Chapitre 36 - Foi, Vérité et Connaissance
                 La Foi qui peut tout
                 La reconnaissance de la vérité de Dieu
                 La reconnaissance du spirituel et du Divin
                 Conditions de la reconnaissance spirituelle
                 Elargissement nécessaire de la Conscience de l'homme

Chapitre 37 - La compréhension correcte des textes bibliques
                 L'interprétation de la parole et des promesses bibliques
                 La Révélation de Jésus au travers de l'Apôtre Jean

Chapitre 38 - Les Trois Révélations Divines et les Sept Sceaux
                 Le développement dépend des Révélations de Dieu
                 Les Trois Testaments de Dieu
                 Le Troisième Temps
                 Les sept époques de l'Histoire Sacrée

Chapitre 39 - Israël terrestre et spirituelle
                 La mission historique d'Israël: son échec
                 La séparation du peuple juif entre credo terrestre et credo spirituel
                 Le peuple spirituel d'Israël
                 Les 144.000 élus et marqués

Chapitre 40 - Les Forces du Bien et du Mal
                 L'origine du Bien et du Mal
                 Arrogance et humilité
                 Le bon; l'homme de bonne volonté
                 Le Mal; l'homme au service du Mal
                 La lutte entre le Bien et le Mal
                 Tentations et séductions
                 Infractions morales
                 Impuissance et fugacité du Mal
                 La force du Pardon

Chapitre 41 - Relations entre ce Monde et l'Au-Delà
                 Inspiration et assistance du Monde Spirituel
                 Esprits perturbés et malicieux
                 La lutte des esprits pour les âmes humaines
                 Le rapport avec le monde des esprits de Dieu

Chapitre 42 - Faute et pénitence, épreuves et souffrances
                 Le besoin du repentir et de l'expiation
                 La loi de l'expiation
                 La raison des épreuves et des souffrances
                 Foi, résignation et humilité dans les épreuves
                 La signification des souffrances et de la douleur

Chapitre 43 - Maladie, guérison et rénovation
                 Origine et sens de la maladie
                 La guérison par sa propre force
                 La rénovation de l'être humain

Chapitre 44 - La vie au sens Divin
                 L'équilibre nécessaire
                 Plaisirs sains et nocifs
                 Richesse heureuse et infortunée
                 La loi de la dation
                 L'accomplissement des devoirs et des obligations

Chapitre 45 - Prédestination, sens et accomplissement dans la vie
                 La providence et la détermination de Dieu dans le destin humain
                 A l'école de la vie
                 Sens et valeur de la vie humaine

IX. ENSEIGNEMENTS DE LA SAGESSE DIVINE

Chapitre 36 - Foi, Vérité et Connaissance

La Foi qui peut tout           

1. Pour vaincre la faiblesse, la petitesse, la misère, les passions et détruire le doute, la foi et les bonnes actions, qui sont des vertus qui vainquent l'impossible, sont indispensables; face à elles, ce qui est difficile et inaccessible s'évanouit comme une ombre.

2. Aux hommes qui crurent en Moi au cours du Second Temps, Je déclarai: " Ta foi t'a sauvé ". Je m'exprimai de la sorte parce que la foi est un pouvoir curatif, elle est une force qui transforme et sa lumière détruit les ténèbres. (20, 63-64)

3. Ceux qui sont encore loin de la spiritualité voudraient Me contempler sous la forme de Jésus pour Me dire: Seigneur, je crois en Toi, parce que je T'ai vu. A ceux-là, Je leur dis: Bienheureux ceux qui ont cru sans voir, parce qu'ils ont prouvé que, grâce à leur spiritualité, ils M'ont senti dans leur cur. (27, 75)

4. Je souhaiterais que vous sachiez ce qu'est la foi, afin que vous compreniez que celui qui la possède est propriétaire d'un trésor incomparable.

5. Celui qui vit illuminé par cette lumière intérieure, pour pauvre que le considère le monde, ne se sentira jamais paria, abandonné, faible, ni perdu. Sa foi en le Père, en la vie, dans le destin ne le laissera jamais perdre dans la lutte, et il sera en plus toujours qualifié pour mener à bien des uvres grandes et étonnantes. (136, 4-5)

6. La foi est comme un phare qui illumine votre route jusqu'à aboutir au port sûr de l'éternité.

7. La foi ne peut pas être celle de ces esprits tièdes et peureux qui avancent d'un pas aujourd'hui pour reculer demain, qui ne veulent pas lutter avec leur propre douleur, confiant dans le triomphe de l'esprit uniquement par la charité du Père.

8. La foi est celle que perçoit l'esprit qui, sachant que Dieu est en lui, aime son Seigneur et se réjouit en le sentant en lui et en aimant ses frères; sa foi en la justice du Père est si grande qu'il n'attend pas que ses semblables l'aiment; il pardonne les offenses et les erreurs. Mais, demain, il sera plein de lumière parce qu'il obtint sa purification par ses mérites.

9. Celui qui a la foi, a la paix, possède l'amour et renferme la bonté.

10. Celui-là est riche en esprit et même en matière; mais riche de la véritable richesse, non de celle que vous concevez. (263, 12-16)

11. Je vais fournir la preuve que la vraie foi existe: Quand le cur n'a pas peur à l'heure de l'épreuve. Quand la paix inonde l'esprit dans les moments les plus pénibles.

12. Celui qui a la foi est en harmonie avec Moi, parce que Je suis la vie, la santé et le salut; qui recherche vraiment ce port et ce phare ne périt pas.

13. Celui qui possède cette vertu accomplit des prodiges en-dehors de toute science humaine et témoigne de l'esprit et de la vie supérieure. (237, 69-71)

La reconnaissance de la vérité de Dieu           

14. Lorsque le cur renferme la bonne foi et que l'esprit se trouve libre de préjugés ou d'idées confuses, la vie s'apprécie mieux et la vérité se contemple avec une plus grande clarté. En revanche, quand le cur contient du scepticisme ou de la vanité et que l'intelligence (esprit) recèle des erreurs, tout paraît confus jusqu'à la même lumière qui paraît ténébreuse.

15. Recherchez la vérité, elle est la vie; mais recherchez-la avec amour, avec humilité, avec persévérance et avec foi. (88, 5-6)

16. Priez! Dans votre prière, interrogez votre Père et dans la méditation vous recevrez un éclair de ma lumière infinie. Ne vous attendez pas à recevoir toute la vérité en un seul instant. Beaucoup d'esprits marchent à la recherche de la vérité, en analysant et en essayant de pénétrer tous les mystères et ils n'ont pas encore atteint l'objectif tant désiré.

17. Le Christ, l'Oint, vint montrer le chemin, en vous disant: " Aimez-vous les uns les autres ". Imaginez-vous la portée de ce sublime commandement?! Toute la vie des hommes se verrait transformée si vous viviez selon cette doctrine. Seul l'amour pourra vous révéler les vérités de l'arcane, puisqu'il est l'origine de votre vie et de tout ce qui fut créé.

18. Recherchez la vérité avec ardeur, recherchez le sens de la vie, aimez, en vous fortifiant dans le bien, et vous verrez comment, pas à pas, tout ce qui était faux, impur ou imparfait abandonnera votre être. Soyez chaque jour davantage sensibles à la lumière de la divine grâce, alors vous pourrez demander directement à votre Seigneur tout ce que vous souhaitez savoir et qui soit nécessaire à votre esprit, pour parvenir à atteindre la vérité suprême. (136, 40-42)

19. Je suis le Verbe qui vient chercher les hommes, parce qu'eux n'ont pas pu arriver à Moi. Je viens pour leur révéler ma vérité, puisque la vérité est le Royaume dans lequel Je souhaite que tous vous entriez.

20. Comment trouver la vérité, si Je ne vous dis pas auparavant que sont nécessaires beaucoup de renonciations?

21. Parfois, afin de trouver la vérité, il faut renoncer à tout ce que l'on possède, et même renoncer à soi-même.

22. Le vaniteux, le matérialiste, l'indolent ne peuvent connaître la vérité tant qu'ils ne détruiront pas les murailles au milieu desquelles ils vivent. Il est indispensable qu'ils l'emportent sur leurs passions et leurs faiblesses pour regarder ma lumière en face. (258, 44-47)

23. Béni celui qui cherche la vérité parce qu'il est un assoiffé d'amour, de lumière et de bonté! Cherchez et vous trouverez, cherchez la vérité et elle viendra à votre rencontre. Continuez de méditer, continuez d'interroger l'Arcane et Il vous répondra, parce que le Père n'est jamais demeuré silencieux ou indifférent devant celui qui l'interroge avidement.

24. Combien de ceux qui recherchent la vérité dans des livres, entre les sages et les diverses sciences, finiront par la trouver en eux-mêmes, puisque J'ai déposé, dans le fond de chaque homme, une semence de la vérité éternelle! (262, 36-37)

25. Je ne peux pas vous tromper! Je n'accomplis jamais d'acte de fausseté et je ne me cache pas dans les ténèbres. MA VERITE est toujours nue, mais les hommes n'ont pas pu voir la nudité de mon Esprit parce qu'ils ne l'ont pas souhaité. Moi, je ne vous cache pas ma vérité avec un quelconque vêtement. Ma nudité est divine et pure, ma nudité est saine et Je la montrerai à tous les êtres de l'Univers. Pour l'illustrer, Je vins, nu, en tant qu'homme, au monde et nu aussi Je m'en fus.

26. Je souhaite que, parmi les miens, il y ait toujours la vérité, parce que Je suis et serai toujours dans votre vérité Je souhaite qu'il y ait de l'amour entre vous et mon amour sera toujours en votre amour.

27. Il n'existe qu'une seule vérité et qu'un seul amour véritable; cette vérité et cet amour sont en vous. Votre amour et votre vérité seront les miens, et ma vérité et mon amour seront les vôtres. (327, 33-34)

28. Ma lumière est dans toutes les consciences. Vous êtes déjà au temps où Mon Esprit doit se répandre sur les hommes, pour autant Je vous dis que prochainement vous sentirez tous ma présence, savants comme ignorants, grands comme petits, riches comme pauvres.

29. Les uns et les autres se bouleverseront devant la vérité du Dieu vivant et véritable. (263, 33-34)

La reconnaissance du spirituel et du Divin           

30. Il est impossible que l'un de mes enfants m'oublie, en portant en son esprit la conscience qui est la lumière de mon Esprit, et par laquelle, tôt ou tard, il doit me reconnaître.

31. Pour d'aucuns, il est facile de pénétrer le sens de ma parole et d'y trouver la lumière, mais pour d'autres, ma parole constitue une énigme.

32. Je vous dis que tous ne pourront pas, en ce temps, connaître la spiritualité de mon message. Ceux qui n'y parviennent pas devront attendre des temps nouveaux afin que leur esprit ouvre les yeux à la lumière de mes révélations. (36, 4-6)

33. Si Je vous déclare que ma sagesse sera la vôtre, pensez-vous qu'une seule existence puisse suffire pour savoir tout ce que J'ai à vous révéler? Si je vous dis que vous ne pourrez acquérir la science humaine sans parcourir le long chemin de l'évolution, moins encore pourrez-vous acquérir la connaissance du spirituel sans une évolution totale de votre esprit.

34. Je ne viens pas pour opposer la spiritualité à la science, parce que cela a été l'erreur des hommes, mais jamais la mienne; tout au contraire, je viens pour vous enseigner à harmoniser le spirituel avec le matériel, l'humain et le divin, l'éphémère et l'éternel. Néanmoins, Je vous déclare que, pour parcourir les sentiers de la vie, il est impérieux de connaître au préalable le chemin que vous trace la conscience, dont la loi spirituelle provient de l'Esprit Divin. (79, 38-39)

35. Vous êtes tellement descendus et vous vous êtes éloignés de telle manière du spirituel que vous considérez surnaturel tout ce qui, en raison de son appartenance à l'esprit, est complètement naturel. C'est ainsi que vous appelez le divin, c'est de la sorte que vous voyez tout ce qui appartient à votre esprit et cela, c'est une erreur!

36. Il s'est produit que vous ne voyez et percevez seulement que ce qui est proche de vos sens ou à la portée de votre intelligence humaine, tandis que vous avez considéré surnaturel ce qui est au-delà des sens et de l'intelligence. (273, 1)

37. De même l'homme qui cherche la lumière du savoir dans la Nature, que celui qui cherche ma sagesse dans les révélations spirituelles, il devra parcourir, par ses propres pieds, le chemin où il trouvera toutes ces vérités qu'il ne peut trouver par le biais d'autres sentiers. C'est pour cela que J'ai envoyé votre esprit vivre l'une vie après l'autre ici, sur la Terre, afin que, par son évolution et son expérience, il découvre tout ce qu'il y a en lui et tout ce qui l'entoure.

38. Si vous le souhaitez, analysez mes paroles en profondeur mais, par la suite, étudiez et observez la vie au travers d'elles afin que vous puissiez constater la vérité que renferme tout ce que Je vous ai dit.

39. Il y aura des occasions où il vous semblera exister une contradiction entre ce que Je vous dis aujourd'hui et ce qui vous fut révélé dans les temps passés, mais il n'en est rien; la confusion est le propre des hommes, mais ils parviendront très vite à la lumière. (105, 54-56)

Conditions de la reconnaissance spirituelle           

40. L'humilité est la lumière de l'esprit et, au contraire, le manque d'humilité est synonyme d'obscurité en lui; la vanité est le fruit de l'ignorance. Celui qui est grand par le savoir et précieux par la vertu, possède la vraie modestie et l'humilité spirituelle. (101, 61)

41. Laissez s'éloigner de vous toutes les mauvaises pensées et attirez les pensées nobles. Le bonheur n'est pas dans ce qui se possède matériellement, mais dans ce qui se connaît spirituellement. Connaître est posséder et mettre en pratique.

42. Celui qui sait vraiment est humble d'esprit; il n'est pas orgueilleux de la sagesse de la terre, laquelle n'aspire seulement à tout connaître et qui renie tout ce qu'elle n'a pas réussi à comprendre. Celui qui porte, en lui, la lumière de la connaissance inspirée sait recevoir, en temps utile, les révélations, de même qu'il sait aussi les attendre. Beaucoup se sont proclamés sages et cependant le soleil qui brille, jour après jour, à pleine lumière, a été un mystère pour eux.

43. Nombreux sont ceux qui ont cru tout savoir et, en vérité Je vous le dis, la fourmi qui croise imperceptiblement leur chemin recèle, pour eux aussi, un mystère insondable.

44. Les hommes pourront faire des recherches sur les merveilles de la nature mais, tant qu'ils ne marcheront pas dans la voie de l'amour divin, ils ne parviendront pas à atteindre la véritable sagesse, celle qui se renferme dans la vie immortelle de l'esprit. (139, 67-70)

Elargissement nécessaire de la Conscience de l'homme           

45. Depuis le début, Je concédai à l'homme la liberté de penser, lamentablement il a toujours été esclave, parfois en raison du fanatisme et en d'autres occasions des fausses croyances du Pharaon et du César. Voilà pourquoi, en ce temps-ci, devant la liberté que l'esprit est en train de gagner et face à la clarté qui se présente à ses yeux, il s'éblouit parce que son intelligence n'est pas habituée à cette liberté.

46. L'homme avait réduit la force de son entendement pour le spirituel et c'est pour cela qu'il sombra dans le fanatisme, qu'il erra par des sentiers tortueux et qu'il fut comme une ombre de la volonté des autres.

47. Il avait perdu sa liberté et était maître ni de lui-même, ni de ses pensées.

48. Mais l'ère de la lumière est arrivée, le temps pour vous de rompre les chaînes et d'étendre les ailes pour voler librement vers l'infini à la recherche de la vérité. (239, 4-7)

49. Ce siècle, dans lequel vous vivez, présente deux phases: la première, l'évolution de l'intelligence, et la seconde, celle de la stagnation de l'esprit.

50. La lumière divine rayonne vraiment sur les entendements et c'est pour cela que ma grande inspiration, dont les fruits étonnent l'humanité, s'en détache. Il faut dire que l'intelligence recherche la liberté et l'expansion. L'homme approfondit son étude de la Nature, analyse, découvre, se distrait, s'étonne, mais ne titube jamais.

51. Malheureusement, lorsqu'a surgi en lui l'idée d'éclairer ce qui a trait au spirituel, à la vérité qu'il y a au-delà de la matière qu'il connaît, alors il devient craintif, il éprouve la peur de pénétrer l'inconnu, ce qu'il croit interdit, ce qui appartient seulement à des êtres élevés et dignes de faire des recherches dans les Arcanes de Dieu.

52. Là, il s'est montré faible et maladroit, incapable de vaincre par la volonté les préjugés qui l'accablaient. Là, il s'est révélé être esclave d'interprétations tordues.

53. Le développement de l'intelligence humaine ne sera jamais complet tant que celle-ci ne se développe pas sur le plan spirituel. Voyez combien est grand le retard de votre esprit, parce que vous vous êtes consacrés à la connaissance de la vie terrestre.

54. L'homme est un esclave de la volonté d'autres, il est une victime d'anathèmes, de condamnations et de menaces mais, quel résultat a-t-il obtenu avec cela? Qu'il abandonne tous ses désirs ardents de comprendre et atteindre le plus haut niveau de connaissance que l'homme doit posséder, de s'empêcher même de pouvoir éclairer ce qu'il a toujours considéré, de manière absurde, comme un mystère: la vie spirituelle.

55. Croyez-vous que la vie de l'esprit sera éternellement une énigme pour l'homme sur la Terre? Si vous pensez de la sorte, vous commettrez une très lourde erreur. Certes, Je vous dis que tant que vous ne connaîtrez pas votre origine et que vous ignorerez tout ce qui est lié à l'esprit, en dépit de tout le progrès de vos sciences, vous ne cesserez d'être des créatures qui habitent un monde restreint, parmi les plantes et les animaux, vous continuerez de vous harceler par le biais de vos guerres et la douleur continuera de régner sur votre vie.

56. Si vous ne découvrez pas ce que vous portez en votre être, ni ne reconnaissez pas, en vos semblables, le frère spirituel qui habite en chacun, pourrez-vous vous aimer vraiment? Non, humanité! Même que vous disiez me connaître et me suivre, si vous prenez superficiellement ma Doctrine, votre foi, votre connaissance et votre amour seront faux. (271, 39-45)

57. C'est en Moi que les hommes trouveront le courage de s'émanciper du joug de leur ignorance.

58. Comment espérez-vous que, sur la Terre, s'établisse la paix et que cessent les guerres, que les hommes se régénèrent et que s'atténue le péché, s'ils manquent de la connaissance spirituelle, qui est base, principe et ciment de la vie?

59. En vérité Je vous le dis, tant que l'on ne comprendra ni ne pratiquera pas ma vérité, votre existence sur la Terre sera à l'image d'un édifice construit sur des sables mouvants. (273, 24-26)

60. Je viens pour dire à l'homme qu'il est un inconnu pour lui-même parce qu'il n'est pas entré dans son intimité, parce qu'il ne connaît pas son secret, parce qu'il ignore son essence. Mais, Moi je souhaite lui enseigner, en ce temps, le contenu du Livre qui lui était demeuré fermé pour si longtemps, et dans lequel sont gardés tous les mystères que, depuis le Second Temps, Je promis de venir vous éclaircir avec la lumière de mon Esprit.

61. Ce sera maintenant que vous vous connaîtrez vraiment et que vous pénètrerez intimité de votre esprit, alors vous pourrez dire que vous commencez à savoir qui vous êtes.

62. L'homme parviendra à connaître son origine, son destin, sa mission, ses dons, et toute cette vie infinie et éternelle qui vibre autour de lui; il ne pourra déjà plus offenser son semblable, il ne pourra déjà plus attenter contre l'existence de ses frères, ni n'osera rien profaner de ce qui l'entoure, parce qu'il sera parvenu à comprendre que tout est sacré.

63. Il arrivera à connaître ce qui se renferme et qui se cache en son esprit et ce sera alors, lorsqu'il aura une idée claire et une foi profonde en ce que si l'esprit est merveilleux, la demeure que son Père lui destine dans l'éternité devra aussi être merveilleuse! (287, 4-6)


Chapitre 37 - La compréhension correcte des textes bibliques

L'interprétation de la parole et des promesses bibliques           

1. Les hommes se sont dédiés à analyser en profondeur les anciens testaments, en torturant leur esprit dans la recherche et l'interprétation des prophéties et des promesses. Ceux qui, parmi eux, ont le plus approché la vérité, sont ceux qui ont trouvé le sens spirituel de Mes enseignements, parce que ceux qui s'accrochent encore à l'interprétation matérielle, et ne savent ou ne souhaitent pas trouver la signification spirituelle de Mes manifestations, devront souffrir confusions et déceptions, comme celles que le peuple juif souffrit lorsqu'arriva le Messie, qu'ils avaient imaginé et attendu d'une manière distincte à celle que leur montra la réalité. (13, 50)

2. L'idée erronée, que l'homme se forma de ma justice dans les premiers temps, disparaîtra définitivement pour céder le pas à sa véritable connaissance. La justice divine sera enfin comprise comme la lumière qui jaillit du parfait amour qui existe en votre Père.

3. Ce Dieu que les hommes crurent vindicatif, cruel, rancunier et inflexible, sera ressenti au plus profond du cur comme un Père qui pardonne, en échange des offenses de ses enfants, comme le Père qui persuade le pécheur avec tendresse, comme le juge qui, au lieu de condamner celui qui a commis une faute grave, lui offre une nouvelle chance de salut.

4. Combien d'imperfections les hommes, dans leur ignorance, M'attribuaient-ils, en me croyant capable d'éprouver de la colère, alors que la colère n'est seulement qu'une faiblesse humaine! Si les prophètes vous parlèrent de la colère sainte de Dieu, Je vous dis à présent que vous interprétiez cette expression en tant que justice divine.

5. Les hommes du Premier Temps ne l'auraient pas compris d'une autre forme, ni les dissolus ou les libertins n'auraient pris en considération les admonestations des prophètes, si ceux-là ne leur avaient pas parlé de la sorte. Il était impérieux que l'inspiration de mes envoyés fut exprimée dans des termes qui impressionneraient le cerveau et le cur de ces hommes au faible développement spirituel. (104, 11-14)

6. Les écritures du Premier Temps recueillirent l'histoire du peuple d'Israël, en conservant le nom de ses enfants, ses habiletés et ses défaillances, ses actes de foi et ses faiblesses, sa splendeur et ses chutes, afin que ce livre parle, à chaque nouvelle génération, de l'évolution de ce peuple dans le culte sacré. Ce livre conserva aussi bien les noms des patriarches aimant la vertu et la justice, modèles de force dans la foi, que ceux des prophètes, voyants du futur, par la bouche desquels le Seigneur s'exprima à chaque fois qu'il vit son peuple au bord du danger. Il rassembla aussi les noms des pervers, des traîtres et des désobéissants, parce que chaque cas, chaque exemple, est une leçon, et parfois un symbole.

7. Lorsque Je vins en Jésus pour habiter parmi les hommes, Je ne pris de l'essence de ces écritures que quand ce fut nécessaire, et ne fis usage du sens de ces uvres que pour donner mes leçons; Je n'ai jamais exalté le matériel ni le superficiel. Ne vous souvenez-vous pas que Je fis mention d'Abel le juste, que Je vantai la patience de Job, et que Je mentionnai la sagesse et la splendeur de Salomon? N'est-il pas vrai qu'en de nombreuses occasions Je me souvins d'Abraham et parlai des prophètes et que, me référant à Moise, Je vous déclarai que je ne venais pas pour effacer la Loi qu'il reçut, mais l'accomplir? (102, 31-32)

8. Vous avez besoin d'étudier les révélations divines que Je vous ai faites au fil des temps, d'arriver à comprendre le langage métaphorique au travers duquel on vous parla, et de sensibiliser ainsi vos sens spirituels pour parvenir à savoir distinguer la parole de Dieu de celle des hommes, afin que vous trouviez l'essence de mes enseignements.

9. Ce n'est seulement que d'un point de vue spirituel que vous réussirez à trouver l'interprétation juste et vraie de ma parole, la même que celle que Je vous envoyai au travers des prophètes, que celles que Je vous léguai par le biais de Jésus, ou celle-ci que je vous donne aujourd'hui, par l'intermédiaire des orateurs du Troisième Temps.

10. Quand cette humanité aura rencontré le vrai sens de la Loi, de la Doctrine, des prophéties et des révélations, elle aura découvert le plus beau et le plus profond en ce qui se rapporte à son existence.

11. Alors elle connaîtra la vraie justice; et ce sera quand son cur présente le vrai Ciel, ce sera aussi lorsque vous comprendrez ce que sont l'expiation, la purification et la restitution. (322, 39-42)

12. Les écritures des temps passés pourraient vous révéler ce que je vous répète aujourd'hui, mais l'homme a osé falsifier mes vérités pour les diffuser adultérées. Et voilà pourquoi vous avez une humanité spirituellement malade, fatiguée et seule.

13. C'est pour cette raison que ma voix criant "Alerte" est entendue au travers du porte-parole, car je ne souhaite pas que vous soyez dans la confusion. (221, 14-15)

14. Si, au Second Temps, les écrits de mes disciples, qui vous ont transmis ma parole, vous sont parvenus altérés, Je vous ferai reconnaître quelles sont les vraies paroles de Jésus; votre conscience découvrira comme fausses, celles qui ne sont pas en harmonie avec le concert divin de mon amour. (24, 19)

15. L'homme n'a jamais été orphelin de mes révélations qui sont la lumière de l'esprit, mais il a eu peur de les analyser. Et je vous demande: Que pourrez-vous savoir de la vérité et de l'éternel si vous vous obstinez à fuir le spirituel?

16. Voyez l'interprétation matérielle que vous avez donnée à mes révélations des Premier et Second Temps, elles ne vous parlent seulement que du divin et du spirituel. Voyez comment vous confondez la nature matérielle avec la spirituelle; avec quel manque de respect convertissez-vous le profond en superficiel et ce qui est élevé en ce qui est bas? Et pourquoi l'avez-vous fait ainsi? Parce qu'en souhaitant participer à l'Oeuvre de Dieu, vous cherchez la forme d'adapter ma Doctrine à votre vie matérielle, à vos convenances humaines qui sont celles qui vous intéressent le plus. (281, 18-19)

17. La leçon que Je vous donnai au Second Temps, une leçon que beaucoup n'ont pas comprise et que d'autres ont oubliée, en ce temps Je ferai en sorte qu'elle soit comprise par tous, et qu'en plus, on l'accomplisse grâce à mes nouveaux enseignements. (92, 12)

18. La lumière de mon Saint-Esprit descend sur vous mais, pourquoi me représentez-vous sous la forme d'une colombe? Ces figures et symboles ne doivent déjà plus être adorés par mes nouveaux disciples.

19. Comprenez mon enseignement, peuple: Au cours de ce Second Temps, mon Saint-Esprit se manifesta sous la forme d'une colombe au baptême de Jésus parce que cet oiseau, dans son vol, ressemblait au vol de l'esprit, sa blancheur parle de pureté et, dans son doux et paisible regard, il y a un reflet d'innocence.

20. Comment faire comprendre le divin à ces hommes grossiers, si ce n'était en empruntant les figures des êtres qu'ils connaissaient dans le monde?

21. Le Christ, qui vous parle en cet instant, fut représenté par un agneau, et Jean lui-même, dans sa vision prophétique, me contempla de la sorte. Tout cela est dû au fait que, si vous me cherchez dans chacune de mes oeuvres, vous trouverez toujours, dans toute la Création, une image de l'auteur de la vie. (8, 1 - 3)

22. En son temps, Je vous dis qu'un chameau passerait par le chas d'une aiguille avant qu'un riche avare n'entre au Royaume des Cieux. Maintenant, Je vous dis qu'il est impérieux que ces curs se débarrassent de leur égoïsme et pratiquent la charité envers leurs frères, afin que leur esprit passe par l'étroit sentier du salut. Il n'est pas nécessaire de se défaire de possessions et de richesses, mais seulement de l'égoïsme. (62, 65)

23. Je suis en train de reconstruire le temple auquel Je fis référence lorsque Je dis à mes disciples qui, émerveillés en contemplant le temple de Salomon: " En vérité Je vous le dis, il n'en restera pas une pierre sur l'autre, mais Moi je le reconstruirai en trois jours ".

24. Je voulus dire que tout culte extérieur, aussi somptueux qu'il puisse paraître à l'humanité, disparaîtra du cur des hommes pour édifier à sa place le vrai temple spirituel de ma Divinité. Ceci est le Troisième Temps, ou encore, le troisième jour en lequel Je terminerai de reconstruire mon temple. (79, 4)

25. Dieu n'a aucune forme, parce que s'il en avait une, il serait un être limité comme l'est l'humain, et dès lors ne serait déjà plus Dieu.

26. Son trône est la perfection, la justice, l'amour, la sagesse, la force créatrice, l'éternité.

27. Le Ciel est le bonheur suprême auquel un esprit arrive par le chemin de son perfectionnement, jusqu'à s'élever tellement en sagesse et en amour qu'il atteigne un état de pureté, où ni le péché ni la douleur ne peuvent parvenir.

28. En quelques occasions, mes prophètes ont parlé de la vie spirituelle au travers de formes humaines et d'objets connus par vous.

29. Les prophètes virent des trônes semblables à ceux des rois de la Terre, des livres, des êtres à forme humaine; des palais garnis de draperies, candélabres, l'agneau, et beaucoup d'autres objets. Cependant, vous devez comprendre à présent que tout cela ne renfermait seulement qu'un sens, un symbole, un sens divin, une révélation qui dut vous être exprimée sous une forme allégorique, puisque vous ne vous trouviez pas qualifiés pour en comprendre une autre plus élevée.

30. Il est déjà temps pour vous d'interpréter correctement le contenu de toutes mes paraboles et enseignements que Je vous ai révélés au moyen de symboles, afin que le sens pénètre votre esprit et que la forme symbolique disparaisse.

31. Lorsque vous parviendrez à cette connaissance, alors votre foi sera véritable puisque vous l'aurez cimentée dans la vérité. (326, 37-42)

32. Si tous les appelés se présentaient à la table du Seigneur, où l'on sert les délicatesses qui alimentent l'esprit, celle-ci serait complète, mais tous les invités ne sont pas arrivés.

33. C'est la condition de l'homme de ne pas savoir répondre aux bienfaits de Dieu, et c'est pourquoi vous avez vu beaucoup de vos frères qui vous dédaignaient au moment de votre appel.

34. Mais, Moi je vous dis que ces quelques-uns qui s'assoient à ma table et s'obstinent à M'écouter pour apprendre de Moi, seront ceux qui feront connaître, aux multitudes, la grandeur de ma parole, le sens de cette Doctrine qui appelle les hommes à la reconstruction d'un monde qui est entré dans sa phase finale, pour céder le pas à un monde plus lumineux et plus élevé. (285, 33-35)

La Révélation de Jésus au travers de l'Apôtre Jean           

35. Tout était écrit dans le livre des Sept Sceaux qui se trouve en Dieu et dont l'existence fut révélée à l'humanité au travers de Jean, l'Apôtre et prophète.

36. Seulement l'Agneau Divin vous a révélé le contenu de ce livre, parce qu'il n'a existé ni sur la Terre ni dans les Cieux, un esprit juste qui soit capable de vous expliquer les profonds mystères de l'amour, de la vie et de la justice de Dieu; mais l'Agneau Divin, qui est le Christ, défit les sceaux qui fermaient le Livre de la vie pour révéler son contenu à ses enfants. (62, 30)

37. Si le livre des prophéties de Jean a été considéré par certains comme un mystère insondable et a été considéré par d'autres comme une interprétation erronée, c'est dû au fait que l'humanité n'a pas encore atteint la spiritualité nécessaire pour comprendre le contenu de ce qui lui fut présenté, et Je peux vous dire aussi que même le prophète ne comprit ce qui lui fut inspiré.

38. Jean écouta et vit et, en entendant qu'on lui ordonnait d'écrire, obéit sur-le-champ, mais il comprit que ce message était destiné aux hommes qui viendraient longtemps après lui. (27, 80 - 81)

39. Quand les hommes fixeront-ils leur attention sur ce que mon bien-aimé disciple laissa écrit? La forme sous laquelle sa révélation est décrite est étrange, son sens est mystérieux, et ses mots sont profonds jusqu'à l'infini. Qui pourra les comprendre?

40. Les hommes qui commencent à s'intéresser à la Révélation de Jean s'impliquent, analysent, observent, et étudient. Quelques-uns s'approchent quelque peu de la vérité, d'autres croient avoir découvert le contenu de la révélation et le proclament au monde entier, les autres sont confondus ou las de chercher, et finissent par renier l'essence divine de ce message.

41. A présent, Je viens vous dire, disciples du Troisième Temps, que si vous souhaitez vraiment entrer dans ce sanctuaire et connaître le fond de ces révélations, vous devrez vous initier dans la prière d'esprit à Esprit, la même que celle que Jean pratiqua lors de son exil.

42. Vous devrez comprendre, d'avance, que la Divine Révélation, bien que représentée avec des formes et des figures matérielles, parle entièrement de l'esprit de l'humanité, de son évolution, de sa lutte, de ses tentations et chutes, de ses profanations et de ses désobéissances. Elle parle de ma justice, de ma sagesse, de mon Royaume, de mes épreuves, et de ma communication avec les hommes, de leur réveil, de leur régénération et, finalement, de leur spiritualité.

43. Là, Je vous révèle le voyage spirituel de l'humanité, divisé en époques, pour que vous puissiez mieux comprendre l'évolution de l'esprit.

44. Donc, disciples, si la révélation fait référence à votre vie spirituelle, c'est juste pour que vous l'étudiiez et la considériez du point de vue spirituel, parce que si vous la considérez pour ne l'analyser seulement qu'au travers de faits matériels, vous finirez par vous confondre, à l'instar de tant d'autres.

45. Beaucoup d'événements matériels sont, et seront, certainement liés à l'accomplissement de cette révélation, mais vous devez savoir que ces faits et signes sont aussi des formes, des figures et des exemples pour vous aider à comprendre ma vérité et pour vous aider à accomplir votre destin de vous élever jusqu'à Moi, par la voie de la propreté de l'esprit, dont mon disciple Jean vous laissa un lumineux exemple, qui anticipa des milliers d'années sur l'humanité, en se communiquant d'esprit à Esprit avec son Seigneur. (309, 47 - 51)


Chapitre 38 - Les Trois Révélations Divines et les Sept Sceaux

Le développement dépend des Révélations de Dieu           

1. Dans les trois temps en lesquels J'ai divisé l'évolution de l'humanité, je suis venu pour vous tracer, de ma lumière, le même chemin droit et étroit pour l'élévation de l'esprit, l'unique chemin de l'amour, de la vérité et de la justice.

2. Je vous ai emmenés d'enseignement en enseignement, de révélation en révélation, jusqu'à arriver à ce temps où Je vous annonce que vous pouvez communiquer avec Moi d'esprit à Esprit. L'humanité aurait-elle pu communiquer avec Moi, de cette manière, pendant le Premier Temps? Non! Il fut nécessaire que les hommes s'appuient sur le culte matériel, sur le rite et les cérémonies, sur le festin traditionnel et sur les symboles, pour pouvoir sentir près d'eux le divin et le spirituel. De cette incapacité à se rapprocher du spirituel, à s'élever vers le divin, de connaître ce qui est profond et d'éclaircir les mystères, surgirent les diverses religions, chacune d'elles en accord avec le niveau de retard ou de progrès spirituel des hommes, les unes se rapprochant davantage de la vérité que d'autres, les unes plus spiritualisées que les autres; mais toutes tendant vers un même objectif. C'est le chemin que les esprits parcourent au fil des siècles et des ères, chemin qu'indiquent les diverses religions. Certaines ont progressé avec une lenteur extrême, d'autres se sont arrêtées et d'autres l'ont mystifié et contaminé. (12, 92 - 93)

3. Aujourd'hui Je viens en esprit et, en vérité Je vous le dis, il y en a qui pensent que, dans les premiers temps, j'étais plus proche de vous que je le suis aujourd'hui: ils se trompent, parce qu'à chacune de mes venues je me suis rapproché davantage de vous.

4. Souvenez-vous qu'au Premier Temps Je descendis sur une montagne, d'où je vous envoyai ma Loi, gravée sur une pierre; au Deuxième Temps, J'abandonnai le sommet de la montagne pour descendre dans vos vallées, en me faisant homme pour vivre parmi vous; et maintenant, pour être encore plus proche, J'ai fait de votre cur ma demeure pour m'y manifester et m'adresser à l'humanité depuis son for intérieur. (3, 31)

5. Est-ce que vous comprenez que j'ai divisé ma Révélation Divine en trois grands temps?

6. Ce fut dans l'enfance spirituelle de l'humanité que le Père livra la loi et promit un Messie qui viendrait lui ouvrir la porte à une nouvelle ère.

7. Le Messie fut le Christ qui vint parmi les hommes quand ces derniers se trouvaient dans l'adolescence spirituelle. Il vint pour enseigner, aux hommes, une forme plus élevée d'accomplir la loi qu'ils avaient auparavant reçue du Père et qu'ils n'avaient pas su accomplir. Le Verbe de Dieu s'exprima par les lèvres de Jésus, c'est pourquoi je vous dis que le monde continua d'écouter la voix et le commandement de son Père au travers de la doctrine d'amour du Maître parfait.

8. Jésus, à son tour, offrit d'envoyer l'Esprit de Vérité aux hommes, pour qu'il leur fasse comprendre tout ce qu'ils n'auraient pu comprendre de son enseignement.

9. Bien, peuple bien-aimé, cette parole simple et humble que vous entendez maintenant est la voix de l'Esprit de Vérité, c'est la lumière spirituelle de Dieu qui se répand dans votre être, afin que vous ouvriez les yeux à la nouvelle époque. Cette lumière qui commence à vous faire comprendre clairement toutes les révélations de votre Maître, est la lumière de votre Père, du Saint-Esprit, qui surprend l'humanité à un niveau plus élevé d'évolution spirituelle, c'est-à-dire, lorsque celle-ci se rapproche de l'âge de maturité pour comprendre les révélations de Dieu.

10. Dans tout ce que cette lumière vous révèle, vous recevrez l'enseignement du Père, parce que le Verbe est en Moi, et le Saint-Esprit est ma propre sagesse. (132, 10-15)

11. Je ne vous ai pas parlé ainsi dans les temps passés. Au Premier Temps, la Loi illumina l'esprit humain; au Deuxième Temps, le Christ illumina le cur de l'homme avec la lumière de l'amour. Aujourd'hui la lumière du Saint-Esprit illumine votre esprit pour l'élever au-dessus de tout ce qui est humain.

12. Vous avez reçu ces trois messages d'un Dieu seul et, entre l'un et l'autre, une ère s'est écoulée, temps nécessaire pour l'évolution de l'esprit, afin qu'il puisse recevoir le nouveau message, ou la nouvelle leçon.

13. Maintenant, vous pouvez comprendre pourquoi je vous ai appelés les disciples du Saint-Esprit. (229, 50-52)

14. Si, dans les premières révélations, Je vous avais tout dit, vous n'auriez pas eu besoin de ce que le Maître, le Messie, vous enseigne de nouvelles leçons, ni que le Saint-Esprit ne vienne en ce temps pour vous montrer les grandeurs de la vie spirituelle.

15. C'est pourquoi Je vous dis de ne pas vous ancrer à ce qui vous fut révélé dans les premiers temps, comme s'il s'était agi de l'ultime parole de ma Doctrine.

16. Je vins à nouveau parmi les hommes, et Je me suis longtemps communiqué avec eux par l'intermédiaire de leur entendement et je peux encore vous dire que Je n'ai pas prononcé ma dernière parole.

17. Recherchez toujours, dans mon livre de sagesse, la dernière parole, la nouvelle page qui vous révèle la signification, le contenu du précédent, afin que vous puissiez vraiment être mes disciples. (149, 44-45)

Les Trois Testaments de Dieu           

18. Moise, Jésus et Elie. Voici le chemin que le Seigneur a tracé à l'homme pour l'aider à s'élever jusqu'au Royaume de la paix, de la lumière et de la perfection.

19. Sentez, dans votre vie, la présence des envoyés du Seigneur. Aucun d'eux n'est mort, tous vivent pour éclairer le chemin des hommes qui se sont perdus en les aidant à se relever de leurs chutes, et en les fortifiant afin qu'ils puissent se dédier, avec amour, à l'accomplissement dans les épreuves de leur restitution.

20. Connaissez l'uvre que Moise accomplit sur la Terre par l'inspiration de Jéhovah. Analysez l'enseignement de Jésus, par lequel s'exprima le Verbe Divin et recherchez le sens spirituel de ma nouvelle révélation, dont l'ère est représentée par Elie. (29, 20-22)

21. Si, au Second Temps, ma naissance comme homme fut un miracle, mon ascension spirituelle, après ma mort corporelle, constitua un autre prodige ; Je vous dis, certes, que ma communication en ce temps, au travers de l'entendement humain, est un prodige spirituel.

22. Mes prophéties s'accompliront toutes, en ce temps. Je vous laisse mes trois testaments, qui n'en forment qu'un seul.

23. Que celui qui, auparavant, n'a pas connu le Père comme amour, sacrifice et pardon, le connaisse complètement en cette époque, afin qu'au lieu de craindre sa justice, il l'aime et le vénère.

24. Au Premier Temps, vous vous attachâtes à la Loi par crainte que la justice divine vous punisse mais, c'est pour cela que je vous envoyai mon Verbe afin que vous compreniez que Dieu est Amour.

25. Aujourd'hui, ma lumière vient à vous afin que vous ne vous perdiez pas et que vous puissiez arriver au bout du chemin, en étant fidèles à ma Loi. (4, 43 - 47)

26. Mes nouvelles leçons sont la confirmation de celles que je vous donnai au Deuxième Temps, mais elles sont encore plus élevées. Remarquez qu'en son temps, Je parlai au cur de l'homme, à présent en revanche, je m'adresse à l'esprit.

27. Je ne viens pas pour désavouer la moindre de mes paroles que Je vous livrai dans le passé, bien au contraire, je viens pour les accomplir dûment et pour en fournir la juste explication. De même qu'en ce temps-là, Je dis, aux Pharisiens qui croyaient que Jésus venait pour détruire la Loi: " Ne pensez pas que je vienne abolir la loi ou les prophètes, au contraire, Je viens pour la faire s'accomplir ". Comment désavouer cette Loi et les prophéties, si elles constituaient les fondations du temple, qui en trois époques devait être construit dans le cur de cette humanité, et l'annonce de ma venue au monde? (99, 24-25)

28. Aujourd'hui, je vous répète: " Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, et si vous recherchez l'essence de ma parole dans cette époque, vous trouverez, en elle, la Loi éternelle de l'amour, ce même chemin que Je vous traçai sur la Terre.

29. En son temps, beaucoup crurent que le Christ venait, en se trompant de chemin et en altérant la Loi, c'est pour cela qu'ils le combattirent et le persécutèrent, mais la vérité, comme la lumière du soleil, s'impose toujours aux ténèbres. Aujourd'hui, ma parole sera combattue à nouveau, parce qu'il y en aura qui croiront trouver, en son essence, des contradictions, des confusions et des erreurs, mais sa lumière resplendira à nouveau dans les ténèbres de cette époque, et l'humanité verra que le chemin et la Loi que Je vous ai révélés, sont les mêmes que ceux de ce temps-là et seront les mêmes de toujours. (56, 69 - 70)

30. Cet enseignement est la route à la vie éternelle; celui qui découvre élévation et perfection, dans cette doctrine, saura l'unir à celle que Je vous confiai lorsque Je fus sur la Terre, parce que son essence est la même.

31. Celui qui ne saura rencontrer la vérité contenue dans mes leçons, pourra même aller jusqu'à affirmer que cette Doctrine ne mène pas à la même fin que les enseignements de Jésus; les esprits éblouis par les mauvaises interprétations ou confondus par le fanatisme religieux, ne pourront pas comprendre rapidement la vérité de ces révélations, ils devront franchir un chemin d'épreuves pour se débarrasser du matérialisme qui les empêche de comprendre et d'accomplir mon précepte qui vous enseigne à vous aimer les uns les autres. (83, 42-43)

32. De nombreux hommes prétendront, en vain, que cette Doctrine est nouvelle, ou qu'elle n'a aucune relation avec les révélations divines qui vous furent faites de par le passé. Je vous assure que tout ce que je vous ai révélé en ce temps, au travers de l'entendement humain, trouve ses racines et ses fondations dans ce qui vous avait déjà été prophétisé aux Premier et Second Temps.

33. Mais la confusion dont Je vous parle surviendra parce que ceux qui ont interprété ces révélations ont imposé leurs analyses à l'humanité; lesquelles analyses ont été en partie correctes, et en partie erronées. Ce sera aussi parce que cette lumière spirituelle de mes enseignements fut cachée aux hommes et que, parfois, elle fut livrée à leur connaissance sous forme altérée. C'est pourquoi, maintenant est arrivé le temps pour ma lumière de venir vous retirer des ténèbres de votre ignorance et beaucoup d'hommes ont nié que celle-ci puisse être la lumière de la vérité puisque, selon leurs critères, elle ne concorde pas avec ce que Je vous avais enseigné auparavant.

34. Je vous assure qu'aucune de mes paroles ne se perdra et que les hommes de cette époque parviendront à savoir ce que Je vous dis dans les temps passés. Alors, quand le monde connaîtra le Spiritualisme, il dira: en réalité, Jésus avait déjà tout dit.

35. En effet: Je dis déjà tout auparavant, même si, des nombreuses vérités révélées, Je vous en manifestai seulement le commencement; je vous les laissai pour que vous commenciez à les comprendre, parce qu'en ce temps-là, l'humanité n'était pas encore préparée pour comprendre tout ce que, maintenant, Je suis venu vous montrer complètement. (155, 24-27)

Le Troisième Temps           

36. Ceci est le Troisième Temps auquel je suis venu pour vous enseigner la leçon qui devra unir l'humanité spirituellement; parce qu'il est de ma volonté que les langues, les races et les différentes idéologies ne représentent déjà plus un obstacle pour son unification. L'essence, avec laquelle Je formai un esprit, est la même que tous possèdent et les substances qui composent le sang qui coule dans les veines des hommes sont identiques en tous. Par conséquent, tout sont égaux et dignes de Moi, et Je suis revenu pour tous. (95, 9)

37. Les transformations que souffrira la vie humaine seront si grandes, qu'il vous paraîtra comme si un monde se terminait pour donner naissance à un autre.

38. De même qu'en tous temps, la vie de l'homme a été divisée en ères, ou âges, et chacun d'eux s'est distingué par quelque chose, soit par ses découvertes, par les révélations divines reçues, par son développement dans le sens de la beauté qu'elle appellent l'art, ou par sa science, le temps qui débute à présent, l'ère qui apparaît comme une nouvelle aurore, se distinguera par le développement des dons de l'esprit, de cette partie que vous auriez dû cultiver pour éviter tant de maux, et que vous avez toujours remise à plus tard.

39. Ne croyez-vous pas que la vie humaine puisse se transformer totalement, en développant la spiritualité, en cultivant les dons de l'esprit et en établissant la loi que dicte la conscience en ce monde?

40. Bientôt, tous les peuples comprendront que Dieu s'est adressé à eux au cours de chaque ère, que les révélations divines ont été l'échelle que le Seigneur a tendue aux hommes pour qu'ils puissent monter jusqu'à Lui.

41. Les uns appelleront ce nouveau temps l'époque de la lumière, d'autres le nommeront l'ère du Saint-Esprit, d'autres encore le temps de la vérité; et Moi je vous dis que ce sera le temps de l'élévation, de la récupération spirituelle et de la revendication.

42. Celle-ci est l'ère que, depuis longtemps, j'ai souhaité voir vivre dans le cur de l'homme, et qui a été continuellement combattue et détruite par lui-même. Un temps dont la clarté soit vue de tous et sous la lumière de laquelle tous les enfants du Seigneur s'unissent, non pas dans une religion d'hommes qui en accueille certains et en rejette d'autres, qui proclame sa propre vérité et refuse celle des autres, qui utilise des armes indignes pour s'imposer, ou qui " rayonne " des ténèbres au lieu de lumière. (135, 53-54 et 57-59)

43. Ceci est le Troisième Temps au cours duquel l'esprit de l'humanité devra se libérer des chaînes du matérialisme, ce qui entraînera la plus grande lutte d'idées que compte l'histoire des hommes.

44. La perversité, l'égoïsme, l'arrogance, le vice, le mensonge et tout ce qui a assombri votre vie tombera, comme des idoles cassées, aux pieds de ceux qui leur rendirent culte, pour céder le pas à l'humilité. (295, 64-65)

Les sept époques de l'Histoire Sacrée           

45. La première de ces étapes d'évolution spirituelle dans le monde est représentée par Abel, le premier ministre du Père, qui offrit son holocauste à Dieu. Il est le symbole du sacrifice. La jalousie se dressa devant lui.

46. La deuxième étape est représentée par Noé. Il est le symbole de la foi; il construisit l'arche par inspiration divine et amena les hommes à y entrer afin qu'ils obtiennent le salut. Face à lui, les multitudes s'élevèrent avec le doute, la moquerie et le paganisme dans leur esprit. Mais Noé laissa sa semence de foi.

47. La troisième étape est représentée par Jacob. Il symbolise la force, il est Israël, le fort. Il vit spirituellement l'échelle que tous vous emprunterez pour vous asseoir à la droite du Créateur. Devant lui se leva l'ange du Seigneur pour mettre à l'épreuve sa force et sa persévérance.

48. La quatrième est symbolisée par Moise. Il représente la Loi. Il présenta les tables sur lesquelles Elle fut écrite pour l'humanité de tous les temps. Il fut celui qui, avec sa foi immense, secourut le peuple pour le conduire, par le chemin du salut, à la Terre Promise. Il est le symbole de la Loi.

49. La cinquième étape est représentée par Jésus, le Verbe Divin, l'Agneau Immolé, qui vous a parlé en tous temps et qui continuera de le faire. Il est l'amour, c'est pour lui qu'Il se fit homme pour habiter la demeure des hommes, qu'Il souffrit leur douleur, montra, à l'humanité, le chemin du sacrifice, de l'amour et de la charité, par lequel elle doit parvenir à la rédemption de tous ses péchés. Il vint en tant que Maître, pour enseigner à naître dans l'humanité, à vivre dans l'amour, à en arriver jusqu'au sacrifice, et à mourir en aimant, en pardonnant et en bénissant. Il représente la cinquième étape, et l'amour est son symbole.

50. Elie représente la sixième étape. Il est le symbole du Saint-Esprit. Il est celui qui, sur son char de feu, porte la lumière à toutes les nations et à tous les mondes qui vous sont inconnus, mais que Moi je connais, parce que Je suis le Père de tous les mondes et de toutes les créatures. Celle-ci est l'étape que vous êtes en train de vivre, celle d'Elie, c'est sa lumière qui vous illumine. Il représente les enseignements qui étaient cachés mais qui, au cours de cette époque, sont progressivement révélés à l'homme.

51. La septième étape est représentée par le Père lui-même. Il est la fin, Il est la culmination de l'évolution, c'est en Lui qu'est le temps de la grâce, le Septième Sceau.

52. Voici déchiffré le mystère des Sept Sceaux! Voici pourquoi Je vous déclare que ce temps-ci est le sixième; parce que cinq d'entre eux sont déjà passés, le sixième est celui qui est détaché, quant au septième, il demeure encore scellé, son contenu n'est pas encore arrivé, il faut du temps pour que cette étape vous apparaisse. Quand cette étape sera arrivée, il y aura la grâce, la perfection et la paix mais, pour parvenir à elle, combien l'homme devra-t-il pleurer pour purifier son esprit! (161, 54-61)

53. Le livre des Sept Sceaux est l'histoire de votre vie, de votre évolution sur la Terre, avec toutes ses luttes, ses passions, ses conflits et finalement avec le triomphe du bien et de la justice, de l'amour et de la spiritualité sur les passions du matérialisme.

54. Croyez vraiment que tout mène à un but spirituel et éternel, pour que vous puissiez accorder à chaque leçon sa juste place qui lui corresponde.

55. Pendant que la lumière du Sixième Sceau vous éclaire, ce sera un temps de conflit, de vigile et de purification mais, dès que cette période sera passée, vous serez arrivés à une nouvelle étape dans laquelle le Septième Sceau vous dévoilera de nouvelles révélations. Avec quelle satisfaction et quelle joie l'esprit de celui qui aura été surpris propre et préparé recevra-t-il le nouveau temps! Tandis que le Sixième Sceau vous illumine, la chair et l'esprit se purifieront. (13, 53 - 55)

56. Le livre qui était scellé dans les cieux, s'est ouvert au Sixième chapitre, c'est le Livre des Sept Sceaux qui renferme sagesse et jugement, et qui fut descellé par mon amour pour vous, afin de vous révéler ses profondes leçons.

57. L'homme a vécu cinq étapes sur la Terre, encouragé par le souffle divin de l'esprit, bien qu'il n'ait pas compris le sens spirituel de la vie, la finalité de son existence, son destin et son essence; tout était un Arcane impénétrable tant pour son intelligence que pour son esprit, un livre scellé au contenu qu'il ne parvenait pas à interpréter.

58. Il pressentait vaguement la vie spirituelle, mais sans connaître véritablement l'échelle d'élévation qui rapproche les êtres vers Dieu; il ignorait sa plus haute mission sur la Terre, et les vertus et les attributs qui font partie de son esprit pour pouvoir triompher dans les luttes, s'élever au-dessus des misères humaines et se perfectionner spirituellement pour habiter la lumière éternelle.

59. Il était nécessaire que s'ouvre le Livre Divin et que les hommes contemplent son contenu, afin de pouvoir se sauver des ténèbres de l'ignorance, qui sont l'origine de tous les maux qui existent dans le monde. Qui pourrait ouvrir ce livre? Par hasard le théologien, le scientifique ou le philosophe? Non! Personne! Pas même les esprits justes n'auraient pu vous révéler son contenu, parce que le livre gardait la sagesse de Dieu.

60. Seul le Christ, le Verbe, seul Lui, l'Amour Divin, pouvait le faire mais, même ainsi, il était nécessaire d'attendre que les hommes soient en condition de recevoir la divine révélation sans qu'ils demeurent aveuglés par la splendeur de ma présence spirituelle et l'humanité dut vivre cinq étapes d'épreuves, de leçons, d'expérience et d'évolution pour atteindre le correct développement qui lui permette de connaître les mystères que l'Arcane de Dieu réservait pour les hommes.

61. La Loi de Dieu, sa divine parole livrée par l'intermédiaire du Christ et tous les messages de prophètes, envoyés et émissaires, furent la semence qui maintint la foi de l'humanité dans une promesse divine qui annonça toujours la lumière, le salut et la justice pour tous les hommes.

62. Voici le temps attendu pour la Grande Révélation, celle-là même grâce à laquelle vous comprendrez tout que Je vous ai manifesté au cours des temps et que vous saurez qui est votre Père, qui vous êtes vous-mêmes, et quelle est la raison pour votre existence.

63. C'est le temps auquel, par l'évolution spirituelle que vous avez atteinte, les épreuves que vous avez connues et l'expérience que vous avez recueillie, vous pouvez recevoir, de mon Esprit en direction du vôtre, la lumière de la sagesse, réservée en mes Arcanes dans l'attente de votre préparation. Néanmoins, l'humanité ayant atteint le niveau nécessaire d'évolution pour recevoir mon message, Je lui ai envoyé le premier rayon de ma lumière, qui est celui qui a fait s'exprimer, en extase, les hommes rudes et simples qui font office de porte-parole à mon inspiration.

64. Ce rayon de lumière n'a été seulement qu'un rayon de préparation, il est à l'instar de la lumière de l'aube lorsque celle-ci annonce déjà le jour nouveau. Plus tard, ma lumière vous parviendra pleinement, éclairant votre existence et éloignant jusqu'à la dernière ombre d'ignorance, de péché et de misère.

65. Cette époque, dont vous admirez l'aurore à l'infini, est la sixième étape qui commence dans la vie spirituelle de l'humanité; elle est une ère de lumière, de révélations, d'accomplissement d'anciennes prophéties et de promesses oubliées. C'est le Sixième Sceau qui, en se descellant, déborde son contenu de sagesse en votre esprit, dans un message plein de justice, d'éclaircissement et de révélations. (269, 10-18)

66. Disciples, Je souhaite que les vertus de votre cur soient les vêtements d'apparat qui couvrent la nudité de votre esprit. Ainsi vous parle l'Esprit Consolateur, promis au Second Temps.

67. Le Père connaissait déjà la douleur et les épreuves qui devraient épuiser l'humanité et le niveau de perversité que les hommes atteindraient. L'arrivée du Consolateur signifie, pour vous, l'ouverture du Sixième Sceau, ou en d'autres termes, le commencement d'une nouvelle étape dans l'évolution de l'humanité. Depuis cet instant, un jugement divin a été ouvert pour tous les hommes; chaque vie, chaque action, chaque pas sont jugés strictement; c'est le terme d'une époque, mais non la fin de la vie.

68. C'est la fin des temps du péché et il est impérieux que tout le contenu de ce Sixième Sceau du livre de Dieu soit répandu dans les esprits, en les réveillant de leur léthargie, afin que l'homme s'élève en emportant l'harmonie de son esprit avec toute la création, et qu'il se prépare pour le moment où le Septième Sceau sera descellé par l'Agneau, qui apportera la dernière lie du calice d'amertume, mais aussi le triomphe de la vérité, de l'amour et de la justice divine. (107, 17-19)

69. Je souhaite qu'en cette ère, l'humanité se prépare afin que, lorsque le dernier sceau sera ouvert, les hommes s'en rendent compte et se préparent à écouter et comprendre le contenu des nouvelles révélations. Je souhaite que les nations et les peuples se fortifient pour résister aux amertumes de ces jours-là.

70. Je les appellerai bienheureux, ceux qui sauront passer les épreuves de ces temps et leur donnerai une récompense pour leur persévérance et leur foi en mon pouvoir, en les considérant comme les parents d'une nouvelle humanité. (111, 10-11)

71. Quand le Septième Sceau aura été fermé, ensemble avec les six autres, ce livre qui a été le jugement de Dieu sur les oeuvres des hommes, du premier au dernier, demeurera aussi fermé. Alors, le Seigneur ouvrira un livre blanc pour y noter la résurrection des morts, la libération des opprimés, la régénération des pécheurs et le triomphe du bien sur le mal. (107, 20)


Chapitre 39 - Israël terrestre et spirituelle

La mission historique d'Israël: son échec           

1. En vérité Je vous le dis, si l'humanité avait persévéré dans la Loi que sa conscience lui dictait intérieurement, il n'aurait pas été nécessaire de vous envoyer des guides ni des prophètes, il n'aurait pas été nécessaire que votre Seigneur descende parmi vous, pendant la Première Ere, jusqu'à devoir graver Ma Loi sur une pierre. Et il n'aurait pas été nécessaire, non plus, de devoir m'humaniser et mourir, en tant qu'homme, sur une croix, au Second Temps.

2. Si Je formai un peuple et si Je le comblai de dons, ce n'est pas pour qu'il s'enorgueillisse et humilie les autres, mais plutôt pour qu'il soit un exemple de soumission devant le vrai Dieu et un exemple de fraternité entre les hommes.

3. Je choisis ce peuple afin qu'il soit l'instrument de Ma volonté sur la Terre et le porteur de Mes révélations, pour qu'il invite tout le monde à vivre dans Ma Loi, afin que toute l'humanité arrive à former l'unique peuple du Seigneur.

4. Si ce peuple, bien qu'il ait été le peuple élu, a beaucoup souffert, c'est parce qu'il croyait que l'héritage n'était destiné qu'à lui seul; il croyait que son Dieu ne pouvait être un Dieu pour les païens, il considéra les autres peuples comme des étrangers et ne partagea pas avec eux ce que le Père leur avait confié. C'est Moi qui le séparai, pour un temps, des autres peuples, pour qu'il ne se contamine pas de la méchanceté et du matérialisme.

5. Mais, lorsqu'il s'entêta dans son égoïsme et crut être grand et fort, Je lui montrai que son pouvoir et sa grandeur étaient faux, et permis que d'autres nations l'accaparent et le réduisent en esclavage. Des rois, des pharaons et des Césars furent leurs seigneurs, quand Moi je lui avais offert d'être son Seigneur.

6. Le Père, dans son amour infini, se manifesta à nouveau à son peuple pour lui donner la liberté et lui rappeler sa mission, et c'est en cette période que Je viens pour lui livrer mes leçons d'amour, et c'est seulement Mon regard qui peut découvrir, parmi l'humanité, les fils d'Israël que j'appelle et que je rassemble afin qu'ils reçoivent la lumière du Saint-Esprit.

7. Je suis venu me manifester devant votre esprit parce que le temps où je m'adressais à vous par le biais de la Nature et par l'intermédiaire de manifestations matérielles, que vous appelez miracles, est loin de vous. Aujourd'hui, vous pouvez déjà me sentir dans votre esprit de même qu'au plus secret de votre cur.

8. Pendant cette époque, la Palestine n'a pas été le témoin de ma manifestation, parce que je ne viens pas chercher un endroit déterminé, mais bien votre esprit. Je cherche le peuple d'Israël par l'esprit, non par le sang; le peuple qui possède la semence spirituelle que, au fil des temps, il a reçue grâce à ma charité. (63, 64-69)

La séparation du peuple juif entre credo terrestre et credo spirituel           

9. Il fut impérieux que le Père, après son départ, arrache des mains de son peuple, la terre qui lui avait été confiée depuis ses ancêtres.

10. Elle fut enlevée, aux uns, par restitution, et aux autres, par récompense, parce que cette terre de Canaan, cette merveilleuse Palestine des temps passés, Je la préparai seulement comme une image de la véritable Terre de Promesse pour l'esprit et, en dépouillant le peuple de ces possessions, le juif demeura matérialisé, errant sur la face de la Terre; quant à l'autre partie, les fidèles, ceux qui ont toujours senti ma présence, ils demeurèrent dans l'attente de ma volonté, sans douleur pour avoir renoncé à cet héritage des temps passés, sachant que le Père leur avait confié une nouvelle grâce: l'héritage de sa parole, du Verbe Divin, de son sacrifice, de son sang.

11. Il vivait en plein Troisième Temps, et c'est pendant ce temps que mon regard contempla mon peuple d'Israël encore divisé en deux factions: La première, matérialisée, enrichie avec les biens de la Terre pour sa propre restitution, faisant trembler, avec son pouvoir, jusqu'aux fondations du monde, parce que sa force, son talent, les grâces que le Père répandit en son esprit, ils les avait mises à son propre service, ainsi qu'à celui de son ambition et de sa grandeur.

12. Voyez comme ce peuple a fourni des preuves de sa force, même dans son matérialisme, dans ses sciences, sa volonté et son intelligence; il garde, au fond de son cur, la rancur des famines passées, des esclavages, des humiliations et se lève, aujourd'hui fort et vaniteux, pour humilier les autres peuples, pour les faire trembler avec sa force et pour les dominer. Aujourd'hui, c'est lui qui est repus et qui prend plaisir à contempler les millions d'affamés et les grands peuples d'esclaves, esclaves de l'or, de leur force, de leur science et de leur ambition.

13. Et Je vois aussi l'autre partie de mon peuple, celle des persévérants et des fidèles, qui toujours ont su sentir ma présence, qui ont toujours reconnu mon arrivée parmi les hommes, ceux qui ont cru en mes révélations et qui m'ont obéi malgré tout, en toutes circonstances, et m'ont respecté.

14. Cette partie n'est pas seulement vous autres qui avez été les témoins de ma communication par le biais de l'entendement de l'homme en cette époque, mais qu'une partie du peuple Israël, spirituelle, est disséminée, répartie de par le monde entier et, à l'endroit que chacun se trouve, il reçoit ma charité, sent ma présence, s'alimente de mon pain et m'attend, sans connaître le lieu de ma destination, ni la forme sous laquelle je viendrai, mais il m'attend.

15. Toutefois, ceux qui savent comment Je suis venu, comment je me suis révélé, ceux qui ont connu mes révélations en toute certitude, ceux qui sont préparés pour les temps qui viennent, vous faites partie de ceux-là, des cent quarante-quatre mille élus par Moi, choisis parmi les douze tribus de ce peuple; 144.000 qui seront à la tête du nombreux peuple Israël, comme 144.000 capitaines qui, dans le conflit du Troisième Temps, le feront marcher vers la grande bataille.

16. Croyez-vous que mon peuple sera toujours divisé? En vérité Je vous dis que non! Pour vous est arrivée l'heure de l'enseignement, de la lumière et des épreuves. Pour eux aussi est arrivée l'heure de ma justice et des épreuves; Je les conduis, à grands pas, vers le réveil de l'esprit et, bien que ce soit la vérité, au début, ils nieront ma troisième venue au monde, tout comme ils nièrent la seconde, Je vous dis: L'instant de votre conversion n'est plus si éloigné. Ils vivent dans le respect de leurs anciennes traditions, mais en sondant l'esprit et le cur du peuple juif, Je vous révèle qu'il maintient ses traditions davantage par convenance et crainte des révélations spirituelles que par conviction propre. Comme il se surprend devant les manifestations de l'Au-Delà, Je lui proposerai ce qui suit: le dépouillement de tout ce qui est superflu, la pratique de la charité, l'amour et l'humilité.

17. Vous devrez leur faire face et, les deux, manierez vos armes: Les uns utiliseront la parole, la pensée, la prière et les preuves; et les autres emploieront leur talent, leur pouvoir et leur tradition. Mais Je serai présent, au cours de cette lutte, et Je ferai que triomphe, en vérité, ma justice. Je ferai triompher la spiritualité, je ferai s'élever l'esprit au-dessus de la chair, qu'il la fléchisse et l'humilie. Et c'est alors que viendra la réconciliation des tribus Israël, l'unification du peuple du Seigneur.

18. Lorsque ce peuple sera préparé, en vérité Je vous le dis, il commencera l'accomplissement, jusqu'à sa conclusion, de la grande mission que Dieu, depuis l'aube des temps, a confiée à son peuple élu, pour être l'aîné et le dépositaire des révélations du Seigneur, afin qu'en tant que premier frère, il sache guider les autres, partager sa grâce avec eux et les conduire, tous, à la droite du Père. (332, 17-21)

Le peuple spirituel d'Israël           

19. Quand Je parle de mon " peuple Israël ", du " peuple du Seigneur ", je fais référence à ceux qui ont apporté une mission spirituelle à la Terre, à ceux qui firent connaître ma Loi, à ceux qui m'annoncèrent, à ceux qui me furent fidèles, à ceux qui proclamèrent l'existence du Dieu vivant, à ceux qui perpétuèrent la semence de l'amour et à ceux qui surent reconnaître, dans le Fils, la présence et la parole du Père. Ceux-là constituent le peuple de Dieu. Celui-là est Israël, le fort, le fidèle, le prudent; c'est ma légion de soldats fidèles à la Loi, fidèles à la vérité.

20. Ceux qui persécutèrent mes prophètes, qui lacérèrent le cur de mes envoyés; ceux qui tournèrent le dos au vrai Dieu pour s'incliner devant leurs idoles; ceux qui me renièrent et me raillèrent et exigèrent mon sang et ma vie, ceux-là, bien qu'en raison de la race ils se dénomment israélites, ne faisaient pas partie du peuple élu, et n'appartenaient pas au peuple des prophètes, à la légion des illuminés, aux fidèles soldats, parce que Israël est un nom spirituel qui fut pris indûment pour dominer une race.

21. Vous devez également savoir que celui qui aspire à faire partie de mon peuple peut y parvenir avec son amour, sa charité, son zèle et sa fidélité en la Loi.

22. Mon peuple n'a pas de terres ni de villes déterminées dans le monde. Mon peuple n'a pas de race, mais il est présent dans toutes les races, dans toute l'humanité. Cette proportion d'hommes qui écoute ma parole et reçoit les nouvelles révélations ne constitue qu'une partie de mon peuple, une autre est disséminée de par la Terre et une autre encore, la plus importante partie, habite la vallée spirituelle.

23. Voici l'identité de mon peuple: celui qui me reconnaît et qui m'aime, celui qui m'obéit et me suit. (159, 55-59)

24. Aujourd'hui Je vous interroge: Et mon peuple, où se trouve-t-il? Où est-il celui qui était prudent dans les épreuves, fort dans les batailles et persévérant dans les luttes? Il est disséminé de par le monde; mais Moi je le lèverai avec ma voix et le réunirai spirituellement, afin qu'il aille au-devant de tous les peuples. Cependant Je vous déclare qu'il sera formé à présent d'hommes de toutes races, qui parviendront à comprendre le type d'alliance que j'attends de tous les hommes.

25. Ce peuple sera fort et combatif, mais ne disposera pas d'armes homicides, ni de chars de guerre, et n'entonnera pas de chants d'extermination. La paix sera son drapeau, la vérité sera son épée et l'amour sera son bouclier.

26. Personne ne pourra découvrir où se trouve ce peuple et il sera partout, ses ennemis tenteront de le détruire, mais ils ne le pourront pas, car ils ne le trouveront jamais réuni matériellement, parce que son union, son ordre et son harmonie seront spirituels. (157, 48-50)

27. En cette ère, l'esprit du véritable Israël vibre partout. Ce sont les esprits qui perçoivent ma présence, qui attendent ma venue et qui font confiance à ma justice.

28. Beaucoup se moqueront lorsque ces paroles arriveront à d'autres endroits; mais Je vous dis qu'il vaudrait mieux qu'ils ne s'en moquent pas parce que l'heure viendra, en laquelle ils se réveilleront de leur léthargie et qu'ils sauront qu'ils sont, eux aussi, les enfants du peuple.

29. Ces multitudes qui écoutent aujourd'hui peuvent tomber dans la confusion si elles n'étudient pas ma parole et si elles ne se débarrassent pas de leur matérialisme. Il peut leur passer ce qui survint au peuple israélite des premiers temps qui écouta la voix du Seigneur, reçut la loi et eut des prophètes, ce qui l'encouragea à se croire l'unique peuple aimé de Dieu. Grave erreur de laquelle vinrent le sauver les grandes épreuves, l'humiliation, l'exil et la captivité.

30. Il est nécessaire que vous sachiez que mon amour ne pourrait vous distinguer en raison de races ou de credos, et que Je parle de Mon peuple parce que, depuis les premiers temps, je me retrouve préparant des esprits que j'envoie sur la Terre pour illuminer, de leur lumière, le chemin de l'humanité.

31. Eux ont été les éternels pèlerins qui ont habité des nations distinctes et qui ont traversé de nombreuses épreuves. Pendant cette époque, ils ont constaté que les lois humaines sont injustes, qu'il n'y a pas de vérité dans les affections et que la paix n'existe pas dans l'esprit de l'humanité. (103, 10-14)

32. Le Peuple de Dieu surgira une fois de plus d'entre l'humanité; non pas un peuple personnifié en une race, mais une multitude, une légion de mes disciples, au sein desquels ne prédomine ni le sang, ni la race ou la langue, mais bien l'esprit.

33. Ce peuple ne se limitera pas à enseigner ma Doctrine au travers de l'écriture. Afin que les mots aient force de vie, il est impérieux de les vivre. Ce peuple ne sera pas seulement un diffuseur d'écrits et de livres, mais aussi un propagateur d'exemples et de faits.

34. Aujourd'hui, Je vous libère de tout le superficiel, l'impur et l'erroné, pour vous faire entrer dans une vie simple et propre sur laquelle votre esprit puisse s'élever en témoignant par ses actions.

35. Le moment venu, Je présenterai mon peuple à l'humanité et le Maître ne sera pas honteux de ses disciples, tout comme les disciples ne renieront pas leur Maître. Cet instant coïncidera avec celui de la guerre des idées, de laquelle jaillira le Spiritualisme comme souffle de paix, comme rayon de lumière. (292, 28-31)

36. Mon peuple croît, se multiplie, non seulement sur la Terre mais aussi dans la vallée spirituelle. Parmi ces multitudes spirituelles se trouvent ceux qui eurent des liens de sang avec vous, furent-ils vos parents, vos frères ou vos enfants.

37. Ne soyez pas surpris que Je vous dise que mon peuple est tellement nombreux que la Terre ne pourrait l'héberger et qu'elle devrait être encore bien plus grande. Lorsque Je l'aurai réuni et qu'il ne manquera aucun de mes enfants, l'infini lui sera donné, en guise de demeure, cette vallée de lumière et de grâce qui ne termine jamais.

38. Ici, sur la Terre, Je viens seulement pour vous préparer, pour vous instruire de ma Doctrine, pour que vous sachiez de quelle manière vous approcher de cette vie. Cette humanité ne représente qu'une portion du peuple de Dieu; il est impérieux que tous connaissent ces explications pour orienter leur vie vers l'idéal de perfection.

39. Je souhaite que ce message divin, qu'est ma parole diffusée par les lèvres du porte-parole humain, parvienne à toute l'humanité. Ma parole est la cloche qui appelle le monde; son essence émouvra les peuples en les faisant se réveiller pour méditer à propos de la spiritualité et de la destinée de l'esprit après cette vie. (100, 35-37)

Les 144.000 élus et marqués           

40. Pour étendre mon uvre en ce Troisième Temps, Je suis venu chercher 144.000 esprits d'entre les grandes multitudes, en les marquant d'un baiser de lumière divine, non pas un baiser de trahison, ni un sceau d'un pacte qui mette votre esprit en péril. Ma marque est le signe que le Saint-Esprit dépose en ses élus pour accomplir une grande mission en ce Troisième Temps.

41. Celui qui montre ce signe n'est pas à l'abri de dangers, au contraire, il est davantage tenté et plus éprouvé que les autres. Rappelez-vous chacun des douze que Je choisis en ce Deuxième Temps et vous confirmerez ce que Je vous affirme. Parmi eux, il y eurent des instants de doute, de faiblesse, de confusion et jusqu'à ce qu'il y en ait eu un pour me trahir en me livrant, par un baiser, à mes bourreaux.

42. Combien les élus de ce temps ne devront-ils pas veiller et prier pour ne pas tomber dans le piège de la tentation! Et même ainsi, Je vous dis, certes, qu'il y aura des traîtres parmi les 144.000.

43. La marque signifie mission, charges et responsabilité devant Dieu. Elle n'est pas une garantie contre les tentations ou les maladies, sinon quels mérites mes élus auraient-ils? Quel effort votre esprit ferait-il pour demeurer fidèle à ma parole?

44. Je m'adresse à vous de cette manière parce qu'il y a beaucoup de curs, parmi ce peuple, qui souhaitent faire partie de ce nombre d'élus; mais j'ai constaté que, bien plus que le désir ardent de servir l'humanité grâce aux dons que Je concède dans la marque, c'est le désir de se sentir rassurés ou encore la vanité qui les pousse à me demander de les appeler. Je mettrai ces petits-là à l'épreuve et ils se convaincront eux-mêmes qu'il existe de la vérité dans ma parole.

45. La marque est le signe invisible par lequel celui qui le porte avec amour, zèle et humilité, pourra accomplir sa mission. C'est alors qu'il pourra vérifier que la marque est une grâce divine qui le rend supérieur, insensible à la douleur, qui l'illumine dans les grandes épreuves, qui lui révèle de profondes connaissances et qui, partout, peut ouvrir une brèche pour laisser passer l'esprit.

46. La marque est comme un maillon qui unit celui qui la possède au monde spirituel, elle est l'intermédiaire pour que la pensée et la parole du Monde Spirituel se manifestent dans votre monde. C'est pourquoi Je vous dis qu'un être marqué est un messager, il est un envoyé et il est mon instrument.

47. La mission, de même que la responsabilité du marqué est grande envers mon uvre, mais il n'est pas seul en chemin, l'ange protecteur qui prend soin de lui, le guide, l'inspire et le fortifie est toujours à son côté.

48. Combien fort a été celui qui a su embrasser sa croix avec amour et combien difficile et amer, en revanche, a été le chemin pour le choisi qui n'a pas su porter en lui le signe Divin d'élu au Troisième Temps!

49. A tous ceux qui M'écoutent, Je leur dis qu'ils doivent apprendre à veiller et à prier, à porter leur croix avec amour et pratiquer avec droiture et obéissance, pour que cette vie, qui pour votre esprit a signifié sa réincarnation la plus lumineuse, ne soit pas stérile, et que, plus tard, vous n'ayez pas à pleurer le temps perdu et les dons inexploités.

50. Tous, élus et non élus, méditez cette leçon, parce que vous tous avez un destin à accomplir dans le cadre de mon uvre. (306, 3-4 et 7-12)

51. Les tribus d'Israël spirituel sont très nombreuses; J'en trierai 12.000 de chacune d'elles et les marquerai sur le front, mais le peuple israélite n'est pas limité à 144.000. Le peuple élu est infini.

52. Au Second Temps, le Maître vous enseigna que nombreux sont les appelés et que peu sont les élus. Tout le peuple Israël sera appelé et J'en choisirai 144.000 parmi eux. En tous, Je déposerai la paix, la spiritualité et le principe de la communication d'esprit à Esprit. (312, 7-8)

53. Je suis le Père Universel et mon amour descend dans tous les curs. Je suis venu à tous les peuples de la Terre, mais J'ai choisi cette nation mexicaine pour éclaircir, en tout épanouissement, ma parole et mes révélations, parce que Je l'ai trouvée humble, parce que J'ai trouvé les vertus en ses habitants et J'ai fait incarner, en eux, les esprits du peuple Israël.

54. Néanmoins, tous ne portent pas cette nationalité et tous ne sont pas incarnés. Les esprits qui appartiennent au nombre des élus se trouvent encore toujours disséminés de par le monde entier. Ils ont été marqués, J'ai ouvert leurs yeux, sensibilisé leur cur et ils communiquent avec Moi d'esprit à Esprit. (341, 25)

55. Une partie des cent quarante-quatre mille choisis par Moi vit parmi l'humanité. Eux, mes fidèles serviteurs, se trouvent disséminés de par le monde, en accomplissant la mission de prier pour la paix et de travailler pour la fraternité des hommes. Ils ne se connaissent pas les uns les autres, mais eux, les uns intuitivement, et les autres illuminés par cette révélation, sont en train d'accomplir leur destin d'éclairer le chemin de leurs frères.

56. Ces êtres marqués par mon amour sont des hommes simples, mais il en existe aussi qui sont des notables dans le monde; on pourra les distinguer seulement par la spiritualité dans leur vie, leurs actions, leur forme de penser et de comprendre les révélations divines. Ils ne sont ni idolâtres, ni fanatiques, ni frivoles; il semble qu'ils ne pratiquent aucune religion, et pourtant, de leur être s'élève un culte intérieur entre leur esprit et celui de leur Seigneur.

57. Ceux qui ont été signalés de la lumière du Saint-Esprit sont comme des chaloupes de sauvetage, ils sont des gardiens, des conseillers et des bastions. J'ai doté leur esprit de lumière, de paix, de force, de baume de guérison, de clés qui ouvrent invisiblement les portes les plus récalcitrantes, d'armes pour vaincre des obstacles insurmontables pour d'autres. Il n'est pas nécessaire qu'ils exhibent fièrement les titres du monde pour faire reconnaître leurs dons. Ils ne connaissent pas les sciences et sont docteurs, ils ne connaissent pas les lois et ils sont conseillers, ils sont pauvres des biens de la terre et, cependant, peuvent accomplir beaucoup de bien sur leur passage.

58. Parmi ces multitudes qui sont venues pour recevoir ma parole, beaucoup d'entre eux sont arrivés seulement pour confirmer leur mission, parce que ce n'est pas sur la terre que leur ont été donnés leurs dons ou que leur charge leur a été confiée. En vérité Je vous le dis, la lumière que possède chaque esprit est celle qu'il s'est forgé sur la longue route de son évolution. (111, 18-21)

59. L'humanité va croître; mon uvre va se répandre de par le monde. Je commencerai avec 144.000 élus, lesquels lutteront avec obéissance, amour et zèle dans les temps des guerres de croyances et de doctrines et, au milieu de cette bataille, ils seront comme un maillon qui propose, au monde, non pas la chaîne de l'esclavagisme, mais bien celle de l'alliance spirituelle qui sera de liberté et de fraternité. Ces soldats ne seront pas seuls, mon monde spirituel les suivra et les protègera, ils accompliront des merveilles sur leur passage et rendront ainsi témoignage de ma vérité. (137, 9)


Chapitre 40 - Les Forces du Bien et du Mal

L'origine du Bien et du Mal           

1. Le Père, en vous formant, vous posa sur le premier échelon de cette échelle, avec le dessein de ce qu'en parcourant ce chemin, vous ayez l'opportunité de connaître et de comprendre véritablement votre Créateur. Mais, combien d'entre vous initièrent le voyage ascendant, en partant de la première marche! La plupart s'unirent dans leur désobéissance, dans leur rébellion, en faisant mauvais usage du don de la liberté et en faisant la sourde oreille aux ordres de la conscience, se laissant dominer par la matière pour créer, avec leurs vibrations, une force, celle du mal, et creuser un abîme vers lequel leur influence entraîna leurs frères qui commencèrent une lutte sanglante pour défendre leur désir ardent d'élévation et de pureté contre leurs faiblesses et perversités. (35, 38)

2. Le péché originel ne vient pas de l'union de l'homme et de la femme: Moi, le Créateur, J'établis cette union en leur disant à tous deux: " Croissez et multipliez-vous ". Ce fut la première Loi. Le péché a résidé dans l'abus qu'ils ont fait du don du libre arbitre. (99, 62)

3. La chair craint la lutte avec l'esprit et recherche la forme de le tenter avec les plaisirs du monde pour lui empêcher sa liberté, ou tout au moins pour la retarder. Voyez comment l'homme porte en lui-même son propre tentateur! C'est pourquoi Je vous ai dit que, lorsqu'il aura réussi à se vaincre lui-même, alors il aura gagné la bataille. (97, 37)

4. En cette époque, dans laquelle même l'air, le sol et l'eau sont empoisonnés par la méchanceté des hommes, comme ils sont peu ceux qui ne se contaminent pas par le mal ou les ténèbres! (144, 44)

5. La clameur de l'humanité parvient jusqu'à Moi, l'angoisse de l'enfance, de la jeunesse, des hommes et femmes d'âge mûr et des personnes âgées, s'élève; c'est la voix qui réclame la justice, c'est une invocation de paix et de miséricorde qu'effectue l'esprit, parce que la graine d'amour, en ce monde, s'est perdue. Savez-vous où est l'amour? Au plus profond du cur humain, tellement caché au fond qu'on n'arrive pas à le découvrir, parce que la haine, les ambitions, la science et la vanité ont noyé la semence et il n'y a aucune spiritualité, ni de miséricorde; le calice d'amertume continue de se remplir et le monde le boit jusqu'à la lie. (218, 12)

6. D'autel en autel, de rite en rite et de secte en secte, les hommes vont en quête du Pain de la Vie, sans le trouver et, devant la désillusion, ils deviennent des blasphémateurs pour emprunter des chemins sans but et vivre sans Dieu et sans Loi.

7. Et pensez, peuple, que c'est parmi eux que se comptent les grands esprits, et que Je découvre les prophètes et les disciples du Saint-Esprit! (217, 49)

8. Les religions reconnaissent le pouvoir du mal et l'ont personnifié sous forme humaine; elles lui attribuent un royaume puissant et lui ont donné différents noms. Les hommes éprouvent de la crainte quand ils le croient proche, sans savoir que la tentation se trouve dans les passions et les faiblesses, et que le bien comme le mal s'agitent à l'intérieur de l'homme.

9. Le mal prédomine dans le monde, dans cette ère, et a créé une force, un pouvoir qui se manifeste en tout. Et dans le spirituel, il existe des légions d'esprits imparfaits, troublés, enclins au mal et à la vengeance, dont la force se joint à la méchanceté humaine pour constituer le royaume du mal.

10. Ce pouvoir se rebella contre Jésus au Second Temps et lui montra son royaume. Ma chair, sensible à tout, fut tentée, mais ma force spirituelle vainquit la tentation. Parce que Je devais être le vainqueur du monde, de la chair, de la tentation et de la mort. Parce que Je fus le Maître qui descendit parmi les hommes pour donner un exemple de force. (182, 42-43)

11. Vous pouvez reconnaître ma présence au travers de la paix que vous sentez dans votre esprit. Personne d'autre que Moi ne peut vous donner la véritable paix. Un esprit dans les ténèbres ne pourrait vous l'offrir. Je vous le dis parce que beaucoup de curs craignent les affûts d'un esprit tentateur, auquel les hommes, en fonction de leur imagination, ont donné vie et forme.

12. Que l'existence du prince des ténèbres est mal interprétée! Combien en sont arrivés à croire davantage dans son pouvoir que dans le mien, et combien les hommes, en cela, se sont éloignés de la vérité!

13. Le mal existe; tous les vices et tous les péchés en découlent. Les pécheurs, autrement dit ceux qui commettent le mal, ont toujours existé, tant sur terre que dans d'autres lieux ou mondes; mais, pourquoi personnifiez-vous tout le mal existant en un seul être, et pourquoi l'affrontez-vous à la Divinité? Je vous interroge: Que représente, face à mon pouvoir absolu et infini, un être impur, et que signifie votre péché devant ma perfection?

14. Le péché est né dans le monde; quant aux esprits, lorsqu'ils surgirent de Dieu, les uns demeurèrent dans le bien, tandis que d'autres, en déviant de ce chemin, en créèrent un autre, distinct, celui du mal.

15. Les mots et les paraboles qui vous ont été offerts, au sens figuré, comme une révélation dans les premiers temps, ont été mal interprétés par l'humanité. L'intuition, que les hommes eurent quant au surnaturel, resta influencée par leur imagination, et ceux-ci en arrivèrent à former, autour de la force du mal, des sciences, cultes, superstitions et mythes, lesquels sont parvenus jusqu'aujourd'hui.

16. De Dieu ne peuvent jaillir de démons; vous avez façonné ceux-ci avec votre mentalité. Le concept que vous avez de cet être qu'à chaque pas vous me posez en adversaire, est faux.

17. Je vous ai enseigné à veiller et à prier, pour que vous vous libériez de tentations et d'influences maléfiques, qui peuvent provenir autant d'êtres humains que d'êtres spirituels.

18. Je vous ai dit d'imposer l'esprit à la chair, parce que celle-ci est une créature faible et fragile qui, à chaque pas, court le danger de trébucher si vous ne veillez par sur elle. Le cur, l'intelligence et les sens sont la porte ouverte permettant aux passions du monde de fouetter l'esprit.

19. Si vous vous êtes imaginés que les êtres des ténèbres sont comme des monstres, Moi je les vois seulement comme des créatures imparfaites auxquelles je tends la main pour les sauver, parce qu'elles aussi sont mes enfants. (114, 54 - 62)

20. Toutes les fois que vous faites le bien, vous dites: je suis noble, je suis généreux, je suis charitable, c'est pourquoi je fais cela. Et Moi de vous dire: si vous aviez accompli ces oeuvres au nom de votre Seigneur, vous seriez humble parce que la bonté est de Dieu et Je l'ai offerte à votre esprit.

21. Dès lors, celui qui attribue ses bonnes actions à son cur humain renie son propre esprit et Celui qui l'a revêtu de ces vertus.

22. En revanche, quand vous agissez mal, vous vous lavez les mains comme Pilate et, vous attribuez ce fait au Père, en disant: ce fut la volonté de Dieu, c'était écrit; Dieu le souhaita ainsi, c'est le destin.

23. Vous affirmez que rien ne se passe sans la volonté de Dieu pour vous excuser de vos erreurs, mais en vérité Je vous le dis, vous vous trompez parce que vos erreurs et vos bagatelles se commettent sans la Volonté de Dieu.

24. Remarquez que le Tout-Puissant jamais ne s'impose à vous par la force, au travers de son pouvoir! Cela, c'est vous qui le faites avec vos frères les plus faibles!

25. En vérité Je vous le dis: le mal, l'impureté et le manque d'harmonie vous appartiennent; l'amour, la patience et la sérénité sont de Dieu.

26. Quand vous aimez, c'est le Créateur de votre esprit qui vous inspire, en revanche, quand vous haïssez, c'est vous-mêmes, c'est votre faiblesse qui vous pousse et vous perd. Toutes les fois que quelque chose de mal survient dans votre vie, soyez sûrs qu'il s'agit de votre oeuvre.

27. Mais alors vous demandez: Pourquoi Dieu autorise-t-il cela? Ne souffrira-t-Il pas en raison de nos péchés; ne pleurera-t-Il pas en nous voyant pleurer? Que lui coûterait-Il de nous épargner ces chutes?

28. Je vous réponds que tant que vous n'aimerez pas, Dieu sera, pour vous, quelque chose que vous ne pourrez comprendre, parce que la magnanimité de votre Créateur est au-delà de votre compréhension.

29. Devenez forts, grands, sages et apprenez à aimer. Lorsque vous aimerez, vous n'aurez plus la tendance enfantine de vouloir analyser Dieu, parce qu'alors vous le verrez et le sentirez, et cela vous suffira. (248, 29-32)

Arrogance et humilité           

30. Faites de l'humilité l'une de vos meilleures alliées pour atteindre l'élévation, parce que les portes du Ciel, qui est le royaume de la conscience, sont complètement fermées à l'arrogant. L'arrogant ne les a jamais franchies et ne le pourra jamais. Néanmoins, quand il deviendra humble, Je serai le premier à le féliciter et ma charité lui ouvrira la porte de l'éternité. (89, 45)

31. Disciples, voici une autre de mes leçons. En vérité Je vous le dis, vous vous éloignez de Moi lorsque vous vous croyez forts, grands ou éminents, parce que votre orgueil noie le sentiment d'humilité; mais quand vous vous considérez petits, quand vous reconnaissez que vous êtes comme des atomes au milieu de ma Création, alors vous vous rapprochez de Moi, parce que, au travers de votre humilité, vous m'admirez, vous m'aimez et vous me sentez proche. C'est au moment où vous pensez dans toute la grandeur et le mystère que renferme Dieu et que vous désirez connaître et comprendre, qu'il vous semble entendre l'écho du murmure divin en votre esprit. (248, 22)

32. Disciples, quand existe, dans l'homme, une véritable connaissance des uvres qu'il a réalisées, il ne se laisse pas éblouir par la vanité. Il sait que si cet ignoble sentiment pénètre son être, son intelligence se brouillerait et qu'il ne pourrait plus avancer; il stagnerait et succomberait à la léthargie.

33. La vanité a causé la perte de beaucoup d'hommes, elle a abattu beaucoup de peuples florissants et a ruiné vos cultures.

34. Tant que les peuples eurent, comme idéal, le travail, la lutte et le progrès, ils connurent l'abondance, la splendeur et le bien-être, mais quand l'orgueil les fit se sentir supérieurs, quand leur idéal d'élévation se changea en ambition insatiable de tout désirer pour eux-mêmes alors, sans s'en rendre compte et sans le souhaiter, ils commencèrent à détruire, petit à petit, ce qu'ils avaient construit, en terminant par sombrer dans un abîme.

35. L'histoire de l'humanité regorge de telles expériences. C'est pourquoi Je vous dis qu'il est juste que surgisse, dans le monde, un peuple aux grands idéaux qui, toujours conscient de ses bonnes actions, ne s'en enorgueillisse pas. De cette manière, sa marche ne s'arrêtera pas, et la splendeur atteinte jusqu'à présent sera surpassée demain et continuera de grandir dans le futur.

36. En vous parlant de la sorte, Je n'essaie pas de vous inspirer seulement des ambitions matérielles; Je souhaite que mes paroles soient justement interprétées pour que vous sachiez les appliquer au spirituel ainsi qu'au matériel.

37. La vanité peut ne pas seulement surprendre l'homme dans sa vie matérielle et, comme preuve de ce que Je vous avance, voyez les chutes et les échecs des grandes religions, minées à leurs bases par leur vanité, l'arrogance et leur faux éloge. Quand elles ont cru au sommet de leur pouvoir, quelqu'un est venu les réveiller de leur rêve, leur faisant voir leurs erreurs, leurs déviations et leur distanciation de la Loi et de la vérité.

38. Ce n'est qu'avec la vraie connaissance et l'accomplissement de ma Loi face à la conscience que cette humanité pourra arriver à une vie élevée, parce que la conscience, qui est ma lumière, est parfaite, sereine et juste, et que jamais elle ne s'enorgueillit ni se détourne de son chemin. (295, 18 - 24)

Le bon; l'homme de bonne volonté           

39. Connaissez-moi tous afin qu'aucun ne me renie, connaissez-moi pour que votre concept à propos de Dieu soit fondé sur la vérité et que vous sachiez que Je suis là où se manifeste le bien.

40. Le bien ne se confond avec rien. Le bien est vérité, amour, charité, compréhension. Le bien est précis, exact, déterminé. Connaissez-le afin de ne pas vous tromper.

41. Chaque homme pourra s'en aller par un chemin différent; mais si tous coïncident en un point, celui du bien, alors ils parviendront à s'identifier et à s'unir.

42. Ce n'est donc pas quand ils s'obstinent à se tromper eux-mêmes, en donnant un mauvais aspect au bon et en déguisant le bon en mauvais, comme cela se passe, à l'heure actuelle, parmi les hommes. (329, 45-47)

43. Cela fait presque deux mille ans que vous avez répétez cette phrase que les bergers de Bethléem écoutèrent: " Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté " mais, quand avez-vous mis en pratique la bonne volonté pour mériter la paix? En vérité Je vous le dis, vous avez plutôt fait le contraire.

44. Vous avez perdu le droit de répéter cette expression. C'est pour cela que Je viens aujourd'hui avec de nouvelles paroles et leçons, afin que ce ne soit pas des phrases ou des prières qui se gravent dans votre entendement, mais l'essence de Mon enseignement qui pénètre votre cur et votre esprit.

45. Si vous souhaitez répéter mes paroles de la même manière que Je viens vous les livrer, faites-le, mais sachez que tant que vous ne les sentirez pas, elles n'auront aucune vertu. Prononcez-les avec douceur et humilité, sentez-les vibrer dans votre cur et Moi je vous répondrai de telle manière que je ferai trembler tout votre être. (24, 33 - 34)

46. Je vous le répète; paix aux hommes de bonne volonté, qui aiment la vérité, parce qu'ils font quelque chose pour se plier à la volonté divine et, ceux qui s'abritent sous ma protection doivent nécessairement sentir ma présence tant en leur esprit que dans leur vie humaine, leurs luttes, leurs besoins et leurs épreuves.

47. Les hommes de bonne volonté sont les enfants obéissants à la Loi de leur Père, ils marchent sur le droit chemin et, quand ils souffrent intensément, ils élèvent leur esprit jusqu'à Moi, dans une demande de pardon et de paix.

48. Ils savent que la douleur est souvent nécessaire, et c'est pour cela qu'ils harcèlent sa patience, seulement quand cette douleur devient insupportable, ils supplient que le poids de leur croix leur soit allégé. Ils me disent: " Seigneur, je sais que mon esprit a besoin de se purifier, et de souffrir ".

49. Bénis ceux qui pensent et prient de cette manière, car ils recherchent l'exemple de leur Maître pour l'appliquer aux épreuves de leur propre vie. (258, 52-55)

Le Mal; l'homme au service du Mal           

50. En cette période, l'influence du mal est plus grande que celle du bien; par conséquent, la force qui domine, parmi l'humanité, est celle du mal dont découlent l'égoïsme, le mensonge, la convoitise, l'orgueil, le plaisir de blesser, la destruction et toutes les basses passions. De ce déséquilibre moral proviennent les maladies qui tourmentent l'homme.

51. Les hommes n'ont pas d'armes pour lutter contre ces forces. Ils ont été vaincus et faits prisonniers à l'aube d'une vie sans lumière spirituelle, sans bonheur sain, sans aspirations pour le bien.

52. Maintenant, l'homme croit se trouver au sommet du savoir, mais il ignore qu'il est dans l'abîme.

53. Moi, qui connais votre commencement et votre futur dans l'éternité, depuis les premiers temps Je donnai des armes aux hommes, leur permettant ainsi de lutter contre les forces du mal; mais ils les dédaignèrent et préférèrent la lutte du mal contre le mal, celle dans laquelle personne ne triomphe, parce que tous seront vaincus.

54. Il est écrit que le mal ne prévaudra pas, ce qui signifie qu'à la fin des temps ce sera le bien qui triomphera.

55. Si vous Me demandez quelles furent les armes dont Je dotai l'humanité pour lutter contre les forces ou les influences du mal, Je vous dirai qu'elles furent la prière, la persévérance dans la loi, la foi en ma parole, l'amour des uns pour les autres. (40, 65 - 70)

56. La méchanceté s'est accrue parmi les hommes, mon peuple. La bonté, la vertu et l'amour ont été faibles face à l'invasion du mal, des maladies, des fléaux, des pestes et des calamités. Tout ce qui constitue la semence des pervers a contaminé le cur des bons, en a affaibli quelques-uns et a décimé le nombre des fidèles, parce que le mal a apporté une grande force au-dessus de l'humanité.

57. J'ai laissé que cela se passe ainsi en raison du libre arbitre que je vous ai donné, parce que derrière toute la perversité, toutes les ténèbres et l'aveuglement des hommes, il y a une lumière divine, la conscience qui ne se perd et ne se perdra jamais. Il y a un principe, l'esprit, qui garde, immaculé, le baiser que le Père lui donna et qui est le sceau divin avec lequel J'ai envoyé tous mes enfants sur le chemin de la lutte. C'est grâce à cette Marque qu'aucun de ces esprits ne se perdra. (345, 11-12)

La lutte entre le Bien et le Mal           

58. Vous avez aussi été stupéfaits par la force que, dans leur méchanceté, les hommes et les femmes ont manifestée au fil de toutes les époques de votre vie humaine. Le livre de votre histoire a recueilli leurs noms; dans l'album de votre existence, dans le livre où Dieu écrit et annote tous les faits, toutes vos actions, leurs noms s'y trouvent aussi. Vous avez été également étonnés qu'un esprit, un cur humain, puisse abriter une telle force pour le mal, qu'il puisse avoir autant de force pour ne pas trembler devant ses propres actions et qu'il puisse faire taire la voix de sa conscience pour ne pas entendre le cri de Dieu, qu'au travers d'elle il adresse à tous ses enfants. Que de fois le séjour de ces esprits sur la planète a-t-il été long et durable!

59. Ces êtres qui, en vertu du libre arbitre, se sont rebellés contre mon amour et ma justice, Je les ai pris, en me servant de leur propre désobéissance, pour les convertir en mes serviteurs et, eux qui croyaient agir librement en leurs pensées, leurs paroles et leurs actions ont été les instruments de ma justice, tant pour eux-mêmes que pour les autres.

60. Mais, quand ce règne prendra-t-il fin? Le Père vous dit: Le règne du mal n'a jamais gouverné l'humanité parce que, même dans les moments de plus grande perversité, il y a eu des êtres fidèles à Moi, obéissant à mon enseignement et apôtres de ma Loi; mais la lutte a existé depuis le commencement.

61. Laquelle de ces deux forces a été, jusqu'à présent, au premier plan dans la guerre? Celle du mal! C'est pourquoi J'ai dû venir me matérialiser parmi vous pour vous aider, pour ranimer votre espoir et votre foi en Moi, pour apporter la chaleur à votre cur, et vous dire: " Vous n'êtes pas seuls en chemin, Je ne vous ai jamais menti. Vous ne devez pas déformer les principes que j'ai déposés en vous; ceci est le chemin du bien et de l'amour. (345, 48-49)

62. Voyez comment ma lumière vient déchirer les ténèbres de votre monde! C'est vrai que je viens combattre des hommes, mais seulement pour effacer tout le mal qui vit dans leurs curs. Je déposerai la lumière et la force de mon amour en ceux qui me suivent fidèlement, et alors ceux-ci diront: " Nous allons chercher le dragon qui nous assaillit, la bête qui nous induit à pécher et offenser le Seigneur ". Ils la chercheront dans les mers, dans le désert, dans les montagnes et dans les jungles, dans l'invisible et ils ne la trouveront pas, parce qu'elle vit dans le cur des hommes, celui-là même qui l'a engendrée, et où elle a grandi jusqu'à en arriver à dominer la Terre.

63. Quand les éclats de mon épée de lumière blesseront le cur de chaque homme, la force qui provient du mal ira en s'affaiblissant jusqu'à mourir. Alors vous direz: " Seigneur, grâce à la force divine de votre charité j'ai vaincu le dragon, je croyais qu'il me guettait depuis l'invisible, sans jamais penser que je le portais dans mon cur ".

64. Quand la sagesse brillera en tous les hommes, qui osera convertir le bien en mal? Qui échangera l'éternel pour l'éphémère? Personne, en vérité Je vous le dis, parce que vous serez tous forts dans la sagesse divine. Le péché provient de l'ignorance et de la faiblesse. (160, 51-54)

Tentations et séductions           

65. L'humanité cultive beaucoup d'arbres; la faim et la misère des hommes les fait chercher, en eux, de l'ombre et des fruits qui leur offrent le salut, la justice ou la paix. Ces arbres sont des doctrines humaines, souvent inspirées de haines, d'égoïsmes, d'ambitions et de délires de grandeur. Leurs fruits sont la mort, le sang, la destruction et les outrages à l'égard du plus sacré dans la vie de l'homme, qui est la liberté de croire, de penser, de s'exprimer, en un mot, qui est privé de la liberté de l'esprit. Ce sont les ténèbres qui se lèvent pour lutter contre la lumière. (113, 52-53)

66. Je vous ai dit, Israël bien-aimé, que le temps viendra où les faux porte-parole se lèveront pour faire accéder le faux Jésus et, dans leur matérialisme, ils tromperont, en disant que le Maître s'exprime par leur intermédiaire. De faux guides, de faux prophètes et de faux soldats surgiront qui, avec leur discours et leur matérialisme, chercheront à vous écarter du chemin de la lumière et de la vérité. (346, 38)

67. Priez, et voyez que c'est le temps où ma justice et ma lumière ont enlevé toutes les ténèbres. C'est un temps difficile et dangereux parce que les êtres qui habitent les ténèbres se feront passer, parmi vous, pour des êtres de lumière afin de vous tenter et de vous confondre. Moi, Je vous donne ma lumière, afin que vous ne déviiez pas du chemin et que vous ne vous laissiez pas tromper par ceux qui usurpent mon nom.

68. Les tentateurs ne sont pas seulement des êtres invisibles, vous en avez aussi qui sont incarnés en hommes qui vous parlent de leçons qui feignent la lumière, mais qui vont à l'encontre de ma Doctrine. Ceux-ci, ne les écoutez pas. (132, 7-8)

69. Mon Royaume est fort et puissant et, si J'ai permis que, devant ma force et mon pouvoir, se lève un autre pouvoir, celui du mal, c'est pour pouvoir démontrer le mien, afin que vous puissiez sentir et contempler la force de ma lumière et de ma vérité face à l'imposture et aux ténèbres; c'est pour que vous voyiez que ce royaume de ténèbres, de troubles et d'épreuves, bien que détenant un grand pouvoir, n'est que mon instrument et qu'en réalité Je l'utilise.

70. Si je vous mets à l'épreuve, ce n'est pas pour vous arrêter sur le chemin d'évolution, car J'attends votre arrivée dans mon Royaume; cependant, je souhaite que vous arriviez, à Moi, victorieux après les combats, forts après la lutte, pleins de lumière de l'expérience spirituelle après le long séjour, et avec l'esprit débordant de mérites, afin que vous puissiez élever humblement votre visage et contempler le Père à l'instant où Il s'approchera pour poser sur vous son baiser divin, un baiser qui contient tout le bonheur et toutes les perfections pour votre esprit. (327, 8-9)

Infractions morales           

71. Humanité, humanité, vous qui vous heurtez les uns aux autres! Je vous ai vus nier votre iniquité et vous vanter de ce que vous croyez être la grandeur, en même temps que vous dissimulez vos défauts. Moi, Je vous dis que l'homme qui, flatté, croit en sa grandeur apparente, est un pauvre d'esprit. Et à ceux qui, faute de vertus, chuchotent les défauts d'autrui et jugent leurs fautes, Je dois leur dire qu'ils sont hypocrites et qu'ils sont très loin de la justice et de la vérité.

72. Les assassins ne sont pas seulement ceux qui ôtent la vie du corps, mais aussi ceux qui détruisent le cur par la supercherie. Ceux qui tuent les sentiments du cur, la foi, l'idéal, sont des assassins de l'esprit. Et combien de ceux-là ne sont-ils pas libres, sans prison et sans chaînes!

73. Ne soyez pas surpris que je vous parle ainsi, parce que Je vois, parmi vous, des foyers détruits, parce qu'en négligeant vos devoirs, vous vous êtes créés, en dehors de ceux-ci, de nouvelles obligations sans vous soucier de la douleur et de l'abandon des vôtres. Voyez partout, combien de foyers détruits, combien de femmes tombées dans le vice et combien d'enfants sans père! Comment la tendresse et l'amour pourront-ils exister dans ces curs? Ne considérez-vous pas que celui qui a mis à mort le bonheur de ces êtres et qui a détruit ce qui était sacré, est un criminel?

74. Vous vous êtes tellement familiarisés avec le mal que vous appelez même " grands " les hommes qui inventent ces nouvelles armes de la mort, parce qu'en un instant elles peuvent détruire des millions d'êtres. Vous les appelez même des sages. Où est votre raison? On ne peut être grand que par l'esprit, et n'est sage que celui qui emprunte le chemin de la vérité. (235, 36-39)

Impuissance et fugacité du Mal           

75. Vous considérez grande, très grande, la perversité humaine et le pouvoir et la force du mal qu'exercent les hommes vous paraissent terribles, et cependant, Je vous dis qu'ils sont très faibles face à la force de ma justice et devant ma Divinité qui est maîtresse du destin, de la vie, de la mort et de toute la création. (54, 70)

76. Seul un être qui serait tout-puissant comme Moi pourrait Me combattre; mais, croyez-vous que, si un dieu jaillissait de Moi, il s'opposerait à Moi, ou bien croyez-vous qu'il puisse surgir du néant? Rien ne peut émerger du néant.

77. Je suis Tout et ne suis jamais né. Je suis le Commencement et la Fin, l'Alpha et l'Omega de tout ce qui a été créé.

78. Pouvez-vous concevoir que l'un des êtres que J'ai créés puisse s'ériger comme Dieu? Toutes les créatures ont une limite et, pour être Dieu, il est impérieux de ne pas avoir de limites. Quiconque ait pu nourrir ces rêves de pouvoir et de grandeur est tombé dans les ténèbres de son propre orgueil. (73, 34 - 35)

79. En vérité Je vous le dis, il n'existe aucune force que vous puissiez opposer à mon amour. Les ennemis s'avèrent petits, les forces contraires sont faibles et les armes qui ont tenté lutter contre la vérité et la justice ont toujours été fragiles.

80. La bataille que les forces du mal ont livrée à l'encontre de la justice divine vous a paru un conflit interminable et, cependant, par rapport à éternité, elle ne représentera qu'un instant, et les fautes commises durant le temps d'imperfection de votre esprit demeurera comme une tache insignifiante que votre vertu et ma justice d'amour se chargeront d'effacer à tout jamais. (179, 12 - 13)

La force du Pardon           

81. Humanité, Je vous demande, en considérant ce peuple comme votre représentant: " Quand vous lèverez-vous en vous aimant les uns les autres et en vous pardonnant mutuellement vos offenses? Quand souhaitez-vous la paix sur votre planète? "

82. Le pardon qui provient de l'amour est enseigné seulement par ma Doctrine et renferme une force puissante pour convertir, régénérer et transformer le mal en bien, et le pécheur en homme vertueux.

83. Apprenez à pardonner et vous gagnerez ainsi le commencement de la paix dans votre monde. S'il était nécessaire de pardonner mille fois, alors il vous faut le faire mille fois. Ne vous rendez-vous pas compte qu'une réconciliation opportune vous évite d'aller jusqu'au bout d'un calice d'amertume? (238, 12-14)

84. Tant que vous serez des hommes, souvenez-vous de Moi sur cette croix, pardonnant, bénissant et guérissant mes bourreaux afin que vous, tout au long de votre chemin difficile, bénissiez aussi ceux qui vous offensent et accomplissiez tout le bien possible à ceux qui vous ont fait du mal. Qui oeuvre de la sorte sera mon disciple et, en vérité, Je lui dis que sa douleur sera toujours brève, parce que Je lui ferai sentir ma force dans les instants de son épreuve. (263, 56)

85. Pardonnez-vous les uns les autres et, ainsi, vous trouverez le soulagement pour vous, de même que pour celui qui vous a offensés. Ne portez pas sur votre esprit le poids de la haine ou de la rancur, soyez propres et vous aurez trouvé le secret de la paix et vous vivrez comme les apôtres de ma vérité. (243, 63)


Chapitre 41 - Relations entre ce Monde et l'Au-Delà

Inspiration et assistance du Monde Spirituel           

1. Vous voyagez tous par l'échelle de perfection spirituelle; les uns ont atteint l'évolution que, pour l'instant, vous ne pouvez concevoir, d'autres vous suivent.

2. Les grands esprits, grands en raison de leur lutte, de leur amour et de leur effort, recherchent l'harmonie avec leurs frères mineurs, avec ceux qui sont distants et avec les négligents; leurs missions sont nobles et élevées, leur amour pour Ma Divinité et pour vous est aussi très grand.

3. Ces esprits savent qu'ils furent créés pour l'activité, pour l'élévation; ils savent que l'inactivité n'est pas pour les enfants de Dieu. Dans la Création tout est vie, mouvement, équilibre, harmonie; et ainsi, ces êtres innombrables travaillent, s'efforcent toujours plus et se réjouissent dans leur lutte, avec la connaissance qu'ainsi ils glorifient leur Seigneur et aident au progrès et au perfectionnement de leurs semblables.

4. Aujourd'hui que vous vous trouvez à l'écart du chemin que Ma Loi vous indique, vous ignorez l'influence que ces frères exercent sur vous, mais quand vous aurez la sensibilité pour percevoir les effluves, les inspirations et les messages qu'ils vous envoient, vous aurez le pressentiment des innombrables occupations et des nobles actions auxquelles ils dédient leur existence.

5. Il est nécessaire que vous sachiez que ces esprits, dans leur amour et leur respect envers les lois du Créateur, ne prennent jamais ce qui ne leur correspond pas, ni ne touchent ce qui est défendu, ni ne pénètrent là où ils savent qu'ils ne doivent pas aller, pour ne pas rompre l'harmonie des éléments de la Création.

6. Voyez comme les hommes agissent différemment sur la Terre, et qui dans leur empressement d'être grands et puissants dans le monde, sans le moindre respect pour Mes enseignements, cherchent, avec la clef de la science, les éléments destructeurs, ouvrent les portes de forces inconnues et brisent, de cette manière, l'harmonie de la Nature qui les entoure!

7. Quand l'homme saura-t-il se préparer pour écouter le sage conseil du Monde spirituel, et se laissera-t-il guider, de la sorte, par ses inspirations?

8. En vérité Je vous le dis, cela vous suffirait pour vous mener par la voie sûre vers le sommet de la montagne qui vous appartient, là vous contemplerez devant vous un chemin droit et lumineux que les esprits ont parcouru, et qui existent, à présent, seulement pour vous procurer le bien et vous aider dans vos lassitudes, en vous rapprochant pas à pas du bout du chemin, où votre Père vous attend tous.

9. Puisque Je vous ai parlé de la bonté et de l'élévation de ces êtres, Je dois vous dire qu'eux, tout comme vous, eurent aussi, depuis le commencement, le don du libre arbitre, ou encore, une vraie et sainte liberté d'action qui est une preuve de l'amour du Créateur pour ses enfants. (20, 28-36)

10. Vous ne voyagez pas seuls, parce que mon souffle et ma lumière accompagnent chacun de vous; mais si cela vous paraissait peu, J'ai disposé aux côtés de chaque créature humaine, un être spirituel de lumière pour veiller sur vos pas, pour vous prévenir d'un quelconque danger, pour vous servir de compagnie dans votre solitude et pour vous servir de soutien lors de votre voyage. Ces êtres sont ceux que vous appelez les anges gardiens ou anges protecteurs.

11. Ne soyez jamais ingrats à leur égard, ni ne soyez sourds à leurs inspirations, parce que vos seules forces ne vous suffiront pas pour triompher de toutes les épreuves de la vie, vous avez besoin de ceux qui vont plus en avant que vous et qui connaissent votre chemin, parce que Je leur ai révélé quelque chose de votre futur.

12. La lutte de ces êtres est très ardue tant que vous n'atteindrez pas la spiritualité, parce que vous faites très peu d'efforts pour les aider dans leur délicate mission.

13. Quand votre spiritualité vous permettra de sentir et de vérifier la présence de vos frères qui, dans l'invisible et sans aucune ostentation, travaillent pour votre bien-être et votre progrès, alors vous éprouverez du regret de les avoir obligés à travailler et à souffrir beaucoup en raison de vos péchés. Mais, quand cette compréhension surgira en vous, ce sera dû au fait que la lumière se fit dans votre entendement et la charité jaillira envers eux, de même que la gratitude et la compréhension.

14. Combien grand sera le bonheur ressenti par ces gardiens, qui sont les vôtres, quand ils vous verront seconder leur travail et leur inspiration s'harmoniser avec votre élévation!

15. Dans la vallée spirituelle, vous avez tant de frères et d'amis que vous ne connaissez pas!

16. Demain, quand la connaissance au sujet de la vie spirituelle se sera étendue au Monde, l'humanité reconnaîtra l'importance de ces êtres à vos côtés et les hommes béniront ma providence. (334, 70-76)

17. En vérité Je vous le dis, si votre foi était véritable, vous n'auriez pas besoin de sentir la présence du spirituel avec les sens de la chair; parce que serait alors l'esprit qui, avec sa subtile sensibilité, percevrait ce monde qui vibre sans arrêt autour de vous.

18. Oui, humanité, si vous vous sentez distants du Monde Spirituel, en revanche, ces êtres ne peuvent pas se sentir éloignés des hommes, étant donné que, pour eux, il n'existe de distances, ni de limites, ni de barrières. Ils vivent dans le spirituel et, par conséquent, ne peuvent être étrangers à la vie des êtres humains dont le plus haut destin est celui de l'élévation et du perfectionnement de leur esprit. (317, 48-49)

19. La seule distance qui existe entre vous et Dieu, ou entre vous et un être spirituel, n'est pas une distance matérielle, mais spirituelle, provenant de votre manque de préparation, de votre manque de pureté ou de disposition pour recevoir l'inspiration et l'influence spirituelles.

20. N'établissez jamais cette distance entre vous-mêmes et votre Maître, ou entre vous-mêmes et le Monde Spirituel et vous jouirez toujours des bienfaits que mon amour répand sur ceux qui savent le chercher. Vous aurez toujours la sensation que le monde spirituel vibre en osmose avec le cur de ceux qui se préparent pour le sentir.

21. Si vous n'agissez pas de la sorte, combien grande sera la distance que l'humanité de cette ère établira entre elle et la vie spirituelle! Tellement grande, que c'est pour cela que les hommes d'aujourd'hui perçoivent Dieu infiniment distant d'eux et qu'ils imaginent le Ciel lointain et inaccessible. (321, 76-78)

22. Je vous affirme qu'il n'existe pas un seul esprit humain qui ne vive sous l'influence du Monde Spirituel.

23. Beaucoup le nieront, mais personne ne pourra prouver qu'il soit impossible que l'esprit de l'homme reçoive les pensées et les inspirations, non seulement des êtres spirituels, mais aussi celles de ses propres semblables, et même aussi les Miennes.

24. Ceci constitue une révélation pour toute l'humanité, révélation qui, en étant diffusée, trouvera des curs ouverts qui la recevront avec une grande joie, de même qu'elle devra aussi rencontrer des adversaires acharnés et des persécuteurs.

25. Mais, que pourront-ils faire pour empêcher la Lumière du Royaume Spirituel de briller dans la vie des hommes? A quels moyens les incrédules pourront-ils recourir pour éviter cette vibration? Qui est celui qui se croit en dehors de l'influence universelle, qui est la force créatrice et vivifiante de Dieu?

26. Je m'adresse à votre conscience, à votre esprit et à votre raison, mais Je vous répète que vous recevez tous des messages, des idées et des inspirations d'autres lieux, et que, de même que vous ignorez d'où vint votre esprit pour s'incarner dans ce corps que vous possédez, de même vous ne connaissez pas non plus ceux qui communiquent avec lui invisiblement et insensiblement. (282, 33-37)

Esprits perturbés et malicieux           

27. Cette époque est différente de la Première et de la Seconde. Aujourd'hui, vous vivez au milieu d'un chaos d'éléments déchaînés, visibles et invisibles. Malheur à celui qui ne veille pas, car il succombera, quant à celui qui est préparé, il doit lutter!

28. Des milliers d'yeux invisibles vous contemplent, les uns pour vous guetter sur votre passage et vous faire tomber, et les autres pour vous protéger. (138, 26-27)

29. Les grandes légions d'esprits troublés, profitant de l'ignorance de l'humanité, de son insensibilité et de son manque de vision spirituelle, lui font la guerre, et les hommes n'ont pas préparé leurs armes d'amour pour se défendre de leurs attaques. C'est pourquoi, devant cette lutte, ils apparaissent comme des êtres vulnérables et sans défenses.

30. Il était impérieux que ma Doctrine Spirituelle vous parvienne, afin de vous enseigner comment vous préparer pour émerger victorieux de ce conflit.

31. De ce monde invisible qui palpite et vibre dans votre propre monde, partent des influences qui touchent les hommes, soit dans leur esprit, soit dans leurs sentiments ou encore dans leur volonté, en les convertissant en serviteurs soumis, en esclaves, en instruments et en victimes. Partout, les manifestations spirituelles surgissent, et pourtant le monde continue sans souhaiter se rendre compte de ce qui entoure son esprit.

32. Il est nécessaire de commencer la bataille et détruire les ténèbres afin que, lorsque se fera la lumière dans les hommes, tous se lèvent unis dans une vraie communion et qu'ils triomphent, avec la prière, dans la lutte qu'ils entreprennent contre les forces qui les ont si longtemps dominés.

33. Des hommes et des peuples ont succombé au pouvoir de ces influences sans que l'humanité ne s'en rende compte. Des maladies étranges et inconnues, produites par ces influences, ont abattu les hommes et ont confondu les scientifiques.

34. Que de discorde, de confusion et de douleur l'homme a-t-il accumulées sur lui-même! Les manques de prière, de moralité et de spiritualité ont attiré les êtres impurs et perturbés. Mais, que peut-on attendre de ceux qui sont partis sans lumière et sans préparation?

35. Les voilà ceux que vous avez trompés et opprimés, ceux que vous avez confondus et humiliés! Ils ne peuvent vous envoyer que confusion et ténèbres, et ne peuvent exercer que des vengeances, et ne viennent à vous que pour vous adresser des reproches. (152, 22-28)

36. Des légions d'êtres ténébreux arrivent parmi l'humanité, comme des nuages de tempête, en causant des bouleversements, en perturbant les mentalités et en aveuglant le cur des hommes. Et bien que cette humanité ait des armes pour se défendre de ces pièges, les uns ne savent pas comment les manier, tandis que les autres n'imaginent même pas les avoir. (240, 53)

37. L'Humanité d'aujourd'hui, aussi grande que vous la considériez en nombre, est très petite comparée au monde d'êtres spirituels qui l'entourent, et avec quelle force ces légions envahissent-elles les chemins des hommes, tandis que ceux-ci ne perçoivent, ne sentent, ni n'entendent ce monde qui s'agite autour d'eux! (339, 29)

38. Un homme abandonné à une vie de péché est capable de traîner derrière lui une légion d'êtres des ténèbres qui feront en sorte qu'à chaque pas, il laisse un sillage d'influences maléfiques. (87, 7)

39. Si vous pouviez voir, d'ici, la vallée spirituelle où habitent les êtres matérialisés, ceux qui n'ont rien façonné en vue du voyage spirituel, après cette vie, vous demeureriez anéantis; et pas même l'espace d'un instant vous ne diriez: " Que la justice de Dieu est terrible! " Non! En revanche, vous vous exclameriez: " Combien ingrats, injustes et cruels sommes-nous envers nous-mêmes! Combien indifférents sommes-nous à notre esprit et, comment froids et indifférents avons-nous été en tant que disciples de Jésus! "

40. C'est pourquoi le Père a permis que ces êtres se manifestent parfois dans votre vie et qu'ils vous transmettent le message douloureux, angoissé de leur vie obscure et sans paix. Ils sont les habitants d'un monde qui n'a pas l'accès à la lumière radiante des demeures spirituelles, ni aux beautés de la Terre qu'ils habitèrent. (213, 52-53)

41. Les légions d'esprits qui errent de par le monde, frappant de distinctes manières aux portes du cur de l'humanité, souvent sont des voix qui veulent vous dire de vous réveiller, d'ouvrir vos yeux à réalité, de vous repentir de vos erreurs et de vous régénérer, afin que plus tard, lorsque vous laisserez votre matière au sein de la terre, vous ne deviez pas pleurer, comme eux dans leur solitude, leur ignorance et leur matérialisme. Et voici la lumière qui jaillit des mêmes ténèbres parce que la feuille de l'arbre ne se meut pas sans ma volonté; de même ces manifestations qui augmentent de jour en jour parviendront à accabler les hommes de telle façon, que finalement ils vaincront le scepticisme de l'humanité. (87, 65)

42. Priez pour ceux qui s'absentent d'entre vous et partent vers l'Au-Delà, parce que tous ne réussissent pas à trouver le chemin, tous ne savent pas s'élever, et tous n'obtiennent pas rapidement la paix.

43. Il y en a qui, en esprit, vivent obsédés par la vie matérielle. Quelques-uns souffrent le grand repentir; d'autres se retrouvent insensibles, enterrés sous la terre avec leurs corps, et d'autres ne peuvent pas se séparer des leurs, de ceux qui restèrent dans le monde, parce que les pleurs, l'égoïsme et l'ignorance humaine les retiennent et les matérialise, en les privant de la paix, de la lumière et du progrès.

44. Laissez partir ceux qui habitent encore ce monde mais qui ne lui appartiennent déjà plus, laissez-les abandonner les biens qu'ils possédèrent et aimèrent en cette vie, afin qu'ils puissent élever leur esprit à l'infini où les attend leur véritable héritage. (106. 35 - 37)

45. Votre esprit sera très heureux d'être reçu par eux lors de votre arrivée dans la vallée spirituelle et de recevoir des témoignages de gratitude pour la charité que vous leur avez offerte et votre bonheur sera grand quand vous les verrez inondés de lumière.

46. Mais combien douloureux sera-ce de vous retrouver avec cette légion d'êtres, assombrie par la confusion et de savoir qu'ils attendirent une charité de votre part et que, vous autres, ne la leur avez pas donnée. (287, 58)

47. Vous, les humains, si Je vous traite avec autant d'amour et de charité, Je vous le dis, certes: Je recherche, avec la même caresse, ceux qui, dans la vallée spirituelle, expient leurs fautes passées. J'envoie ma lumière à ces êtres pour les libérer de la confusion qui est comme les ténèbres, et du remord qui est le feu, pour les envoyer, par la suite, parmi les hommes afin que ceux qui, hier, semèrent la douleur dans les curs, maintenant revêtus de lumière, deviennent les bienfaiteurs et gardiens de leurs propres frères. (169, 6)

La lutte des esprits pour les âmes humaines           

48. Au-delà de votre vie humaine, il existe un monde d'esprits, vos frères, êtres invisibles pour l'homme, qui luttent entre eux pour vous conquérir.

49. Cette lutte, entre eux, provient de leur différence d'évolution. Pendant que les êtres de lumière, élevés par l'idéal d'amour, de l'harmonie, de la paix et du perfectionnement, vont arroser de lumière le chemin de l'humanité, en lui inspirant toujours le bien et en lui révélant tout ce qui est pour le bien des hommes, les autres qui conservent encore le matérialisme de la Terre, qui n'ont réussi à se défaire de leur égoïsme et de leur amour pour le monde ou qui alimentent, pour un temps indéfini, les tendances et les penchants humains, sont ceux qui sèment de confusion le chemin de l'humanité, en aveuglant les esprits, en éblouissant les curs, en asservissant les volontés pour se servir des hommes, les convertissant en instruments de leurs plans, ou en les considérant comme s'ils étaient leurs propres corps.

50. Pendant que le monde spirituel de lumière lutte pour conquérir l'esprit de l'humanité pour lui ouvrir une brèche sur l'éternité, que ces légions bénies travaillent sans s'arrêter, en se multipliant en amour, convertis en infirmiers au chevet du lit de douleur, de conseillers à la droite de l'homme qui porte le poids d'une grande responsabilité, de conseillers à la jeunesse, de gardiens de l'enfance, de compagnons de ceux qui vivent seuls et oubliés, les légions d'êtres sans la lumière de la sagesse spirituelle et sans l'élévation de l'amour travaillent aussi sans cesse parmi l'humanité, mais leur but n'est pas de vous faciliter la route vers le royaume spirituel, non, l'idée de ces êtres est diamétralement opposée ; leur intention est de dominer le monde, de continuer d'en être les propriétaires, de se perpétuer sur la Terre, de dominer les hommes en les convertissant en esclaves et en instruments de leur volonté, bref, de ne pas se laisser déposséder de ce qu'ils ont toujours considéré comme leur: le monde.

51. Donc, disciples: Entre les uns et les autres existe une lutte intense, une lutte que vos yeux corporels ne voient pas; mais dont les effets se font sentir jour après jour, dans votre monde.

52. Afin que cette humanité puisse se défendre et se libérer des mauvaises influences, elle doit avoir connaissance de la vérité qui l'entoure, elle doit apprendre à prier avec l'esprit et savoir aussi le nombre de dons dont il dispose, afin de pouvoir les utiliser comme armes dans cette grande bataille du bien contre le mal, de la lumière contre les ténèbres, et de la spiritualité contre le matérialisme.

53. Précisément, le monde spirituel de lumière travaille et lutte, en préparant tout afin que le monde parvienne un jour à se mettre sur la voie du chemin de la spiritualité.

54. Réfléchissez à tout cela et vous pourrez imaginer l'intensité de cette lutte pour vos frères spirituels qui travaillent pour le salut des hommes, une lutte qui est, pour eux, un calice dans lequel, à chaque instant, vous leur faites boire l'amertume de l'ingratitude, puisque vous vous limitez à recevoir d'eux tout le bien qu'ils vous font, mais sans jamais accomplir votre part pour les seconder dans leur lutte.

55. Peu nombreux sont ceux qui savent se joindre à eux, peu sont ceux qui savent être sensibles à leurs inspirations et obéissants à leurs indications, mais ceux qui décident de le faire, comme ils marchent forts, ceux-là, au travers de la vie, comme ils se sentent assurés, et quelles réjouissances et inspirations enchantent leur esprit!

56. La majorité des hommes luttent entre ces deux influences, sans se décider pour l'une ou l'autre, sans s'abandonner complètement au matérialisme, mais sans faire d'efforts pour s'en libérer pour spiritualiser leur vie; c'est-à-dire, pour l'élever par le bien, le savoir et la force spirituelle. Ceux-ci sont en pleine lutte intérieure.

57. Ceux qui ont complètement cédé au matérialisme, en ne s'inquiétant plus au sujet de la voix de la conscience et en ignorant tout ce qui se réfère à leur esprit, ils ne luttent déjà plus, ils ont été battus au combat. Ils croient avoir triomphé, ils croient être libres, et ne se rendent pas compte qu'ils sont prisonniers, et qu'il sera impérieux que les légions de la lumière viennent dans les ténèbres, pour les libérer.

58. J'envoie ce message de lumière à tous les peuples de la Terre pour qu'il soit le réveil des hommes, afin qu'ils se rendent compte de l'identité de l'ennemi qu'ils doivent combattre jusqu'à le vaincre, et quelles sont les armes qu'inconsciemment, ils portent déjà. (321, 53-63)

Le rapport avec le monde des esprits de Dieu           

59. Disciples, réveillez-vous et reconnaissez l'époque dans laquelle vous vous trouvez. Je vous dis que, de même que personne ne pourra retenir Ma justice, personne non plus ne pourra fermer les portes de l'Au-delà que Ma charité a ouvertes pour vous. Personne ne pourra éviter que, de ces mondes, les messages de lumière, d'espoir et de sagesse ne descendent parmi les hommes. (60, 82)

60. Je vous ai permis de communiquer brièvement avec les êtres de l'Au-delà, ce que je n'autorisai pas au Second Temps, parce que vous n'y étiez pas préparés, ni les uns ni les autres. Cette porte a été ouverte par Moi en ce temps, et en cela j'accomplis les annonces de mes prophètes et quelques-unes de mes propres promesses.

61. En 1866, cette porte invisible s'ouvrit à vous, de même que celles du cerveau des élus, pour manifester le message que les esprits de lumière devraient apporter aux hommes.

62. Avant cette année, des êtres spirituels, lesquels furent les signes précurseurs de ma venue, venaient se manifester parmi les nations et les peuples de la Terre. (146, 15)

63. Si ces hommes de maintenant n'étaient pas si durs et insensibles, ils recevraient certainement continuellement des messages du monde spirituel, et se verraient entourés par de multitudes d'existences qui travaillent sans cesse pour l'éveil des hommes. Ils auraient la preuve alors qu'ils ne sont jamais seuls.

64. Quelques-uns appellent ce monde " l'invisible " et d'autres l'appellent, " l'au-delà ". Pourquoi? Parce qu'ils n'ont pas la foi nécessaire de voir simplement le spirituel, et parce que leur petitesse humaine les fait se sentir distant et étrange d'un monde qu'ils devraient sentir dans leurs coeurs. (294, 32-33)

65. Il vous surprend qu'un esprit se manifeste, ou communique avec vous, sans penser que vous aussi, vous vous manifestez et que vous communiquez même avec d'autres mondes, d'autres endroits.

66. Votre corps ne se rend pas compte que votre esprit, dans les moments de prière, communique avec Moi. Vous ne savez pas comment percevoir le rapprochement que vous avez avec votre Seigneur, et pas seulement avec mon Esprit, mais aussi avec celui de vos frères spirituels dont vous vous souvenez dans les moments de prière.

67. Vous ne vous rendez pas compte que dans votre repos, quand votre corps matériel dort, l'esprit, conformément à son évolution et spiritualité, se sépare du corps pour se présenter dans les endroits éloignés, dans des habitations spirituelles que vous ne pouvez même pas imaginer.

68. Personne ne sera surpris par ces révélations, parce que vous comprendrez que vous approchez la plénitude de temps. (148, 75-78)

69. Je souhaite que la pensée pure soit la langue avec laquelle vous communiquez avec vos frères qui demeurent dans le monde spirituel; que grâce à cette forme, que vous comprenez l'un et l'autre, et que vos mérites et vos bons travaux leur seront vraiment utiles, aussi bien que l'influence de certains de mes enfants qui, par leur inspiration et leur protection, sera une assistance puissante dans votre voyage pour arriver tous unis jusqu'à Moi.

70. Spiritualisez-vous, et vous éprouverez dans vos vies la présence bienvenue de ces êtres: La berceuse de la mère qui a laissé son fils dans le Monde, et la chaleur et le conseil du Père qui aussi avait dû partir. (245, 7-8)

71. Ce Travail sera critiqué et sera repoussé par beaucoup quand ils sauront que dans lui seront contenues les manifestations d'existences spirituelles. Ne craignez rien, seulement les ignorants seront ceux qui combattront cette partie de mes enseignements.

72. Combien de fois les apôtres, les prophètes, et les envoyés du Seigneur ont parlé au monde sous l'influence du monde spirituel sans que l'humanité ne s'en rende compte? Et combien de fois, dans vos propres vies, chacun de vous a agi et parlé sous la volonté d'existences spirituelles sans les avoir perçues? Et c'est ce qui s'est toujours produit et que, maintenant, Je vous confirme. (163, 24-25)

73. Si c'est simplement la curiosité qui vous emmène à rechercher une communication avec l'Au-delà, vous ne trouverez pas la vérité; si vous avez un sentiment de vanité ou de désir de grandeur, alors vous n'obtiendrez pas une communication véritable; si la tentation envahit votre coeur dans les faux buts ou les intérêts mesquins, pas davantage vous n'obtiendrez la communication avec la lumière de mon Saint-Esprit. Seulement votre respect, votre prière claire, votre amour, votre charité, et votre élévation spirituelle, effectuera le prodige que votre esprit étende ses ailes, traverse l'espace, et vienne aux demeures spirituelles où vous retrouverez ma Volonté.

74. C'est la grâce et le réconfort que le Saint-Esprit vous réserve pour que vous puissiez contempler un seul endroit, et que vous soyez convaincus que la mort et la distance n'existent pas, que pas même une de mes créatures ne meure à la vie éternelle, pour que, dans ce Troisième Temps, vous puissiez offrir une étreinte spirituelle à ces êtres que vous avez connus et aimés, et perdus dans ce monde matériel, mais que vous n'avez pas perdus dans le monde spirituel, l'éternité.

75. Nombreux sont ceux qui ont communiqué avec ces existences au travers de mes ouvriers ; cependant, en vérité Je vous le dis, ce n'était pas une communication parfaite, et le temps approche où les esprits incarnés et les désincarnés pourront communiquer entre eux d'esprit à esprit, sans employer aucun autre moyen matériel, par inspiration, à travers le cadeau de la sensibilité spirituelle, et à travers la révélation ou la pensée. Les yeux de votre esprit seront capables de sentir la présence de l'Au-delà, et alors votre coeur sentira le passage des êtres qui peuplent la vallée spirituelle. Alors l'allégresse de votre esprit sera grande, comme votre volonté, votre connaissance et votre amour pour le Père.

76. Alors vous connaîtrez la vie de votre esprit qui est, et qui était, en vous reconnaissant à vous-mêmes sans considérer vos limites insignifiantes qui correspondent à votre forme matérielle, car le Père vous dit: En vérité, votre matière est petite, mais votre esprit ressemble à mon propre Esprit Divin. (224, 21-24)


Chapitre 42 - Faute et pénitence, épreuves et souffrances

Le besoin du repentir et de l'expiation           

1. Si souvent Je vous permets d'aller jusqu'au fond du même calice que celui que vous donnâtes à vos frères, certains ne comprennent pas, de cette forme, le mal qu'ils causèrent et, en passant par la même épreuve celle qu'ils firent passer à d'autres ; ils connaîtront la douleur qu'ils provoquèrent, et cela illuminera leur esprit et fera surgir la compréhension, le repentir et, par conséquent, l'accomplissement de Ma Loi.

2. Mais si vous souhaitez éviter de passer par la douleur sans boire jusqu'à la lie le calice d'amertume, vous pouvez y parvenir en payant votre dette par le repentir, par de bonnes actions, tout ce que votre conscience vous dit de faire. C'est ainsi que vous solderez quelque dette d'amour et que vous rendrez un acte d'honneur, une vie, la paix, la santé, la joie ou le pain que vous auriez volé, à un moment de votre vie, à vos frères.

3. Voyez comme la réalité de ma justice est différente de cette idée que vous vous étiez formés de votre Père.

4. N'oubliez pas que si Je suis venu vous dire qu'aucun de vous ne se perdra, il est vrai aussi que Je vous ai dit que toute dette devra être soldée et toute faute effacée du Livre de la Vie. A vous de choisir le chemin pour arriver jusqu'à Moi. Le libre arbitre vous appartient encore.

5. Si vous préférez la loi du Talion des temps anciens, comme la pratiquent encore les hommes, depuis leurs fières nations, voyez ses résultats.

6. Si vous voulez que la mesure avec laquelle vous jugez vos frères soit aussi utilisée pour vous mesurer, n'attendez même pas votre entrée dans l'autre vie pour recevoir ma justice, parce qu'ici au moment où vous vous y attendrez le moins, vous vous trouverez dans la même situation pénible que celle dans laquelle vous avez placé vos frères.

7. Mais si vous souhaitez qu'une loi plus élevée vous vienne en aide, non seulement pour vous libérer de la douleur, qui est ce que vous craignez le plus, mais aussi pour vous inspirer les nobles pensées et les bons sentiments, priez, appelez-moi, et continuez, au long de votre chemin, de lutter pour être meilleur à chaque fois, pour être forts dans les épreuves, bref, pour parvenir à payer, avec amour, la dette que vous avez envers votre Père et envers vos semblables. (16, 53-59)

8. L'un ou l'autre me demande habituellement: Maître, si vous pardonnez nos fautes, pourquoi permettez-vous que nous les lavions par la douleur? Ce à quoi Je réponds: Je vous pardonne, mais il est nécessaire que vous répariez ces fautes afin de restituer, à votre esprit, sa pureté. (64, 14)

9. Je vous ai dit que la moindre tache sera effacée du cur de l'homme, mais Je vous déclare aussi que chacun devra effacer ses propres taches. Souvenez-vous que Je vous ai dit: " Vous serez mesurés avec la même mesure que celle avec laquelle vous mesurez " et " On récolte ce que l'on sème ". (150, 47)

10. Des offrandes matérielles que l'humanité m'offre, Je ne reçois seulement que la bonne intention, lorsque celle-ci est vraiment bonne, parce qu'une offrande ne représente pas toujours une intention noble et élevée. Combien souvent les hommes me présentent-ils leur offrande pour dissimuler leurs méchancetés ou pour me demander quelque chose en retour. C'est pourquoi Je vous dis que la paix de l'esprit ne s'achète pas, que ses taches ne se lavent pas avec la richesse matérielle, même si vous pouviez m'offrir le plus grand des trésors.

11. Le repentir, le regret de m'avoir offensé, la régénération, la correction, la réparation des fautes commises, le tout avec l'humilité que je vous ai enseignée, tout ceci constitue les vraies offrandes du cur, de l'esprit et de la pensée que les hommes pourront me présenter, qui sont infiniment plus agréables à votre Père que l'encens, les fleurs et les bougies. (36, 27-28)

La loi de l'expiation           

12. Vous avez eu occasion après occasion pour comprendre mon amour infini pour vous, parce que Je vous ai accordé et concédé à votre être l'opportunité de réparer vos erreurs, de purifier et de perfectionner votre esprit, plutôt que de vous punir ou de vous condamner éternellement, comme vous le pensiez auparavant.

13. Qui est celui qui, connaissant ces leçons et qui ayant la foi qui renferme la vérité, osera dévier de sa mission dans le monde, en sachant que, de cette manière, il préparerait une restitution encore plus difficile pour son esprit?

14. Parce que, s'il est vrai que ma justice vous offre de nouvelles possibilités d'effacer vos taches et de réparer vos erreurs, il est vrai aussi que le nombre d'épreuves augmente en chaque occasion, et que les taches et les souffrances sont, à chaque fois, plus intenses, comme sont plus intenses aussi les erreurs commises.

15. Votre devoir, pour ne pas parler de punition, consistera en réparer, restaurer, restituer et solder jusqu'au dernier compte. Personne, ni votre Père Céleste, ni vos frères de la Terre ou de la vallée spirituelle, ne fera ce que vous devrez accomplir, encore que Je doive vous dire que J'accourrai toujours à votre appel, que lorsque vous vous considèrerez seuls ou abandonnés, vous sentirez ma présence et que le monde spirituel vient toujours pour vous aider à porter le poids de votre croix. (289, 45-47)

16. Seuls mon amour et ma justice peuvent protéger, à présent, ceux qui en ont faim et soif. Moi seul sais comment recevoir, dans ma justice parfaite, celui qui attente contre sa propre existence.

17. Si vous saviez que la solitude de l'esprit est plus terrible que la solitude de ce monde, vous attendriez le dernier jour de votre existence avec patience et courage. (165, 73-74)

18. Je ne détruis aucun de mes enfants. Ils ont beau m'offenser, je les garde et leur donne la chance de corriger leur faute et de reprendre le chemin qu'ils avaient abandonné. Mais, bien que Je leur aie pardonné, ils récoltent le fruit de leurs actions, et ce sont elles qui les jugent et leur indiquent le droit chemin. (96, 55)

La raison des épreuves et des souffrances           

19. Connaissez-vous vous-mêmes. J'ai contemplé l'existence de l'humanité de toutes les époques et Je sais ce qui a été la cause de toutes ses douleurs et de tous ses malheurs.

20. Depuis les premiers temps, J'ai vu les hommes s'ôter la vie à cause de l'envie, du matérialisme et pour l'ambition du pouvoir; ils ont toujours négligé leur esprit, en se croyant seulement matière et, lorsqu'est venue l'heure de laisser leur forme humaine sur la Terre, il n'a subsisté que ce qu'ils accomplirent durant leur vie matérielle, sans recueillir aucune gloire pour l'esprit parce qu'ils ne la recherchèrent pas; ils ne pensèrent pas en elle ni ne se préoccupèrent des vertus de l'esprit, ni sa connaissance. Ils se limitèrent à vivre sans chercher le chemin qui les mène à Dieu. (11, 42-43)

21. A présent, malgré le progrès de votre civilisation, vous vous êtes éloignés de plus en plus de la Nature matérielle, aussi bien que du spirituel, de ce qui est pur, de ce qui est de Dieu, c'est pourquoi, à chaque étape de votre vie, vous tombez dans une plus grande faiblesse, dans une plus grande amertume, malgré vos désirs de parvenir à être plus forts et plus heureux chaque jour que vous passez sur la Terre; mais vous ferez un pas vers l'accomplissement de ma Loi, Ô habitants du monde! (16, 35)

22. Les épreuves que vous rencontrez sur votre chemin n'ont pas été disposées par le hasard, c'est Moi qui vous les ai envoyées pour que vous gagniez des mérites. La feuille de l'arbre ne se meut pas sans ma volonté et Je suis présent aussi bien dans les grandes que dans les petites oeuvres de la Création.

23. Veillez et priez afin que vous puissiez comprendre quel est le fruit que vous devez recueillir de chaque épreuve pour que votre expiation soit la plus brève possible. Portez votre croix avec amour et Je ferai en sorte que vous supportiez votre restitution avec patience. (25, 6)

24. Si, entre rires, plaisirs et vanités, les hommes M'oublient, et vont même jusqu'à Me renier, pourquoi sont-ils intimidés et tremblent-ils lorsqu'ils recueillent la récolte de larmes qui tourmente leur esprit et leur corps? Alors, ils blasphèment en disant que Dieu n'existe pas.

25. L'homme est vaillant pour pécher, déterminé pour quitter le chemin de ma Loi; mais Je vous assure qu'il est trop lâche quand il s'agit de restituer et de solder ses dettes. Néanmoins, Je vous fortifie dans votre lâcheté, je vous protège dans vos faiblesses, je vous réveille de votre léthargie, je sèche vos larmes et je vous donne de nouvelles opportunités pour que vous récupériez la lumière perdue et que vous retrouviez le chemin oublié de ma Loi.

26. Je viens vous apporter, comme au Second Temps, le pain et le vin de la vie, le même pour l'esprit que pour le corps, afin que vous viviez en harmonie avec tout ce qui fut créé par votre Père.

27. Les vertus fleurissent sur mes chemins, en revanche, les vôtres sont couverts d'épines, d'abîmes et d'amertumes.

28. Celui qui dit que les chemins du Seigneur regorgent de ronces, ne sait pas ce qu'il dit, parce que Je n'ai pas créé la douleur pour aucun de mes enfants; mais ceux qui se sont éloignés du sentier de lumière et de paix, devront souffrir les conséquences de leur faute, une fois qu'ils reviendront à lui.

29. Pourquoi bûtes-vous le calice d'amertume? Pourquoi oubliâtes-vous le commandement du Seigneur, de même que la mission que Je vous confiai? Parce que vous substituâtes ma Loi pour les vôtres, et voilà les résultats de votre vaine sagesse: Amertume, guerre, fanatisme, désillusions et mensonges qui vous asphyxient et vous emplissent de désespoir. Et le plus douloureux pour l'homme matérialisé, pour celui qui soumet tout à ses calculs aux lois matérielles de ce monde, c'est que, après cette vie, il se trouvera encore en train de porter le fardeau de ses erreurs et de ses tendances. Alors, la souffrance de votre esprit sera très grande.

30. Secouez ici votre fardeau de péchés, respectez ma Loi et venez rapidement. Demandez pardon à tous ceux que vous auriez offensés et laissez-Moi le reste, puisque votre temps pour aimer sera bref, si toutefois vous vous décidez à le faire vraiment. (17, 37-43)

31. Venez à Moi, vous tous ceux qui portez un chagrin caché dans le cur. Vous avez, cachée, la douleur qu'une trahison vous a causée et votre amertume est très grande parce que c'est un être très cher qui vous a blessés profondément.

32. Venez méditer, afin que la prière vous éclaire et que vous puissiez savoir si, à un quelconque moment, vous fûtes la cause de votre propre trahison, alors la prière vous servira pour vous fortifier dans l'idée que vous devez pardonner à ceux qui vous trahissent dans votre amour, dans votre foi et dans votre confiance.

33. En vérité Je vous le dis, à l'instant même que vous accordez votre pardon à celui qui vous a offensé, vous sentirez ma paix dans toute sa plénitude, parce qu'à ce moment, votre esprit se sera uni au Mien et Moi j'étendrai mon manteau pour vous pardonner et vous couvrir, les uns et les autres, de mon amour. (312, 49-51)

34. Certes, le Maître vous dit: J'ai préparé un Royaume de paix et de perfection pour chaque esprit, cependant, à ce Royaume que J'ai préparé, un autre royaume s'oppose: le monde. Si mon Règne se conquiert par l'humilité, l'amour et la vertu; pour posséder l'autre royaume, il faut de l'orgueil, de l'ambition, de l'arrogance, de l'avidité, de l'égoïsme et du mal.

35. En tous temps, le monde s'est opposé à mon Royaume. En tous temps, ceux qui me suivent ont été troublés sur leur chemin, ils ont été tentés, tant par des influences visibles que par des forces invisibles.

36. Ceci n'est pas la seule époque en laquelle vous marchez sur des épines pour arriver jusqu'à Moi; ce n'est pas la première fois que votre esprit trébuche pour atteindre ma présence; en tous temps, vous avez porté la lutte au plus profond de votre être.

37. L'inspiration de mon Esprit, en éclairant votre for intérieur, a entamé une bataille contre les ténèbres, les fausses lumières, les fausses vertus, la matière, tout ce qui est superflu et toute la fausse grandeur de ce monde. (327,3)

38. Je bénis et sanctifie la douleur que vous avez supportée pour ma cause. Je les bénis et les sanctifie parce que tout ce que vous souffrez pour ma cause vous rendra éternellement dignes. (338, 61)

Foi, résignation et humilité dans les épreuves           

39. La vie humaine est, pour l'esprit, le creuset où il se purifie et l'enclume sur laquelle il se forge. Il est indispensable que l'homme ait un idéal en son esprit, foi en son Créateur et amour pour son destin, pour pouvoir porter sa croix, avec patience, jusqu'au sommet de son Calvaire.

40. Sans la foi en la vie éternelle, l'homme tombe dans le désespoir. Au milieu des épreuves, sans idéaux élevés, il sombre dans le matérialisme, et sans forces pour supporter une déception, il se perd dans le découragement ou dans le vice. (99, 38-39)

41. Je vous dis d'aimer votre croix, parce que si vous vous rebellez pour la porter sur le dos, la douleur ouvrira une profonde blessure dans votre cur. Moi, J'aime ma croix, ô peuple. Et savez-vous ce que J'appelle ma croix? Vous, ô humanité que j'aime tellement, vous constituez ma croix. (144, 20)

42. La foi, la résignation et l'humilité devant ce que J'ai disposé, rendront le voyage plus court, parce que vous ne foulerez pas plus d'une fois le chemin douloureux; mais, si dans les épreuves surgissent la rébellion, la non-acceptation et le blasphème, alors l'épreuve se prolongera, parce que vous devrez parcourir, à nouveau, ce chemin jusqu'à apprendre la leçon. (139, 49)

43. Je vous dis que les épreuves que l'homme, en ce temps, s'est préparées à lui-même, sont très grandes, parce que, de la sorte, elles lui sont nécessaires à son salut.

44. C'est au travers de ce qui est le plus aimé de chaque homme que la justice éternelle arrivera pour considérer l'uvre de chaque créature humaine.

45. Qu'il est important que cette humanité parvienne à la connaissance de ce que signifie la restitution spirituelle, afin qu'ainsi, pensant que l'esprit a un passé que Dieu est le seul à connaître, elle accepte avec amour, patience, respect, et même joie, son calice d'amertume, en sachant qu'en cela elle efface les taches passées ou présentes, solde des dettes et gagne des mérites au regard de la Loi!

46. Il n'y aura pas d'élévation dans la douleur tant que l'on ne souffrira pas avec amour, avec respect de ma justice et avec résignation face à ce que chacun s'est forgé pour lui-même; cependant, seule la connaissance au sujet de la signification de la Loi de la restitution spirituelle pourra procurer, aux hommes, cette élévation au milieu des épreuves. (352, 36-37 et 42-43)

La signification des souffrances et de la douleur           

47. Si vous attribuez les épreuves de la vie au hasard, vous pourrez difficilement être forts; mais si vous avez une notion de ce que sont l'expiation, la justice et la restitution, alors dans votre foi vous trouverez élévation et résignation pour vaincre dans les épreuves.

48. Il me plait de tester votre esprit de plusieurs façons parce que Je le façonne, Je le modèle et le perfectionne; c'est pourquoi Je me sers de tout et de tous. Je me sers autant, comme instrument, d'un juste que d'un scélérat, Je me sers autant de la lumière, que Je convertis les ténèbres en mes serviteurs. C'est pour cela que Je vous dis que, lorsque vous vous trouvez dans un moment difficile, pensez à Moi, à votre Maître qui, avec tout l'amour, vous expliquera la raison de cette épreuve.

49. Il y a des calices que tous doivent boire, les uns d'abord et les autres ensuite, afin que tous en arrivent à Me comprendre et à M'aimer. La misère, la maladie, la calomnie, le déshonneur sont des calices très amers qui n'arriveront pas uniquement aux lèvres du pécheur. Souvenez-vous qu'au Deuxième Temps, le Juste parmi les justes, alla jusqu'au fond du calice le plus amer que vous puissiez concevoir. L'obéissance, l'humilité et l'amour, et l'épuration gagnée par le calice de la douleur bu jusqu'à la lie, allègeront le poids de la croix et feront en sorte de rendre l'épreuve plus passagère. (54, 4-6)

50. Tout qui vous entoure a tendance à vous purifier, mais tous ne l'ont pas compris ainsi. Ne laissez pas la douleur, que vous consommez dans votre calice d'amertume, être stérile. De la douleur, vous pouvez extraire la lumière, laquelle est sagesse, mansuétude, force et sensibilité. (81, 59)

51. Sachez, disciples, que la douleur écarte les mauvais fruits de votre cur et vous donne l'expérience, par le fait de convertir vos erreurs en réussites.

52. C'est ainsi que votre Père vous met à l'épreuve, dans le but que la lumière se fasse dans votre entendement mais, quand vous ne comprenez pas et que vous souffrez stérilement parce que vous ne rencontrez pas le sens de mes sages leçons, alors votre douleur est inutile et vous ne tirez aucun bénéfice de la leçon. (258, 57-58)

53. Les hommes s'exclament: " S'il existe un Dieu de miséricorde et d'amour, alors pourquoi les bons doivent-ils souffrir pour les mauvais, les vertueux pour les pécheurs?"

54. En vérité Je vous le dis, mes enfants: Chaque homme ne vient pas à ce monde seulement pour obtenir son propre salut. Il n'est pas un individu isolé mais il fait partie d'un tout.

55. Dans un corps humain, un organe sain et parfait ne souffre-t-il peut-être pas quand les autres organes sont malades?

56. C'est une comparaison matérielle afin que vous compreniez la relation que chaque homme entretient avec les autres. Les bons doivent souffrir pour les mauvais, mais les bons ne sont pas complètement innocents s'ils ne luttent pas pour le progrès spirituel de leurs frères. Néanmoins, en tant qu'individu, chacun a sa propre responsabilité et, en faisant partie de mon Esprit est semblable à Lui, possède la volonté et l'intelligence d'aider au progrès de tous. (358, 18-19)

57. Interprétez mon enseignement justement, ne pensez pas que mon Esprit se réjouisse de voir vos souffrances sur la Terre, ou que Je vienne pour vous priver de tout ce qui vous est agréable pour en jouir Moi-même. Je viens vous faire reconnaître et respecter mes lois, parce qu'elles sont dignes de votre respect et de votre observance, et parce que leur obéir vous apportera le bonheur et la paix éternelle. (25, 80)

58. Je dois vous dire que, pendant que vous habitez sur la Terre, vous devez lutter pour y rendre votre existence la plus agréable possible, il n'est pas nécessaire de pleurer, de souffrir et de saigner infiniment pour pouvoir mériter la paix dans l'au-delà.

59. Si vous pouviez transformer cette Terre, d'une vallée de larmes à un monde de bonheur, dans lequel vous vous aimiez les uns les autres, où vous vous préoccupiez de pratiquer le bien et de vivre dans le cadre de ma Loi, en vérité Je vous le dis, cette vie serait, pour Moi, bien plus méritante et bien plus élevée qu'une existence de souffrances, de vicissitudes et de larmes, peu importe votre résignation à la souffrir. (219, 15-16)

60. Réjouissez-vous qu'aucune douleur ne soit éternelle; vos souffrances sont temporaires et disparaîtront très bientôt.

61. Le temps d'expiation, de purification est fugace pour celui qui voit les épreuves avec spiritualité; en revanche, pour celui qui est recouvert de matérialisme, ce qui, en réalité, passe très rapidement, tardera bien plus longtemps.

62. Comme passent les battements de votre cur, il en va de même de la vie des hommes dans l'infini.

63. Il n'y a aucune raison d'avoir peur parce que, de la même façon que s'échappe un soupir, que se verse une larme ou que se prononce un mot, les souffrances disparaissent aussi de la même manière chez l'homme.

64. Dans l'infinie tendresse de Dieu, toutes vos douleurs et tous vos chagrins devront s'évanouir. (12, 5-9)


Chapitre 43 - Maladie, guérison et rénovation

Origine et sens de la maladie           

1. Quand l'homme s'éloigne du chemin du bien, par le manque de prière et de bonnes pratiques, il perd sa force morale, sa spiritualité et se trouve exposé à la tentation et, dans sa faiblesse, il donne de la contenance aux péchés, et ceux-ci rendent le cur malade.

2. Mais Moi, Je suis venu comme Docteur au lit du malade et ai déposé en lui tout mon amour et tout mon soin. Ma lumière a été comme de l'eau cristalline sur les lèvres enfiévrées et, en sentant mon baume sur son front, il m'a dit: Seigneur, seule votre charité peut me sauver. Je suis gravement malade de l'esprit et la mort me surviendra très rapidement.

3. Et Je lui ai dit: Vous ne mourrez pas, parce que Moi, qui suis la vie, Je suis là et tout que vous avez perdu vous sera restitué. (220, 39)

4. Quels mérites un malade peut-il gagner s'il est impotent pour lutter? Ses mérites peuvent être nombreux et grands s'il sait s'armer de patience et de résignation, s'il sait être humble devant la volonté divine et s'il sait me bénir au milieu de sa douleur, parce que son exemple sera celui de la lumière dans bon nombre de curs qui vivent dans les ténèbres, qui désespèrent et cèdent aux vices ou qui pensent à la mort quand une épreuve les surprend.

5. Ces êtres, en rencontrant, sur leur chemin, un exemple de foi, d'humilité et d'espoir qui jaillit d'un cur qui aussi souffre beaucoup parce qu'il porte une croix très lourde, sentiront que leur coeur a été touché par un rayon de lumière.

6. Il en est donc ainsi, puisqu'ils ne réussirent pas à entendre la voix de leur propre conscience; ils durent recevoir la lumière de la conscience qu'un autre frère leur envoya par son exemple et sa foi.

7. Ne vous considérez pas battus, ne vous avouez jamais avoir échoué, ne vous courbez pas sous le poids de vos souffrances; ayez toujours devant vous la lampe allumée de votre foi; cette foi et votre amour vous sauveront. (132, 38-39)

La guérison par sa propre force           

8. Vous Me demandez de vous guérir et Je vous dis, certes, que personne de mieux que vous-mêmes ne peut être votre propre docteur.

9. A quoi bon que Je vous guérisse et que J'écarte votre souffrance, si vous n'éloignez pas de vous vos erreurs, vos péchés, vos vices et vos imperfections? Ce n'est pas la douleur qui est à l'origine de vos maux, mais vos péchés. Et voici l'origine de la douleur! Combattez le péché, écartez-le de vous et vous serez sains, mais c'est à vous qu'il incombe de le faire! Quant à Moi, Je me limite à vous enseigner et à vous aider.

10. Quand, au travers de votre conscience, vous découvrirez l'origine de vos détresses et que vous mettrez en uvre tous les moyens pour la combattre, vous sentirez la force Divine dans toute sa plénitude vous aider à vaincre dans la bataille et à conquérir votre liberté spirituelle.

11. Que votre satisfaction sera grande de sentir qu'à travers vos propres mérites vous êtes parvenus à vous libérer de la douleur et à conquérir la paix. Alors vous vous exclamerez: Mon Père, ta parole fut mon baume, ta Doctrine a été mon salut! (8, 54-57)

12. Mon peuple, le vrai baume, celui qui guérit tous les maux, jaillit de l'amour.

13. Aimez avec l'esprit, aimez avec le coeur et avec la compréhension, et vous aurez suffisamment de pouvoir pour guérir, non seulement les maladies du corps, et consoler les petites misères humaines, mais vous saurez résoudre les mystères spirituels, les grandes angoisses de l'esprit, ses confusions et ses remords.

14. Ce baume résout les grandes épreuves, allume la lumière, calme la peine, et fait fondre les chaînes de l'oppression.

15. L'homme condamné par la science recouvrera la santé et reviendra à la vie, au contact de ce baume; l'esprit qui se sera détaché reviendra face à la parole d'amour du frère qui l'appelle. (296, 60-63)

16. Abolissez la douleur. La vie que J'ai créée n'est pas douloureuse; la souffrance provient des désobéissances et des fautes des enfants de Dieu. La douleur est le propre de la vie que les hommes, dans leur dissolution, ont créée.

17. Élevez votre regard et découvrez la beauté de mes uvres; préparez-vous à écouter le concert divin. Ne vous excluez pas de cette fête. Si vous vous isolez, comment pourrez-vous participer à ce délice? Vous vivriez tristes, troublés et malades.

18. Je souhaite que vous soyez des notes harmonieuses dans le concert universel. Je souhaite que vous compreniez que vous avez surgi de la source de la vie, et que vous sentiez que ma lumière est dans toutes les consciences. Quand aurez-vous la maturité nécessaire pour dire: Père, soumettez mon esprit au Vôtre, de même que ma volonté et ma vie?

19. Comprenez bien que vous ne pourrez pas le dire tant que vos sens seront malades et que votre esprit sera égoïstement isolé du chemin.

20. Vous vivez sous le tourment des maladies ou de la crainte de les contracter, et qu'est-ce qu'une maladie corporelle face à une faute de l'esprit? Rien, si l'esprit sait se lever, parce que, dans ma charité, vous trouverez toujours de l'aide.

21. De même que le sang coule en vos veines et vivifie le corps, de même la force de Dieu, comme un torrent de vie, passe à travers votre esprit. Il n'y a aucune raison d'être malade si vous respectez la loi. La vie est santé, joie, bonheur et harmonie; en étant malades, vous ne pouvez servir de dépôt des biens divins.

22. Aux esprits, curs ou corps malades, le Maître vous dit: demandez à votre esprit, qui est le fils du Tout-Puissant, qu'il reprenne le chemin, qu'il guérisse vos maux et qu'il vous aide dans vos faiblesses. (134, 57-59)

La rénovation de l'être humain           

23. La vanité, une faiblesse qui s'est manifestée depuis le premier homme, sera combattue par le biais de la spiritualité. C'est la lutte qui a toujours existé entre l'esprit et la matière, puisque, tandis que l'esprit tend vers l'éternel et l'élevé en quête de l'essence du Père, la matière recherche seulement ce qui la satisfait et la flatte, même si cela porte préjudice à l'esprit.

24. Cette lutte qui se présente en chaque être humain est une force provoquée à l'intérieur de l'homme lui-même par l'influence qu'il reçoit du monde, parce que ce qui est matériel recherche tout ce qui est en rapport avec sa nature.

25. Si l'esprit réussit à dominer et à canaliser cette force, il aura harmonisé ses deux natures en son propre être, et atteindra son progrès et son élévation. Si, en revanche, il se laisse dominer par la force de la matière, alors il se verra induit au mal; il sera un bateau sans un gouvernail au milieu d'une tempête. (230, 64)

26. Vous, incrédules et sceptiques, ne pouvez croire en un monde de justice, ni ne parvenez à concevoir une vie d'amour et de vertu sur votre Terre. En un mot: Vous ne vous croyez capables de rien de bon, ni n'avez la foi en vous-mêmes.

27. Moi, Je crois en vous! Je connais la semence qu'il y a en chacun de mes enfants, parce que c'est Moi qui le formai, et que Je lui donnai la vie avec mon amour.

28. Moi, J'ai l'espoir en l'homme, Je crois en son salut, en sa nature digne et en son élévation, parce qu'en le créant, Je le destinai à régner sur la Terre en y formant une demeure d'amour et de paix, et que son esprit se façonne dans la lutte pour venir, pour ses mérites, habiter dans la lumière du Royaume de Perfectionnement, qui lui appartient par héritage éternel. (326, 44-46)


Chapitre 44 - La vie au sens Divin

L'équilibre nécessaire           

1. Le destin de chacun est tracé, avec sa mission spirituelle et sa mission humaine. Toutes deux doivent être en harmonie et tendre vers une seule finalité. En vérité Je vous le dis, Je ne prendrai pas seulement en considération vos oeuvres spirituelles, mais aussi vos actions matérielles, parce qu'en elles Je trouverai des mérites qui aident votre esprit à arriver jusqu'à Moi. (171, 23)

2. Jusqu'à présent, c'est l'orgueil de l'homme qui lui a fait désavouer la partie spirituelle, et le manque de cette connaissance l'a empêché d'être parfait.

3. Aussi longtemps que l'homme n'apprendra pas à maintenir ses forces matérielles et spirituelles en harmonie, il ne pourra trouver l'équilibre qui doit exister dans sa vie. (291, 26-27)

4. Disciples, bien que vous viviez sur Terre, vous pouvez mener une vie spirituelle, parce que ne croyez pas que la spiritualité consiste à se séparer de ce qui correspond à la matière, mais à harmoniser les lois humaines avec les lois divines.

5. Béni celui qui étudie mes lois et sait les unir en une seule avec les lois humaines, parce qu'il doit être sain, fort, élevé et heureux. (290, 26-27)

Plaisirs sains et nocifs           

6. Je ne vous dis pas de laisser de côté les obligations matérielles ou les plaisirs sains du coeur et des sens; Je vous demande seulement de renoncer à ce qui empoisonne votre esprit et rend votre corps malade.

7. Quiconque vit dans le cadre de la loi accomplit ce que lui dicte sa conscience. Quiconque fuit des plaisirs licites pour s'immerger dans les plaisirs défendus se demande, même dans les instants de plus grand plaisir, pourquoi il n'est pas heureux et pourquoi il ne rencontre pas la paix. Parce que, de réjouissance en réjouissance, il descend jusqu'à se perdre dans l'abîme, sans trouver la véritable satisfaction pour son coeur et son esprit.

8. Il y en a qui ont besoin de succomber en épuisant jusqu'à la dernière goutte du calice dans lequel ils cherchèrent le plaisir sans le trouver, afin qu'ils puissent entendre la voix de Celui-là qui les invite éternellement au festin de la vie éternelle. (33, 44-46)

9. Le scientifique, d'une main profane, coupe un fruit de l'arbre de la science sans écouter auparavant la voix de sa conscience par le biais de laquelle ma loi s'adresse à lui, pour lui dire que tous les fruits de l'arbre de la sagesse sont bons et que, par conséquent, quiconque les cueille devra le faire en s'inspirant uniquement pour le bienfait envers ses semblables.

10. Ces deux exemples que Je vous ai expliqué vous enseignent pourquoi l'humanité ne connaît pas l'amour ni la paix de ce Paradis intérieur que l'homme, au travers de son obéissance à la loi, devrait porter éternellement dans son cur.

11. C'est pour vous aider à le trouver que Je suis venu endoctriner les pécheurs, les désobéissants, les ingrats et les arrogants, afin de leur faire comprendre qu'ils sont doués d'esprit, qu'ils ont une conscience, qu'ils peuvent raisonner et valoriser parfaitement ce qui est bon et ce qui est mauvais, et pour leur montrer le chemin qui les mènera au paradis de paix, de sagesse, d'amour infini, d'immortalité, de gloire et d'éternité. (34, 15 - 17)

12. L'homme n'interprète pas toujours bien mes enseignements. Je ne vous ai jamais appris à ignorer ou à vous abstenir de savourer le bon fruit qu'ordonnent et concèdent mes lois. Je suis seulement venu vous apprendre à ne pas poursuivre, moins encore à aimer, ce qui est inutile, superflu; Je suis venu vous enseigner à ne pas considérer le préjudiciable et l'illicite comme des fruits favorables à l'esprit ou à la matière. Mais, tout ce qui est permis et bénéfique à l'esprit ou au cur, cela Je vous l'ai confié, parce que cela figure dans mes lois. (332, 4)

13. Une très longue période a dû s'écouler pour que l'humanité arrive à la maturité spirituelle. Vous êtes toujours tombés dans les deux extrêmes: l'un a été le matérialisme par lequel vous essayez de connaître les plus grands plaisirs du monde, et ceci, en vérité, est préjudiciable, en ce qu'il dévie l'esprit de l'accomplissement de sa mission. Cependant, vous devez aussi éviter l'autre extrême: la mortification de la matière, la négation complète de tout qui appartient à cette vie, parce que Moi Je vous ai envoyés sur cette Terre pour vivre comme hommes, comme êtres humains, et Je vous ai indiqué le droit chemin afin que vous viviez en donnant à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui correspond à Dieu.

14. J'ai créé ce monde pour vous, avec toute sa beauté et toute sa perfection. Je vous ai donné le corps humain avec lequel vous devez développer tous les dons que Je vous ai offerts pour atteindre la perfection.

15. Le Père ne souhaite pas que vous vous priviez de toutes les bonnes choses que ce monde vous offre, mais vous ne devez pas non plus donner la préférence à la matière par rapport à l'esprit, parce que le corps est éphémère tandis que l'esprit appartient à l'éternité. (358, 7-9)

Richesse heureuse et infortunée           

16. Quand il est de ma volonté de vous faire les possesseurs de biens terrestres, Je vous les concède afin que vous les partagiez avec vos frères dans le besoin, avec ceux qui n'ont aucun patrimoine ou support, avec les faibles et les malades. Bon nombre de ceux qui ne possèdent rien sur la Terre peuvent, en échange, partager avec vous leurs richesses spirituelles. (96, 27)

17. Je souhaite que tout soit vôtre, mais que vous sachiez en disposer consciemment selon vos besoins, que vous sachiez être riches spirituellement et que vous puissiez posséder beaucoup matériellement, si vous savez en faire bon usage et accorder à l'un et à l'autre sa vraie valeur et sa vraie place.

18. En quoi l'esprit d'un homme immensément riche peut-il se préjudicier, si ce qu'il possède est pour le bénéfice de ses semblables? Et en quoi un homme puissant peut-il se préjudicier, si son esprit sait s'éclipser en des moments opportuns pour prier, et si dans sa prière il est en communion avec Moi? (294, 38)

19. Ne Me dites pas: Seigneur, j'ai vu de la pauvreté parmi ceux qui te suivent, en revanche, parmi ceux qui ne se souviennent même pas de Toi, ni ne prononcent ton nom, je vois de l'abondance, des plaisirs et des satisfactions.

20. Mon peuple ne considérera pas ces cas comme une preuve que celui qui me suit devra être nécessairement pauvre dans le monde. Néanmoins, Je vous dis que la paix qu'ont ceux-ci qui écoutent et qui consacrent une partie de leur vie à pratiquer la charité, ceux que vous enviez tant, ne la connaissent pas et ne pourront l'obtenir malgré toute leur richesse.

21. Il y a ceux qui savent posséder, en même temps, les biens du monde et ceux de l'esprit, d'autres à qui les choses du monde ne sont pas données parce qu'ils oublient le spirituel, et d'autres qui ne s'intéressent qu'aux affaires du monde en croyant que les lois divines constituent un ennemi pour les richesses terrestres.

22. Les biens sont toujours des biens, mais tous ne savent pas les utiliser; vous devez aussi savoir que Je n'ai pas tout donné à ceux qui possèdent beaucoup; il y a ceux qui possèdent ce qu'ils ont reçu de Moi en compensation, de même qu'il en existe d'autres qui ont volé tout ce qu'ils possèdent.

23. La plus grande preuve que les hommes peuvent avoir de votre accomplissement dans la vie est la paix de l'esprit et non la quantité d'argent. (197, 24-27)

24. Quand Je vous dis: " Demandez, et l'on vous donnera ", vous M'adressez des demandes matérielles. En vérité, vous Me demandez bien peu! Demandez-moi, avant tout, ce qui bénéficie à votre esprit! Ne faites pas de réserves sur la Terre, parce que c'est là que se rencontre le voleur; thésaurisez dans le royaume du Père, là où votre fortune sera en sûreté et servira au bonheur et à la paix de votre esprit.

25. Les trésors de la terre sont les richesses, le pouvoir et les titres de fausse grandeur. Les trésors de l'esprit sont les bonnes actions et uvres. (181, 68-69)

26. Le vaniteux croit être grand sans l'être, et petit restera celui qui se satisfait des richesses superflues de cette vie, sans découvrir les vraies valeurs du cur et de l'esprit. Que leurs souhaits, leurs amours et leurs idéaux sont petits! Comme ils se conforment avec peu!

27. Mais celui qui sait vivre est celui qui a appris à donner à Dieu ce qui est à Dieu, et au monde ce qui est au monde. Celui qui sait se réjouir au sein de la Nature, sans se convertir en esclave de la matière, celui-là sait vivre, et bien qu'apparemment il ne possède rien, il est le propriétaire des biens de cette vie et est en voie de posséder les richesses du royaume. (217, 19-20)

La loi de la dation           

28. Si cette humanité avait la foi en ma parole, elle me porterait dans son coeur, aurait toujours présente à l'esprit cette phrase mienne, lorsque Je m'adressai aux multitudes qui m'écoutaient: " En vérité Je vous dis que si vous donniez un verre d'eau, il ne resterait pas sans récompense ".

29. Mais les hommes pensent que s'ils donnent quelque chose, ils ne reçoivent rien en retour, et donc, pour conserver ce qu'ils possèdent, ils le gardent pour eux seuls.

30. À présent, Je vous dis que dans ma justice existe la parfaite compréhension, pour que vous ne craigniez jamais de donner quelque chose que vous possédez. Voyez-vous ces hommes qui thésaurisent et accumulent et ne partagent avec personne ce qu'ils possèdent? Ces hommes sont porteurs d'un esprit mort.

31. En revanche, ceux qui ont consacré jusqu'au dernier souffle de leur existence à donner, à leurs semblables, ce qu'ils possèdent, jusqu'au point de se retrouver seuls, abandonnés et pauvres en leur ultime heure, ceux-là ont toujours été guidés par la lumière de la foi, qui leur a montré, au loin, la proximité de la " terre promise ", où mon amour les attend pour leur donner la compensation pour toutes leurs oeuvres. (128, 46-49)

32. Venez pour que Je vous ressuscite à la vraie vie et vous rappelle que vous avez été créés pour donner; mais que, tant que vous ne saurez pas ce que vous portez en vous, il vous sera impossible de donner à ceux qui sont dans le besoin.

33. Voyez comme tout ce qui vous entoure accomplit la mission de donner. Les éléments, les astres, les êtres, les plantes, les fleurs et les oiseaux, tout, du plus grand jusqu'à l'imperceptible, tous ont le don et le destin de donner. Pourquoi faites-vous de vous-mêmes une exception alors que vous avez été les plus dotés par la grâce divine pour aimer?

34. Combien devrez-vous croître en sagesse, en amour, en vertu et en pouvoir pour que vous puissiez être une lumière sur le chemin de vos petits frères! Combien élevé et merveilleux est le destin que vous a offert votre Père! (262, 50-52)

L'accomplissement des devoirs et des obligations           

35. Au Troisième Temps, ma Doctrine spirituelle donnera, à l'esprit, la liberté de déployer ses ailes et de s'élever jusqu'au Père pour lui consacrer le véritable culte.

36. Mais l'homme doit aussi, en tant qu'humain, rendre un culte au Créateur et ce tribut consiste en l'accomplissement de ses devoirs sur la Terre, en respectant les lois humaines, en faisant preuve de morale et de bon jugement dans ses actes; en accomplissant les devoirs de père, d'enfant, de frère, d'ami, de maître, et de serviteur.

37. Celui qui vit de cette manière M'aura honoré sur la Terre et donnera l'occasion pour que son esprit s'élève pour Me glorifier. (229, 59-61)

38. Celui qui esquive le poids de sa mission, celui qui dévie ou qui se désintéresse des responsabilités que son esprit contracta avec Moi, pour agir selon ses caprices ou sa volonté, celui-là ne pourra pas connaître la véritable paix en son coeur, puisque son esprit ne sera jamais satisfait ni tranquille. Il est toujours à la recherche de plaisirs pour oublier sa peine et son inquiétude, en se trompant avec de fausses joies et des satisfactions passagères.

39. Je les laisse parcourir leur chemin, car je sais que s'ils s'éloignent aujourd'hui, ils m'oublient et vont même jusqu'à me renier rapidement. Mais, quand la réalité les réveillera de leur rêve de grandeur sur la terre, ils comprendront l'insignifiance des richesses, des titres, des plaisirs et des honneurs du monde. C'est quand l'homme doit affronter la vérité spirituelle, l'éternité et la justice divine, desquelles personne ne peut échapper.

40. Nul n'ignore ceci, puisque tous vous avez un esprit qui vous révèle, par le biais du don d'intuition, la réalité de votre vie, la route qui vous est tracée et ce que vous avez à réaliser en elle, cependant vous vous obstinez à vous libérer de tout compromis spirituel pour vous sentir libres et maîtres de votre vie. (318, 13-15)

41. Avant d'envoyer votre esprit sur cette planète, on lui montra les terres, on lui dit qu'il viendrait semer la paix, que son message serait spirituel, et votre esprit se réjouit, en promettant d'être fidèle et obéissant à sa mission.

42. Pourquoi dès lors craignez-vous d'aller semer? Pourquoi, à présent, vous sentez-vous indignes d'accomplir le travail qui réjouit tellement votre esprit lorsqu'il lui fut confié? C'est parce que vous avez permis aux passions de s'interposer sur votre chemin, en obstruant le passage de l'esprit, et en essayant de justifier son indécision avec des motifs infantiles.

43. Vous ne devriez pas arriver, les mains vides, à la vallée d'où vous êtes venus. Je sais que votre amertume serait très grande. (269, 32-34)

44. On a assigné, à chacun, une portion qu'il doit guider ou cultiver, et cette mission n'est pas terminée avec la mort physique. L'esprit, tant sur la Terre que dans le monde spirituel, continue de semer, de cultiver et de récolter.

45. Les plus grands esprits sont ceux qui guident les plus petits et ceux-ci, à leur tour, en guident d'autres, moins développés, le Seigneur étant celui qui les mène tous au bercail.

46. Si Je vous ai dit que les plus grands esprits guident les plus petits, Je ne veux pas dire, en cela, que ces esprits aient été grands depuis le commencement et que les seconds devront toujours être petits face à leurs frères. Ceux qui, maintenant, sont grands, le sont devenus parce qu'ils se sont élevés et qu'ils se sont développés dans l'accomplissement de la noble mission d'aimer, de servir et d'aider ceux qui n'ont pas atteint ce niveau d'évolution spirituelle, ceux qui sont encore faibles, ceux qui se sont perdus et ceux qui souffrent.

47. Ceux qui, aujourd'hui, sont petits, seront grands demain grâce à leur persévérance sur le chemin d'évolution. (131, 19-21)


Chapitre 45 - Prédestination, sens et accomplissement dans la vie

La providence et la détermination de Dieu dans le destin humain           

1. Voici le temps de la lumière, où l'homme, en plus de croire, comprendra, raisonnera et sentira ma vérité.

2. La finalité de ma Doctrine fera que tous acceptent que personne ne vienne à ce monde sans cause justifiée, que cette cause est l'amour divin et que le destin de tous les êtres est d'accomplir une mission d'amour.

3. En tous temps, depuis le commencement, les hommes se sont demandés: Qui suis-je? A qui dois-je la vie? Pourquoi est-ce que j'existe? Pourquoi suis-je venu et où vais-je?

4. Ils ont trouvé une partie de leurs doutes et de leur manque de connaissance, dans mes explications et au travers de leurs réflexions au sujet de ce que Je vous ai révélé de temps en temps.

5. Mais il y a ceux qui croient déjà tout savoir, et Je vous dis qu'ils sont dans l'erreur, parce qu'il n'est pas possible que les hommes découvrent ce qui est gardé dans l'Arcane de Dieu tant qu'il ne leur sera pas révélé, et il y a énormément dans cet arcane que vous ne savez pas encore, son contenu est infini. (261, 4-6)

6. Le destin a la compassion que Dieu a mise en lui, le destin des hommes est rempli de la bonté Divine.

7. Très souvent, vous ne rencontrez pas cette bonté, parce que vous ne savez pas comment la chercher.

8. Si, dans le destin que J'ai marqué pour chaque esprit, vous tracez un chemin difficile et amer, Moi j'essaie de l'adoucir, mais sans jamais augmenter son amertume.

9. Dans le monde, les hommes ont besoin les uns des autres, aucun n'est superflu et aucun ne manque. Toutes les vies sont nécessaires les unes aux autres pour le complément et l'harmonie de leur existence.

10. Les pauvres ont besoin des riches et les riches des pauvres. Les mauvais et méchants ont besoin des bons et ceux-ci des premiers. Les ignorants ont besoin des sages et ceux qui savent ont besoin de ceux qui ignorent. Les petits ont besoin des adultes et ceux-ci, à leur tour, ont besoin des enfants.

11. Dans ce monde, chacun de vous est situé par la sagesse de Dieu à sa place et proche de qui il doit être. Chaque homme se voit assigné le périmètre où il doit habiter, dans lequel il y a des esprits incarnés et désincarnés avec lesquels il doit cohabiter.

12. Ainsi, chacun sur son chemin, tous vous allez rencontrer ceux qui doivent vous enseigner l'amour qui vous élèvera, quant aux autres, vous recevrez la douleur qui vous purifiera. Quelques-uns vous feront souffrir parce que vous avez besoin qu'il en soit ainsi, tandis que d'autres vous donneront leur amour pour compenser vos amertumes, mais tous sont porteurs d'un message pour vous, un enseignement que vous devez comprendre et dont vous devez tirer profit.

13. N'oubliez pas que tout esprit incarné ou désincarné qui croise votre vie, de quelque manière que ce soit, vient pour vous aider dans votre destin.

14. Combien d'esprits de lumière vous ai-Je envoyés au monde et vous ne vous êtes pas arrêtés pour bénir Mon amour pour vous!

15. Vous n'avez pas profité d'un grand nombre des frères que Je vous ai envoyés, sans vous rendre compte qu'ils faisaient partie de votre destin mais, en ne sachant pas les recevoir, vous êtes restés les mains vides et, par la suite, vous avez dû pleurer!

16. Humanité, votre destin est d'être en harmonie avec tout ce qui a été créé. Cette harmonie, dont Je vous parle, est la plus grande de toutes les lois, parce qu'en elle vous trouverez la communion parfaite avec Dieu et ses Oeuvres. (11, 10-16 et 22-25)

17. Quiconque renie son destin rejette le titre d'enfant de ma Divinité; s'il ne croit pas en mon existence, il ne pourra pas avoir la foi en mon amour.

18. Si, pour quelques-uns, cette vie a été excessivement amère et douloureuse, sachez que cette existence n'est pas la seule, qu'elle n'est longue qu'en apparence et que, dans le destin de chaque créature, il y a un arcane en lequel Moi seul peux pénétrer. (54, 8-9)

19. L'existence d'un homme sur la Terre ne représente seulement qu'un instant dans l'éternité, un souffle de vie qui anime l'être humain pour un temps et qui, ensuite, s'éloigne pour revenir, plus tard, et animer un nouveau corps. (12, 4)

20. Il est destiné à chacun ce qu'il faut lui accorder tout au long de son séjour. Pendant que les uns le reçoivent et en tirent profit, en temps utile, d'autres le gaspillent et il y en a qui n'ont même pas su se préparer pour le recevoir et qui, lorsqu'ils sont revenus à la mansion spirituelle, se sont rendus compte de tout ce qui était à eux et qu'ils furent incapables de recevoir ni de mériter. (57, 31)

21. Personne n'est né par hasard, personne n'a été créé par accident; comprenez-Moi et vous reconnaîtrez que personne n'est libre sur le chemin de sa vie, qu'il existe une loi qui régit et gouverne tous les destins. (110, 29)

22. L'homme croit agir selon sa propre volonté, il croit être libre de toute influence supérieure à lui et il en arrive jusqu'à se croire absolu et forgeur de son propre destin sans pressentir que l'heure sonnera où tous comprendront que ce fut Ma volonté qui s'accomplit en eux. (79, 40)

23. Forgez-vous une bonne récompense en cultivant un bon fruit pour vos frères. Préparez-vous pour les temps futurs parce qu'avant Mon départ il y aura encore une division entre vous, parce que la tentation vous touchera tous. Il est nécessaire pour vous d'être en alerte. Priez et mettez en pratique mon enseignement Divin; en vérité Je vous le dis, ces courts instants que vous consacrez à la pratique du bien feront encore ressentir leurs bienfaits sur bien des générations postérieures à vous. Personne n'a pu ni ne pourra tracer son propre destin, cela n'appartient qu'à Moi! Ayez confiance en ma volonté et vous couvrirez le voyage jusqu'à la fin sans obstacle majeur.

24. Jugez bien quand Je vous dis que la feuille de l'arbre ne se meut pas sans ma volonté, vous saurez ainsi quand c'est Moi qui vous mets à l'épreuve et quand vous-mêmes remplissez votre calice d'amertume pour me culpabiliser par la suite. C'est alors que vous vous convertissez en juges et que vous me considérez comme un coupable.

25. Sachez reconnaître vos erreurs et les corriger. Apprenez à pardonner les défauts de vos frères et si vous ne pouvez les corriger, étendez, au moins, un voile d'indulgence sur eux. (63, 43-44)

26. Ne soyez pas fatalistes, en prenant appui dans la croyance que votre destin n'est que celui que Dieu disposa directement sur votre chemin, et que si vous souffrez c'est parce que c'était écrit, et si vous vous réjouissez, c'est aussi parce que c'était écrit. Je vous ai convaincu que ce que vous semez, cela même vous devrez le récolter.

27. Mais écoutez attentivement parce que, parfois, vous recueillerez immédiatement la récolte, et en d'autres occasions, vous viendrez faucher et moissonner votre semence dans une nouvelle existence. Analysez ce que Je viens de vous dire et vous éliminerez beaucoup de mauvais préjugés quant à ma justice, et beaucoup de confusions. (195, 53)

A l'école de la vie           

28. Les hommes sont comme des enfants qui ne songent pas aux conséquences de leurs actions et c'est pourquoi ils ne parviennent à comprendre qu'une difficulté qu'ils rencontrent sur leur chemin n'est seulement qu'un obstacle que le Maître posa pour arrêter leur course insensée, ou pour leur éviter de prendre une mauvaise décision.

29. Je souhaite qu'à présent vous vous comportiez en adultes, que vous méditiez au sujet de vos oeuvres, de vos actes, et que vous pensiez vos paroles. C'est la forme d'appliquer la prudence et la justice à votre vie. De plus, vous devez réfléchir que la vie est une épreuve énorme et constante pour l'esprit.

30. Personne ne succombe sur mon chemin et, même s'il y a des occasions en lesquelles l'homme tombe, plié sous le poids de la croix, une force supérieure le relève et l'encourage, cette force provient de la foi. (165, 55-57)

31. C'est de la compréhension de ces enseignements qu'arrivent à avoir les hommes, et de leur obéissance envers les lois qui régissent l'univers, que dépend leur bonheur, que certains pensent qu'il n'existe sur la Terre et que d'autres en viennent à croire que Je suis le seul à thésauriser, mais qui, en réalité, se manifeste dans la paix de votre esprit.

32. Ô peuple, maintenant vous savez que votre bonheur est en vous-mêmes pour que vous enseigniez aux hommes que, au fond de leur être où ils croient ne porter qu'amertumes, haines et rancurs, remords et larmes, il existe une lumière que rien ne peut éteindre, et qui est celle de l'esprit. (178, 6-7)

33. Votre passé spirituel est inconnu de votre matière. Je le laisse imprimé dans votre esprit afin qu'il soit comme un livre ouvert et qu'il vous soit révélé par la conscience et l'intuition. Cela est ma justice qui, plutôt que de vous condamner, vous donne l'occasion de réparer votre faute ou de rectifier votre erreur.

34. Si le passé s'effaçait de votre esprit, vous devriez traverser à nouveau les mêmes épreuves, cependant, si vous entendez la voix de votre expérience et que vous vous laissez éclairer par cette lumière, alors vous verrez votre chemin bien plus propre, et l'horizon bien plus brillant. (84, 46)

Sens et valeur de la vie humaine           

35. Sachez que l'état naturel de l'être humain est celui de la bonté, de la paix de l'esprit et de l'harmonie avec tout ce qui l'entoure. Celui qui se maintient dans la pratique de ces vertus au long de sa vie, celui-là marche sur le vrai chemin qui le conduira à la connaissance de Dieu.

36. Mais si vous déviez de cette route, en oubliant la Loi qui doit guider vos actions, vous aurez à restituer, avec des larmes, les instants que vous vécûtes en marge du chemin d'élévation spirituelle, qui constitue l'état naturel que l'homme doit toujours conserver. (20, 20)

37. Beaucoup d'hommes sont tellement familiarisés avec le monde de péchés et de souffrances dans lequel ils vivent, qu'ils pensent que cette vie est la plus naturelle qui soit, que la Terre est destinée à être une vallée de larmes et que jamais elle ne pourra donner l'asile à la paix, à la concorde et au progrès spirituel.

38. Ces hommes qui pensent de la sorte dorment du sommeil de l'ignorance. Celui qui croit que Je destinai ce monde à être une vallée de larmes et d'expiation est dans l'erreur. L'éden que J'offris aux hommes peut et doit revenir, parce que tout ce que J'ai créé est vie et amour.

39. Par conséquent, ils se trompent, ceux qui prétendent que Dieu destina le monde à être une souffrance pour les hommes, lorsqu'ils devraient plutôt dire que ce furent eux-mêmes qui le condamnèrent à une mission de justice, alors qu'il avait été formé pour la joie et le plaisir de l'esprit fait homme.

40. Aucun d'entre eux n'était destiné au péché, même si tout était prévu pour sauver l'homme de ses faux pas.

41. L'homme ne souhaita pas s'élever pour l'amour, ni s'assagir en accomplissant ma Loi. Il oublia que ma justice, dont il a toujours essayé de fuir, est ce qui le protège, parce que ma justice provient de l'amour parfait. (169, 10-13)

42. Si vous analysez ma parole, vous comprendrez que l'intention du Père de vous envoyer au monde pour parcourir ses chemins pleins d'embûches et de dangers, ne fut pas pour que vous vous y perdiez, parce qu'ils avaient été préparés d'avance afin qu'en eux vous trouviez les leçons nécessaires à l'évolution de votre esprit, pour vous fournir l'expérience dont vous manquiez, et finalement pour vous rendre à Moi, pleins de lumière.

43. Votre esprit, en jaillissant de Moi, fut comme une étincelle que les vents convertiraient en flamme pour qu'en revenant vers Moi, vous fondiez votre lumière dans celle de la Divinité.

44. Je vous parle du sommet de la nouvelle montagne, et là Je vous attends et, en vérité Je vous le dis: le jour de votre arrivée sera un jour de fête dans ce royaume.

45. Vous venez par le chemin de la douleur, en assainissant vos fautes, chemin que Je n'ai pas tracé, mais que l'homme s'est forgé. Vous m'avez fait marcher sur ce chemin, mais depuis lors, le chemin du sacrifice et de la douleur fut glorifié par mon sang. (180, 64-65)

46. L'homme parviendra à comprendre que son royaume n'est pas non plus de ce monde, que son corps ou enveloppe humaine, n'est simplement qu'un instrument au travers des sens duquel son esprit se montre à ce monde d'épreuves et de restitution. Il conclura par savoir que cette vie est seulement une magnifique leçon illustrée de merveilleuses formes et images, afin que les disciples, autrement dit toute l'humanité, puissent mieux comprendre les leçons que la vie leur donne, grâce auxquelles, à condition de les valoriser, ils atteindront l'évolution de leur esprit et comprendront la finalité de la lutte qui les forge, de la douleur qui les polit, du travail qui les ennoblit, du savoir qui les illumine et de l'amour qui les élève.

47. Si cette existence était la seule, en vérité Je vous le dis, il y a longtemps que J'en aurais écarté la douleur puisqu'il serait injuste que vous ne soyez venus à ce monde que pour boire le calice d'amertume; cependant, ceux qui aujourd'hui souffrent et pleurent, hier encore, se délectèrent en excès; mais cette douleur les purifiera et les rendra dignes de s'élever pour se réjouir de la forme la plus pure dans les demeures du Seigneur. (194, 34-35)

48. L'épreuve que renferme la vie de l'homme est si difficile qu'il est impérieux de l'adoucir de tous ces plaisirs spirituels et matériels qui allègent et rendent plus agréable le poids de la croix.

49. Je bénis tous ceux qui savent trouver, dans la chaleur de leur foyer, les plus grandes joies de leur existence, en cherchant, avec leur affection de parents pour leurs enfants, d'enfants pour leurs parents, et de frères et surs, de former un culte, parce que cette union, cette harmonie et cette paix sont semblables à l'harmonie qui existe entre le Père Universel et sa famille spirituelle.

50. Dans ces foyers brille la lumière de l'esprit; la paix de mon Royaume y habite et, quand les peines apparaissent, elles sont plus légères et les moments d'épreuves sont moins amers.

51. Le plus méritoire est en ceux qui cherchent leur satisfaction en la communiquant aux autres et qui prennent joie dans le bonheur sain de leurs semblables. Ceux-là sont les apôtres de la joie et ils accomplissent une grande mission.

52. En vérité Je vous le dis, si vous saviez chercher des moments de satisfaction et de joie, de même que connaître des heures de paix, vous les auriez tous les jours de votre existence, mais pour cela, élevez d'abord votre esprit, élevez vos sentiments et votre façon de penser à propos de la vie.

53. Ce message que Je vous envoie par le biais de ma parole vient plein de lumière pour éclairer votre chemin et prodiguera, à votre être, l'élévation que Je vous enseignai pour vivre en paix et pour jouir sainement de tout ce avec quoi J'ai béni votre existence.

54. Cette humanité doit beaucoup lutter en combattant les ombres de la douleur et en vainquant son penchant pour les faux plaisirs et les satisfactions trompeuses. Elle devra lutter contre son fanatisme religieux qui l'empêche de connaître la vérité, elle devra lutter contre le fanatisme qui lui fait penser que tout marche vers la destruction finale de laquelle personne ne pourra se sauver, et elle devra lutter contre son matérialisme qui lui fait rechercher seulement des plaisirs passagers, des joies des sens qui précipitent l'esprit dans un abîme de vices, de douleur, de désespoir et de ténèbres.

55. Je vous donne ma lumière, afin que vous émergiez des ombres et que vous parveniez à rencontrer, sur cette planète que vous avez convertie en vallée de larmes, les véritables joies de l'esprit et du cur, à côté desquelles tous les autres plaisirs sont petits et insignifiants. (303, 28-33)