliant que Moi, qui suis le seul fort, je suis en tous.

52. A présent, vous pouvez vous expliquer la raison pour laquelle, au cours du Second Temps, je vous promis de revenir. A présent vous êtes en mesure de comprendre la raison pour laquelle Je suis venu vous endoctriner à nouveau. Parce que seule ma parole est à même de faire tomber le bandeau d'obscurité de l'esprit, seul mon amour est capable de vous racheter de vos péchés. (230, 23-28)

53. Ma justice jugera les grandes fautes et les erreurs commises envers ma Loi; aucune faute ne manquera d'être corrigée par le Maître parfait. Vous ne devez pas être confus, corrigez-vous et ne jugez point. Comprenez que jamais Je ne vous punis, vous-mêmes vous vous punissez.

54. J'illumine celui qui a péché par ignorance et conduis au repentir celui qui a péché sciemment, pour que tous deux, forts de mon pardon, se lèvent pour réparer la faute commise. C'est la seule manière d'arriver jusqu'à Moi.

55. Réfléchissez à tout cela, vous les ministres qui menez les hommes par les divers chemins des religions. Priez et emmenez les vôtres vers la spiritualité. Il est temps que vous vous repentiez de vos erreurs, afin de commencer une lutte contre le matérialisme humain, qui signifie mort et ténèbres pour l'esprit. Pour ce faire, vous devez faire usage de ma vérité, manier l'arme de ma parole et vivre dans mon enseignement.

56. Je n'ai de préférence pour aucune religion; ce n'est pas Moi, mais bien plutôt vous qui devez vous ranger de mon côté, parce qu'en agissant de la sorte, vous aurez réussi à vous unir tous en esprit. (162, 27-30)

57. Ma Doctrine, débordante de spiritualité, germera dans le cœur de ce peuple afin que, dans le futur, elle livre ses fruits de vérité et de vie. Ma parole se diffusera sur la Terre et ne laissera aucun site sans le purifier, l'illuminer et le juger.

58. C'est alors que les peuples commenceront à se réveiller à la vie spirituelle, à ce qui est véritable et éternel, en détruisant la part extérieure et matérialiste de leurs divers cultes, pour se limiter a rechercher l'essence de ma Loi.

59. L'humanité expérimentera la force que prodigue la spiritualité et détournera le regard des temps où elle la retint pour des siècles et des siècles.

60. Quelle est l'utilité de trouver le symbole du christianisme - la croix - pour des millions sur la Terre, si les hommes ne sont pas de bonne volonté et ne s'aiment pas les uns les autres?

61. L'extérieur n'exerce déjà plus aucun pouvoir sur les hommes: le respect n'existe déjà plus, ni la foi, de même que le remords d'avoir offensé. Pour cela, Je vous dis que les symboles et les formes disparaîtront parce que leur temps est révolu. Le culte intérieur sera celui qui élèvera l'homme vers la lumière, l'élèvera et le guidera jusqu'à Moi. (280, 63-67)