Chapitre 24 - La création spirituelle et matérielle
                 La création des êtres spirituels
                 L'action de grands Esprits dans l'œuvre créative
                 Pensées providentielles de Dieu
                 La création de mondes matériels pour les êtres spirituels
                 La création de l'être humain
                 Le souvenir du Paradis
                 La conformation de l'être humain
                 L'unité du Créateur et de la Création

Chapitre 25 - La nature
                 Les lois de la nature
                 La présence de Dieu dans la nature
                 La nature est création de Dieu et parabole pour le spirituel
                 Le pouvoir des enfants de Dieu sur la nature
                 Homme et nature

Chapitre 26 - Autres mondes
                 La lumière universelle du Christ
                 Le rapport spirituel entre les mondes
                 Apprendre à connaître d'autres mondes et d'autres modes de vie
                 La détermination des étoiles

Chapitre 27 - L'Au-Delà
                 La connaissance nécessaire de la vie spirituelle
                 "Ciel" et "Enfer"
                 La "musique" du Ciel
                 Il y a beaucoup d'espace dans la maison de mon Père

VI. LA CREATION

Chapitre 24 - La création spirituelle et matérielle

La création des êtres spirituels           

1. Mon Esprit Divin existait déjà bien avant l'existence des mondes, et avant la naissance de toute créature et de toute matière. Mais, bien qu'étant Tout, Je ressentais en Moi un immense vide, parce que J'étais comme un Roi sans sujets, comme un maître sans disciples. C'est pour ce motif que je conçus l'idée de créer des êtres semblables à Moi, auxquels Je dédierais toute ma vie, que J'aimerais avec une telle profondeur et une telle intensité que, le moment venu, Je n'hésiterais pas pour leur offrir mon sang sur la croix.

2. Oui, mes enfants bien aimés, ne vous confondez pas si Je vous dis que Je vous aimais déjà bien avant votre existence. (345, 20-21)

3. L'Esprit Divin, en dépit d'être le seul à exister, se trouvait regorgeant d'amour. Rien n'avait été créé, il n'y avait rien autour de l'Etre Divin et, néanmoins, Il aimait et se sentait Père.

4. Qui aimait-Il? De qui se sentait-Il le Père? De tous les êtres et de toutes les créatures qui allaient jaillir de Lui, et dont la force était latente en son Esprit. En cet Esprit étaient toutes les sciences, tous les éléments, toutes les natures, tous les principes. Il était l'éternité et le temps. Le passé, le présent et le futur étaient en Lui, même avant que naissent les mondes et les êtres.

5. Cette inspiration divine devint réalité sous l'influence de la force infinie de l'amour divin. La vie commença de cette manière. (150, 76-79)

6. Afin que Dieu puisse s'appeler Père, il fit jaillir des esprits de son sein, des créatures qui Lui ressemblaient par leurs attributs divins. Ce fut votre commencement, ce fut ainsi que vous naquîtes à la vie spirituelle. (345, 22)

7. La raison de votre création fut sans conteste l'amour, le désir ardent de partager mon pouvoir avec quelqu'un; et la raison de vous avoir dotés de libre-arbitre fut aussi l'amour. Je souhaitai me sentir aimé de mes enfants, non par loi mais d'un sentiment spontané qui jaillirait librement de leur esprit. (31, 53)

8. Chaque esprit naquit d'une pensée pure de la Divinité, c'est pour cela que les esprits sont l'œuvre parfaite du Créateur. (236, 16)

L'action de grands Esprits dans l'œuvre créative           

9. Elie est le grand esprit qui est à la droite de Dieu. Dans sa grande humilité il se dénomme le serviteur du Père et, par son intermédiaire tout comme par le biais d'autres grands esprits, Je meus l'Univers spirituel et mène à bien de grands et hauts desseins. Oui, mes disciples, Je dispose à mon service de multitudes de grands esprits qui régissent la Création. (345, 9)

Pensées providentielles de Dieu           

10. Ecoutez, disciples: J'existais déjà bien avant votre naissance, et votre esprit était déjà latent dans le Mien. Mais Je ne voulus pas que vous héritiez de mon Royaume sans l'avoir mérité; Je ne voulus pas que vous possédiez votre existence sans savoir Qui l'avait créée, et Je ne voulus pas que vous marchiez sans but, sans destinée et sans idéal.

11. C'est pour cela que Je vous dotai de la conscience, afin qu'elle vous serve de guide; Je vous concédai le libre-arbitre afin d'imprégner vos actions d'une vraie valeur devant Moi. Je vous pourvus d'esprit, pour que celui-ci soit toujours désireux de s'élever vers ce qui est lumineux et pur. Je vous dotai du corps afin que, par l'intermédiaire du cœur, vous éprouviez la sensibilité envers ce qui est bon et beau, et pour qu'il vous serve de creuset, d'épreuve constante et aussi d'instrument pour habiter le monde matériel. (35, 48-49)

La création de mondes matériels pour les êtres spirituels           

12. Quand l'espace s'illumina, la première fois, de la présence des esprits, ceux-ci titubant et balbutiant comme des petits enfants, ne possédant ni l'élévation ni la force de se maintenir dans les lieux de la haute spiritualité, éprouvèrent le besoin d'avoir un bâton, un point d'appui pour se sentir forts; et ils reçurent la matière et un monde matériel. Et, dans leur nouvel état, ils s'en aillèrent acquérir expériences et connaissances. (35, 50)

13. L'Univers se peupla d'êtres et l'amour, le pouvoir et la sagesse du Père se manifestèrent en tous. Depuis cet instant où Il fit en sorte que les atomes s'unissent pour former des corps et intégrer des êtres, le sein du Père fut comme une source inépuisable de vie.

14. En tout premier, la vie spirituelle imprégna tout; ainsi les esprits furent les premiers et la nature matérielle vint ensuite.

15. Comme il était prévu que de nombreuses créatures spirituelles devraient prendre une forme corporelle pour habiter les mondes matériels, tout fut préparé au préalable, afin que les enfants du Seigneur trouvent tout disposé.

16. Il parsema de bénédictions le chemin que ses enfants auraient à recourir; Il inonda l'Univers de vie et embellit le sentier de l'homme en qui Il déposa une lueur divine: la conscience et l'esprit ainsi formés d'amour, d'intelligence, de force, de volonté et de conscience. Et en plus, Il enveloppa de sa force tout ce qui exista et lui montra son destin. (150, 80-84)

17. Ainsi, quand le Père forma le monde et lui attribua la destinée d'être une vallée d'expiation, Il savait déjà que ses enfants connaîtraient des faiblesses et commettraient des erreurs en chemin, et qu'il serait impérieux qu'ils aient une demeure pour faire le premier pas vers la régénération et le perfectionnement. (250, 37)

La création de l'être humain           

18. Ecoutez: Dieu, l'Etre Suprême, vous créa " à son image et à sa ressemblance ", non par la forme matérielle que vous avez, mais en raison des vertus de votre esprit, semblables à celles du Père.

19. Quoi de plus agréable pour votre vanité le fait de vous croire l'image du Créateur. Vous vous croyiez les plus évoluées des créatures de Dieu et vous vous trompez lourdement en supposant que l'Univers se fit seulement pour vous. Avec quelle ignorance vous appelez-vous, vous-mêmes, les rois de la création!

20. Comprenez bien, ni même la Terre n'est faite seulement que pour les hommes. Sur l'échelle interminable de la création divine, il existe un nombre infini d'esprits qui évoluent en accomplissement de la Loi de Dieu.

21. Les objectifs que tout cela implique, et qu'en tant qu'hommes, même si vous le souhaitiez, vous ne pourriez comprendre, sont grands et parfaits comme le sont, d'ailleurs, tous les desseins de votre Père. Mais, en vérité Je vous le dis, vous n'êtes ni les plus grandes ni les plus petites des créatures du Seigneur.

22. Vous fûtes créés et, à partir de cet instant, votre esprit prit vie du Tout-Puissant, emportant en lui autant d'attributs que nécessaires pour que vous accomplissiez une mission délicate au sein de l'éternité. (17, 24-28)

23. Dans l'esprit de l'homme, qui constitue mon œuvre maîtresse, J'ai déposé ma lumière divine, Je l'ai cultivée avec un amour infini, comme le jardinier cultive la plante dorlotée de son jardin. Je vous ai logés dans cette demeure où rien ne vous fait défaut pour vivre. Afin que vous Me connaissiez et que vous vous connaissiez vous-mêmes Je vous ai octroyé le pouvoir en votre esprit pour percevoir la vie de l'Au-delà, et des sens à votre corps matériel pour que vous vous réjouissiez et vous perfectionniez. Je vous ai livré ce monde afin qu'en lui vous commenciez à faire vos premiers pas, et que sur ce chemin de progrès et de perfectionnement, vous fassiez l'expérience de la perfection de ma Loi, pour que tout au long de votre vie vous me reconnaissiez et m'aimiez, et ainsi, vous parveniez à Moi en raison de vos mérites.

24. Je vous ai octroyé le don du libre-arbitre et vous ai doté de conscience. Le premier, afin que vous vous développiez librement dans le cadre de mes lois, et la seconde, pour que vous sachiez distinguer le bien du mal, pour qu'elle, comme juge parfait, vous indique si vous respectez ou non ma Loi.

25. La conscience est lumière de mon Esprit Divin qui ne s'éloigne de vous en aucun moment.

26. Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, Je suis la paix et le bonheur, la promesse éternelle que vous serez avec Moi et aussi l'accomplissement de toutes mes paroles. (22, 7-10)

Le souvenir du Paradis           

27. Les premiers hommes, ceux qui furent les pères de l'humanité, gardèrent un temps l'impression que leur esprit conserva de la vallée spirituelle, l'impression de béatitude, de paix et de délice qui demeura en eux tant que les passions de la matière ainsi que la lutte pour subsister n'apparurent dans leur vie.

28. Mais Je dois vous préciser que l'esprit de ces hommes, bien qu'il provienne d'une mansion de lumière, ne provint pas de l'une de ces demeures les plus élevées, de celles auxquelles vous ne pourrez accéder que par vos mérites.

29. Néanmoins, l'état d'innocence, de paix, de bien-être et de santé que ces esprits conservèrent dans leurs premières étapes, ressembla à un temps de lumière, inoubliable, dont ils transmirent le témoignage à leurs enfants qui, à leur tour, le transmirent à leurs descendants.

30. L'esprit matérialisé des hommes, en confondant le véritable sens de ce témoignage, en arriva à croire que le paradis dans lequel vécurent les premiers hommes, fut un paradis terrestre, sans comprendre qu'il constitua un état spirituel de ces créatures. (287, 12-13)

La conformation de l'être humain           

31. Esprit et matière sont deux natures différentes, les deux constituent votre être et la conscience est au-dessus d'elles. La première est fille de la lumière, la seconde provient de la terre, elle est matière. Toutes deux sont réunies en un seul être et luttent entre elles, guidées par la conscience qui est la présence de Dieu. Cette lutte a été constante jusqu'à présent mais, à la fin, esprit et matière accompliront harmonieusement la mission que ma Loi indique à chacune.

32. Vous pouvez également vous représenter l'esprit comme s'il était une plante et le corps, la terre. L'esprit, qui a été planté dans la matière, pousse, grandit, et s'élève en s'alimentant des épreuves et enseignements qu'il va recevoir tout au long de sa vie humaine. (21, 40-41)

L'unité du Créateur et de la Création           

33. L'Esprit de Dieu est comme un arbre infini où les branches constituent les mondes et les feuilles tous les êtres. Si c'est une seule et même sève qui passe par le tronc vers toutes les branches et, de celles-ci, aux feuilles, ne pensez-vous pas qu'il y ait quelque chose d'éternel et de saint qui vous unisse tous entre vous, et qui vous fonde avec le Créateur? (21, 38)

34. Mon Esprit, qui est universel, existe en tout ce que J'ai créé, que ce soit dans le spirituel ou dans la Nature matérielle; mon Œuvre est dans tout, témoignant ainsi de ma perfection sous tous ses angles.

35. Mon Œuvre divine comprend absolument tout, depuis les êtres les plus grands et les plus parfaits qui habitent à ma droite, jusqu'au plus petit animal le moins perceptible, le végétal ou le minéral, dans l'atome ou la cellule qui constituent toutes les créatures.

36. Cela vous démontre, une fois de plus, la perfection de tout ce qui a été créé par Moi, depuis les êtres matériels jusqu'aux esprits qui ont déjà réussi à atteindre la perfection. C'est cela mon Œuvre! (302, 39)

37. Quiconque s'écarte de la Loi spirituelle, laquelle est Loi supérieure, tombe sous l'emprise des lois inférieures ou matérielles, à propos desquelles les humains savent bien peu. Mais, celui qui obéit et reste en harmonie avec la Loi suprême, se place au-dessus de toutes les règles que vous appelez naturelles, et perçoit et comprend davantage que celui qui ne possède seulement que des connaissances qu'il a trouvées dans la science ou les religions.

38. Voici le motif pour lequel Jésus vous étonna par les actions que vous appelez miracles, mais reconnaissez les leçons d'amour qu'Il vous offrit. Comprenez que, dans le divin qui vibre en toute la Création, il n'y a rien de surnaturel ni de contradictoire. (24, 42-43)


Chapitre 25 - La nature

Les lois de la nature           

1. Je vous ai enseigné à voir Dieu comme le Tout, comme la merveille sans limite pour votre conception mentale, comme la force qui engendre le mouvement et l'action dans tout l'Univers, comme la vie qui se manifeste tant dans la simple plante que dans ces mondes qui gravitent, par millions, dans l'espace, sans qu'aucun d'entre eux ne désobéisse à la loi qui les régit.

2. Je suis cette Loi, cette Loi est votre Dieu, cette Loi est la Loi de l'évolution continue qui émerveille l'homme, lui fournissant d'amples terrains d'investigation et de recherches qui lui permettent d'aller pénétrer les secrets de la Nature. (359, 75)

3. Comprenez que la Loi est le chemin tracé par l'amour du Créateur Suprême pour guider chacune de ses créatures. Méditez à propos de la vie qui vous entoure, composée d'éléments et organismes qui se comptent en nombre infini, et vous parviendrez à découvrir que chaque corps et chaque être empruntent un chemin ou une trajectoire, guidés par une force apparemment étrange et mystérieuse. Cette force est la Loi que Dieu a dictée pour chacune de ses créatures.

4. En analysant ces enseignements, vous conclurez que, vraiment, tout vit, marche et fonctionne et croît selon un commandement suprême. (15, 4)

La présence de Dieu dans la nature           

5. Recherchez ma présence dans les œuvres que J'ai réalisées et, à chaque pas, vous pourrez Me trouver; Essayez de M'entendre et vous M'écouterez dans la voix puissante qui émane de tout ce qui a été créé, parce que Je n'éprouve aucune difficulté à Me manifester au travers des êtres de la Création.

6. Je me manifeste autant dans un astre, dans la fureur d'une tempête que dans la douce lumière d'une aurore. Je fais autant entendre ma voix dans le trille mélodieux d'un oiseau, que Je l'exprime au moyen du parfum des fleurs. Et chacune de Mes expressions, chaque phrase, chaque action vous parle d'amour à tous, du respect des lois de justice, de sagesse, d'éternité en l'esprit. (170, 64)

La nature est création de Dieu et parabole pour le spirituel           

7. Beaucoup ont fait de la Nature leur Dieu, en la divinisant en tant que source créatrice de tout ce qui existe. Mais en vérité Je vous le dis, cette Nature d'où ont surgi tous les êtres, les forces et les éléments matériels qui vous entourent, n'est pas créatrice. Elle fut conçue et formée auparavant par le Créateur Divin. Elle n'est ni la cause, ni la raison de la vie. Seulement Moi, votre Seigneur, suis le Commencement et la Fin, l'Alfa et l'Omega. (26, 26)

8. Tout ce qui vous entoure et vous enveloppe dans cette vie est une image de la vie éternelle, une profonde leçon, expliquée avec des formes et des objets matériels, pour pouvoir être comprise.

9. Vous n'êtes pas encore arrivés au fond de cette merveilleuse leçon, et l'homme s'est trompé à nouveau parce qu'il a considéré la vie qu'il mène sur la terre comme s'il s'agissait de l'éternité. Il s'est limité à en prendre les formes, en renonçant à tout ce qu'elle renferme de révélation divine, et à tout ce qui est essence et vérité qui se trouve dans toute la création. (184, 31-32)

10. Je ne viens vous priver de rien que J'ai déposé dans cette Nature pour la conservation, la santé l'alimentation, le bien-être et le plaisir de mes enfants.

11. Bien au contraire, Je vous dis que, de même que j'offre le pain de l'esprit et vous invite à aspirer des essences divines et à vous saturer d'effluves spirituels, ne désavouez ni ne vous éloignez de tout ce que vous offre la Nature, puisque ainsi vous atteindrez l'harmonie, la santé, l'énergie et, par conséquent, le bon accomplissement des lois de la vie. (210, 22)

12. L'être irrationnel est guidé par l'instinct, qui est sa voix intérieure, son maître, son guide. Cet instinct est comme une lumière qui provient de sa mère la Nature et qui illumine le sentier qu'il doit recourir durant sa vie, sentier parsemé aussi de luttes et de risques.

13. Considérez en eux l'harmonie dans laquelle vit chaque espèce. Imitez l'activité de ceux qui sont actifs. Suivez les exemples de fidélité ou de gratitude. Ce sont des exemples qui contiennent de la sagesse divine, puisque ce sont mes créatures, également jaillies de Moi, pour qu'elles vous entourent et vous accompagnent dans votre monde, pour qu'elles prennent part à ce que J'ai déposé sur la Terre. (320, 34-35)

Le pouvoir des enfants de Dieu sur la nature           

14. Les éléments vous obéiront lorsque vous accomplissez ma Loi et que vous me le demandez pour le bienfait de vos frères. (18, 47)

15. Ne vous ai-Je pas enseigné que même les éléments déchaînés peuvent entendre votre prière et s'apaiser? S'ils obéissent à ma voix, pourquoi ne doivent-ils pas obéir à la voix des enfants du Seigneur lorsque ceux-ci se sont préparés? (39, 10)

16. J'ai doté l'esprit de pouvoir sur la matière afin qu'il triomphe des épreuves et parvienne au bout du chemin; mais la lutte sera intense parce que, depuis que l'homme forma dans le monde le seul royaume dans lequel il croit, l'harmonie, qui doit exister entre lui et ce qui l'entoure, se brisa. Du haut de son trône plein d'orgueil il voudrait tout soumettre au pouvoir de sa science, et imposer sa volonté aux éléments et aux forces naturelles. Mais il ne l'a pas réussi parce que, depuis longtemps, il a brisé ses liens d'amitié avec les lois spirituelles.

17. Mais, lorsque J'ai dit à ce peuple que les éléments peuvent lui obéir, il s'en est trouvé qui ne l'ont pas cru, et Moi je vous dis qu'ils ont raison de douter, parce que la Nature n'obéira jamais à ceux qui la désavouent, la profanent ou s'en moquent. En revanche, celui qui saura vivre en accord avec les lois de l'esprit et de la matière, ou encore, qui vivra en harmonie avec tout ce qui l'entoure, celui-là, tout au long de sa vie, s'identifiera avec son Créateur, en méritant que les éléments de la Nature soient à son service et lui obéissent, ainsi qu'il correspond à tout enfant qui sait obéir à son Père, le Créateur de ce qui existe. (105, 39)

18. Je ne mens et n'exagère pas quand Je dis que les éléments peuvent écouter votre voix et vous obéir et vous respecter.

19. L'histoire d'Israël demeura écrite comme un témoignage de ma vérité et, en elle, vous pourrez vous rendre compte de quelle manière, maintes et maintes fois, le peuple de Dieu fut reconnu et respecté des forces et éléments de la Nature. Pourquoi pas vous?

20. Où peut-être croyez-vous que mon pouvoir ou mon amour pour l'humanité ait changé au fil des temps? Non, foules qui écoutez cette parole, la lumière de mon Esprit vous baigne, mon pouvoir et mon amour sont éternels et immuables. (353, 64)

Homme et nature           

21. Mais vous devez faire attention, ô peuples de la Terre, parce que si vous continuez d'utiliser mes leçons divines pour provoquer les éléments, si vous continuez d'appliquer au mal les minces connaissances que vous possédez, vous recevrez, au moment où vous vous y attendez le moins, la réponse douloureuse et justicière. Vous provoquez l'air, le feu, la terre, l'eau et toutes les forces et vous savez désormais quelle sera votre récolte si vous ne rectifiez pas, à temps, vos activités, pour parvenir à détenir les éléments déchaînés par votre manque de bon sens.

22. Je vous préviens que vous êtes en train de combler la mesure que ma justice autorise à votre libre-arbitre, vous provoquez trop la Nature. Et, comme vous êtes les petits qui se sentent grands, cette parole est destinée à vous avertir du danger face auquel vous vous trouvez. (17, 60)

23. Je vous déclarai que la feuille de l'arbre ne se bougeait pas sans ma volonté, et à présent Je vous dis qu'aucun élément n'obéit à une autre volonté qui ne soit la mienne.

24. Je vous affirme aussi que la nature peut être, pour les hommes, ce qu'ils souhaitent: une mère prodigue en bénédictions, en caresses et en aliments, ou un désert aride où règnent la faim et la soif, un maître de révélations sages et infinies à propos de la vie, le bien, l'amour et l'éternité, ou un juge inexorable devant les profanations, désobéissances et erreurs des hommes.

25. Ma voix de Père dit aux premiers hommes, en les bénissant: "Fructifiez et multipliez, et remplissez la terre, dominez-la et commandez les poissons de la mer, les oiseaux du ciel et toutes les créatures qui se meuvent sur la terre".

26. Oui, humanité, c'est Moi qui formai l'homme afin qu'il soit seigneur et qu'il ait le pouvoir dans l'espace, les eaux, sur toute la terre et sur les éléments de la création. Mais j'ai utilisé le terme "Seigneur", parce que les hommes qui croient dominer la Terre avec leur science sont esclaves; ceux qui croient dominer les forces de la nature se convertissent en victimes de leur non préparation, de leur témérité et de leur ignorance.

27. Le pouvoir et la science des humains ont envahi la Terre, les mers et l'espace, mais leur pouvoir et leur force ne s'harmonisent pas avec le pouvoir et la force de la nature, celle qui comme expression de l'amour divin est vie, sagesse, harmonie et perfection. Dans les œuvres humaines, dans leur science et leur pouvoir se manifestent seulement l'orgueil, l'égoïsme, la vanité et la méchanceté. (40, 26-30)

28. Voyez-vous le déséquilibre des éléments de la Nature et le bouleversement qu'ils ont souffert? Vous rendez-vous compte à quel point vous êtes affectés par ses forces déchaînées? L'explication réside dans le fait que vous avez rompu l'harmonie qui existe entre la vie spirituelle et la vie matérielle, provoquant en cela ce chaos dans lequel vous êtes en train de sombrer. Mais lorsque l'humanité obéira aux lois qui régissent la vie, alors tout redeviendra paix, abondance et bonheur. (108, 56)

29. Comment vos œuvres sur la Terre vont-elles être parfaites, si Je vous vois fâchés avec les éléments de la Nature qui sont les mêmes que ceux qui alimentent votre vie?

30. Le but de ma Doctrine n'est pas de vous empêcher d'utiliser les éléments et les forces de la Nature, mais bien de vous commander et vous enseigner à les utiliser à bon escient.

31. En vos mains, les éléments de la Nature peuvent passer d'amis et frères à des juges qui vous châtient lourdement.

32. Il était temps que les hommes recueillent le fruit de l'expérience, afin qu'ils ne provoquent plus les forces des éléments, parce que, avec toute leur science, ils ne seront pas capables de les contenir. (210, 43-46)

33. L'Arbre de la Science se secouera devant la furie de l'ouragan et laissera tomber ses fruits sur l'humanité Mais, qui d'autre que les hommes ont détaché les chaînes de ces éléments?

34. Il est bien que les premiers hommes aient connu la souffrance afin de se réveiller à la réalité, de naître à la lumière de la conscience et de s'ajuster à une Loi. Mais pourquoi l'homme évolué, conscient et développé de ce temps, ose-t-il profaner l'Arbre de la Vie? (288, 28)

35. A ceux qui pensent que Je punis les hommes en déchaînant, sur eux, les éléments de la Nature, Je leur affirme qu'ils commettent une grossière erreur en pensant de la sorte, parce que la Nature évolue et se transforme et, dans ses changements ou transitions naissent des bouleversements qui sont ceux qui vous causent des souffrances lorsque vous ne respectez pas la Loi. Quant à vous, vous les attribuez à des châtiments divins.

36. Il est vrai qu'il y a, en cela, ma justice divine mais, si vous autres, êtres privilégiés par l'étincelle Divine qui illumine votre esprit, viviez en harmonie avec la Nature qui vous entoure, votre esprit vous maintiendrait élevés bien au-dessus de ses changements, de la force des éléments, et vous ne souffririez pas. (280, 16)

37. Qu'est-ce que la Nature, sinon une grande créature? Oui, mes disciples, une créature qui évolue elle aussi, se purifie, se développe et se perfectionne avec l'objectif d'héberger en son sein les hommes du lendemain.

38. Combien de fois ressentez-vous ses transitions naturelles pour atteindre cette perfection et que vous attribuez à des châtiments de Dieu, sans vous rendre compte de ce que, ensemble avec la Nature et la Création, vous vous purifiez, évoluez et vous dirigez vers la perfection?! (283, 57-58)


Chapitre 26 - Autres mondes

La lumière universelle du Christ           

1. En ce temps-là, Je vous dis: "Je suis la lumière du monde", parce que je m'exprimais en tant qu'homme et parce que les hommes ne connaissaient rien de plus que leur petit monde. Maintenant, en tant qu'Esprit, je vous dis: Je suis la lumière universelle, celle qui éclaire la vie de tous les mondes, ciels et demeures, celle qui illumine et donne la vie à tous les êtres et toutes les créatures. (308, 4)

2. Je suis l'Eternel Semeur, même bien avant de venir sur Terre et que les hommes m'appellent Jésus, J'étais déjà le Semeur. Ceux qui étaient au-delà de la matérialité, du trouble ou de l'ignorance, ceux qui habitèrent des régions et des demeures spirituelles que vous ne connaissez pas ni ne pouvez vous imaginer, ceux-là me connaissaient déjà.

3. J'en envoyai de nombreux, parmi ceux qui me connaissaient avant ma venue sur la Terre, pour qu'ils rendent témoignage de Moi dans le monde, pour qu'ils annoncent l'arrivée du Christ, l'amour et le Verbe du Père. Les uns furent prophètes, d'autres précurseurs, les autres enfin furent apôtres.

4. Ce monde n'est pas le seul qui connaisse l'empreinte de mon pas; partout il a fallu un Rédempteur, là on a trouvé ma présence.

5. Mais il faut que Je vous dise que, pendant qu'en d'autres lieux ma croix et mon calice me furent ôtés par la régénération et l'amour de vos frères, ici, en revanche, dans ce monde, vous me tenez encore couronné d'épines, tourmenté sur la croix de vos imperfections et buvant toujours le calice d'amertume et de vinaigre.

6. Etant donné que mon Œuvre d'amour contient la rédemption pour toute l'humanité, Je vous attends avec une infinie patience; et Je vous ai concédé non pas une mais de très nombreuses opportunités d'élévation, à chaque être, et J'ai attendu, durant de nombreuses époques, le réveil de tous ceux qui dorment d'un profond sommeil. (211, 26-29)

7. L'Echelle de Perfection compte de nombreux échelons, de même que la vallée spirituelle et les espaces sans fin comptent beaucoup de mondes. Et en vérité Je vous le dis: Je me suis toujours communiqué avec tous; et ma manifestation parmi eux a toujours été en fonction du monde dans lequel ils se trouvent selon l'échelle spirituelle. (219, 34)

8. Tandis que les créatures humaines discutent ma Divinité, mon existence et ma Doctrine, il existe des mondes dans lesquels Je suis aimé avec perfection.

9. En même temps que les uns ont atteint la plus grande limpidité spirituelle, votre planète vit, moralement et spirituellement, un temps de grande perversité. (217, 65-66)

Le rapport spirituel entre les mondes           

10. Ma lumière divine brille en toutes parts, vous trouverez ma présence partout si vous me cherchiez.

10. Ma lumière divine brille en toutes parts, vous trouverez ma présence partout si vous me cherchiez.

11. Je suis le Père qui travaille pour que règne l'harmonie entre tous ses enfants, aussi bien avec ceux qui habitent sur la Terre que ceux qui demeurent dans d'autres mondes.

12. L'harmonie spirituelle entre tous les êtres leur révèlera de grandes connaissances, leur proportionnera la communication d'esprit à Esprit qui écourtera les distances, rapprochera les absents et effacera les frontières et les limites. (286, 1-3)

13. Cette humanité fera de grands pas vers la spiritualité, son esprit pourra aller au-delà des limites humaines et parvenir aux régions supérieures, pour communiquer avec ses frères et recevoir la lumière qu'ils doivent leur offrir.

14. Elle pourra aussi descendre aux plans où habitent des êtres de peu d'élévation, des êtres retardés, afin de les aider à sortir de leur pauvre condition et les placer à un meilleur niveau.

15. L'échelle que l'esprit gravit jusqu'à son perfectionnement est très grande; sur cette échelle vous trouverez des êtres d'une infinité de grades différents et vous leur offrirez un peu de ce que vous possédez et eux aussi, à leur tour, vous donneront un peu de leur richesse spirituelle.

16. Alors vous découvrirez que ce monde-ci n'est pas le seul qui lutte pour son amélioration, vous saurez que l'esprit évolue sur toutes les planètes, vibre et croît sur toutes, accomplissant son destin et Moi, je veux que vous vous prépariez afin que vous vous alliez à tous vos frères, que vous vous communiquiez avec eux, avec ce saint désir ardent de vous reconnaître, de vous aimer et de vous aider.

17. Faites-le en mon nom et dans la plus stricte obédience, au moyen de votre pensée, et lorsque vous initierez cet exercice, vous commencerez à interpréter leurs pétitions, leurs enseignements et leurs bienfaits.

18. Je désire ardemment qu'existe l'harmonie avec vos frères sur et en-dehors de cette planète, qui à présent est votre foyer; établissez des liens d'amitié, demandez de l'aide lorsque vous en avez besoin et aidez aussi ceux qui vous demandent ce que vous possédez. (320, 44-46)

Apprendre à connaître d'autres mondes et d'autres modes de vie           

19. Vous m'avez souvent demandé ce qu'il y a au-delà de ce monde et si les astres qui gravitent dans l'espace sont des mondes comme le votre.

20. Ma réponse, en regard à votre curiosité, n'a pas complètement levé le voile du mystère, considérant que vous n'avez pas encore l'évolution nécessaire pour comprendre, ni la spiritualité indispensable pour être en harmonie avec d'autres contrées et mondes.

21. Vous n'êtes pas encore parvenu à connaître ni à comprendre les enseignements que vous livre la planète sur laquelle vous vivez et, déjà, vous voulez chercher d'autres mondes. Vous n'avez pas pu fraterniser entre vous, habitants d'un même monde, et vous voulez découvrir l'existence d'êtres d'autres lieux.

22. Pour l'heure, il doit vous suffire de vous rappeler de ce que Je vous dis au Second Temps: "Il y a beaucoup d'endroits dans la maison du Père" et à présent, en ratifiant ces paroles, Je vous dis que vous n'êtes pas les seuls habitants de l'Univers, et que votre planète n'est pas la seule habitée.

23. Les générations du futur auront l'occasion de pouvoir contempler les portes ouvertes qui les rapprochent d'autres mondes, et ils auront raison de s'émerveiller devant le Père.

24. Le bien et l'amour, dont découlent la charité et la paix, seront les clés qui ouvrent les portes du mystère, les hommes accomplissant ainsi un pas vers l'harmonie universelle.

25. Aujourd'hui vous êtes isolés, exilés, prisonniers, parce que votre égoïsme vous a fait vivre uniquement pour le monde, sans nourrir l'ambition de la liberté et de l'élévation de l'esprit.

26. Qu'en adviendrait-il de vous, hommes vaniteux, êtres rapetissés par votre matérialisme, si avant de vous débarrasser de vos tares humaines, il vous fut concédé d'aller dans d'autres mondes? Quelle semence iriez-vous semer? La discorde, l'ambition malsaine, la vanité.

27. En vérité Je vous le dis, pour atteindre cette connaissance à laquelle tout humain aspire, et cette révélation qui éloigne de son intelligence les questions qui le torturent et l'intriguent, l'homme devra beaucoup se purifier, veiller et prier.

28. Ce ne sera pas seulement la science qui en tant que telle lui révèle mes arcanes, il faut que cet ardent désir de savoir soit inspiré dans l'amour spirituel.

29. Lorsque la vie des hommes aura des reflets de spiritualité, Je vous dis qu'ils n'auront même plus à s'efforcer de chercher au-delà de leur monde, parce qu'au même moment ils seront recherchés par ceux qui habitent des lieux plus élevés. (292, 3-5 et 7-11)

La détermination des étoiles           

30. Il y a, dans la maison de votre Père, de nombreux endroits, qui sont les échelons infinis de échelle qui conduit à la perfection; c'est de là que le monde spirituel descend pour se manifester parmi vous.

31. A maintes reprises, vous M'avez interrogé d'esprit à Esprit à propos de la raison de l'existence de cet immense nombre étoiles, de ces planètes qui brillent au-dessus de votre monde, et vous M'avez demandé: "Maître, ces mondes sont-ils vides?"

32. Et Moi Je vous dis: "Le temps n'est pas encore venu pour que Je vous le révèle entièrement; quand l'homme atteindra la spiritualité, alors il pourra connaître de grandes révélations et pourra communiquer avec ces êtres aimés de ma Divinité, d'esprit à esprit. Ce sera le temps de la communication de pensée de tous les frères".

33. Mais depuis aujourd'hui vous savez que tous les mondes sont habités par mes créatures, rien n'est vide, tous sont des jardins et des vergers bénis et maintenus par Marie, la tendresse Divine.

34. Le Saint-Esprit reviendra vous expliquer, par vos bouches, des leçons plus élevées, inconnues pour vous et pour l'humanité. Quand, peuple bien-aimé? Quand il y aura de la spiritualité en vous et de la consécration en votre mission. (312, 10-12)

35. Regardez, peuple, contemplez le ciel, regardez-le bien et vous verrez qu'en chaque étoile il y a une promesse, un monde qui vous attend. Elles sont des demeures promises aux enfants de Dieu dans lesquelles vous tous viendrez habiter, parce que tous vous connaîtrez mon royaume, qui ne fut pas seulement créé pour certains êtres, mais il fut plutôt créé comme le foyer universel où se réuniront tous les enfants du Seigneur. (12, 24)


Chapitre 27 - L'Au-Delà

La connaissance nécessaire de la vie spirituelle           

1. Je découvre combien cette humanité est ignorante des enseignements spirituels, parce qu'on lui a enseigné ma Loi et ma Doctrine seulement comme une morale qui lui sert d'aide et non en tant que sentier qui conduit son esprit à la mansion parfaite.

2. Les différentes religions sont venues semer, dans le cœur des hommes, une fausse crainte envers la connaissance spirituelle, ce qui a entraîné qu'ils fuient mes révélations et qu'ils sombrent dans les ténèbres de l'ignorance, en argumentant que la vie spirituelle est un mystère impénétrable.

3. Tous ceux qui affirment cela sont des menteurs. Toutes les révélations que Dieu fit à l'homme depuis l'aube de l'humanité sont venues lui parler de la vie spirituelle. Il est vrai que Je ne vous avais pas livré tout mon enseignement, parce que vous n'étiez pas qualifiés pour tout savoir, jusqu'à ce que vienne le moment. Mais ce que le Père a révélé jusqu'au jour d'aujourd'hui vous suffit pour avoir une connaissance complète de la vie spirituelle. (25, 38-40)

4. La vie spirituelle qui est souhaitée par les uns, est crainte, reniée et même raillée par les autres; mais, impassible, elle vous attend tous. Elle, qui est le sein qui vous abrite, les bras qui vous serrent, la patrie de l'esprit, est un mystère insondable, même pour les savants. Mais il ne vous sera possible de pénétrer mes arcanes que si la clé que vous utilisiez pour ouvrir cette porte, est la clé de l'amour. (80, 40)

"Ciel" et "Enfer"           

5. Les hommes ont imaginé l'enfer comme un lieu de torture éternelle où ils ont cru que vont tous ceux qui ont manqué à mes commandements. Et, de même qu'ils ont créé cet enfer pour les grands péchés, pour les péchés mineurs ils ont imaginé un autre endroit, de même qu'un autre encore pour ceux qui n'ont fait ni le bien ni le mal.

6. Ceux qui prétendent qu'on ne se réjouit ni qu'on ne souffre dans l'Au-Delà ne disent pas la vérité; tout le monde souffre et tout le monde jouit. Les peines et les joies seront toujours mélangées, tant que l'esprit n'atteindra pas la paix suprême.

7. Mes enfants, écoutez: L'enfer existe dans les incarnés et les désincarnés, chez les habitants de ce monde et ceux de la vallée spirituelle. L'enfer est le symbole des grandes peines, des terribles remords, du désespoir, de la douleur et de l'amertume de ceux qui ont commis de grands péchés et qui se libèreront de leurs conséquences grâce à l'inclinaison de leur esprit vers l'amour.

8. La gloire, en revanche, qui symbolise le bonheur et la paix véritable, est destinée à ceux qui se sont écartés des passions du monde pour vivre en communion avec Dieu.

9. Interrogez votre conscience et vous saurez si vous vivez en enfer, si vous expiez vos fautes, ou si vous vibrez de la paix de la gloire.

10. Ce que les hommes appellent gloire ou enfer ne sont pas des lieux déterminés, c'est l'essence de vos actions que votre esprit recueille lorsqu'il arrive à la vallée spirituelle. Chacun vit son enfer, habite son monde d'expiation ou jouit de la béatitude que procurent l'élévation et l'harmonie avec l'Esprit Divin. (11, 51-56)

11. De même que l'homme sur la Terre peut se créer un monde de paix spirituelle, semblable à la paix de mon Royaume, il peut aussi, par sa perversité, s'entourer d'une existence qui soit comme un enfer de vices, de méchancetés et de remords.

12. L'esprit peut rencontrer, dans l'au-delà aussi, des mondes de ténèbres, de perversité, de haines et de vengeances, en rapport avec les tendances de l'esprit, son trouble et ses passions. Mais en vérité Je vous le dis, aussi bien la gloire que l'enfer que les hommes ne conçoivent qu'au travers de figures et images terrestres, ne sont pas davantage que distincts états d'évolution de l'esprit: L'un au comble de la perfection en raison de sa vertu et de son évolution, et l'autre dans l'abîme de ses ténèbres, de ses vices et de son aveuglement.

13. L'esprit juste est indifférent au lieu où il se trouve, parce que partout il portera en lui la paix et la gloire du Créateur. En revanche, l'esprit impur et troublé peut se trouver dans le meilleur des mondes, mais il ne cessera pas, pour autant, de ressentir en son for intérieur l'enfer de ses remords qui le brûleront jusqu'à le purifier.

14. Croyez-vous que Moi, votre Père, j'aie créé des lieux spécialement destinés à vous châtier et à me venger ainsi éternellement de vos offenses?

15. Comme sont stupides les hommes qui enseignent ces théories!

16. Comment pouvez-vous croire que les ténèbres et la douleur éternelles soient la fin qui attend les esprits, lesquels même s'ils ont péché, seront toujours enfants de Dieu? Si vous avez besoin d'enseignement, voici le Maître! Si vous avez besoin d'amour, voici le Père. Et si vous désirez ardemment le pardon, voici le Juge parfait.

17. Celui qui ne tente pas de me chercher en corrigeant ses fautes sera celui qui ne parviendra pas à Moi, mais il n'existe personne pour résister à ma justice et à mes épreuves. Ce n'est que propres et purifiés que vous pourrez arriver jusqu'à Moi. (52, 31-37)

18. De toutes les pièces que contient la maison du Père, il n'existe aucun monde de ténèbres; sa lumière est en toutes: Mais, si en elles entrent les esprits aux yeux bandés en raison de leur ignorance alors, comment pourront-ils contempler cette splendeur?

19. Si vous demandez à un aveugle ce qu'il contemple ici dans ce monde, il vous répondra qu'il ne voit que des ténèbres Ce n'est pas que la lumière du soleil n'existe pas, mais que lui tout simplement ne peut pas la voir. (82, 12-13)

20. Je vous ai dit en ce temps-là: N'acceptez pas l'idée qui existe parmi l'humanité, à propos de l'enfer, parce qu'il n'y a pas plus grand enfer dans ce monde que la vie que vous avez créée avec vos guerres et vos haines. Et, dans l'au-delà, il n'existe pas de plus grand feu que le remords de l'esprit lorsque la conscience lui montre ses erreurs. (182, 45)

21. Ceux qui, dans leur fanatisme religieux, n'attendent dans l'Au-Delà que le châtiment de l'enfer, tant qu'ils conserveront cette croyance, ils forgeront eux-mêmes leur enfer, parce que le trouble de leur esprit, bien que plus puissant, ressemble à celui de l'intelligence humaine.

22. Vous m'interrogez: Maître, Le salut existe-t-il pour ceux-là? Et Moi, de vous répondre: Le salut existe pour tous, mais la paix et la lumière ne parviendront à cet esprit que lorsque les ténèbres du trouble auront disparu.

23. Avez-vous jamais éprouvé de pitié à l'égard d'un homme dont la raison égarée lui fait voir ce qui n'existe pas? Plus grande encore serait votre douleur si vous contempliez dans l'Au-Delà ces êtres perturbés en train de regarder leur enfer imaginaire! (227, 71)

24. Ne tremblez pas devant ces révélations, au contraire, réjouissez-vous en pensant à l'idée que cette parole vient détruire le concept que vous aviez de la punition éternelle et toutes les interprétations du feu éternel qui vous furent livrées dans les temps passés.

25. Le feu est le symbole de la douleur, des remords et du repentir qui tourmentera l'esprit, en le purifiant à l'instar de l'or qui se purifie dans le creuset. En cette douleur, il y a ma volonté et, en ma volonté est aussi présent mon amour pour vous.

26. S'il était vrai que le feu est celui qui punit les péchés humains, alors tous les corps de ceux qui ont péché devraient être tirés au feu, ici sur la Terre, parce qu'une fois morts, ils ne ressentiraient déjà plus rien; parce les corps ne s'élèvent jamais à l'espace spirituel, bien au contraire, une fois conclue leur mission, ils descendent dans les entrailles de la terre, où ils se fondent avec la Nature de laquelle ils naquirent.

27. Mais si vous croyez que ce que vous appelez "le feu éternel" n'est pas destiné au corps mais à l'esprit, là encore vous commettez une grave erreur, parce que dans le royaume spirituel il n'existe pas d'éléments matériels de même que le feu n'a aucune emprise sur l'esprit. Ce qui est né de la matière est matière; ce qui est né de l'esprit est esprit.

28. Ma parole ne descend pas pour attaquer une quelconque croyance. Si quelqu'un le pense, il se trompe fortement. Ma parole vient pour expliquer le contenu de tout ce qui n'a pas été dûment interprété et qui, pour autant, a semé des confusions qui se sont transmises parmi l'humanité, de génération en génération.

29. Que vaudraient ma Loi et ma Doctrine si elles n'étaient pas à même de sauver les esprits de l'erreur et du péché? Et quel aurait été l'objet de ma présence en tant qu'homme dans le monde, si beaucoup allaient devoir se perdre pour toujours dans une expiation sans fin? (353, 44-48)

30. Il y en a quelques-uns qui, dans la crainte que la mort les surprenne, se sentent obligés à accomplir de bonnes actions, parce qu'ils n'ont aucun mérite à présenter à leur Seigneur. D'autres s'écartent du mal juste par crainte de mourir en état de péché et de devoir souffrir après cette vie, le tourment éternel de l'enfer.

31. Combien difforme et imparfait est ce Dieu, selon l'image que beaucoup imaginent; combien injuste, monstrueux et cruel! En réunissant tous les péchés et tous les crimes qu'ont commis les hommes, ils ne peuvent se comparer à la perversité qui entraînerait le châtiment de l'enfer pour toute l'éternité auquel, selon eux, Dieu condamne les enfants qui pèchent. Ne vous ai-je pas expliqué que l'amour est le plus grand attribut de Dieu? Ne croyez-vous pas, dès lors, qu'un tourment éternel constituerait la négation absolue de l'attribut divin de l'amour éternel? (164, 33-34)

32. Vous autres croyez que le ciel est une région dans l'infini et que vous pouvez l'atteindre moyennant un sincère repentir de vos fautes à l'heure de votre mort matérielle, en confiant que vous serez pardonnés en ce même instant et que c'est Moi qui vous conduirai au Royaume des Cieux. C'est ce que vous pensez!

33. En revanche, Moi je vous dis que le Ciel n'est ni un site, ni une région, ni une mansion; le ciel de l'esprit est son élévation et sa perfection, il est son état de pureté. A qui incombe-t-il de vous permettre d'entrer au ciel, à Moi qui vous ai toujours appelés, ou à vous qui avez toujours été en retard?

34. Ne limitez pas l'infini, le divin! Ne comprenez-vous pas que, si le ciel était comme vous l'imaginez une mansion, un site déterminé, alors, il cesserait d'être infini? Il est temps que vous conceviez le spirituel de manière plus élevée, malgré que votre idée ne parvienne pas à faire le tour de toute la réalité, mais que, pour le moins, elle s'en approche. (146, 68-69)

La "musique" du Ciel           

35. Vous avez entendu que, dans le ciel, les anges écoutent éternellement le concert divin. Si vous vous arrêtez devant ce sens figuratif, alors faites attention de ne pas croire que, dans la gloire, s'écoute aussi des musiques semblables à celles que vous êtes habitués d'écouter sur la terre; qui pense de la sorte aura sombré dans une complète erreur de matérialisme; en revanche, celui qui, en entendant parler de la musique du ciel et du bonheur des anges qui écoutent, pense à l'harmonie avec Dieu dans le divin concert, celui-là aura été dans le vrai.

36. Mais, comment se fait-il que certains ne le comprennent pas de cette manière, étant donné que chacun de vous porte en son esprit une note du concert universel? Comment peut-il se faire que, en écoutant cette parole, il s'en trouve qui ne la comprennent pas, ou qui ne la ressentent pas ou qui l'interprètent mal?

37. Ô mes enfants bien-aimés, cherchez la lumière dans la prière, parce que vous êtes fragiles dans votre entendement. Interrogez-Moi dans vos méditations, peu importe que vos questions soient grandes, parce que, depuis l'infini, Moi Je saurai vous répondre. A mon tour, Je vous interrogerai aussi afin qu'entre le Maître et les disciples jaillisse la lumière de la vérité.

38. La musique céleste est la présence de Dieu en vous, et au milieu de ce concert votre note vibrera lorsque vous aurez atteint la véritable élévation, qui est la beauté spirituelle. Elle est la musique céleste et le chant des anges. Quand vous le saurez et le sentirez ainsi, alors la vérité resplendira en votre être et vous sentirez que Dieu est en vous; la vie vous offrira un concert éternel et divin, et vous découvrirez une révélation en chacune de ses notes.

39. Vous n'avez pas encore écouté les belles notes, parfois douces, parfois vibrantes, en leur parfaite harmonie. Si d'aventure vous réussissez à les percevoir, ces notes vous paraîtront floues et difficile d'unir, et vous ne pourrez réaliser pleinement la beauté qu'elles renferment. Il est impérieux de dépasser les sens, les passions et les ombres du matérialisme pour parvenir à écouter le concert de Dieu en votre esprit. (199, 53-56)

Il y a beaucoup d'espace dans la maison de mon Père           

40. Mon Œuvre croîtra de plus en plus jusqu'à ce que, à la fin, tous les esprits s'unissent dans le respect de ma Loi et que cette demeure se convertisse en un monde de perfection. Ceux qui l'habitent en ce temps sentiront palpiter mon amour en toute la création et se prépareront pour habiter un monde meilleur. Cette demeure sera passagère pour votre esprit, il s'en ira à d'autres régions, à d'autres plans de l'Au-Delà, en quête de son perfectionnement.

41. Souvenez-vous que Je vous dis: "Dans la maison du Père, il y a beaucoup d'espace". Et, en cette époque beaucoup plus évoluée où vous comprenez mieux mes enseignements, Je suis venu pour vous dire: "Il y a, dans la maison du Père, un nombre infini de demeures". Par conséquent, ne vous imaginez pas que, en quittant ce monde, vous atteindrez l'élévation spirituelle maximale. Non, disciples! Lorsque se termine votre étape sur cette planète, Je vous conduirai à d'autres demeures et vous guiderai éternellement de la sorte sur l'échelle infinie de votre perfectionnement. Confiez en Moi, aimez-Moi et vous serez sauvés. (317, 30)

42. Il est impossible que, depuis ce monde, vous essayiez d'imaginer ce que sont et comment sont mon Royaume, le Ciel et la Gloire. Je souhaite qu'il vous suffise de savoir que c'est un état de perfection de l'esprit depuis lequel il voit, ressent et comprend la vie merveilleuse de l'esprit qu'aujourd'hui vous ne pouvez ni comprendre ni concevoir.

43. Je vous dis que même les esprits, qui habitent des plans plus élevés que celui sur lequel vous vivez, ne connaissent pas la réalité de cette vie-là. Savez-vous ce que représente vivre au sein du Père? Vous ne le saurez que lorsque vous l'habiterez. Juste un vague pressentiment, une légère intuition de ce mystère croisera brièvement votre cœur comme un stimulant sur le chemin de votre évolution. (76, 28-29)