Chapitre 16 - La Loi Divine ou la Loi de Dieu
                 Le pouvoir de la Loi Divine
                 Le commandement d'amour de Dieu dans l'Œuvre Spirituelle
                 La désobéissance aux commandements divins et ses conséquences
                 L'accomplissement du commandement suprême

Chapitre 17 - La nouvelle forme de rendre culte à Dieu
                 L'évolution du culte d'adoration
                 Prières simulées, vides de dévotion et de foi
                 La véritable prière
                 Les quatre aspects de la véritable prière
                 La prière intime, spontanée et sans paroles
                 La prière quotidienne
                 Le jour de repos, journée de réflexion
                 Demandez et cela vous sera exaucé
                 La bénédiction de l'intercession
                 La nécessité de la prière
                 Les effets bénéfiques de la pratique de la prière
                 Le pouvoir de la prière
                 Amour à Dieu et au prochain comme vénération à Dieu
                 L'entretien de conscience entre Dieu et l'homme

Chapitre 18 - Œuvres de charité et signification principale de l'Amour
                 La grâce rétroactive des bonnes actions
                 La vraie et la fausse Bienfaisance
                 Actes d'amour, spirituels et matériels
                 La signification intégrale de l'amour
                 Le pouvoir de l'amour

IV. LA LOI, AMOUR A DIEU ET AU PROCHAIN

Chapitre 16 - La Loi Divine ou la Loi de Dieu

Le pouvoir de la Loi Divine           

1. Beaucoup d'hommes considèrent ma Doctrine désuète, parce que leur matérialité ne les permet pas de découvrir la portée éternelle de mes leçons.

2. Ma Loi est immuable; ce sont les hommes qui eux, passent, avec leurs cultures, leurs civilisations et leurs lois, ne subsistant de tout cela que ce que l'esprit a construit par ses actions d'amour et de charité. C'est celui qui, après chaque journée, chaque épreuve, en interrogeant l'Arcane, voit la pierre inébranlable de ma Loi et le livre, toujours ouvert, qui renferme la Doctrine de l'Esprit. (104, 31-32)

3. J'ai répandu, sur tous les hommes, ma lumière en leur révélant la seule vérité existante, mais déjà vous voyez comment chaque homme ou chaque peuple sent, pense, croit et interprète de manière différente.

4. Ces différents modes de pensée des hommes sont à l'origine de leurs divisions, puisque chaque peuple ou race poursuit des chemins différents et nourrit divers idéaux.

5. La majorité s'est éloignée du chemin lumineux et vrai, en croyant que respecter la Loi Divine implique des sacrifices, renoncements et efforts surhumains, et préfère créer pour eux-mêmes des religions et sectes bien plus faciles à réaliser et à respecter, croyant ainsi apaiser les besoins de lumière et d'élévation qu'ils sentent dans leur esprit et dans leur cœur.

6. De nombreux siècles et de nombreuses ères ont défilé sans que les hommes se rendent compte que l'accomplissement de ma Loi ne constitue pas un sacrifice humain et qu'en revanche, en esquivant mes commandements dans le monde, ils sacrifient la chair et l'esprit. Ils ne se sont pas rendus compte, ils n'ont pas voulu comprendre que celui qui met ma parole en pratique doit trouver le vrai bonheur, la paix, la sagesse et la grandeur que les hommes matérialisés conçoivent de manière tellement différente.

7. Le monde moral et scientifique qui vous entoure a été l'œuvre d'hommes aux idées matérielles, d'hommes qui n'ont uniquement recherché que l'amélioration matérielle de l'humanité. Quant à Moi, Je les ai autorisés à accomplir leur œuvre jusqu'au bout, à connaître leurs résultats et cueillir leurs fruits pour qu'en cela ils puissent récolter la lumière de l'expérience. Ma justice se manifestera dans cette lumière et, en cette justice, ma Loi qui est l'Amour sera présente. (313, 60-64)

8. Si Je convenais avec vous d'appliquer ma doctrine à votre vie, selon votre volonté et non selon la mienne, en vérité je vous dis que jamais vous ne quitteriez votre enlisement spirituel et jamais ne permettriez que votre esprit se développe et se perfectionne.

9. Voici l'humanité endormie dans ses religions, sans faire le moindre pas en direction de la lumière: parce qu'elles ne se sont pas soumises à ce qu'ordonne la Loi Divine, mais ont tenté de soumettre la Loi à leur gré, en la gonflant de mythes et d'erreurs.

10. Il est impérieux que beaucoup d'hommes s'émancipent de toute religion pour pouvoir aller à ma recherche avec l'esprit et pouvoir développer tous ces attributs, dons et talents qu'ils sentent vibrer au plus profond de leur être. (205, 6-8)

Le commandement d'amour de Dieu dans l'Œuvre Spirituelle           

11. C'est votre Dieu qui vous parle, ma voix est la Loi; aujourd'hui vous l'entendez à nouveau sans qu'il soit nécessaire de la graver dans la pierre, ni de vous envoyer mon Verbe incarné. C'est ma voix divine qui parvient jusqu'à votre esprit et lui révèle le commencement d'une ère où l'homme se justifiera, se réconciliera avec son Créateur et se purifiera, selon les Ecritures. (15, 8)

12. Je vous donnai la leçon parfaite par le biais de Jésus. Analyser mon passage de par le monde en tant qu'homme, depuis la naissance jusqu'à la mort et vous trouverez l'explication de l'amour, sous sa forme vivante et parfaite.

13. Je ne viens pas vous demander d'être égaux à Jésus, parce qu'en Lui il y avait quelque chose que vous ne pouvez atteindre: Etre parfait en tant qu'homme, puisque ce fut le même Dieu qui se manifestait en Lui, sous forme limitée, mais en vérité Je vous dis que vous devez l'imiter.

14. Ma Loi éternelle toujours vous a entretenu de cet amour. Dans les premiers temps, Je vous dis: "Tu aimeras Dieu de tout ton cœur et de tout ton esprit", "tu aimeras ton prochain comme toi-même".

15. Ensuite, Je vous fis part de ces inspirations: "Aimez vos frères comme le Père vous a aimés", "aimez-vous les uns les autres".

16. Ensuite, Je vous ai révélé d'aimer Dieu avant toute la création, d'aimer Dieu en tout ce qui existe et en ce qui existe en Dieu. Je vous dis aussi de mettre en pratique la charité et de faire davantage preuve de charité à l'égard de vos frères, afin que vous voyiez le Père dans toute sa splendeur, parce que la charité est Amour. (167, 15-19)

17. Je ne vous affirme même pas que cette Doctrine Spiritualiste constituera la religion universelle, parce que jamais Je n'ai apporté de religion, sinon la Loi. Je me limite à vous dire que c'est la Loi qui triomphera sur la Terre, elle établira des bases pour illuminer l'existence des hommes, elle sera la Loi de l'amour, celle-là même que Je vous ai expliquée pour que vous la connaissiez complètement.

18. L'humanité commettra encore de nombreuses fausses actions d'amour et de charité, dans son apprentissage à aimer et faire la vraie charité, et nombreux sont ceux qui devront encore errer de religion en religion, jusqu'à ce que leur esprit gagne en connaissances et qu'ils en arrivent à comprendre que la Loi unique, la Doctrine universelle et éternelle de l'esprit est celle de l'amour, à laquelle tous aboutiront.

19. Toutes les religions disparaîtront et seule brillera au-dedans et au-dehors de l'homme la lumière du Temple de Dieu, où tous rendront un seul culte d'obéissance, d'amour, de foi et de bonne volonté. (12, 63-65)

La désobéissance aux commandements divins et ses conséquences           

20. En cette aube de commémoration, je vous demande: Qu'avez-vous fait de la Loi que, par le biais de Moise, j'envoyai à l'humanité? Ces commandements furent-ils seulement destinés aux hommes de ce temps-là?

21. En vérité Je vous dis que cette graine bénie n'est pas présente dans le cœur des hommes, parce qu'ils ne m'aiment pas, ni ne s'aiment les uns les autres; ils n'honorent pas leurs parents ni ne respectent ce qui appartient à autrui; par contre, ils s'enlèvent la vie, commettent l'adultère et se déshonorent.

22. N'entendez-vous pas le mensonge sur toutes les lèvres? Ne vous êtes-vous pas rendus compte de la manière dont un peuple subtilise la paix aux autres peuples?… et, cependant, l'humanité prétend connaître ma Loi. Qu'en adviendrait-il des hommes s'ils oubliaient totalement mes commandements? (15, 1-3)

23. Au cours de la Seconde Ere, après son entrée dans Jérusalem, Jésus observa que le temple, lieu consacré à la prière et au culte, était converti en marché, et le Maître, plein de zèle, expulsa les profanateurs en ces termes: "La maison de mon Père n'est pas un lieu de commerce". Néanmoins, ceux-ci étaient moins coupables que les véritables êtres chargés de guider l'esprit des hommes vers le respect de la loi de Dieu: Les prêtres avaient converti le temple en un lieu où régnaient les ambitions et la grandeur, et ce royaume fut détruit.

24. Aujourd'hui, Je ne me suis pas muni de fouets pour châtier ceux qui profanent ma loi, j'ai laissé que les conséquences de leurs propres fautes se fassent sentir dans l'humanité, afin qu'ils sachent interpréter le sens et comprendre que ma loi est inflexible et immuable. J'ai montré le chemin à l'homme, le droit chemin, et s'il s'en écarte, il s'expose aux risques d'une loi juste, parce qu'en elle se manifeste mon amour. (41, 55-56)

25. Je viens pour reconstruire mon temple, un temple sans murs ni tours, parce qu'il est dans le cœur de l'homme.

26. La Tour de Babel divise encore toujours l'humanité, mais ses fondations seront détruites dans le cœur des hommes.

27. L'idolâtrie et le fanatisme religieux ont également édifié leurs hautes tours, mais celles-ci sont frêles et devront s'effondrer.

28. En vérité, Je vous dis qu'aussi bien mes lois divines qu'humaines sont sacrées et elles-mêmes jugeront le monde.

29. L'humanité ne se considère pas idolâtre, mais Moi, en vérité Je vous dis que vous adorez encore toujours le "veau d'or". (122, 57)

30. Le chaos a refait son apparition parce que la vertu n'existe pas et, là où il n'y a pas de vertu, il ne peut exister de vérité. Ce n'est pas que la Loi que le Père confia à Moise manquât de vigueur, ni que la Doctrine de Jésus s'appliquât seulement aux temps passés. L'une et l'autre, en leur essence, sont des lois éternelles, mais reconnaissez qu'elles ressemblent à une fontaine dont personne n'est obligé de boire les eaux, et que tout un chacun qui s'approche de cette source d'amour agit par sa propre volonté. (144, 56)

31. Faites une juste interprétation de mon enseignement, ne pensez pas que mon Esprit puisse se réjouir à la vue de vos souffrances sur la Terre, ou encore que Je vienne vous priver de tout ce qui vous est agréable pour en jouir. Je viens pour vous faire reconnaître et respecter mes lois, parce qu'elles méritent votre respect et votre soumission et, enfin, parce que votre obéissance vous apportera le bonheur.

32. Je vous enseignai à donner à Dieu ce qui est Sien, et à César ce qui lui appartient, mais pour les hommes d'aujourd'hui, seul existe César, quant à leur Seigneur, ils n'ont rien à Lui offrir. Si, au moins, vous donniez au monde ce qui est juste, alors vos peines seraient plus légères; mais le César que vous avez mis en exergue dans vos actes vous a dicté des lois absurdes, il vous a converti en esclaves et vous ôte la vie sans rien vous donner en guise de compensation.

33. Etudiez combien distincte est ma Loi, qui n'attache ni le corps ni l'esprit; elle se limite à vous persuader avec amour et à vous guider avec douceur; elle vous donne tout sans intérêt ni égoïsme et vous en récompense tout au long du chemin. (155, 14-16)

L'accomplissement du commandement suprême           

34. Si le Seigneur vous dit; "Tu aimeras Dieu de tout cœur et esprit ainsi que ton prochain comme toi-même", et si le Maître vous prêcha la Doctrine de l'amour, cette voix spirituelle qui provient de la même source vient vous dire d'embrasser la Loi de l'Amour, parce qu'elle contient une force que vous ne rencontrerez pas dans les plus grandes armées du monde. Ses conquêtes seront fermes et durables parce que tout ce que vous construisez sur des fondations d'amour aura la vie éternelle. (293, 67)

35. Je suis en train de vous démontrer la véritable vie de l'esprit, pour que vous ne viviez pas sous d'injustes menaces, et afin que vous ne respectiez pas seulement ma Loi par crainte du châtiment dont vous ont parlé ceux qui n'ont pas su interpréter ma parole.

36. Adoptez ma loi, elle n'est ni compliquée ni difficile à comprendre. Celui qui la connaît et la prend pour guide, ne se trompe pas et n'accorde plus d'importance à des paroles ou des prévisions fausses, à des idées erronées ni à de mauvaises interprétations.

37. Ma loi est simple et indique toujours le chemin que vous devez suivre, faites-Moi confiance. Je suis le chemin qui vous conduira à la cité blanche, la terre promise, celle qui, les portes grandes ouvertes, attend votre arrivée. (32, 9)

38. Jusqu'à quand allez-vous vous convaincre que ce n'est que dans l'accomplissement de ma loi que vous pouvez obtenir la santé, le bonheur et la vie?

39. Vous reconnaissez que, dans la vie matérielle, existent des principes auxquels vous devez vous attacher pour pouvoir survivre, mais vous avez oublié que, dans le spirituel, il existe également des principes qu'il est nécessaire de respecter, afin que l'homme réussisse à jouir de la source de vie éternelle qui existe dans le divin. (188, 62)

40. Rappelez-vous que Je suis votre unique salut! Dans les temps passés, le présent et ceux du futur, ma Loi fut, est et sera le chemin et le guide de votre esprit.

41. Bénis soient ceux qui se confient en ma Loi, parce qu'ils ne se perdront jamais aux carrefours du chemin. Ils parviendront à la Terre Promise et entonneront l'hymne du triomphe. (225, 31-32)

42. Je sais que plus grande sera votre connaissance, plus votre amour envers Moi sera grand.

43. Lorsque je vous dis: "Aimez-Moi", savez-vous ce que je veux vous dire? Aimez la vérité, aimez la vie, aimez la lumière, aimez-vous les uns les autres, aimez la vraie vie. (297, 57-58)

44. De la même manière que Moi je vous aime, Je veux que vous vous aimiez les uns les autres, ainsi que vous-mêmes, parce que je ne vous ai pas seulement concédé le guide et la direction d'une part, mais bien que votre premier devoir envers Moi est de veiller sur vous-mêmes; il vous faut vous aimer, en reconnaissant que vous êtes l'image vivante de votre Créateur. (133, 72)

45. La mission que j'ai confiée à mon peuple sur la Terre est grande et très délicate; c'est pour cela que je l'ai recherché en chaque ère, pour l'inspirer de ma parole et lui révéler davantage de contenu de la loi.

46. La loi d'amour, de bien et de justice a été l'héritage spirituel qu'en tous temps Je lui ai légué. De leçon en leçon, J'ai amené l'humanité à la compréhension du fait que la loi peut se résumer en un seul commandement: Amour. Aimez le Père, qui est l'auteur de la vie; aimez le frère, qui fait partie du Père; aimez tout ce que le Seigneur a créé et ordonné.

47. L'amour est la cause, le principe et la semence de la sagesse, la grandeur, la force, l'élévation et la vie. Il est le véritable chemin que le Créateur a tracé pour l'esprit, afin que, d'échelon en échelon, et de demeure en demeure, il sente chaque fois davantage qu'il se rapproche de Moi.

48. Si l'homme, depuis le commencement des temps, avait fait de l'amour spirituel un culte, au lieu de sombrer dans des rites idolâtres et dans le fanatisme religieux, ce monde - aujourd'hui converti en vallée de larmes en raison de l'angoisse et la misère des hommes - serait une vallée de paix, où les esprits viendraient faire du zèle, pour atteindre et parvenir, après cette vie, à ces demeures spirituelles dans lesquelles l'esprit, sur la voie de l'élévation, doit pénétrer. (184, 35-38)


Chapitre 17 - La nouvelle forme de rendre culte à Dieu

L'évolution du culte d'adoration           

1. Que la marche de l'humanité vers la perfection dans son culte pour Dieu est lente!

2. Chaque fois que je viens à vous avec une nouvelle leçon, elle vous paraît trop en avance pour votre évolution, mais comprenez que je mets à votre disposition une ère afin que vous puissiez la comprendre et l'assimiler dans votre vie. (99, 30-31)

3. Les victimes que vous offrîtes devant l'autel de Jéhovah furent reçues par Lui; mais ce n'était pas la forme la plus adéquate pour élever votre esprit au Seigneur. Ce fut alors que j'arrivai à vous en tant que Jésus pour vous enseigner le divin commandement qui vous dit: "Aimez-vous les uns les autres".

4. Je vous dis, à présent, que les leçons que je vous enseignai au cours du Second Temps au travers des œuvres de Jésus ont été altérées ou mal interprétées; c'est pour cela que je suis venu comme je vous annonçai, afin de vous "éclairer de ma vérité". Mon sacrifice de ce temps-là empêcha le sacrifice de nombreuses victimes et je vous enseignai un culte davantage parfait.

5. Ma nouvelle manifestation de ce temps fera en sorte que l'humanité comprenne qu'elle ne doit pas considérer les formes symboliques sans en avoir analysé au préalable leur signification, puisqu'elles ne sont qu'une représentation de mes leçons. (74, 28)

6. La prière est le moyen spirituel que j'ai inspiré à l'homme pour qu'il communique avec ma Divinité, pour cela elle se manifesta en vous, depuis le début, comme un désir ardent, une nécessité de l'esprit, ou encore comme un refuge dans les heures d'épreuve.

7. Celui qui ne connaît pas la véritable oraison ignore les délices qu'elle renferme, il ne se doute pas de la source de santé et de biens que l'on y trouve; il ressent l'impulsion de s'approcher de Moi, de me parler et de me présenter sa pétition; mais, manquant de spiritualité, l'offrande d'élever seulement la pensée lui semble tellement pauvre qu'il cherche immédiatement quelque chose de matériel à m'offrir, en croyant mieux me flatter.

8. Ainsi l'humanité sombra dans l'idolâtrie, le fanatisme, les rites et les cultes externes, noyant son esprit et le privant de cette liberté bénie de prier directement son Père. Ce n'est que lorsque la douleur est très intense, lorsque la peine en arrive aux limites des forces humaines que l'esprit, oubliant les formes et réprimant les idoles, se libère et s'élève pour crier, depuis son for le plus intérieur: "Mon Père, mon Dieu".

9. Voyez, en ce temps de matérialisme, combien les peuples sont occupés à se faire la guerre les uns contre les autres! Laissez-Moi vous dire que c'est là, au milieu de ces guerres, que beaucoup d'hommes ont trouvé le secret de la prière, celle qui naît spontanément du cœur pour arriver à Moi comme un appel impérieux, une complainte, une imploration.

10. C'est au moment où ils ont vu surgir sur leur pas le miracle demandé qu'ils ont compris qu'il n'existe aucune autre forme de parler à Dieu que le langage de l'esprit. (264, 22-24 et 27)

Prières simulées, vides de dévotion et de foi           

11. Ah, mes enfants de toutes croyances, n'assassinez pas les plus nobles sentiments de l'esprit et n'essayez pas de le maintenir en pratiques et cultes externes!

12. Regardez: Si une mère n'a rien de matériel à offrir à son petit fils aimé, elle le serre contre son cœur, le bénit de tout son amour, le couvre de baisers, le regarde avec douceur, le baigne de ses larmes, mais jamais n'essaie de le tromper avec des actes dénués d'amour.

13. Comment pouvez-vous concevoir que Moi, le Divin Maître, j'approuve le fait que vous vous contentiez de pratiques vides de toute essence, vérité et amour, par lesquelles vous tentez de tromper votre esprit, en lui faisant croire qu'il s'est alimenté, lorsqu'en réalité il se trouve, à chaque fois, davantage ignorant de la vérité? (21, 20-21)

14. La prière est une grâce que Dieu a livrée à l'homme pour qu'elle lui serve d'échelle pour s'élever, d'arme pour se défendre, de livre pour s'instruire et de baume pour se oindre et guérir de tout mal.

15. La vraie prière a disparu de la Terre; les hommes ne prient déjà plus et, lorsqu'ils essaient de le faire, au lieu de me parler avec l'esprit, ils s'adressent à Moi avec les lèvres, en faisant usage de vaines paroles, de rites et d'artifices. Comment les hommes vont-ils contempler des prodiges, si les formes et les pratiques qu'ils emploient ne furent pas enseignées par Jésus?

16. Il est impérieux que revienne la véritable prière parmi les hommes et, c'est Moi, une fois de plus qui vins pour vous l'enseigner. (39, 12-14)

17. Enseignez à prier, faites comprendre à vos frères que c'est leur esprit qui doit communiquer avec leur Créateur, qu'ils comprennent que presque toutes leurs prières sont le cri de la matière, l'expression de l'angoisse, la preuve de leur manque de foi, de leur mécontentement ou de leur méfiance envers Moi.

18. Faites comprendre à vos frères qu'ils n'ont pas besoin de blesser ou de lacérer leur corps pour émouvoir mon Esprit, pour éveiller ma pitié ou ma charité. Ceux qui s'infligent des souffrances et pénitences corporelles, agissent de la sorte parce qu'ils n'ont pas la moindre notion des offrandes qui M'agréent le plus, ni de mon amour et de la miséricorde de votre Père.

19. Croyez-vous qu'il soit nécessaire de voir, dans vos yeux, les larmes et dans votre cœur la douleur, pour m'apitoyer sur vous? Ce serait m'attribuer dureté, insensibilité, indifférence, égoïsme. Concevez-vous ces défauts en ce Dieu que vous aimez?

20. Vous êtes-vous préoccupés de me connaître? C'est parce que vous n'avez pas éduqué votre intelligence pour qu'elle pense en accord avec l'esprit. (278, 17-20)

21. A présent, abandonnez la Terre pendant quelques instants et venez à Moi en esprit.

22. Pour de nombreux siècles, l'humanité s'est trompée dans sa forme de prier, pour cela elle n'a pas fortifié ni illuminé de mon amour le chemin de sa vie, puisqu'elle a prié avec ses sens et non avec son esprit.

23. L'idolâtrie, à laquelle l'homme est tellement enclin, a été comme un poison qui ne l'a pas laissé savourer les délices spirituels de la prière intérieure.

24. Que de misères les hommes n'ont-ils pas traîné par le seul fait de ne pas savoir prier! Et, quoi de plus naturel, mes disciples! Quelle force spirituelle un être humain peut-il avoir, pour résister aux épreuves de la vie, s'il ne fait rien pour se rapprocher de la source de vie qui existe en mon Esprit? Il me cherche dans les abîmes et les ombres alors qu'il doit s'élever pour me trouver aux sommets, dans la lumière.

25. Ah, si les hommes de ce temps comprenaient le pouvoir de la prière, combien d'œuvres surhumaines réaliseraient-ils! Mais ils vivent une époque de matérialisme dans laquelle ils tentent de matérialiser jusqu'au divin pour pouvoir le toucher et le voir. (282, 1-64)

La véritable prière           

26. Je bénis ceux qui prient et, plus leur prière est spirituelle, plus grande est la paix que Je leur fais ressentir.

27. Vous pouvez l'expliquer facilement, celui qui, pour prier, éprouve le besoin de se prosterner devant des images ou objets pour percevoir la présence du divin, ne pourra expérimenter la sensation spirituelle de la présence du Père en son cœur.

28. "Bienheureux ceux qui croient sans voir" dis-je en ce temps-là et, je le répète à présent, parce que celui qui ferme ses yeux aux choses du monde, les ouvre au spirituel et celui qui a foi en ma présence spirituelle doit la sentir et en jouir.

29. Jusqu'à quand cette humanité privera-t-elle son esprit du délice de me sentir en son cœur, par le biais de la prière directe ou, en d'autres termes, par le biais de la prière d'esprit à Esprit? Jusqu'à ce que ma lumière illumine la vie des hommes, qu'ils connaissent la vérité et comprennent leurs erreurs.

30. Ceci est le temps pour prier et méditer; mais avec une prière libre de fanatisme et d'idolâtrie et accompagnée de méditation sereine et profonde de ma divine parole.

31. Toutes les heures et tous les endroits peuvent être propices à la prière et la méditation; jamais, dans mes enseignements, ne vous dis-Je qu'il existe des lieux ou moments destinés à prier, votre esprit étant plus grand que le monde que vous habitez? Pourquoi me limiter en images et en sites tant réduits, alors que Je suis infini?

32. La plus grande raison de la pauvreté spirituelle des hommes et de ses vicissitudes terrestres est la forme imparfaite de prier, pour cela, Je vous dis qu'il est indispensable que cette connaissance parvienne à toute l'humanité. (279, 2-7)

33. Vous ne priez pas toujours avec la même préparation, ce qui entraîne que vous n'expérimentiez pas toujours la même paix ou la même inspiration.

34. Il y a des moments où vous réussirez à trouver l'inspiration et à élever votre pensée; et en d'autres occasions, vous serez complètement indifférents. Comment voulez-vous toujours recevoir mes messages de la même manière? Vous devez éduquer votre esprit et entraîner votre corps à collaborer avec l'esprit dans les moments de prière.

35. L'esprit est toujours disposé à communiquer avec Moi, mais il requiert la bonne disposition de la matière afin de pouvoir s'élever et se libérer, en ces instants, de tout ce qui l'entoure dans sa vie terrestre.

36. Efforcez-vous pour parvenir à la véritable prière, parce que celui qui sait prier porte en lui la clé de la paix, de la santé, de l'espoir, de la force spirituelle et de la vie éternelle.

37. Le bouclier invisible de ma loi le protégera des dangers, livrera sur ses lèvres une épée invisible pour défaire tous les adversaires qui se dressent sur son chemin; un phare de lumière illuminera sa route au milieu des tempêtes; il aura à sa portée un prodige constant chaque fois que nécessaire, tant pour lui-même que dans l'intérêt de ses frères.

38. Priez, mettez en pratique ce sublime don de l'esprit, parce que cette force sera celle qui mouvra la vie des hommes du futur, ceux qui atteindront matériellement la communication d'esprit à Esprit.

39. Les pères de famille s'inspireront, par le biais de la prière, pour éduquer leurs enfants.

40. Les malades recouvreront la santé, au travers de la prière. Les gouvernants résoudront leurs grands problèmes, en cherchant la lumière par la prière, et l'homme de science recevra également les révélations par l'entremise du don de la prière. (40, 40-47)

41. Disciples, au cours du Second Temps, mes apôtres me demandèrent comment ils devaient prier, Je leur enseignai la prière parfaite, celle que vous autres appelez le "Notre Père"!

42. A présent Je vous dis: inspirez-vous de cette prière, de son sens, de son humilité et de sa foi, afin que votre esprit communique avec le Mien, parce que ce ne seront déjà plus seulement les lèvres matérielles qui prononceront ces mots bénis, mais bien l'esprit qui s'adressera à Moi avec son langage propre. (136, 64)

43. Ne laissez pas seulement vos lèvres m'appeler " Père ", parce que vous êtes nombreux qui êtes habitués à le faire ainsi machinalement. Quand vous dites " Notre Père qui es aux Cieux, que ton nom soit sanctifié ", Je veux que cette prière jaillisse du plus pur de votre être, en méditant chacune de ses phrases, pour qu'ensuite vous soyez inspirés et en parfaite communion avec Moi.

44. Je vous enseignai la puissante parole, la parole maîtresse, celle qui véritablement rapproche le fils de son Père. En prononçant le mot "Père" avec onction et respect, avec élévation et amour, avec foi et espérance, les distances disparaissent, les espaces s'amenuisent parce que, en cet instant de communication d'esprit à Esprit, Dieu n'est pas loin de vous et vous ne vous trouvez pas loin de Lui. Priez ainsi et, en votre cœur, vous recevrez à pleines mains le bénéfice de mon amour. (166, 52-53)

Les quatre aspects de la véritable prière           

45. Luttez et luttez encore pour atteindre la perfection spirituelle. Je vous ai montré la voie pour atteindre cet objectif. Je vous ai confié la prière car c'est une arme très puissante, bien plus puissante que n'importe quelle arme matérielle, et qui vous défendra des pièges sur votre chemin, mais vous obtiendrez une bien meilleure arme lorsque vous respecterez ma Loi.

46. En quoi consiste la prière? La prière est pétition, intercession, adoration et contemplation. Chacune de ses parties est nécessaire, l'une engrange l'autre, parce que, en vérité, Je vous dis que la pétition consiste en ce que l'homme me demande de lui concéder ses souhaits, de le satisfaire quant à ses désirs ardents, tout ce qu'il considère le plus important et le plus sain dans sa vie; et, en vérité, Je vous dis, mes enfants, que le Père écoute la pétition et accorde à chacun ce dont il a le plus besoin, toujours pour son bien. Mais prenez garde de demander ce qui est contraire au salut de votre esprit, parce que ceux qui ne demandent que des dons matériels, des joies matérielles, ou un pouvoir temporel, demandent d'enchaîner leur esprit.

47. Les plaisir matériels n'apportent que de la souffrance, pas seulement dans ce monde, mais aussi après la transition au monde spirituel, parce que l'influence des désirs matériels peut arriver jusque là et, ne pouvant se libérer d'eux, il reste tourmenté par des désirs ardents et souhaite retourner mille et une fois sur la Terre pour se réincarner et continuer à vivre matériellement Pour cela, mes enfants, demandez seulement ce dont vous avez vraiment besoin pour le bien de votre esprit.

48. La seconde forme de la prière, l'intercession, jaillit de l'amour du prochain, de l'amour que Je vous enseignai comme Maître lorsque je vins à ce monde. Priez pour vos frères proches et éloignés, ceux qui, dans les nations, souffrent les conséquences de la guerre, ceux qui subissent la tyrannie des gouvernements temporels de ce monde.

49. Ô mes enfants, préparez-vous! Priez pour vos frères! Mais, dans cette intercession aussi, vous devez savoir demander, parce que l'esprit est ce qui est important. Si vous avez un frère, des parents ou des enfants malades, priez pour eux, mais n'insistez pas pour qu'ils restent dans cette vie, ce n'est pas ce dont l'esprit a besoin. Demandez plutôt que leur esprit se libère, qu'il se purifie dans ses souffrances, que la douleur favorise l'élévation spirituelle. Pour cela, le Maître, dès le Second Temps, vous a enseigné à dire: "Père, que ta volonté soit faite". Parce que le Père sait mieux que n'importe lequel de ses enfants ce dont l'esprit a besoin.

50. La troisième forme de la prière, l'adoration de l'Esprit Divin, signifie l'adoration de tout ce qui est parfait, parce qu'au travers de cette forme de prière, vous vous unirez à la perfection, à l'amour qui embrasse tout l'Univers. Dans l'adoration, vous découvrirez l'état parfait que chacun de vous doit atteindre. Par l'adoration, vous parviendrez à la contemplation qui, unie à l'oraison, vous conduira à l'unification avec l'Esprit Divin, à la source de la vie éternelle, à la source qui, jour après jour, vous donne la force pour parvenir au Royaume du Père.

51. C'est ainsi que vous devez prier, commençant par la pétition pour en arriver à la contemplation. C'est ce qui vous rendra forts.

52. Une fois bien préparés, vous ne lutterez plus seulement pour vous, mais pour aider vos frères à emprunter cette voie. Parce que vous ne pouvez atteindre le salut juste pour vous-mêmes, mais que vous devez lutter pour réussir le salut de l'humanité. (358, 10-17)

La prière intime, spontanée et sans paroles           

53. Peuple, voici la voix du Saint-Esprit, la manifestation spirituelle de Dieu par le biais de votre entendement, qui vous révèle, non pas une nouvelle loi ou une nouvelle doctrine, mais plutôt une forme nouvelle, plus avancée, spirituelle et parfaite de communiquer avec le Père, de le recevoir et de lui rendre un culte. (293, 66)

54. Combien sont-ils ceux qui écoutant ma parole, se sont convertis en grands analystes et qui ne sont pas les meilleurs disciples, ne pratiquant pas ma Doctrine et qui, malgré cela, ne respectent pas le précepte divin qui vous dit: "Aimez-vous les uns les autres".

55. En revanche, voyez avec quelle facilité se transforme celui qui met en pratique un atome de mon enseignement. En voulez-vous un exemple?

56. Celui qui, durant toute sa vie, me dit qu'il m'aimait, par des prières verbales que d'autres composèrent, des oraisons qu'il ne comprenait même pas parce qu'elles étaient formées de mots dont il ignorait le sens, puis soudain sut quelle était la véritable forme de prier et, faisant fi de ses anciennes habitudes, se concentra au fond de son esprit, éleva sa pensée jusqu'à Dieu et, pour la première fois, ressentit cette présence.

57. Il ne sut que dire à son Seigneur, sa poitrine commença à sangloter et ses yeux commencèrent à verser des larmes. Dans son esprit se forma seulement une phrase, qui disait: "Mon Père, que puis-je te dire, si je ne sais comment te parler?"

58. Mais ces larmes, ces sanglots, cette joie intérieure et jusqu'à son trouble parlaient au Père un langage tellement merveilleux, que jamais vous ne pourrez en trouver de plus beau dans vos langues humaines ou dans vos livres.

59. Ces balbutiements de l'homme qui commence à prier spirituellement son Seigneur, ressemblent aux premiers mots des enfants, lesquels font le délice et l'enchantement de leurs parents, parce qu'ils écoutent les premières expressions de cet être qui commence à s'éveiller à la vie. (281, 22-24)

60. L'esprit élevé sait que la parole humaine appauvrit, amoindrit l'expression de la pensée spirituelle, pour cette raison elle rend muettes les lèvres de la matière pour s'élever et exprimer, dans le langage que Dieu seul connaît, le secret qu'elle renferme au plus intime de son être. (11, 69)

61. Combien grande est la joie que vous apportez à mon Esprit, lorsque je vous vois élever votre pensée à la recherche de votre Père, je vous fais sentir ma présence et vous inonde de paix.

62. Cherchez-Moi, parlez-Moi, peu vous importe que vos pensées soient maladroites pour exprimer votre pétition, Je saurai les comprendre. Parlez-Moi avec la même confiance que lorsque l'on parle à un Père; confiez-Moi vos plaintes, comme vous le feriez au dernier de vos amis. Demandez-Moi ce que vous ne savez pas, tout ce que vous ignorez et Moi, je vous parlerai avec les mots du Maître; mais, Priez, afin qu'en cet instant béni où votre esprit s'élève à Moi, vous receviez la lumière, la force, la bénédiction et la paix que vous concède votre Père. (36, 15)

63. En silence, contez-Moi vos peines, confiez-Moi vos plus grands désirs. Même si Je sais tout, je veux que vous appreniez à composer votre propre prière, jusqu'à ce que vous en arriviez à pratiquer la communication parfaite de votre esprit avec le Père. (110, 31)

64. La prière peut être longue ou courte selon la nécessité. Vous pourrez, si vous le souhaitez ainsi, passer des heures entières dans cette délectation spirituelle, si votre matière ne s'en fatigue pas ou si une quelconque autre tâche ne requiert votre attention. Et elle peut aussi être brève et se résumer à une seconde, si vous vous trouvez sous l'emprise de quelque épreuve qui soudainement vous prit de surprise.

65. Ce qui parvient à Moi, ce ne sont pas les mots, que votre intelligence compose pour la prière, mais bien l'amour, la foi ou la nécessité avec laquelle vous vous présentez à Moi; c'est pour cela que je vous dis qu'il y aura des cas où votre prière durera une seconde, parce que vous n'aurez pas le temps de formuler des pensées, phrases et idées, selon vos habitudes.

66. Vous pourrez m'invoquer en tout lieu, parce que le site M'est indifférent, puisque c'est votre esprit que Je recherche. (40, 36-38)

67. Au Second Temps, lorsqu'une femme demanda à Jésus si l'endroit où il fallait adorer Dieu se trouvait à Jérusalem, le Maître lui répondit: "Le temps est proche où ni Jérusalem, ni aucun autre lieu ne seront le site indiqué pour adorer Dieu, parce qu'il sera adoré en esprit et en vérité, ou encore, d'esprit à Esprit".

68. Quand mes disciples me demandèrent de leur enseigner à prier, Je leur livrai comme norme la prière que vous appelez le "notre Père", en leur faisant comprendre que la prière, la vraie, la parfaite, sera celle qui, à l'image de Jésus, naît spontanément du cœur et s'élève jusqu'au Père. Elle doit contenir obéissance, humilité, confession, gratitude, foi, espérance et adoration. (162, 23-24)

La prière quotidienne           

69. Disciples bien aimés: Pratiquez quotidiennement la prière spirituelle avec toute l'intention d'arriver à vous perfectionner.

70. Voyez que, en plus d'entrer en communion intime avec votre Maître et expérimenter une paix infinie dans ces moments, elle représente pour vous la meilleure occasion de recevoir mes divines inspirations, en lesquelles vous trouverez l'explication de tout ce que vous n'avez pas compris ou que vous avez mal interprété. Vous trouverez la manière de prévenir un quelconque danger, de résoudre un problème, d'éclaircir une confusion. En cette heure bénie de communication spirituelle, tous vos sens s'éclaireront et vous vous sentirez davantage disposés et enclins à faire le bien. (308, 1)

71. Ne cessez de pratiquer la prière, même brève au point de ne durer que cinq minutes, l'important, c'est qu'en elle vous sachiez faire un bon examen à la lumière de votre conscience, afin que vous observiez vos actions et que vous sachiez de quelle manière les corriger.

72. Que vous perdiez la notion du temps en vous élevant dans la prière sera signe de spiritualité, puisque vous aurez réussi, ne fut-ce que l'espace de quelques instants, à sortir du temps, ce temps que les esclaves du matérialisme n'apprécient que pour leurs plaisirs ou pour augmenter leurs fortunes.

73. Celui qui s'examine quotidiennement devra améliorer sa manière de penser, de vivre, de parler et de sentir.

74. Je vous ai enseigné que la sagesse s'acquiert par la prière, mais ce n'est pas pour cela que je souhaite que vous prolongiez vos prières. Je vous ai demandé la prière de cinq minutes et, je veux vous dire en cela de prier brièvement pour que, en ces instants-là, vous vous livriez véritablement à votre Père et que, le reste de votre temps, vous le consacriez à vos devoirs spirituels et matériels à l'égard de vos frères. (78, 52)

75. Je viens vous enseigner une manière de vous préparer pour que vos actions quotidiennes soient toutes inspirées de nobles sentiments et que les vicissitudes et les difficultés ne vous arrêtent ni ne vous fassent reculer; lorsque vous ouvrez les yeux à la lueur d'un jour nouveau, priez, approchez-vous de Moi par l'entremise de la pensée, composez alors votre plan, inspirés de ma lumière, et levez-vous pour lutter, en vous proposant d'être forts et de ne manquer en aucun instant d'obéissance et de foi.

76. En vérité, je vous dis qu'il ne s'en faudra pas longtemps pour que vous vous émerveilliez de votre force et du résultat de vos actions. (262, 7-8)

Le jour de repos, journée de réflexion           

77. Depuis le Premier Temps, Je vous enseignai à me consacrer le septième jour. Si l'homme, durant six jours, se livrait à l'accomplissement de ses devoirs humains, il était juste qu'il en dédie au moins un au service de son Seigneur. Je ne lui demandai pas de me consacrer le premier jour, mais le dernier, afin que, pendant ce jour, il se repose de ses labeurs et qu'il se livre à la méditation, offrant à son esprit l'opportunité de se rapprocher de son Père pour converser avec Lui par le biais de la prière.

78. Le jour de repos fut institué pour que l'homme, en oubliant, ne fut-ce que pour un moment, la dure lutte terrestre, laisse sa conscience lui parler, lui rappeler la Loi, et pour qu'il s'examine même, se repente de ses fautes et compose, en son cœur, de nobles propos de repentir.

79. Le samedi fut le jour qui, antérieurement, était dédié au repos, à la prière et à l'étude de la Loi, mais le peuple, en respectant la tradition, oublia les sentiments envers l'humanité ainsi que les devoirs spirituels qu'il avait envers ses semblables.

80. Les temps passèrent, l'humanité évolua spirituellement et le Christ vint vous enseigner que, même les jours de repos, il vous faut pratiquer la charité et toutes les bonnes actions.

81. Jésus voulut vous dire qu'un jour pouvait être dédié à la méditation et au repos physique, mais il vous fallait comprendre que, pour l'accomplissement de la mission de l'esprit, il n'était pas nécessaire de fixer ni jour ni heure.

82. Bien que le Maître leur ait parlé très clairement, les hommes prirent leurs distances, chacun recherchant le jour qui lui serait le plus propice et, ainsi, tandis que les uns conservèrent le samedi comme jour dédié au repos, les autres adoptèrent le dimanche pour célébrer leurs cultes.

83. Aujourd'hui je viens m'adresser, une fois de plus, à vous et mes enseignements vous apportent de nouvelles connaissances; vous avez vécu de nombreuses expériences et avez évolué. Aujourd'hui, le jour que vous dédiez au repos de la fatigue terrestre n'a aucune importance, mais par contre, le jour où vous prendrez conscience que chaque jour vous devez fouler le chemin que Moi je vous ai tracé, ce jour-là est important. Comprenez qu'il n'existe aucune heure indiquée pour que vous éleviez votre prière, parce que tout temps est propice pour prier et mettre en pratique ma Doctrine en faveur de vos frères. (166, 31-35)

Demandez et cela vous sera exaucé           

84. Vous êtes tous porteurs d'une blessure au cœur. Qui d'autre que Moi peut pénétrer votre for intérieur? Je sais votre amertume, votre tristesse et votre découragement face à l'injustice et à l'ingratitude qui existe dans votre monde; je connais la fatigue de ceux qui ont vécu et lutté sur la Terre et dont l'existence représente, pour eux, un lourd fardeau; je connais le vide de ceux qui restent seuls dans cette vie. A vous tous, je dis: "Demandez et cela vous sera exaucé", parce que je suis venu pour cela, pour vous donner ce dont vous avez besoin de Moi, que ce soit de la compagnie, de la tranquillité, du baume, des missions ou de la lumière. (262, 72)

85. Ne craignez pas la misère. La misère est passagère et, en elle, vous devez prier en imitant patiemment Job. L'abondance reviendra et vous ne trouverez les mots pour me remercier.

86. Quand la maladie vous accable, ô malades bénis, ne désespérez pas; votre esprit n'est pas malade, élevez-vous jusqu'à Moi dans la prière et votre foi et spiritualité vous rendront la santé du corps. Priez de la manière que Moi je vous ai enseignée: spirituellement. (81, 43-44)

87. Priez dans les moments d'épreuve, au moyen d'une oraison brève mais propre et sincère, et vous vous sentirez réconfortés, et lorsque vous réussirez à être en harmonie avec votre Seigneur, alors Je pourrai vous dire que ma volonté est la votre et que votre volonté est la mienne. (35, 7)

88. Priez, mais que votre oraison soit formée de vos intentions et actions du jour, celle-là sera votre meilleure prière; mais si vous souhaitez m'adresser une pensée, accompagnée d'une pétition, dites-Moi alors: "Père, que ta volonté en moi s'accomplisse". Ainsi, vous demanderiez encore plus de ce que vous pourriez comprendre et espérer, et cette phrase simple, cette pensée, simplifiera ce "Notre Père", que vous me demandiez en une autre époque.

89. Voici la prière qui demande tout et qui parlera mieux pour vous. Mais, que vos lèvres ne la prononcent pas, c'est votre cœur qui doit la ressentir, parce que le dire n'est pas le sentir et, si vous le sentez, il ne vous est pas besoin de Me le dire. Je sais écouter la voix de l'esprit et comprendre son langage. Quelle grande allégresse pour vous, de savoir cela? Croyez-vous être que j'ai besoin que vous me disiez ce que je dois faire? (247, 52-54)

90. Je vous ai enseigné à prier et à formuler des demandes pour autrui, mais je vous écoute aussi lorsque vous m'adressez vos demandes personnelles. Je reçois votre prière Mais je vous dis que le temps où Je vous accordais tout selon votre pétition, est passé, parce que vous étiez petits; à présent, Je veux que vous agissiez en tant que disciples, me présentant votre esprit et votre cœur pendant la prière, mais en Me laissant lire en vous pour accomplir ma volonté. (296, 69)

91. Lorsque vous m'interrogez ou me formulez vos pétitions, ne vous efforcez pas d'essayer de m'expliquer clairement votre problème, et ne vous appliquez pas en faisant appel à l'intelligence à rechercher les phrases les mieux construites; il Me suffit qu'en cet instant votre esprit se déconnecte du monde et qu'il laisse le cœur et l'entendement propres, pour qu'eux puissent recevoir mon inspiration. A quoi vous servira-t-il de me prononcer de très belles paroles si vous n'êtes pas capables de sentir ma présence en votre for intérieur? Je sais tout et vous n'avez rien à m'expliquer pour que Je puisse vous comprendre. (286, 9-10)

92. Si vous pouvez comprendre ma Doctrine, elle vous offrira beaucoup de satisfactions et de nombreuses opportunités de pouvoir vous élever. Apprenez à prier avant de prendre n'importe quelle détermination, parce que la prière est la manière parfaite de formuler des demandes à votre Père, puisque par son biais, vous demanderez lumière et force pour avancer dans la lutte.

93. En priant, très vite parviendra, à votre compréhension, l'illumination qui vous permettra de distinguer clairement le bien du mal, ce qui convient et ce que vous ne devez pas faire, et cela constituera la preuve la plus tangible que vous sûtes vous préparer pour écouter la voix de la conscience.

94. Souffrez les peines avec patience et, si vous n'arrivez pas à comprendre la signification de vos épreuves, priez, et Moi je vous révélerai leur sens, afin que vous soyez satisfaits. (333, 61-62 et 75)

95. Toutes les fois que vos lèvres ou votre pensée me dit: "Seigneur, ne me nies pas ton pardon", vous démontrez votre ignorance, votre confusion et le peu que vous Me connaissez.

96. Me dire à Moi de m'apitoyer sur votre douleur? Me demander de faire preuve de miséricorde envers mes enfants? Me supplier, Moi, de pardonner vos péchés, Moi qui suis l'amour, la clémence, la charité, le pardon et la pitié?

97. Il est bien que vous tentiez d'émouvoir ceux qui, sur la Terre, ont le cœur dur et que vous essayiez, par des larmes et des suppliques, de toucher la pitié de ceux qui n'éprouvent pas le moindre atome de charité envers leurs semblables, mais n'utilisez pas ces formes ou ces pensées pour essayer d'émouvoir celui qui vous créa par amour et pour vous aimer éternellement. (336, 41-43)

98. Soyez satisfaits avec les grandes charités que le Père vous a confiées pour tout ce qui est en relation avec la vie humaine sur la face de la Terre et ne lui demandez pas ce qui peut entraîner la perdition de votre esprit et votre corps. J'ai davantage à vous donner que vous à me demander, et Je suis celui qui sait véritablement ce dont vous avez besoin en chemin. Je vous ai dit que si vous pouvez respecter ma Loi, vous me contemplerez dans toute ma splendeur. (337, 21)

La bénédiction de l'intercession           

99. Ne prenez pas l'habitude de prier uniquement avec des mots, priez avec l'esprit. Je vous dis aussi: Bénissez en la prière, envoyez des pensées de lumière à vos frères, ne demandez rien pour vous-mêmes, souvenez-vous que celui qui s'occupe de ce qui est mien, Je veillerai toujours sur lui.

100. La semence que vous plantez avec amour, vous la recevrez multipliée. (21, 3-4)

101. Ne priez pas seulement lorsque vous vous trouvez en proie à une épreuve douloureuse, priez aussi lorsque vous êtes en paix, parce que c'est alors que votre cœur et votre pensée peuvent se préoccuper des autres. Ne formulez pas non plus de pétitions seulement pour ceux qui vous ont fait le bien ou pour ceux qui ne vous ont pas porté préjudice, parce que, bien que méritoire, ce ne l'est pas autant que de veiller pour ceux qui, d'une quelconque manière, vous ont causé des préjudices. (35, 8)

102. Que vais-Je vous enseigner, à présent? Bénir tout et tous, avec le cœur et l'esprit, parce que celui qui bénit ainsi, ressemble à son Père, en faisant parvenir sa chaleur à tous. Pour cela, Je vous dis: Apprenez à bénir avec l'esprit, la pensée, le cœur et votre paix, ainsi votre force et votre chaleur aboutiront à celui auquel vous les destinez, peu importe la distance.

103. Que se passerait-il si tous les hommes se bénissaient, même sans se connaître ni s'être jamais vus? La paix parfaite régnerait sur la Terre et la guerre serait inconcevable.

104. Pour réaliser ce miracle, il est impérieux que vous éleviez votre esprit au moyen de la persévérance dans la vertu. Le jugez-vous impossible? (142, 31)

105. Demandez, et l'on vous donnera. Demandez-Moi tout ce que vous souhaitez de charitable pour vos frères. Priez, unissez votre prière à celle du nécessiteux et je vous concéderai ce que vous demandez. (137, 54)

La nécessité de la prière           

106. Veillez et priez, Je vous le répète fréquemment, parce que je ne veux pas que vous vous familiarisiez avec ce doux conseil, mais bien que vous l'étudiiez et le mettiez en pratique.

107. Je vous dis de prier, parce que celui qui ne prie pas s'abandonne à des pensées superflues, matérielles et parfois démentes, avec lesquelles, sans s'en rendre compte, il fomente et alimente les guerres homicides; mais, lorsque vous priez, votre pensée, comme une épée de lumière, déchire les voiles de l'obscurité et les liens de la tentation qui, aujourd'hui, emprisonnent beaucoup d'êtres, sature l'environnement de spiritualité et contrecarre les forces du mal. (9, 25-26)

108. L'humanité a toujours été bien trop occupée par les grandeurs de la Terre, pour considérer l'importance de prier et méditer à propos de ce qui est au-delà de cette vie, afin d'en découvrir son essence même. Celui qui prie converse avec le Père et, s'il interroge, il reçoit la réponse à l'instant même. L'ignorance des hommes quant au spirituel provient de son manque de prière. (106, 33)

109. Vous vous rapprochez d'un temps où vous saurez accorder de droit ce qui correspond à votre esprit et au monde ce qui lui appartient. Temps de vraie prière, de culte libéré de fanatisme, au cours duquel vous saurez prier avant d'entreprendre, où vous saurez veiller pour ce qui vous a été confié.

110. De quelle manière l'homme pourra-t-il se tromper lorsque, au lieu de faire ce qu'il veut, il anticipe en interrogeant son Père, par le biais de la prière? Qui sait prier vit en contact avec Dieu, connaît la valeur des bienfaits qu'il reçoit de son Père et, en même temps, comprend le sens ou la finalité des épreuves auxquelles il est confronté. (174, 2-3)

Les effets bénéfiques de la pratique de la prière           

111. Au cours des époques, je vous ai dit: priez. Aujourd'hui je vous dis que par le biais de l'oraison vous pouvez atteindre la sagesse. Si tous les hommes priaient, ils ne perdraient pas le chemin de lumière que J'ai tracé. Par la prière, ils guériraient les malades, il n'y aurait plus d'incrédules et la paix retournerait aux esprits.

112. Comment l'homme peut-il être heureux s'il a rejeté ma grâce? Pense-t-il que l'amour, la charité et la mansuétude ne sont pas des attributs du cœur humain? (69, 7-8)

113. Vous savez que la parole qui n'est pas porteuse d'amour, n'a pas de vie ni de pouvoir. Vous me demandez comment vous pouvez commencer à aimer et ce que vous devez faire pour que ce sentiment se réveille en votre cœur, et Moi je vous dis: Vous devez commencer par savoir prier. La prière vous rapprochera du Maître et, ce Maître, c'est Moi.

114. Dans la prière, vous trouverez consolation, inspiration et force, elle vous prodiguera la douce satisfaction de pouvoir parler intimement avec Dieu, sans témoins ni intermédiaires; Dieu et votre esprit, réunis en ce doux moment de confidences, de communication spirituelle et de bénédictions. (166, 43-44)

115. Chaque fois que vous avez besoin d'un confident, d'un bon ami, cherchez-Moi et déposez en Moi les peines qu'il y a dans votre cœur. Moi, je vous conseillerai le meilleur chemin, la solution que vous recherchez.

116. Si votre esprit est accablé par les remords, c'est dû au fait que vous avez péché, Je vous recevrai et serai bienveillant en mon jugement, je fortifierai votre bonne résolution et vous rendrai les forces perdues.

117. Seule la pratique de mes enseignements vous conservera en grâce et santé spirituelle et corporelle. L'expérience que vous recueillez sera la lumière que vous accumulerez en votre esprit. (262, 20-21)

118. L'esprit qui sait veiller jamais ne s'écarte de la route que son Seigneur lui a tracée, et est apte à utiliser son héritage et ses dons jusqu'à atteindre l'élévation.

119. Cet être devra aller de l'avant dans ses épreuves, parce qu'il vit sur ses gardes et jamais ne se laisse dominer par la matière. Celui qui veille et prie sortira toujours vainqueur des moments difficiles et saura marcher d'un pas ferme sur le sentier de la vie.

120. Que la conduite de celui qui oublie de prier et de veiller est différente! Volontairement il renonce à se défendre avec les meilleures armes que J'ai déposées en l'homme, qui sont la foi, l'amour et la lumière de la connaissance. C'est celui qui n'écoute pas la voix intérieure qui lui parle, par l'intermédiaire de l'intuition, la conscience et les rêves; car le cœur et l'intelligence ne comprennent pas, et n'accordent aucun crédit au message de son propre esprit. (278, 2-3)

121. La prière est le moyen révélé à votre esprit pour arriver jusqu'à Moi avec vos interrogations, vos inquiétudes et vos désirs ardents de lumière. Grâce à cette communication vous pourrez dissiper vos doutes et lever le voile qui cache quelque mystère.

122. La prière est le principe de la communication d'esprit à Esprit qui fleurira dans les temps futurs et qui portera ses fruits parmi cette humanité.

123. Aujourd'hui, j'ai tout révélé au peuple qui écoute afin qu'il soit le précurseur du temps de la spiritualité. (276, 18-19)

Le pouvoir de la prière           

124. Lorsque l'un de vous prie, il ne se rend pas compte de ce qu'il atteint dans le spirituel, par sa pensée, et il est impérieux que vous sachiez que quand vous priez pour vos frères, pour ces peuples qui sont en train de se détruire dans la guerre, en ces instants votre esprit livre également une bataille mentale contre le mal et que votre épée qui est paix, raison, justice et désir ardent de bien pour eux, choque contre les armes de la haine, de la vengeance et de l'orgueil.

125. Ce sera le temps où les hommes se rendent compte du pouvoir de la prière; mais pour que la prière ait une véritable force et lumière, il est nécessaire que vous l'éleviez à Moi, avec amour. (139, 7-8)

126. La pensée et l'esprit, unis pour prier, créent en l'homme une force supérieure à toute force humaine.

127. Dans la prière, celui qui est faible se fortifie, le lâche se revêt de courage, l'ignorant s'illumine et le maladroit prend de l'assurance.

128. L'esprit, après avoir réussi l'harmonie avec l'intelligence pour atteindre la véritable prière, se convertit en un soldat invisible, qui, s'écartant momentanément de ce qui touche son être, se déplace à d'autres sites, se libère de l'influence de la matière et se livre à sa lutte pour faire le bien, pour conjurer maux et dangers, et porter un éclair de lumière, une goutte de baume ou une haleine de paix à tous ceux qui en ont besoin.

129. Avec tout ce que je vous dis, prenez conscience de tout ce que vous pourrez réaliser avec l'esprit et l'intelligence au milieu du chaos qui a enveloppé cette humanité. Vous êtes dans un monde de pensées et d'idées trouvées, où les passions palpitent pour le matérialisme et où les esprits naviguent entre les ténèbres.

130. Celui qui, au moyen de la prière, aura appris à s'élever en pensée et en esprit vers les régions de lumières et les demeures de la paix, sera le seul qui pourra pénétrer le monde des disputes, où se reflètent toutes les passions humaines, sans en ressortir vaincu et en laissant, en revanche, quelque profit pour ceux qui ont besoin de la lumière de l'esprit. (288, 18-22)

131. Apprenez à prier, parce qu'avec la prière vous pourrez aussi faire beaucoup de bien, de même que vous pourrez défendre des guets. La prière est bouclier et arme; si vous avez des ennemis, vous vous protégerez avec la prière; mais vous savez que cette arme ne doit blesser ni offenser personne, parce que son unique mission sera celle de briller dans les ténèbres. (280, 56)

132. Les éléments sont déchaînés contre l'homme, et vous autres ne devez éprouver de crainte, parce que vous savez que je vous ai donné un pouvoir pour vaincre le mal et protéger vos frères. Vous pouvez ordonner à ces éléments de destruction qu'ils cessent et ils obéiront. Si vous demeurez dans la prière et la veillée, vous pourrez accomplir des prodiges et surprendre le monde.

133. Priez avec transparence, communiez avec mon Esprit, ne recherchez pas pour le faire un endroit bien déterminé. Priez sous un arbre, en chemin, au sommet d'une montagne, ou dans un coin de votre alcôve; Moi je descendrai pour converser avec vous, pour vous illuminer et vous donner de la force. (250, 24-25)

134. Je vous dis, certes, que si vous étiez déjà unis en esprit, en pensée et en intention, seule votre prière suffirait pour arrêter les nations qui vivent dans la préparation de l'heure à laquelle elles lanceront leurs offensives les unes contre les autres; vous détruiriez la haine, seriez un obstacle à tous les mauvais projets de vos frères, vous seriez comme d'invisibles épées vainquant les forts, et comme bouclier, vous défendriez les faibles.

135. L'humanité, devant ces preuves révélatrices d'un pouvoir supérieur, s'arrêterait un instant pour méditer, et cette méditation lui éviterait de subir nombre de ces grands avertissements et épreuves au travers de la Nature et de ses éléments. (288, 27)

136. Si vous aviez une grande foi et une plus grande connaissance de la force de la prière, quelles œuvres de charité accompliriez-vous par votre pensée! Mais, vous ne lui avez pas concédé tout le pouvoir qu'elle détient, et c'est pour cela que, bien souvent, vous ne vous rendez pas compte de ce que vous écartez dans un moment de sincère et véritable prière.

137. Ne vous rendez-vous pas compte de ce que quelque chose de supérieur est en train d'empêcher que se déclenche la plus inhumaine de toutes vos guerres? Ne comprenez-vous pas ce miracle est influencé par des millions de prières d'hommes, de femmes et d'enfants qui, avec leur esprit, combattent les ténèbres et luttent contre l'influence de la guerre? Continuez de prier, continuez de veiller; mais, ajoutez à cet acte toute la foi que vous puissiez avoir en vous.

138. Priez, peuple, et sur la guerre, la douleur et la misère, étendez le manteau de paix de vos pensées, formant avec elles un bouclier de protection sous laquelle vos frères s'illuminent et se réfugient. (323, 24-26)

Amour à Dieu et au prochain comme vénération à Dieu           

139. Mes nouveaux disciples, vous savez que votre hommage et votre tribut au Seigneur doivent être constants, sans attendre de dates ou de jours déterminés pour les offrir, tout comme est constant l'amour de votre Père pour vous. Mais, si vous voulez savoir de quelle manière vous devez vous souvenir chaque jour de mes actes d'amour, sans sombrer dans le fanatisme, Moi je vous le dirai: votre vie doit être un hommage permanent à Celui qui a tout créé, en vous aimant les uns les autres.

140. Agissez de la sorte et Moi, je vous concéderai ce que vous me demandez avec humilité, que vos fautes vous soient pardonnées. Je vous réconforte et vous soulage, mais j'ajoute: lorsque vous découvrez vos erreurs et que votre conscience vous juge, priez, corrigez votre erreur, armez-vous de force pour ne pas retomber dans la même faute et vous n'aurez pas à me demander sans cesse de vous pardonner; ma parole vous enseigne à vous élever et à laisser passer la lumière et la spiritualité. (49, 32-33)

141. "J'ai soif", dis-je à cette foule qui ne comprenait pas mes paroles et qui se réjouissait de mon agonie. Que pourrai-je vous dire à présent, quand je vois qu'il ne s'agit pas d'une foule, mais bien le monde entier qui blesse mon Esprit sans se rendre compte de ma douleur?

142. Ma soif est infinie, incompréhensible, et seul votre amour pourra l'apaiser. Pourquoi m'offrez-vous un culte extérieur, au lieu d'amour? Ne savez-vous pas que, en vous demandant de l'eau, vous m'offrez amertume et vinaigre? (94, 74-75)

143. En vérité, je vous dis que ceux-là qui souffrirent et m'offensèrent beaucoup, seront ceux qui m'aimeront avec plus de ferveur; de leur cœur jaillira la constante offrande à ma Divinité. Il ne s'agira pas d'offrandes matérielles ni de psaumes, ni d'autels de la terre; ils savent, eux, que l'offrande et le culte le plus agréable pour Moi sont les actes d'amour qu'ils commettent envers leurs frères. (82, 5)

144. Jour après jour, votre prière spirituelle Me parvient, mais votre matière ne connaît pas la clef du langage, parce qu'il ne s'agit pas de mots prononcés par vos lèvres ni d'idées formulées par votre intelligence. La prière de l'esprit est tellement profonde qu'elle est au-delà des pouvoirs et des sens humains.

145. Dans cette prière, l'esprit parvient aux régions de la lumière et de la paix où demeurent des esprits élevés, et se saturant là de cette essence, retourne à son corps passager pour lui transmettre la force. (256, 63-64)

146. Peuple: Le temps est venu pour vous où vous devez savoir prier. Aujourd'hui, je ne viens pas vous dire de vous prostrer au sol, je ne viens pas vous enseigner que vous priiez avec vos lèvres ou que vous m'acclamiez avec des mots fleuris en de merveilleuses oraisons; aujourd'hui, je viens pour vous dire: Cherchez-moi par la pensée, élevez votre esprit et toujours Je descendrai pour vous faire sentir ma présence. Si vous ne savez parler avec votre Dieu, le repentir, votre pensée, votre douleur me seront suffisants. Votre amour me suffira!

147. C'est le langage que J'écoute, celui que Je comprends, le langage sans paroles, celui de la vérité et de la sincérité, celle-là est la prière que je suis venu vous enseigner en ce Troisième Temps.

148. Chaque fois que vous avez commis une bonne action, vous avez senti ma paix, la tranquillité et l'espérance et cela signifie que le Père est très proche de vous. (358, 53-55)

149. Je refuse vanité et luxe humain, parce qu'à mon Esprit ne parvient seulement que ce qui est spirituel, noble et élevé, transparent et éternel. Rappelez-vous qu'à la femme de Samarie, je dis: "Dieu est Esprit et il faut l'adorer en esprit et en vérité". Cherchez-Moi dans l'infini et dans la pureté et c'est là que vous Me trouverez.

150. Pourquoi m'offrir ce que J'ai créé pour vous? Pourquoi me donnez-vous des fleurs, si vous autres ne les faites pas? En revanche, si vous me présentez des actions d'amour, de charité, de pardon, de justice et d'aide à l'égard de vos semblables, alors ce tribut sera, sans conteste, spirituel et s'élèvera au Père comme une caresse, comme un baiser que, de la Terre, les enfants enverront à leur Seigneur.

151. Je ne veux pas non plus que vous enfermiez votre culte dans des enceintes matérielles, parce que vous emprisonnerez votre esprit en ne lui permettant pas d'ouvrir ses ailes pour conquérir l'éternité.

152. L'autel que je vous laisse pour que vous y célébriez le culte que Moi, j'attends, est la vie, sans aucune limitation, au-delà de toutes les religions, de toutes les églises et les sectes, parce qu'elle existe dans le spirituel, l'éternel et le divin. (194, 27-28)

L'entretien de conscience entre Dieu et l'homme           

153. Aujourd'hui je viens à vous pour vous livrer un enseignement qui est des plus faciles à suivre, une fois compris, mais pour le monde il lui paraît impossible de le mettre en pratique. Je viens pour vous enseigner le culte de l'amour à Dieu au travers de votre vie, de vos actions et de la prière spirituelle, celle qui n'est pas prononcée par les lèvres en un endroit déterminé et qui n'a pas besoin de formes ou d'images pour s'inspirer. (72, 21)

154. Tandis que les hommes ont voulu voir en Moi un Dieu distant, lointain, Moi je me suis proposé de leur démontrer que je suis bien plus proche d'eux que les cils de leurs yeux.

155. Ils prient machinalement et, s'ils ne voient pas se réaliser immédiatement tout ce qu'ils demandèrent, déçus ils s'exclament: "Dieu ne nous a pas écouté".

156. S'ils savaient prier, s'ils unissaient l'intelligence et le cœur à leur esprit, ils entendraient, en leur conscience, la voix divine du Seigneur et sentiraient que sa présence est très proche d'eux, mais "Comment peuvent-ils sentir ma présence s'ils m'adressent des pétitions au travers de cultes matérialisés?" Comment est-il possible qu'ils en arrivent à sensibiliser leur esprit, si, même leur Seigneur, ils l'adorent au moyen d'images reproduites par leurs mains?

157. Je veux que vous compreniez que Je suis très proche de vous, que vous pouvez communiquer facilement avec Moi, de même que me sentir et recevoir mes inspirations. (162, 17-20)

158. Pratiquez le silence qui favorise l'esprit afin qu'il puisse rencontrer son Dieu, ce silence est comme une source de connaissances et tous ceux qui le pénètrent s'emplissent de la clarté de ma sagesse. Le silence ressemble à un lieu fermé, aux murailles indestructibles, auquel l'esprit est le seul qui y ait accès. L'homme a constamment, en son for intérieur, connaissance du lieu secret où il pourra communiquer avec Dieu.

159. Peu importe l'endroit dans lequel vous vous trouviez, partout vous pourrez communiquer avec votre Seigneur, que vous soyez au sommet d'une montagne ou que vous vous trouviez au fond d'une vallée, dans l'agitation d'une ville, la paix du foyer ou en pleine lutte; si vous me recherchez dans l'intérieur de votre sanctuaire au milieu du profond silence de votre élévation, instantanément les portes de l'enceinte universelle et invisible s'ouvriront pour que vous vous sentiez vraiment dans la maison de votre Père, qui existe en chaque esprit.

160. Quand la douleur de vos épreuves vous épuise et que les peines de la vie annihilent vos sens, si vous éprouvez un intense désir d'obtenir un peu de paix, retirez-vous dans votre chambre ou cherchez le silence, la solitude des champs; là, élevez votre esprit guidé par la conscience et entrez en méditation. Le silence est le royaume de l'esprit, royaume invisible aux yeux matériels.

161. Instantanément en entrant dans l'extase spirituelle, lorsque les sens supérieurs se réveillent, l'intuition jaillit, l'inspiration brille, le futur se pressent et la vie spirituelle palpe ce qui est distant et rend possible ce qui, auparavant, lui paraissait hors d'atteinte.

162. Si vous voulez pénétrer le silence de ce sanctuaire, de cette arche, vous-mêmes devez préparer le chemin, parce que vous ne pourrez n'y entrer qu'avec une véritable pureté. (22, 36-40)

163. Il faut que mes prophètes se lèvent à nouveau pour réprimander les hommes, parce que, tandis que des peuples se détruisent, aveuglés par l'ambition et la violence, ceux qui ont reçu ma lumière et qui calmement jugent l'humanité, ceux-là craignent de se lever pour porter la bonne nouvelle.

164. Si cette humanité savait prier avec l'esprit, elle entendrait ma voix, recevrait mon inspiration mais, chaque fois qu'elle prie, elle se pose un voile sur les yeux qui lui cache la lumière de ma présence. Je dois venir jusqu'aux hommes pendant les instants où leur corps se repose, pour réveiller leur esprit, l'appeler et converser avec lui. C'est le Christ qui, comme un voleur au milieu de la nuit, pénètre votre cœur pour y planter ma semence d'amour. (67, 29)

165. Apprenez à prier et à méditer en même temps, pour que surgisse en chacun de vous la connaissance et la compréhension. (333, 7)

166. Spiritualité est liberté; pour cela ceux qui m'écoutent maintenant et ont compris le sens de cette Doctrine libératrice, voient s'ouvrir à eux cette immense vallée dans laquelle ils lutteront et témoigneront de ce que le temps est arrivé où Dieu, Créateur Omnipotent, est venu pour établir une communication entre Lui et l'homme. (239, 8)

167. La Doctrine du Christ fut spirituelle, mais l'homme l'entoura de rites et de formes pour la mettre à la portée des esprits d'élévation limitée.

168. Vous êtes entrés dans le temps de l'Esprit, celui des grandes révélations, celui au cours duquel disparaîtra de tout culte la matérialisation, l'imposture et l'imperfection; où tout homme, par son esprit, reconnaîtra son Dieu qui est tout Esprit, et par cette voie trouvera la forme de la communication parfaite. (195, 77-78)

169. Lorsque les hommes auront appris à communiquer avec mon Esprit, alors, ils n'auront plus à consulter les livres, ni à s'interroger.

170. Aujourd'hui ils questionnent encore ceux qu'ils croient savoir davantage, ou fouillent des textes et livres, anxieux de découvrir la vérité. (118, 37)

171. Si vous appreniez à méditer chaque jour, durant quelques instants, et que votre méditation traite de la vie spirituelle, vous découvririez une infinité d'explications et recevriez des révélations impossibles à obtenir par aucun autre moyen.

172. Votre esprit possède déjà la lumière suffisante pour m'interroger, ainsi que pour recevoir ma réponse. L'esprit de l'Humanité a déjà atteint un haut niveau d'élévation. Observez vos frères d'humble condition qui, en dépit de la pauvreté de leurs connaissances, surprennent par leurs profondes observations, de même que par la forme claire avec laquelle ils s'expliquent, ce qui pour beaucoup d'autres paraît inexplicable. Recourent-ils peut-être aux livres ou aux écoles? Non, mais ils ont découvert, par intuition ou par besoin, le don de la méditation, qui est part de la prière spirituelle. Dans leur solitude, isolés d'influences et de préjugés, ils ont découvert la manière d'entrer en communion avec l'éternel, le spirituel, le vrai et, certains davantage que d'autres ont médité la véritable essence de la vie et ils ont reçu la lumière spirituelle en leur entendement. (340, 43-44)

173. Vous Me demandez en quoi consiste la prière et Je vous réponds: La prière consiste à permettre que votre esprit s'élève librement jusqu'au Père, pour vous livrer en pleine confiance et foi dans cet acte. Elle consiste à recevoir dans le cœur et l'intelligence les sensations recueillies par l'esprit. Elle consiste à accepter, avec une sincère humilité, la volonté du Père. Celui qui prie de cette manière jouit de ma présence à n'importe quel instant de sa vie et ne se sent jamais nécessiteux. (286, 11)

174. C'est là, au plus pur de son être, dans l'esprit, que J'écrirai ma Loi en ce temps, où je ferai entendre ma voix, où j'édifierai mon temple, parce que ce qui n'existe pas dans le for intérieur de l'homme, ce qui n'est pas dans son esprit, n'existe pas.

175. Que vous édifiiez d'énormes temples matériels en mon honneur ou que vous m'offriez des festins et de somptueuses cérémonies, votre offrande ne M'arrivera pas, parce qu'elle ne vient pas de l'esprit. Tout culte externe implique toujours vanité et ostentation, en revanche, l'offrande silencieuse, celle que le monde ne voit pas et que vous m'offrez d'esprit à Esprit, celle-là Me parvient par son humilité, sa sincérité et sa vérité, en un mot: parce qu'elle jaillît de l'esprit.

176. Revoyez cette parabole que Je vous ai livrée au Second Temps, connue comme la parabole du pharisien et du publicain, et alors vous comprendrez que mon enseignement, de tout temps, a été un seul. (280, 68)

177. Savez-vous qu'il y en a qui sont aimés sans qu'ils le méritent? Moi, Je vous aime de cette manière. Donnez-moi votre croix, donnez-moi vos espérances qui ont échoué, donnez-moi le lourd fardeau que vous chargez, Je peux supporter toutes les douleurs. Sentez-vous libérés de votre fardeau afin d'être heureux, pénétrez le sanctuaire de mon amour et gardez le silence devant l'autel de l'Univers, pour que votre esprit puisse converser avec le Père dans le plus merveilleux des langages: celui de l'amour. (228, 73)


Chapitre 18 - Œuvres de charité et signification principale de l'Amour

La grâce rétroactive des bonnes actions           

1. Observez tous les cas de misère humaine, de douleur, de nécessité et, à la vue de la douleur qui vous entoure de toutes parts, laissez votre cœur se sensibiliser.

2. Lorsque vous ressentez, au plus profond de votre être, un élan généreux et noble de faire le bien, laissez-le qu'il déborde et se manifeste. C'est l'esprit qui va livrer son message parce qu'il a considéré votre corps préparé et disposé. (334, 3-4)

3. Faites en sorte que, parmi vos aspirations, la charité soit la première, et vous ne vous repentirez jamais d'avoir été charitables, parce que, par le biais de cette vertu, vous connaîtrez les plus grandes satisfactions et chances de votre existence et obtiendrez, en même temps, toute la sagesse, la force et l'élévation que désire ardemment tout esprit noble.

4. Grâce à la charité envers vos frères, vous purifierez votre esprit, en soldant ainsi d'anciennes dettes, vous ennoblirez votre vie humaine et élèverez votre vie spirituelle.

5. Lorsque vous arriverez face à la porte à laquelle tous viendront frapper, votre bonheur sera très grand, parce que vous écouterez la voix de bienvenue que le monde spirituel vous donnera, en vous bénissant et en vous appelant dans l'œuvre de régénération et de spiritualité. (308, 55-56)

6. Mais Je vous dis: Bénis soient ceux de mes cultivateurs qui sauront ressentir, en leur cœur, la peine de ceux qui vivent privés de liberté ou de santé, en leur rendant visite et les réconfortant, parce qu'un jour ils se retrouveront, soit dans cette vie, soit dans une autre, et alors vous ne savez pas s'ils sont en meilleure santé, plus libres ou plus éclairés que ceux qui leur livrèrent le message d'amour dans un bagne ou un hôpital, à un moment donné, et ils leur retourneront leur gratitude en tendant la main à ceux qui, en un autre temps, surent leur tendre la leur.

7. Cet instant au cours duquel vous fîtes parvenir ma parole en leur cœur, ce moment où vous passâtes la main sur leur front et leur fîtes penser à Moi et Me sentir, jamais ne s'effacera de leur esprit, tout comme d'ailleurs ne s'effaceront de leur intelligence ni votre visage, ni votre voix de frère, partout où ils vous rencontreront, ils vous reconnaîtront. (149, 54-55)

8. De même que la brise et le soleil vous caressent, peuple, caressez vos semblables. Ceci est le temps où les nécessiteux se trouvent en abondance. Comprenez que celui qui vous demande une faveur est en train de vous concéder la grâce de pouvoir vous rendre utiles aux autres et d'œuvrer pour votre salut. Il vous donne la possibilité d'être miséricordieux et, en cela, de ressembler à votre Père, parce que l'homme est né pour répandre de par le monde la semence du bien. Comprenez, dès lors, que celui qui vous demande quelque chose vous est favorable. (27, 62)

La vraie et la fausse Bienfaisance           

9. Ô disciples, votre plus grande mission sera celle de la charité! Souvent vous la ferez en secret, sans ostentation, en n'autorisant pas que la main gauche sache ce qu'a donné la main droite, mais il se présentera des occasions où votre charité devra être vue par vos frères afin qu'ils apprennent à l'impartir.

10. Ne vous souciez pas du prix, Je suis le Père qui récompense justement les actions de ses enfants, sans en oublier une seule.

11. Je vous ai dit que si vous donniez, en vraie charité, un verre d'eau, cette action ne manquera pas d'être récompensée.

12. Bienheureux ceux qui, en arrivant à Moi, me disent: "Seigneur, je n'attends aucune récompense pour mes actions, il me suffit d'exister et de savoir que je suis votre enfant pour que mon esprit se gonfle de bonheur". (4, 78-81)

13. Ne nourrissez pas d'intérêts égoïstes en pensant seulement à votre salut et à votre récompense, parce que très grande sera votre désillusion au moment que vous vous présenterez en esprit, parce que vous découvririez qu'en réalité vous ne sûtes vous forger aucune récompense.

14. Je vous donne l'exemple suivant, pour que vous compreniez mieux ce que Je veux vous dire: Il existe, et il a toujours existé, des hommes et des femmes qui ont essayé d'accomplir des actes de charité parmi leurs frères et qui, cependant, lorsqu'ils arrivent devant Moi, n'ont pas porté ces mérites à ma connaissance pour leur bonheur spirituel: A quoi cela est-il dû? Pouvez-vous concevoir qu'ils aient été les victimes d'une injustice de la part de leur Père? La réponse, mes disciples, est simple: Ils ne purent recueillir un bien en soi, parce que leurs actions ne furent pas sincères, parce que lorsqu'ils tendirent la main pour donner quelque chose, jamais ils ne le firent animés d'un véritable sentiment de charité envers celui qui souffre, mais plutôt en pensant à eux-mêmes, en leur salut, en leur récompense. Les uns furent motivés par l'intérêt, d'autres par la vanité, et cela ne constitue pas la véritable charité, parce qu'elle ne fut pas ressentie ni désintéressée et Moi je vous déclare que celui qui ne porte en lui sincérité et amour, ne sème pas la vérité et ne se forge aucune récompense.

15. La charité apparente pourra vous octroyer sur la Terre quelques satisfactions qui proviennent de l'admiration que vous suscitez et de l'adulation que vous recevez, mais ce qui est apparent ne parvient pas à mon Royaume, seul y parvient ce qui est vrai. Là-bas vous arriverez tous sans pouvoir cacher la moindre tache ou impureté; parce que, avant de vous présenter devant Dieu, vous vous serez débarrassés des manteaux, couronnes, insignes, titres, et tout ce qui appartient au monde, pour vous présenter devant le Juge Suprême comme de simples esprits qui vont répondre devant le Créateur de la mission qui leur a été confiée. (75, 22-24)

16. Celui qui, par amour, essaie d'être utile à ses semblables, se consacre au bien en l'un des nombreux chemins que lui offre la vie, celui-là sait qu'il est un être qui doit se préparer pour être utilisé par la volonté divine à des fins très élevées. Je veux que vous soyez de ceux qui parviennent à obtenir la connaissance, ô disciples, afin que vous soyez de ceux qui libèrent de leurs erreurs tous ceux qui ont perdu le chemin de l'évolution.

17. Le véritable amour, celui qui est au-delà du cœur, est le fruit de la sagesse. Voyez comment Moi, en ma parole, je sème la sagesse en votre entendement et attends, ensuite, le fruit de votre amour.

18. Il y a maintes formes de faire le bien et maintes formes de consoler et servir, toutes sont les expressions de l'amour, qui est un seul, l'amour, qui est la sagesse de l'esprit.

19. Certains pourront emprunter le chemin de la science, d'autres celui de l'esprit, d'autres encore celui du sentiment, et leur ensemble constituera l'harmonie spirituelle. (282, 23-26)

Actes d'amour, spirituels et matériels           

20. Si vous êtes pauvres matériellement et que pour ce motif vous ne pouvez aider vos semblables, n'ayez crainte, priez et Moi, Je ferai en sorte que, là où il n'y a rien, jaillisse la lumière et qu'il y ait la paix.

21. La vraie charité de laquelle naît la pitié, est le plus grand présent que vous pourrez offrir aux nécessiteux. Si, en donnant une pièce de monnaie, un pain ou un verre d'eau, vous n'éprouviez en votre cœur de sentiment d'amour à l'égard de vos frères, en vérité je vous dis que vous n'auriez rien donné, et qu'il vaut mieux ne pas vous défaire de ce que vous donnez.

22. Jusqu'à quel point, humanité, voulez-vous connaître le pouvoir de l'amour? Jamais, jusqu'à présent, vous n'avez fait usage de cette force qui est le principe de la vie. (306, 32-33)

23. Ne voyez pas en tous ceux qui vous entourent des ennemis, mais des frères. Ne demandez pas de châtiment pour illustrer le pardon et éviter le remords en votre esprit. Fermez les lèvres et laissez-Moi juger votre cause.

24. Guérissez les malades, rendez la raison aux égarés, écartez les esprits qui assombrissent l'intelligence et faites que les deux recouvrent la lumière qu'ils ont perdue. (33, 58-59)

25. Disciples, Cette maxime que Je vous enseignai au Second Temps, celle de vous aimer les uns les autres, est applicable à tous les actes de votre vie.

26. Il y en a qui me disent: "Maître, comment pourrai-je aimer mes semblables si je suis un être insignifiant qui vit abandonné au travail matériel?"

27. À ces petits qui sont miens, Je leur dis que, même dans le cadre de ce travail matériel apparemment sans importance, vous pouvez aimer vos semblables, si vous accomplissez vos tâches avec le désir de servir vos frères.

28. Imaginez-vous combien votre vie serait merveilleuse, si chaque homme travaillait en pensant faire le bien et unir son petit effort à celui des autres. Certes, je vous dis que l'on ne connaîtrait pas la misère. Mais la vérité est que chacun travaille pour soi, pensant à soi-même et, bien trop peu aux siens.

29. Vous devez tous savoir que personne ne peut se suffire à lui-même et qu'il a besoin des autres; tous, vous devez savoir que vous êtes intimement liés à une mission universelle que vous devez mener à bien en étant unis, unis non par des obligations matérielles mais par l'intention, l'inspiration et l'idéal, bref: Par l'amour des uns pour les autres. Le fruit, dès lors, sera bénéfique pour tous. (334, 35-37)

30. Dans ma Loi d'amour, Je vous dis, mes disciples, que si vous ne pouvez réaliser d'œuvres parfaites comme celles que J'accomplis en Jésus, tout au moins efforcez-vous, dans votre vie, de vous en rapprocher. Il me suffit de voir un peu de bonne volonté pour M'imiter et un peu d'amour pour vos semblables, pour que Je vous aide et que je manifeste ma grâce et mon pouvoir sur votre passage.

31. Vous ne serez jamais seuls dans la lutte. Si je ne vous laisse pas seuls lorsque vous allez courbés sous le poids de vos péchés, croyez-vous que Je vous abandonne lorsque vous marchez sous le poids de la croix qu'est cette mission d'amour? (103, 28-29)

La signification intégrale de l'amour           

32. En tous temps, ma Doctrine vous a montré que l'amour est son essence.

33. L'amour est l'essence de Dieu, tous les êtres boivent de cette source pour vivre; c'est d'elle que surgit toute la vie et la création: L'amour est le principe et la fin dans la destinée de tout ce qui a été accompli par le Père.

34. En présence de cette force qui fait tout se mouvoir, l'illumine et le vivifie, la mort disparaît, le péché s'efface, les passions s'évanouissent, les impuretés se lavent et tout ce qui est imparfait se perfectionne. (295, 32)

35. Je vous ai révélé mon existence et l'explication de la vôtre; Je vous ai fait découvrir que le feu qui donne vie et anime tout est l'amour; il est le principe duquel ont jailli toutes les natures.

36. Et voici que vous autres, vous naquîtes par amour, vous existez par amour, vous étés pardonnés par amour et serez éternels par amour. (135, 19-20)

37. L'amour est le principe et la raison de votre existence! ô humanité, comment pourriez-vous vivre sans ce don? Croyez-Moi, nombreux sont ceux qui portent en eux la mort, et d'autres sont malades par le seul fait de n'aimer personne. Le baume qui en a sauvé beaucoup a été l'amour, et le don divin qui ressuscite à la vraie vie, qui rachète et qui élève, est aussi l'amour. (166, 41)

38. Aimez! Celui qui n'aime pas porte en lui une profonde tristesse: celle de ne pas avoir, de ne pas ressentir le plus merveilleux et le plus élevé de la vie.

39. Ce fut ce que Jésus vint vous enseigner avec sa vie et avec sa mort, et ce qu'il vous légua par sa divine parole condensée dans la phrase "Aimez-vous les uns les autres, avec ce même amour que Je vous ai enseigné".

40. Le jour viendra où ceux qui n'ont pas aimé, se débarrassant de leur amertume et de leurs préjugés, viendront et se reposeront en Moi, puis retourneront à la vie en écoutant ma douce parole, à la tendresse infinie.

41. En vérité, Je vous dis que c'est dans l'amour que résident ma force, ma sagesse et ma vérité. Il est comme une échelle infinie qui se présente sous différents aspects et qui va depuis les formes inférieures des humains, jusqu'aux plus élevées des esprits qui ont atteint la perfection.

42. Aimez, même que ce soit à votre manière, mais aimez toujours! Ne haïssez pas, parce que la haine laisse une empreinte de mort, tandis que l'on pardonne par amour et que s'efface toute rancœur. (224, 34-36)

43. Je vous déclare que celui qui n'aime pas ne manifeste pas son amour sous la forme la plus élevée et avec une absolue pureté; il lui manquera le vrai savoir et il possèdera bien peu. En revanche, celui qui aime avec tout son esprit et toutes les facultés dont il a été doté, portera en lui la lumière de la sagesse et sentira qu'il est réellement le propriétaire de tout ce qui l'entoure, parce que ce que possède le Père est aussi propriété de ses enfants. (168, 11)

44. L'amour vous accordera la sagesse pour comprendre la vérité que d'autres cherchent inutilement par les voies scabreuses de la science.

45. Permettez que le Maître vous guide dans tous vos actes, paroles et pensées. Préparez-vous à suivre son doux et amoureux exemple et vous manifesterez l'amour divin, de cette manière vous vous sentirez proches de Dieu, parce que vous serez en harmonie avec Lui.

46. Si vous aimez, vous réussirez à être doux, comme le fut Jésus. (21, 10-12)

47. Celui qui aime comprend, celui qui étudie fait preuve de volonté et celui qui a la volonté peut accomplir beaucoup. Je vous dis que celui qui n'aime pas avec toute la force de son esprit, ne connaîtra ni élévation, ni sagesse et n'accomplira pas de grandes œuvres. (24, 41)

48. Ne laissez pas votre cœur se remplir d'orgueil, parce qu'il symbolise le feu de l'éternité d'où tout jaillît et où tout se vivifie.

49. L'esprit se sert du cœur pour aimer au travers de la matière. Si vous aimez seulement par la loi de la matière, alors votre amour sera éphémère, parce que cette loi est limitée. Mais lorsque vous aimez spirituellement, ce sentiment s'assimile à celui du Père, qui est éternel, parfait et immuable.

50. Toute la vie et tout ce qui a été créé sont en relation avec l'esprit, parce qu'il possède la vie éternelle. Ne vous limitez pas, aimez-Moi et aimez-vous, puisque vous possédez cette étincelle de l'Etre qui n'a pas de limites pour aimer, qui n'est autre que Dieu Lui-même. (180, 24-26)

51. Elevez-vous sur le chemin qui vous conduit à la cime de la montagne et, à chaque pas que vous posez, vous comprendrez mieux mes enseignements et vous vous perfectionnerez, pour interpréter le langage divin.

52. Quel est le langage de l'esprit? L'amour! L'amour est le langage universel de tous les esprits. Ne voyez-vous pas que l'amour humain, lui aussi, parle? Souvent, il n'a pas besoin de mots, il s'exprime mieux par les actes et les pensées. Si l'amour humain se manifeste de cette manière, comment sera votre langage après vous être perfectionnés dans ma Loi?

53. Si vous contemplez que Je suis la Sagesse, cette sagesse jaillit de l'amour. Si vous me reconnaissez en tant que Juge, cette justice se base sur l'amour. Si vous me considérez puissant, mon pouvoir est établi dans l'amour. Si vous savez que je suis éternel, mon éternité provient de l'amour, parce que l'amour est vie et la vie rend les esprits immortels.

54. L'amour est lumière, vie et savoir. Et je vous ai donné cette semence depuis le commencement des temps, l'unique semence que Moi, comme cultivateur parfait, j'ai semé dans les terres, que sont vos cœurs. (222, 23)

Le pouvoir de l'amour           

55. Ô hommes et femmes du monde qui avez oublié dans vos sciences le seul élément qui peut vous rendre sages et heureux; vous avez oublié l'amour qui inspire tout, peut tout et transforme tout! Vous vivez dans la douleur et les ténèbres parce que, en ne mettant pas en pratique l'amour que Je vous enseigne, vous provoquez votre souffrance matérielle ou spirituelle.

56. Afin de découvrir et de comprendre mes messages, il vous faut d'abord être bons et doux, vertus qui existent dans tout esprit depuis l'instant de sa formation, mais pour en arriver à percevoir le véritable sentiment élevé de l'amour, il faut que vous vous spiritualisiez, en cultivant vos bons sentiments; mais vous avez voulu tout posséder dans la vie, sauf l'amour spirituel. (16, 31-32)

57. En toutes les époques, vous avez eu des guides qui vous ont enseigné la force de l'amour. Ce furent vos frères plus évolués, avec une connaissance plus étoffée de ma Loi et davantage de pureté en leurs œuvres. Ils sont venus vous donner un exemple de force, d'amour et d'humilité, en échangeant leur vie pleine d'erreurs et de péchés pour une existence consacrée au bien, au sacrifice et à la charité.

58. Depuis l'enfance jusqu'à la vieillesse, vous avez des exemples clairs de tout ce qui s'obtient avec amour et des peines que cause le manque de charité; mais vous, plus insensibles que les rocs, vous n'avez pas su apprendre les enseignements et exemples que vous prodigue la vie quotidienne.

59. Avez-vous jamais observé de quelle manière les fauves eux-mêmes répondent avec douceur à un cri d'amour? Eh bien, de la même manière peuvent répondre les éléments, les forces de la Nature et tout ce qui existe dans le monde matériel et spirituel.

60. C'est pour cela que je vous dis de bénir tout avec amour, au nom du Père et Créateur de l'Univers.

61. Bénir veut dire saturer. Bénir est sentir le bien, le dire et le livrer. Bénir est imprégner tout ce qui vous entoure de pensées d'amour.

62. En vérité, Je vous le dis, l'amour est la puissance immuable qui meut l'Univers. L'amour est le principe et l'essence de la vie.

63. Je suis en train d'initier un temps de résurrection pour tous, temps au cours duquel je ferai fleurir cette semence bénie d'amour que je répandis sur le monde, du haut d'une croix, en vous annonçant que, lorsque les hommes s'aimeront comme Je vous l'enseignai, la mort aura été expulsée du monde et, à sa place, la vie règnera sur les hommes et se manifestera dans toutes leurs actions. (282, 13-14)