Chapitre 61 - Exhortations et avertissements du Seigneur
                 Commandements et missions
                 Foi, espoir, amour, humilité et confiance
                 Prière, étude, alerte, rénovation et spiritualité
                 Avertissements dirigés aux Communautés de Révélation
                 Avertissement à propos de la continuation des révélations postérieures à 1950, et fausses révélations du Christ
                 Mauvaises habitudes, hypocrisie, vices
                 Fausses pénitences et expectatives erronées
                 Avertissement aux peuples et aux puissants de la Terre

Chapitre 62 - Paroles pour les auditeurs actuels

Chapitre 63 - Enseignements pour les congrégations et tous les disciples du Christ
                 L'œuvre spiritualiste du Christ
                 L'Israël spiritualiste et le peuple juif
                 Apostolat et spiritualité
                 Développement
                 Purification et perfectionnement
                 Ici et au-delà du terrestre
                 Révélations du Divin
                 L'être humain et son destin
                 Défauts, péchés, vicissitudes
                 Purification et spiritualisation de l'humanité

XV. EXHORTATIONS, AVERTISSEMENTS, INSTRUCTIONS

Chapitre 61 - Exhortations et avertissements du Seigneur

Commandements et missions           

1. Israël, ne vous limitez pas à accomplir vos devoirs contractés dans le monde. Observez aussi la Loi parce que, devant le Père, vous avez accepté une mission et son accomplissement doit être strict, élevé et spirituel.

2. Je vous endoctrine afin que vous vous éloigniez du matérialisme et que vous cessiez d'être les fanatiques et les idolâtres; pour que vous n'adoriez ni ne rendiez le culte à des objets matériels façonnés par les mains humaines. Je ne veux pas qu'en votre cœur existent des racines d'idolâtrie, de fanatisme, de faux cultes; ne Me présentez pas d'offrandes qui n'arriveront pas à Moi, Je ne vous demande que votre régénération et votre accomplissement dans la spiritualité.

3. Régénérez-vous, oubliez vos habitudes passées, ne regardez pas derrière vous et ne contemplez pas ce que vous avez laissé et que vous ne devez plus continuer de pratiquer, comprenez que vous êtes entré dans la voie de votre évolution et que vous ne devez pas vous arrêter. Le chemin est étroit et il vous faut bien le connaître, parce que, demain, vous aurez à guider vos frères, et Je ne veux pas que vous vous égariez.

4. Je suis le Père patient qui attend votre repentir et votre bonne volonté pour vous combler de ma grâce et de ma charité. (23, 60-63)

5. Ma parole vous conseille toujours le bien et la vertu. Ne dites jamais de mal de vos frères provoquant son déshonneur; ne considérez jamais avec mépris ceux qui souffrent de maladies que vous appelez contagieuses; ne défendez pas les guerres; n'exercez aucune activité qui détruise la moralité et protège les vices; ne maudissez rien de ce qui fut créé; ne prenez rien qui ne vous appartienne sans l'autorisation de son propriétaire; ne propagez pas de superstitions.

6. Rendez visite aux malades; pardonnez à ceux qui vous offensent; protégez la vertu; donnez de bons exemples et vous M'aimerez et vous aimerez vos frères, toute ma Loi se résumant en ces deux préceptes.

7. Apprenez ma leçon et enseignez-la avec votre pratique. Si vous n'apprenez pas, comment voulez-vous prêcher ma Doctrine? Et si vous ne sentez pas ce que vous avez appris, comment voulez-vous enseigner comme le bon apôtre? (6, 25-26)

8. Peuple, si vous souhaitez avancer, abandonnez la paresse qu'il y a en vous; si vous voulez être grands, appliquez mes maximes à vos œuvres; si vous voulez vous connaître, analysez-vous au travers de ma parole.

9. Comprenez combien vous avez besoin que ma parole diffuse amour, sagesse, conseils et aide, mais à la fois, vous vous sentez responsables de ce que Je vous confie, parce que vous n'êtes pas les seuls nécessiteux au monde, il y en a beaucoup qui ont eu faim et soif de ces enseignements et vous devez penser à vous préparer pour aller vers eux avec le message de mon amour. (285, 50-51)

10. La responsabilité que ce peuple a devant l'humanité est très grande, il devra donner l'exemple de véritable spiritualité, il enseignera la forme d'élever le culte intérieur, l'offrande agréable, et un hommage digne de Dieu.

11. Ouvrez votre cœur et écoutez, en lui, la voix de la conscience, pour juger vos actes et savoir si vous interprétez fidèlement mes leçons ou si vous vous trompez aussi au niveau du sens de ma Doctrine. (280, 73)

12. Ma Doctrine perd tout son sens, si vous ne la mettez pas en pratique.

13. Disciple bien aimés, vous savez bien que la finalité de ma Loi et de ma Doctrine est la pratique du bien, et que, par conséquent, celui qui ne la porte que dans sa mémoire ou sur ses lèvres, sans l'appliquer à ses actes, prévarique. (269, 45)

14. Vous, les hommes, qui portez dans le cœur, la lumière de l'expérience de cette vie, et dans l'esprit, la lumière que laisse l'évolution d'existences différentes, pourquoi occupez-vous votre esprit de tout ce qui est superflu, et pourquoi pleurez-vous souvent pour des motifs qui ne méritent pas votre douleur? Recherchez la vérité dans toute chose; elle est sur tous les chemins, elle est diaphane et claire comme la lumière du jour. (121, 48-49)

15. N'oubliez pas et gardez toujours à l'esprit que, de votre vie droite et vertueuse, dépendra la foi que vous éveillerez en vos frères. Ce qui veut dire qu'ils vous analyseront en profondeur et vous observeront jusque dans votre vie intime, recherchant, dans vos actions, la confirmation de la Doctrine que vous prêchez. (300, 57)

16. Dites-Moi: Vous ai-Je répudiés quand vous avez fauté? Vous ai-Je laissés à la traîne, abandonnés, quand quelques faux-pas vous ont arrêté? Me suis-Je acharné sur vous lorsque vous êtes tombés, vaincus par la douleur?

17. Cependant, Je vois que ceux que J'appelle mes disciples, avec tant d'amour, abandonnent leurs frères dans le malheur. Qu'ils désavouent celui qui dévie, au lieu de l'attirer avec charité pour l'aider à se corriger, et que, parfois, ils se convertissent en juges, s´octroyant des procès, qu´ils n´ont pas droit de juger, puisque ceux-ci ne sont pas de leur ressort.

18. Est-ce cela, mon Enseignement? Non! Me rétorque votre conscience! Eh bien, Je veux que vous vous jugiez minutieusement, afin de pouvoir polir tant d'aspérités dont souffrent vos sentiments et de pouvoir commencer à être mes disciples. (268, 46)

Foi, espoir, amour, humilité et confiance           

19. Vous serez grands lorsque vous serez humbles! La grandeur ne réside pas dans l'orgueil ni dans la vanité, comme beaucoup le croient. Soyez manses et humbles de cœur, c'est le message que Je vous ai livré au fil des temps.

20. Reconnaissez-Moi en tant que Père et aimez-Moi, ne cherchez pas un trône pour votre enveloppe, ni un homme qui vous distingue des autres, soyez un homme parmi les hommes et portez en vous la bonne volonté. (47, 54)

21. Je souhaite voir, en vous, la foi que manifestèrent les malades qui arrivèrent à Moi au Second Temps: celle du paralytique, celle de l'aveugle et celle de la femme incurable. Je souhaite me sentir aimé comme Père, sollicité comme Docteur et écouté comme Maître. (6, 46)

22. Ne faiblissez pas dans la foi ni dans l'espoir; ayez toujours à l'esprit que la fin de cette étape arrivera; n'oubliez pas qu'en Moi vous avez eu votre principe et que vous aurez aussi la fin, et cette fin est l'éternité parce que la mort de l'esprit n'existe pas.

23. Que l'éternité soit votre idéal et ne vous évanouissez pas dans les vicissitudes! Savez-vous, peut-être, si celle-ci sera votre ultime incarnation sur la Terre? Qui pourra vous dire que, dans ce corps que vous avez aujourd'hui, vous êtes en train de solder toutes vos dettes contractées avec ma justice? C'est pourquoi Je vous dis: profitez du temps, mais ne vous empressez pas. Si vous acceptez, avec foi et conformité, vos souffrances et que vous allez patiemment jusqu'au bout du calice, en vérité Je vous le dis, vos mérites ne seront pas stériles.

24. Faites en sorte que l'esprit marche toujours en tête pour que vous ne cessiez jamais de vous perfectionner. (95, 4-6)

25. Vivez pour le Père aimant ses enfants qui sont vos frères, et vous atteindrez l'immortalité. Si vous sombrez dans l'égoïsme et que vous vous renfermez dans votre amour propre, la semence que vous laisserez, ainsi que votre mémoire, subsisteront difficilement.

26. Soyez manses et humbles de cœur, et vous serez toujours emplis de ma grâce. (256, 72-73)

27. Que votre destin est grand! Mais ne vous laissez pas pour autant dominer par les tristes présages, mais gonflez-vous de courage et d'espoir, en pensant que les jours d'amertume qui s'approchent, sont nécessaires pour le réveil et la purification des hommes, sans lequel vous ne pourriez contempler l'entrée triomphale du temps de la spiritualité.

28. Apprenez à surmonter les adversités, ne permettez pas que la tristesse s'empare de votre cœur et prenez soin de votre santé. Remontez le moral de vos frères en leur parlant de Moi, en leur enseignant ma Doctrine qui enflamme la foi et l'espoir.

29. Voyez comment beaucoup d'hommes marchent tête basse, ce sont des esprits qui se sont laissés vaincre dans la lutte, regardez les vieillir et blanchir prématurément, le visage froissé et l'expression mélancolique; ainsi ceux qui doivent être forts faiblissent et la jeunesse devra partir alors l'enfance ne verra que tristesse à son alentour.

30. Vous, peuple, ne privez pas votre cœur de toutes ces joies saines, bien que fugaces, dont vous pouvez jouir, mangez en paix votre humble pain et, en vérité Je vous le dis, vous le trouverez plus doux et plus substantiel.

31. Déduisez de mes paroles que ce que Je souhaite de vous est la confiance, la foi, l'optimisme, la tranquillité et la force, qu'en dépit de vos travaux et de vos pénalités, il n'y ait pas d'amertume dans votre cœur. Quelle douceur ou bonne saveur pourriez-vous offrir aux nécessiteux si vous aviez le cœur occupé par les peines, les préoccupations ou la non-conformité?

32. C'est précisément dans vos épreuves que vous devez donner vos meilleurs exemples d'élévation, de foi et d'humilité.

33. Celui qui parvient à doter sa vie de cette spiritualité, jamais ne cesse de ressentir la paix, même lorsqu'il dort, son sommeil est paisible et réparateur, ce dont profite l'esprit pour se projeter vers l'au-delà où il reçoit ces émanations divines dont il s'alimente et qu'il partage avec le corps. (292, 45-51)

Prière, étude, alerte, rénovation et spiritualité           

34. Disciples bien aimés, une fois de plus, Je vous le dis: Veillez et priez, parce que la matière est fragile et, dans ses faiblesses, elle peut éloigner l'esprit du droit chemin.

35. L'esprit qui sait veiller ne s'écarte jamais de la route que son Seigneur lui a tracée et se trouve apte à faire usage de son héritage et de ses dons, jusqu'à atteindre son élévation.

36. Cet être devra triompher dans ses épreuves, parce qu'il vit sur ses gardes et ne se laisse jamais dominer par la matière. Celui qui veille et qui prie triomphera toujours des moments pénibles et saura marcher, d'un pas décidé, par le chemin de la vie.

37. Que la conduite de celui qui oublie de prier et de veiller est différente! Il renonce volontairement à se défendre avec les meilleures armes que J'ai déposées en l'homme, qui sont la foi, l'amour et la lumière du savoir. Il est celui qui n'écoute pas la voix intérieure qui lui parle au travers de l'intuition, de la conscience et des rêves; mais le cœur et l'entendement ne comprennent pas ce langage et ne croient pas au message de son propre esprit. (278, 1-3)

38. Priez pour les esprits perturbés, pour les matérialisés, pour ceux qui, dans les entrailles de la terre, ne parviennent pas encore à se détacher de leurs corps; pour ceux qui souffrent et pleurent pour le deuil ignorant qu'on leur garde sur la Terre.

39. Pardonnez aussi et cessez de juger ceux qui ont semé du mal en votre cœur; si vos yeux pouvaient les contempler à genoux implorant votre pardon, vous ne seriez pas aussi injustes envers eux. Aidez-les à voler vers l'infini, élevez-les grâce à votre charité, comprenez qu'ils n'appartiennent déjà plus à ce monde. (107, 15)

40. Ne vous conformez pas avec vos premières œuvres, croyant avoir gagné des mérites suffisants pour le perfectionnement de votre esprit mais, pour que vous appreniez, chaque jour, de nouvelles leçons et que vous découvriez de plus grandes révélations, dédiez toujours un moment à l'étude de mon Œuvre.

41. Le disciple studieux écoutera toujours la réponse à ses questions et entendra toujours mon conseil paternel dans ses instants d'épreuves.

42. Le disciple appliqué sera source d'amour pour ses frères, il se sentira vraiment l'héritier de son Père et reconnaîtra le moment de se lever pour entreprendre sa grande mission spirituelle parmi les hommes. (280, 40-42)

43. À mesure que vous vous perfectionnerez, vous verrez l'objectif se rapprocher, vous ne savez si vous êtes à un pas de votre salut ou si vous avez encore un long trajet à parcourir. Je vous dis seulement de vous laisser guider, avec soumission et obéissance, par cette parole qui est la voix de mon Esprit Divin.

44. Libérez-vous de faillir à ma Loi, de commettre plusieurs fois la même erreur. Prenez soin de cet appel qui constitue une invitation à la correction, une supplication que vous adresse votre Père, parce que Je ne souhaite pas vous voir vivre inutilement sur la Terre pour vous voir pleurer votre désobéissance, ensuite. (322, 60)

45. Ne craignez pas le murmure de l'humanité, ni ses jugements. Craignez la justice de votre Dieu, souvenez-vous que Je vous ai dit que, en tant que juge, Je suis inexorable. Pour cela, recherchez-Moi toujours en tant que Père, comme Dieu, pour ne manquer de rien sur votre route. (344, 31)

46. Ne vous laissez pas surprendre, mon peuple, vivez toujours sur vos gardes et soyez les fidèles sentinelles, n'ayez pas peur des paroles que vos propres frères vous adressent pour vous convaincre que vous êtes dans l'erreur.

47. Maintenez-vous fermes, parce que Je remettrai de grandes récompenses aux soldats qui sont fidèles à ma cause, à ceux auxquels vous saurez faire face en ces temps difficiles de confusion d'idées, de credos et de religions.

48. Vous respecterez tous vos frères de la même manière que vous respectez mon Œuvre et leur montrerez l'enseignement que Je suis revenu vous laisser; si les hommes se moquent de vous, laissez-les, parce que la lumière de mon Saint-Esprit leur parviendra et le repentir sera dans leur cœur. (336, 18)

49. Ne vous arrêtez pas, ô disciples! Que votre pas, comme Je vous l'ai toujours dit, soit ferme sur le sentier du bien et du progrès, parce que viennent des temps où seul le bien aura un effet sur l'homme, où seules la vertu et la vérité le soutiendront sur le chemin de la lutte et du combat.

50. Des jours se font proches où l'imposture devra cesser, où la fausseté, l'hypocrisie, l'égoïsme et toute mauvaise graine connaîtront la même fin, au travers de grandes épreuves, de faux-pas et de revers.

51. C'est pourquoi le Maître vous dit: Affirmez-vous de plus en plus dans le bien! Soyez convaincu, mon peuple, que vous ne pouvez recevoir aucun mal pour le bien que vous faites! Si, en échange du bien que vous faites sur la Terre, vous recueilliez un mauvais fruit ou un mauvais traitement, ce mauvais fruit est passager, il n'est pas le fruit final. En vérité Je vous le dis, Il faut persévérer jusqu'à récolter. (332, 31)

Avertissements dirigés aux Communautés de Révélation           

52. Infortuné celui qui interprète Ma parole selon son propre gré, parce qu'il devra m'en répondre.

53. Sur la Terre, beaucoup d'hommes se sont consacrés à altérer la vérité, sans se rendre compte de la responsabilité qu'ils ont comme collaborateurs dans l'Oeuvre d'amour du Père.

54. En cette époque de jugement que beaucoup ignorent, parce qu'ils n'ont pas su interpréter les événements qu'ils vivent, la justice est présente en chaque esprit, qui considère ses actions dans le cadre ou en-dehors de la Loi d'amour, au cours de son pèlerinage en ce monde.

55. Quiconque modifierait, dans ces écritures, l'essence de mes révélations délivrées par l´inspiration, devra répondre de ses actes devant Moi.

56. Par conséquent, il vous faut procéder avec rectitude, parce que ces leçons sont mon legs d'amour pour mes enfants qui, incarnés ou sous forme d'esprit, sont en attente de plus grands enseignements. (20, 12-14)

57. Israël, Je ne veux pas voir le mensonge en vous, parce qu'un jour, ce mensonge devra être découvert et alors, le monde dira: Ce sont ceux-là, les disciples du Maître? S'ils sont de faux disciples, alors est faux le Maître qui se reput parmi eux pour leur délivrer le mensonge. (344, 10)

58. Vous êtes les chargés d'alléger la douleur de l'humanité, d'enseigner à prier aux blasphémateurs qui, longtemps, sont demeurés sans élever leur esprit dans la prière.

59. Mais, pour ce faire, il vous faudra vous spiritualiser chaque jour en écartant de vous la matérialité.

60. Parce que Je ne veux pas que vous soyez le spiritualiste exagéré. Non! Je considère le fanatisme abominable, et c'est précisément ce fanatisme que Je suis venu écarter d'entre vous. La conscience vous indiquera comment vous devez vivre en harmonie avec tout. (344, 17-18)

61. Entendez-Moi, peuple, écoutez, disciples, Je vous donne la lumière et vous libère des chaînes, des liens et des ténèbres, mais Je ne vous autorise pas à faire, de cette Œuvre, une religion de plus, ni que, selon vos convenances, vous la remplissiez de formes et de rites. Non!

62. Distinguez bien la liberté que Je suis venue vous accorder, afin que vous ne la changiez pas pour un nouveau fanatisme.

63. Ne vous êtes-vous pas encore rendus compte que votre entendement, et avec lui l'esprit, avaient été arrêtés dans leur développement? Ne vous rappelez-vous pas de l'accumulation de fausses craintes et de faux préjugés hérités de vos ancêtres, desquels vous vous êtes libérés, pour regarder la vérité en face et pouvoir recevoir la lumière? (297, 20-21)

64. La terre sera humide et ouverte dans l'attente de la graine de mes semeurs. Serait-il juste qu'après que l'humanité sera libre de fanatisme et d'adoration matérielle, ce peuple arrive avec une nouvelle idolâtrie? Non, disciples et enfants bien aimés, c'est pourquoi il y a, à chaque pas sur votre chemin, des leçons et des épreuves. (292, 44)

Avertissement à propos de la continuation des révélations postérieures à 1950, et fausses révélations du Christ           

65. Après le jour choisi par ma Divinité, vous n'entendrez plus ma parole, mais elle demeurera imprimée dans votre conscience, dans votre cœur et dans les livres.

66. Celui qui se dresse comme porte-parole en invoquant mon Rayon, ne connaît pas la sentence qui pèse sur lui-même.

67. Je vous préviens pour que vous ne prêtiez l'oreille aux faux prophètes, aux faux porte-parole et aux faux christs. Je vous réveille afin que vous évitiez la confusion à temps, et que vous empêchiez l'accès d'esprits des ténèbres parmi vous. Veillez, parce que vous Me répondrez de ces enseignements si vous n'êtes pas préparés. (229, 40-41)

68. Ce sont déjà les derniers temps où Je serai présent avec vous sous cette forme. Croyez-le et croyez aussi que Je ne reviendrai pas à ce monde pour matérialiser ma parole et moins encore pour me faire homme.

69. Préparez-vous, parce que vous parviendront des rumeurs d'hommes qui affirmeront que Je suis revenu, que le Christ est venu sur la Terre. Vous autres resterez fidèles et affirmerez fermement: Le Seigneur est en esprit avec tous ses enfants.

70. Si vous dormez et que vous ne vous spiritualisez pas, vous nierez que J'élève ma parole et, convertis en blasphémateurs et en désobéissants, vous invoquerez mon rayon sur les foules en leur disant: demandons à celui qui nous donna sa parole qu'il continue de nous parler, élevons-lui des cantiques et des hosannas pour qu'il nous écoute.

71. Mais, en vérité Je vous le dis, mon rayon ne retournera pas à l'entendement humain parce que Je ne viendrai pas alimenter votre bêtise.

72. A quoi vous exposerez-vous? Au fait que les paroles d'apparente lumière vous mènent à la confusion. N'est-ce pas ce que souhaite votre cœur? Préparez-vous pour cette épreuve, et au-dessus de votre obéissance et de votre humilité brillera la lumière de mon inspiration.

73. Je vous annonce que, si avant l'an 1950, ne se produit pas l'unification de ces multitudes en un seul peuple, la confusion règnera très vite parce qu'il y en aura qui prétendront que le Maître continue de se manifester, et alors, malheur à ce peuple! N'avez-vous pas pressenti cette menace?

74. Cet esprit de fraternité et d'union ne s'est pas encore réveillé en vous, et vous attendez que ce soit les événements qui vous unissent. Mais si c'est ce que vous espérez, vous verrez se déchaîner les fléaux, les désordres, les guerres et la justice des éléments, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus, dans le monde, ni sur la surface de la Terre, ni dans ses entrailles, ni dans la mer, ni dans les vents, un seul endroit de paix. (146, 24-26)

75. Vous vous préparerez et, à chaque fois que vous vous trouverez réunis, que ce soit en ces lieux, dans vos foyers ou dans les vallées, c'est là, dans ces réunions, que vous percevrez spirituellement ma présence.

76. Mais veillez, parce qu'apparaîtront aussi les faux disciples, claironnant qu'ils communiquent directement avec le Père. Et ils transmettront de faux ordres et de fausses inspirations.

77. C'est Moi qui vous ai enseigné à distinguer la vérité de l'imposture, et à connaître l'arbre par son fruit. (260, 65-66)

78. Je vous ai annoncé qu'arrivera le moment où vous verrez surgir beaucoup de " spiritualismes " et que vous devrez être préparés pour découvrir en qui existe la vérité et en qui existe l'imposture.

79. Vous verrez apparaître de fausses communications que l'on M'attribuera, des rumeurs d'envoyés divins porteurs de messages au monde, des sectes au nom des Sept Sceaux et beaucoup de doctrines confuses et indéfinies.

80. Tout cela sera le produit de la grande confusion spirituelle que l'humanité a été en train de préparer, mais n'ayez crainte, tâchez de vivre en veillant et en priant et vous ne succomberez pas dans la confusion, parce que ma parole, dans les moments les plus ténébreux, sera la lumière qui vous fera contempler ma vérité diaphane et éternelle. (252, 15-17)

Mauvaises habitudes, hypocrisie, vices           

81. La vanité a fait son nid en ceux qui, croyant avoir atteint la complète connaissance de la vérité, en sont arrivés à se considérer sages, forts, infaillibles, grands et absolus, sans se rendre compte que souvent ils ont été confondus.

82. Je ne souhaite pas que parmi ce peuple, qui commence à peine à se former sous la lumière de ces leçons, surgissent demain les hommes qui se trouvent confondus par leur vanité, claironnant qu'ils sont la réincarnation du Christ ou qu'ils sont les nouveaux Messies.

83. Ceux qui commettront de tels actes seront ceux qui, en croyant être parvenus à la compréhension de toute ma vérité, marchent, en réalité, très loin du chemin marqué par le Christ, qui est celui de l'humilité.

84. Etudiez la vie de Jésus sur la Terre, et vous trouverez une profonde et inoubliable leçon d'humilité. (27, 3-6)

85. L'un des plus graves défauts est celui de l'hypocrisie; ne claironnez pas l'amour tant que vous n'êtes pas capable de M'aimer au travers de vos semblables.

86. Combien de ceux qui ont jugé le baiser de Judas refusent de voir qu'eux-mêmes ont offert le baiser d'apparente fraternité à leur frère, en le trahissant dans le dos! Combien de ceux qui prétendent servir les nécessiteux, je les voie tronquer la lumière, la vérité et la charité pour de l'argent!

87. Pourquoi, lorsque quelqu'un vous a fait peur par ses questions, avez-vous réagi comme Pierre, dans ses instants de faiblesse, en Me reniant et en affirmant qu'en vérité vous ne M'aviez même pas connu? Pourquoi craignez-vous la justice humaine et ne craignez-vous pas la Mienne?

88. En vérité Je vous le dis, entre la justice divine et vos péchés s'interpose l'intercession de Marie, votre Mère Céleste, qui prie toujours pour vous. (75, 37)

89. Personne n'est autorisé à juger les actes de ses frères, parce que si Celui qui est immaculé ne le fait pas, pourquoi celui qui est porteur de taches en son cœur doit-il le faire?

90. Je vous le dis parce que vous passez toujours votre temps à analyser en profondeur la semence de votre frère, dans l'espoir d'y trouver des défauts, pour ensuite lui enseigner vos semailles et l'humilier en affirmant que votre labeur est plus propre et plus parfait.

91. L'unique juge qui sait estimer vos actes est votre Père qui habite les Cieux; quand Il se présentera avec sa balance, celui qui, à ses yeux, aura le plus grand mérite ne sera pas celui qui comprend le plus, mais celui qui a su être le frère de ses semblables et l'enfant de son Seigneur. (131, 55-57)

92. Apprenez et pratiquez, enseignez en ressentant ce que vous faites et que vous dites, confirmez ma Doctrine grâce à vos actions. Je ne veux pas de prévaricateurs parmi mes disciples. Pensez ce qu'il en serait de l'humanité et de vous-mêmes, si cette Œuvre, initiée avec tant d'amour et de patience, s'effondrait par manque de moralité, de vertu et de vérité dans votre vie. (165, 25)

93. N'allez plus rechercher les plaisirs et les frivolités du monde; allez en quête de l'idéal d'élever votre vie, et Moi je vous donnerai, tout au long de votre existence, les satisfactions qui seront un stimulant pour votre cœur. (111, 61)

94. Malheur à vous si les mauvais penchants sont plus puissants que les vertus que vous portez en votre esprit, et si mon enseignement ne livre pas de fruits! Si vous n'analysez pas et que vous ne méditez pas ma parole, croyant que vous accomplissez ma volonté, Ma lumière vous réveillera et, à la connaissance de toute la vérité, vous vous souviendrez que Je vous ai envoyés au monde pour réaliser des œuvres de bienfaisance. (55, 6)

95. Malheur à ceux qui, en ce temps, donnent, par leurs profanations et leur désobéissance, le mauvais exemple devant les enfants, à ceux que J'ai envoyés chargés d'une mission spirituelle! Voulez-vous imiter les foules qui, entre cris et railleries, conduisirent Jésus au Golgotha, en semant la terreur dans le cœur des enfants qui ne parvenaient pas à s'expliquer pourquoi l'on martyrisait et l'on mettait à mort un homme qui ne faisait que répartir des bénédictions?

96. Chaque fois que Jésus tombait, ces innocents pleuraient; mais en vérité Je vous le dis, leurs pleurs provenaient davantage de l'esprit que de la chair. Combien d'entre eux me suivirent-il par la suite et m'aimèrent sans que, de leurs cœurs, pût s'effacer le souvenir de ce à quoi leurs yeux innocents assistèrent! (69, 50-51)

Fausses pénitences et expectatives erronées           

97. Prenez garde de faire des pénitences mal comprises, ne privez pas votre corps de ce dont il a besoin, en revanche, évitez-lui ce qui lui est préjudiciable, même si cela représente un sacrifice pour lui. Celle-ci constituera la pénitence qui bénéficiera à votre esprit et, pour autant, celle qui plaira au Père. (55, 40)

98. Vous voyez déjà en Dieu, bien avant qu'un Juge, le Père d'amour parfait et inépuisable, et laissez-Moi vous dire qu'il est bien que vous voyiez votre Père en Dieu.

99. Cependant, Je dois vous dire, pour vous mettre sur vos gardes, que vous aussi pouvez tomber, à l'instar de ce vieux peuple, dans une nouvelle erreur, et cette erreur peut être celle de ne pas vous préoccuper de votre amélioration morale et spirituelle, ou que le fait de pécher continuellement et gravement ne vous importe pas, confiant que le Père est, avant tout, amour, et qu'Il vous pardonnera.

100. Certes, Dieu est amour et il n'existe aucune faute, aussi grave soit-elle, que Je ne pardonne, mais vous devez savoir précisément que de cet amour divin procède d'une justice qui est inexorable.

101. Sachez tout ceci pour l'emporter avec vous comme connaissance de ma Doctrine, qui renferme la vérité; et détruisez tous les concepts erronés qu'il pourrait y avoir en vous.

102. N'oubliez pas que l'amour du Père vous pardonne, mais que la tache, malgré le pardon, reste imprimée dans votre esprit, et que vous devrez la laver avec des mérites, en compensant de la sorte l'amour qui vous pardonna. (293, 43-44)

103. Une voix est venue vous réveiller, une voix douce et consolatrice qui vous appelle au Royaume de la Lumière et de la vie; mais qui peut se convertir en justice si vous préférez continuer à profaner votre esprit et à désobéir à la Loi.

104. A l'obéissant et à l'humble, ma parole lui dit: " Persévérez, parce que vous obtiendrez beaucoup de ma grâce, et vous ferez obtenir beaucoup à vos frères ".

105. Quant au sot, ma voix lui dit: " Si vous ne profitez pas de cette occasion bénie pour sortir de la vase du péché ou des ténèbres de l'ignorance où vous habitez, vous verrez passer les temps et les ères par-dessus votre esprit, sans savoir le contenu que le Seigneur apporta dans son message, ni quels furent les dons qu'Il révéla à son peuple ".

106. Il est certain qu'il y aura, pour tous, un temps propice pour se sauver et pour remonter vers les hauteurs mais, malheur à celui qui retardera ce jour! Malheur à celui qui perdra les opportunités de réaliser l'évolution de son esprit pour se dédier au superflu de ce monde! Du temps qu'il aura à attendre la nouvelle occasion, il n'a aucune idée de sa longueur, ni de l'amère que sera sa restitution!

107. En cela, il n'existe pas la moindre vengeance ou le plus léger châtiment de la part du Père, par contre, existe sa plus stricte et inexorable justice.

108. Par hasard, maintenant que Je me suis présenté parmi vous, savez-vous si vous avez perdu ou gaspillé des opportunités antérieures et les temps que votre esprit a dû attendre pour recevoir cette nouvelle chance d'accomplir une mission qui lui fut confiée il y a longtemps?

109. Que sait votre cœur ou votre intelligence du passé de son esprit, de son destin, de ses dettes, de ses missions et de ses restitutions? Rien!

110. C'est pourquoi vous ne devez pas interrompre le perfectionnement de l'esprit, ni le tenter avec l'amour des biens du monde. Il doit poursuivre un autre chemin, d'autres fins, d'autres idéaux. (279, 16-19)

Avertissement aux peuples et aux puissants de la Terre           

111. Malheur à l'humanité, si la miséricorde et la charité ne parviennent pas à surgir en son cœur! Malheur aux hommes s'ils ne parviennent pas à une complète connaissance de leurs mauvaises actions! Leur propre main est en train de déchaîner, sur eux-mêmes, la fureur des éléments et d'essayer de renverser le calice de la douleur et de l'amertume sur les nations. Et quand ils recueilleront le résultat de leur œuvre, il s'en trouvera encore pour s'exclamer: " C'est le châtiment de Dieu ". (57, 82)

112. Malheur aux peuples qui s'entêtent dans leur idolâtrie, leur fanatisme et leur routine! Ils ne pourront contempler ma lumière et n'éprouveront pas la joie infinie du réveil de l'esprit.

113. Ma Doctrine bouleversera certainement le monde, mais, quand la lutte aura cessé, sur la Terre on percevra la véritable paix, celle qui vient de mon Esprit. Les seuls qui continueront de souffrir sont les sots, les rétifs d'entendement et ceux au cœur dur. (272, 12-13)

114. Je me fais ressentir dans le cœur dur des hommes, de ceux qui fomentent les guerres, afin qu'ils reconnaissent que ma volonté est plus forte que leurs intentions belliqueuses. Si le cœur de ces hommes est dur et ne s'émeut pas devant ma volonté, ma justice se fera sentir dans tout l'Univers! (340, 33)

115. A nouveau, comme aux temps de Noé, les hommes se moqueront des prophéties ce n'est que lorsqu'ils sentiront les eaux couvrir déjà leurs corps, qu'ils commenceront à croire et à se repentir.

116. Ma charité s'est toujours manifestée pour vous arrêter dans votre bêtise, mais jamais vous n'avez voulu M'écouter. Sodome et Gomorrhe aussi furent averties, pour les effrayer, qu'elles commencent à se repentir et éviter leur destruction, mais elles ne voulurent pas écouter ma voix et périrent.

117. J'invitai aussi Jérusalem à prier et à revenir vers le véritable culte; mais son cœur incrédule et charnel rejeta mon avertissement paternel et attendit que les faits lui révèlent la vérité. Que ces jours furent amers pour Jérusalem!

118. Vous rendez-vous compte qu'il est vrai que vous êtes toujours les mêmes, parce que vous n'avez pas voulu laisser votre enfance spirituelle pour grandir et vous élever par la voie de la sagesse que contient ma parole?

119. A tous, Je vous envoie ce message, qui servira de prophétie, de réveil, d'alarme aux peuples et aux nations. Bienheureux si vous pouviez croire en son contenu!

120. Méditez quant à son essence, mais, ensuite, veillez et priez, parce que si vous agissez de la sorte, une lumière intérieure vous guidera et une force supérieure vous protègera jusqu'à vous mettre à l'abri. (325, 73-77)

Chapitre 62 - Paroles pour les auditeurs actuels

1. Disciples, retournez en vous-mêmes, écoutez-Moi et ressentez-Moi comme auparavant. Souvenez-vous lorsque vous confessâtes que cette parole constituait votre vie et la lumière de votre destin. N'oubliez pas qu'aujourd'hui Je vous dis que l'on vous donnera, ainsi à l´heure précise, ce dont vous avez besoin.

2. Rajoutez de l'huile à votre lampe pour que brille à nouveau la flamme de la foi et du savoir.

3. Ne vous endormez pas, veillez et priez, pour que le Maître puisse vous surprendre en pénétrant votre demeure comme jadis, comme en ces jours d'enthousiasme spirituel où, à chaque pas, vous sentiez ma présence.

4. Vous verrez à nouveau votre vie s´illuminer de cette lumière qui, sans vous en rendre compte, cessa de vous éclairer, et elle vous rendra la confiance en un avenir plein d'abondance et de sagesse. (4, 27-29)

5. Vous êtes nombreux à vous appeler spiritualistes, parce que vous ressentez la foi en ma présence par le biais de ma communication au travers de l'entendement humain, et parce que vous assistez fréquemment à l'écoute de ma parole. Néanmoins, Je souhaite que vous soyez des spiritualistes en raison de la pratique du bien, de la connaissance de l'essence de la vie, de votre amour pour vos semblables, de votre culte à Dieu au travers d'une existence élevée, féconde et vertueuse. (269, 55)

6. A certains, Je leur ai donné une origine humble dans ce monde, pour que, dans leur vie, ils imitent le Maître; d'autres ont reçu un riche foyer, pour qu'ils imitent aussi Jésus qui, bien qu'étant Roi, sut laisser son trône pour venir servir les pauvres, les malades et les pécheurs.

7. Il est aussi grand, le mérite de celui qui sait descendre de sa position pour se mettre au service de ses semblables, quels qu'ils soient, comme de celui qui, depuis sa vie humble et ignorée, s'élève jusqu'au niveau des justes, par le chemin de l'amour. (101, 55-56)

8. Vous me demandez pourquoi Je suis venu à vous? C´est parce que Je vois que vous avez oublié le chemin que vous devez emprunter pour retourner vers le sein d'où vous jaillîtes, et je viens pour vous le tracer une nouvelle fois.

9. Le chemin c´est ma Loi, et c'est par le biais de son accomplissement que l'esprit atteindra l'immortalité. Je vous montre la porte qui est aussi étroite que le chemin que Je vous indiquai grâce à mon enseignement, et je viens pour vous le tracer une nouvelle fois. (79, 2-3)

10. Vous qui M'écoutez, vous préparerez le chemin pour ceux qui vont Me recevoir en esprit. Ce ne fut pas le hasard qui mit en Ma présence, ceux qui reçurent mon enseignement, de même que ce ne sera pas le hasard qui développera les dons spirituels en ceux qui ressentiront ma présence, sans avoir besoin du porte-parole humain. (80, 4)

11. Je vous prédestine à étendre le bien sur la Terre, ce qui représente la véritable spiritualité.

12. Vous considérez-vous incapables ou petits? Vous jugez-vous impurs pour pouvoir charger votre esprit d'une mission de cette nature? C'est que vous ne connaissez ni ma sagesse ni ma miséricorde. C'est que vous n'observez pas, avec pureté, les exemples que Je vous livre, à chaque pas, par le biais de la Nature.

13. Ne voyez-vous pas comment les rayons, illuminant tout, parviennent jusqu'à la plus infecte mare pour l'élever dans les airs, la purifier et pour la convertir, finalement, en nuage qui devra passer au-dessus des champs, pour les féconder? (150, 51-53)

14. Ici, devant Ma présence, débarrassez votre esprit de toutes les impuretés et laissez-le libre. N'ayez crainte, parce que vous n'avez aucun secret pour moi, je vous connais mieux que vous-mêmes. Confessez-vous intimement à Moi, Je saurai vous comprendre mieux que personne et pourrai vous absoudre de causes et de dettes parce que Je suis l'unique à pouvoir vous juger.

15. Cependant, une fois que vous vous serez réconciliés avec votre Père et qu'en votre être vous écouterez l'hymne de triomphe qu'entonne votre esprit, asseyez-vous en paix, à ma table, mangez et buvez les délices de l'Esprit, qui se trouve dans l'essence de ma parole. (39, 71)

16. Beaucoup d'entre vous arrivent en pleurs, après avoir maudit la douleur. Je vous pardonne vos erreurs, en considérant qu'elles proviennent de votre ignorance.

17. Tranquillisez le cœur et déblayez l'entendement pour que vous compreniez ce que Je vais vous déclarer, petits enfants de la vie: quand vous sentez à nouveau que la douleur pénètre votre cœur, isolez-vous quelque moment de tout ce qui vous entoure et restez seuls. Là, dans l'intimité de votre chambre, conversez avec votre esprit, prenez votre douleur et analysez-la en profondeur comme lorsque vous prenez en main quelque objet afin de l'étudier.

18. Analysez ainsi votre peine, voyez d'où elle provient et pourquoi elle survint; écoutez la voix de votre conscience et, en vérité Je vous le dis, de cette méditation, vous extrairez un trésor de lumière pour votre cœur.

19. La lumière vous dira la forme d'éloigner la douleur et la paix vous donnera la force d'attendre que passe l'épreuve. (286, 26-28)

20. Vous continuerez de lutter pour être forts d'esprit et de matière, parce que si, jusqu'à maintenant, il existe des maladies parmi vous, c'est parce que vous n'avez pas su vous élever au-dessus de la misère et de la douleur de cette vie, par manque de spiritualité et de foi.

21. Ma Doctrine n'enseigne pas seulement à avoir foi dans le pouvoir de Dieu, mais à avoir la foi en vous-mêmes.

22. Aujourd'hui, vous dites: Dieu est en nous, mais vous le dites sans le sentir ni le comprendre, parce que votre matérialité vous empêche de sentir ma présence en votre être, mais quand la spiritualité fera partie de votre vie, alors vous saurez la vérité de ma présence en chaque homme. Ma voix résonnera dans les consciences, le juge intérieur sera écouté et la chaleur du Père sera ressentie. (265, 57)

23. Cet enseignement parvient jusqu'à votre cœur, où sont nées des intentions de correction et de nobles sentiments.

24. Si vous avez beaucoup souffert et pleuré pour parvenir à M'ouvrir les portes de votre cœur, en vérité Je vous le dis, celui qui a beaucoup souffert a aussi expié ses fautes et doit être pardonné. (9, 37-38)

25. Vous pleurez, peuple, parce que vous sentez l'amour du Maître en votre cœur repenti. On vous avait dit que chacun qui se présenterait devant le Père en portant, dans son esprit, une faute grave, ne serait pas pardonné et qu'il aurait à souffrir une condamnation éternelle.

26. Mais, comment avez-vous pu concevoir ma justice divine tellement monstrueuse? Ne vous rendîtes-vous pas compte que, au travers de Jésus, Je démontrai que les plus tendres de mes paroles et les plus doux de mes regards s'adressèrent à ceux qui avaient péché le plus? Comment pourrais-Je prêcher un enseignement dans le monde et exécuter le contraire dans l'éternité? (27, 41)

27. Réconfortez-vous dans vos moments amers et pénibles en pensant que ma Loi sage et parfaite juge tout.

28. J'ai fait partie de votre douleur pour que, par son entremise, vous Me recherchiez. Je vous ai touchés avec la pauvreté pour que vous appreniez à demander, à être humbles et à comprendre les autres.

29. J'en suis arrivé à retenir le pain quotidien, afin de vous montrer que celui qui a la foi est comme les oiseaux qui ne se préoccupent pas du lendemain; ils voient apparaître l'aube comme un symbole de ma présence et, à leur réveil, la première chose qu'ils font est d´élever leurs trilles comme une action de grâce et une preuve de foi. (5, 55-57)

30. Parfois, vous Me dites: " Seigneur, si je possédais tout, si je ne manquais de rien, je travaillerais à votre Œuvre spirituelle et ferais la charité ". Mais sachez que, en tant qu'hommes, vous êtes changeants et que toutes les intentions que vous avez aujourd'hui, du moment où vous ne possédez rien, changeraient si Je vous concédais tout ce que vous désirez.

31. Seul l'amour de Dieu est immuable pour ses enfants.

32. Si Je vous concédais l'abondance, Je sais, d'avance que vous vous perdriez, parce que Je connais vos résolutions mais aussi vos faiblesses. (9, 55-57)

33. Quand Je vous ai dit d'écarter de vous les plaisirs, vous avez mal interprété ma parole, jusqu'à penser qu'il me plaît davantage de vous voir dans la souffrance que dans le bonheur, et vous êtes dans l'erreur.

34. Si Je suis votre Père, comment concevez-vous que Je puisse préférer vous voir pleurer plutôt que rire?

35. En vous disant de vous éloigner des plaisirs, Je me réfère uniquement à ceux qui sont malsains pour l'esprit ou nocifs pour votre matière. Mais Je vous conseille d'essayer toutes ces satisfactions saines pour l'esprit et pour le cœur qui soient à votre portée. (303, 27)

36. Je n'exigeai même pas que vous croyiez en Moi; quand vous arrivâtes, Je fus celui qui s'avança pour vous fournir des preuves en guérissant les maux de votre corps, pour donner la paix à votre esprit ou quoi que ce soit que vous croyiez hors d'atteinte.

37. Par la suite, quand vous avez cru en Moi et que vous vous êtes offerts, avec foi, pour l'accomplissement de ma Loi, J'ai indiqué à chacun sa mission, afin qu'il ne se trompe pas de chemin, pour qu'il ne prenne que ce qui lui corresponde et qu'il offre, à ses frères, la charité et l'amour, de la même manière que Je suis venu l'offrir parmi vous.

38. Croyez-vous, par hasard, que tous ceux qui enseignent sont maîtres? Croyez-vous que tous ceux qui se dénomment ministres de Dieu sont Mes envoyés, ou que Je leur ai donné la mission qu'ils sont en train de développer? Croyez-vous que tous ceux qui règnent, gouvernent et dirigent le monde possèdent les dons nécessaires pour mener à bien cette mission? Non, mon peuple! Qu'ils sont peu nombreux ceux qui exécutent vraiment la charge qui leur a été confiée. Pendant que certains usurpent un poste qui ne leur correspond pas, ceux qui devraient l'entreprendre se voient humiliés et mis à l'écart. (76, 36-37)

39. Ne pensez pas que Je me sente offensé si quelqu'un ne croit pas en ma présence dans le cadre de cette manifestation, parce que ma vérité n'est en rien affectée. Combien d'hommes ont-ils douté qu'existe un Etre Divin qui a créé toutes les merveilles de l'Univers! Et ce n'est pas pour cela que le soleil a cessé de leur donner sa lumière! (88, 7)

40. Aujourd'hui, vous ouvrez les portes de votre cœur et de votre entendement à la lumière de mon enseignement. Avec quelles œuvres venez-vous Me glorifier?

41. Tous vous vous taisez, esprits dans la matière, devant Moi; vous courbez la nuque et vous vous humiliez; or, Je ne veux pas que mes enfants s'humilient devant Moi; Je veux qu'ils soient dignes de lever leur visage et de contempler le Mien, parce que Je ne viens pas en quête de domestiques, ni d'esclaves, Je ne viens pas en quête de créatures qui se sentent proscrites, bannies. Je viens à mes enfants que J'aime tant, pour qu'en entendant ma voix de Père, ils élèvent leur esprit par le chemin de son évolution spirituelle. (130, 39-40)

42. Disciples bien aimés, soyez jaloux de mon Œuvre, respectez mes commandements et, ainsi, vous rendrez témoignage de Moi. Marie, votre douce Mère, descend aussi jusqu'à vous et vous emplit de grâce, elle vous enseigne l'amour parfait et convertit votre cœur en une source de charité, pour que vous accomplissiez de grandes œuvres d'amour parmi vos frères et que vous connaissiez la vérité. Elle est ma collaboratrice et, à côté de ma parole de Maître et de Juge se trouve sa parole de Mère et de médiatrice. Aimez-La, peuple, et invoquez son nom. En vérité Je vous le dis, Marie veille pour vous et vous accompagne, pas seulement dans les jours d'épreuve, mais éternellement. (60, 24)

43. Je vous ai appelé le " Peuple Marial ", parce que vous savez aimer et reconnaître la Mère Divine et que vous arrivez à Elle comme le petit enfant qui a besoin de tendresse ou comme le pécheur en quête d'intercession.

44. La présence de Marie dans le monde est une preuve de mon amour pour les hommes; sa pureté est un miracle céleste qui vous a été révélé. De Moi, Elle descendit sur Terre pour se faire femme et c´est en son sein que germa la semence divine, le corps de Jésus, dans lequel s'exprima le Verbe. Elle vient se manifester à nouveau en ce temps. (5, 9-10)

45. Il est impérieux que le cœur humain connaisse, à fond, le précieux message que son Esprit apporta au monde, et qu'alors, connaissant toute la vérité, vous effaciez, de votre cœur, tout le culte idolâtre et fanatique que vous Lui avez consacré, et qu'en revanche, vous lui fassiez l'offrande de votre amour spirituel. (140, 43)

46. Quelques-uns M'interrogent: Seigneur, pourquoi ne permettez-vous pas que nous vous regardions comme ceux nos frères qui témoignent qu'ils vous contemplent?

47. Ah, cœurs faibles, qui avez besoin de voir pour croire! Quel mérite trouvez-vous de contempler Jésus humanisé dans une vision sous forme d'homme, quand votre esprit, grâce à l'amour, la foi et la sensibilité, peut Me ressentir infini et parfait en mon essence divine?

48. Vous agissez mal, en enviant ceux qui possèdent le don de regarder le spirituel limité par des formes ou des symboles, parce que ce qu'ils voient n'est pas précisément le divin, mais une allégorie ou image qui leur parle du spirituel.

49. Soyez conformes avec vos dons et analysez les témoignages que vous recevez, en recherchant toujours le sens, la lumière, l'enseignement, la vérité. (173, 28-30)

50. N'adultérez jamais mes enseignements, montrez mon Œuvre comme un livre qui ne renferme que pureté et, lorsque vous aurez terminé de parcourir le chemin, Je vous recevrai. Je ne regarderai pas les taches dans votre esprit et vous donnerai mon baiser divin, qui sera la plus grande récompense quand vous arriverez à la Terre Promise. Parce que Je vous ai donné, en ce temps, une poignée de graines afin que vous appreniez à semer en des terres fertiles et que, là, vous les fassiez se multiplier. (5, 27)

51. Jugez votre responsabilité, peuple aimé, pensez qu'un jour de perdu est un jour de retard pour l'arrivée de cette Bonne Nouvelle au cœur de vos frères, qu'une leçon que vous perdez est un pain de moins que vous pourrez offrir aux nécessiteux. (121, 40)

52. Vous connaissez déjà la saveur du fruit de l'arbre et Je vous préviens pour que, demain, vous ne vous laissiez pas surprendre par de faux prophètes; mais vous veillerez aussi sur vos frères, en leur enseignant à distinguer l'essence de ma Doctrine.

53. Il est écrit que, après mon départ, de faux prophètes apparaîtront et qu'ils arriveront en disant à mon peuple qu'ils sont mes envoyés et qu'ils viennent, en mon nom, pour continuer l'œuvre que J'ai réalisée parmi vous.

54. Malheur à vous si vous vous inclinez devant de faux prophètes et de faux maîtres, ou si vous mêlez, à ma Doctrine, des mots sans essence, parce qu'il en surgira une grande confusion! C'est pourquoi Je vous répète fréquemment: " Veillez et priez ". (112, 46-47)

55. Si vous ne vous préparez pas, des murmures vous parviendront aux oreilles, qui vous confondront et, plus tard, avec ces mêmes erreurs, vous confondrez vos frères.

56. Je vous mets en état d'alerte pour que, une fois terminées ces communications, vous n'essayiez pas de les pratiquer à nouveau, parce que ce ne seront pas des esprits de lumière qui se manifesteront, mais des êtres perturbés qui viendront pour souhaiter détruire ce que vous aviez construit auparavant.

57. En revanche, celui qui saura se préparer, celui qui, au lieu de vouloir la gloire tentera de se rendre utile, celui qui au lieu d'anticiper des événements attendra patiemment, celui-là écoutera clairement mon enseignement qui arrivera à son esprit, grâce aux dons qui existent en lui et qui sont ceux de l'inspiration, de l'intuition, du pressentiment par le biais de la prière, du regard spirituel et des rêves prophétiques. (7, 13-14)

58. Aujourd'hui, vous contemplez ces porte-parole qui vous parlent en état d'extase et, aussi grande que soit l'incrédulité de certains, vous pensez que ma manifestation, au travers de ces moyens, est possible; mais quand l'humanité contemplera mes disciples qui parleront, dans leur état normal, de révélations divines, elle doutera de ceux-là.

59. Au sein de votre propre congrégation se dresseront ceux qui douteront en vous écoutant parler avec mon inspiration et vous devrez être très bien préparés et faire preuve d'une grande limpidité spirituelle pour être crus. (316, 52-53)

60. Si, sur votre route, vous arrivez à observer des hommes qui, par leurs actes ou leur manière de penser, démontrent un retard spirituel devant mes révélations, ne vous confondez pas, parce qu'il vous faut savoir que tous les êtres n'ont jamais marché sur le même rythme. Soyez confiants en ce que, dès à présent, Je laisse à leur intention les paroles qui les feront se réveiller lorsque le temps sera venu.

61. Ces paroles, que vous ne pouvez comprendre pour l'instant, sont précisément celles que ces hommes comprendront. (104, 42-43)

62. Grandissez et pratiquez sans fanatisme, élevez-vous et positionnez-vous sur un plan sur lequel vous puissiez enseigner à tous vos frères, sans distinction de credos ni de doctrines.

63. Ne vous arrêtez pas pour faire preuve de charité envers un nécessiteux parce qu'il pratique un culte retardataire ou imparfait; au contraire, laissez votre action désintéressée conquérir son cœur.

64. Ne vous retirez pas du monde en groupes et ne limitez pas, en cela, votre champ d'activités, soyez une lumière pour tout esprit et un baume sur toute tristesse. (60, 27)

65. Si vos frères critiquent à voix basse pour avoir accouru à mon appel, faites la sourde oreille et taisez-vous, ce sont des innocents; mais si vous vous empariez de cette cause pour les juger, alors, malheur à vous, parce que vous avez déjà été illuminés par la lumière de votre conscience et que vous savez ce que vous faites. (141, 27)

66. Alors, mon peuple, ne prétendez pas que tous les hommes pensent ou qu´ils croient de la même manière que vous. Vous n'anathématiserez jamais l'humanité, vous ne prononcerez pas de sentence ou de condamnation envers celui qui vous dira qu'il n'accepte pas votre proposition, votre enseignement ou vos conseils. C'est avec le plus profond respect et avec la véritable charité spirituelle que vous contemplerez tous vos frères et qu'ainsi, vous saurez que chacun, dans son culte, dans sa doctrine, sur son chemin, a atteint la place à laquelle sa capacité spirituelle lui a donné droit; et là, en ce point d'où vous contemplez l'humanité, c'est jusqu'où est parvenue son évolution. (330, 29)

67. Dès à présent, Je vous dis que vous n'êtes pas plus que d'autres, que la croyance que vous avez nourrie d'être un peuple d'êtres privilégiés est une erreur, parce que le Créateur, dans son amour parfait pour toutes ses créatures, n'en distingue aucune.

68. Je vous le dis, parce que, demain, vous aurez à enseigner à vos frères la Doctrine que Je vous apporte en ce temps, et Je ne veux pas que vous apparaissiez, face à ces derniers, comme des êtres supérieurs, ni que ces mérites vous rendent dignes d'être les seuls et uniques à pouvoir écouter ma parole.

69. Vous serez des frères compréhensifs, humbles, simples, nobles et charitables.

70. Vous serez forts, mais pas arrogants, pour ne pas humilier les faibles. Si vous possédez de grandes connaissances quant à ma Doctrine, ne vous vantez jamais de votre savoir pour que vos frères ne se sentent pas rapetissés à côté de vous. (75, 17-19)

71. Ici même, parmi mes cultivateurs, combien sont-ils qui, sans avoir compris ma Doctrine, en se sachant dotés, se sont crus supérieurs, dignes d'admiration et d'hommages, ce à quoi Je vous demande si vous pouvez accepter qu'un esprit élevé vienne à s'enorgueillir de ses dons, vu que l'humilité et la charité sont les principaux attributs dont il doit faire preuve. (98, 15)

72. Souvenez-vous ce que Je vous ai dit une fois: Je ne vous ai pas créé pour être comme des plantes parasites. Je ne veux pas que vous vous conformiez à ne faire de mal à personne; Je veux que vous gagniez votre satisfaction pour avoir bien œuvré. Celui qui ne fait pas le bien, alors qu'il le pourrait, fait davantage de mal que celui qui, ne sachant accomplir de bonnes actions, se limita à faire le mal, parce que c'est la seule chose qu'il pouvait donner. (153, 71)

73. Oh, mes enfants très aimés, qui pleurez comme des brebis égarées, en appelant, d'une voix angoissée, votre Pasteur! Quand vous fermez vos yeux à la réalité qui vous entoure, vous arrivez à penser que c'est Moi la cause de tous vos malheurs sur la Terre; les autres, vous croyez que vos vicissitudes me sont indifférentes.

74. Que vous êtes ingrats pour penser ainsi de votre Père, et que vous êtes injustes lorsque vous valorisez ma justice parfaite!

75. Pensez-vous que Je ne vous écoute pas quand vous dites que vous ne vous alimentez que d'amertume, que le monde que vous habitez est un monde sans bonheur et que l'existence que vous menez n'a aucune raison d'être?

76. Vous ne me sentez seulement que lorsque vous croyez que Je vous punis, que Je vous nie toute miséricorde et vous oubliez la tendresse et la bonté de votre Père; vous vous plaignez de votre vie au lieu de bénir ses bienfaits.

77. Il faut dire que vous fermez vos yeux à la vérité et que vous ne contemplez qu'amertume et larmes à votre alentour, allant jusqu'à vous désespérer parce que vous pensez que tout cela demeurera sans récompense.

78. Que votre vie serait distincte si, au lieu de non-conformité, de cette incompréhension, votre première pensée, chaque jour, serait de bénir votre Père, et vos premiers mots, pour remercier de tant de bienfaits que vous offre son amour!

79. Mais, vous ne savez déjà plus ressentir ces vertus, parce que la chair a troublé votre esprit et que vous avez oublié mon enseignement; c'est pourquoi Je viens vous parler de ces sentiments que vous avez éloignés de votre cœur. (11, 4-9)

80. Vous avez péché, commis l'adultère, commis des délits, et maintenant que vous vous trouvez face à la vérité de ma parole, qui vous indique vos erreurs, vous oubliez vos fautes et croyez que votre Seigneur est injuste quand Il vous parle d'épreuves et de restitution. (17, 33)

81. Vous avez été très éprouvés, mes très chers disciples, parce que chaque épreuve renferme un mystère pour vous; vous ne savez pas si c'est pour vous fortifier dans la lutte, pour vous révéler quelque chose que vous ne savez pas, ou pour expier quelque faute; mais, ne reculez jamais devant les épreuves, parce qu'elles ne sont pas envoyées à cette fin et elles ne sont pas supérieures à vos forces morales ou spirituelles. (47, 26)

82. Pourquoi beaucoup d´entre vous craignez que J'aie écrit votre destin avec des épreuves, des souffrances, des châtiments ou des malheurs? Comment pouvez-vous concevoir que Celui qui vous aime avec perfection, vous présente un chemin de broussailles? En vérité Je vous le dis, le chemin hasardeux et parsemé de vicissitudes est celui que vous empruntez de votre propre gré, croyant qu'en lui vous trouverez les plaisirs, la liberté, le bonheur, sans comprendre que c'est précisément sur le chemin qui vous est destiné, et duquel vous vous écartez, que se trouve la véritable paix, la sécurité, la force et la santé, le bien-être et l'abondance.

83. Ce chemin, que Je viens vous offrir avec ma Doctrine, est celui qui est destiné à votre esprit depuis votre formation, afin que, l'empruntant, vous parveniez à trouver ce que vous désirez ardemment. (283, 10-11)

84. Vous jugez superficiellement, comme si vous étiez des enfants, en ignorant que les épreuves qui vous frappent sont vos œuvres. Ainsi, quand elles se déchaînent sur vous, vous désirez qu'elles s'éloignent, que les desseins soient changés pour ne pas souffrir, pour cesser de boire jusqu'à la lie, le calice amer.

85. Il faut dire que vous ne pouvez entrer dans la réalité avec votre regard spirituel, pour comprendre que tout ce que vous recueillez est ce que vous avez semé et que toute douleur vous touche parce que vous l'avez attirée.

86. Non! Vous n'avez pas su pénétrer la vérité et c'est pour cela que, lorsque la douleur brise votre cœur, vous vous croyez les victimes d'une injustice divine, et Moi je vous dis qu'en Dieu il ne peut exister la moindre injustice.

87. L'amour de Dieu est inaltérable, immuable et éternel. C'est pourquoi ceux qui croient que l'Esprit Divin peut se voir possédé par l'ire, la fureur et la colère, commettent une grave erreur; ces faiblesses ne sont concevables que chez les êtres humains lorsque leur manque l'élévation de l'esprit et le contrôle de leurs passions.

88. Vous Me dites parfois: " Seigneur, pourquoi devons-nous payer les conséquences d'actes qui ne sont pas les nôtres, et pourquoi devons-nous venir pour recueillir le fruit amer que d'autres ont cultivé? Ce à quoi Je vous réponds que vous n'en savez rien, parce que vous ignorez, tout ce que vous avez été auparavant et quelles ont été vos œuvres. (290, 9-12)

89. Peuple aimé, votre cœur s'emplit de satisfaction en pensant que vous êtes mes disciples en ce Troisième Temps; mais Je vous dis de ne jamais laisser que la vanité vous aveugle, parce que si vous sombriez dans cette faiblesse, votre conscience cesserait d´entendre et elle en arriverait à se plaindre de vos fautes. Celui qui ne commence pas à épurer et à élever sa vie humaine ne peut aspirer à s'élever spirituellement, parce que ses pas s´égareront et ses actes n'auront pas la semence de vérité.

90. Pour cela, observez que, parfois, lors de mes leçons, Je vous passe l'enseignement spirituel, renforcé par des conseils, pour que vous vous comportiez avec droiture dans le cadre de la vie humaine. Je m'adresse au cœur de l'homme, l'exhortant à la régénération, en lui faisant comprendre le dommage que causent les vices sur le corps physique et le mal qu'ils occasionnent à l'esprit.

91. Je vous ai dit que l'homme qui se laisse dominer par un vice a oublié que l'esprit ne doit pas être vaincu, il a oublié que la véritable force consiste à détruire le mal par la vertu.

92. Cet homme, vaincu par la chair, s'est dénigré lui-même, il s'est manqué de respect, il est descendu de sa condition élevée d'homme à celle d'un pauvre être lâche pour lutter.

93. Cet homme, au lieu d'apporter la lumière, le pain et le vin à son foyer, apporte ombres, douleur et mort; il alourdit sa croix, celle de son épouse et celle de ses enfants et paralyse la journée spirituelle de ceux qui l'entourent. (312, 32-35)

94. Comprenez que chacun de vous qui s'écarte d'un mauvais chemin fera en sorte que le pouvoir du mal perde une partie de sa force, que votre vie, si elle est droite dans ses actes, paroles et pensées, laissera une bonne semence sur son passage; que vos conseils, s'ils jaillissent d'un cœur préparé, auront la force de réaliser des prodiges et que la prière, si elle naît d'une pensée de pitié et d'amour, constituera un message de lumière pour celui pour lequel vous demandez. (108, 16)

95. Ici, devant Moi, vous vous lavez de toute tache. Ah, si vous pouviez conserver cette limpidité tout au long de votre vie! Mais, cette atmosphère de spiritualité et de fraternité que vous formez, en ces heures de communion et d'enseignement, ne règne pas dans le monde; l'air que vous respirez est envenimé par le péché.

96. Cependant, vous avez senti qu'à mesure que vous assimilez ma Doctrine, la chaîne qui vous attachait au monde tombe de vous, maillon après maillon. (56, 26-27)

97. Vivez toujours sur vos gardes parce que, sur votre chemin, il y en aura qui vous diront qu'ils sont avec Moi, mais ne les croyez pas au premier abord, croyez en fonction de ce qu'ils manifestent en humilité, en sagesse et en amour.

98. D'autres vous diront qu'ils sont en communion avec Moi, eux-mêmes étant les premiers trompés, c'est pourquoi vous devrez toujours veiller sur la mission que vous avez et sur le poste que vous occupez; vous avez besoin de voir, d'écouter et aussi de beaucoup pardonner. (12, 55-56)

99. Soyez actifs, ne vous endormez pas! Ou voulez-vous attendre que les persécutions vous surprennent dans votre sommeil? Souhaitez-vous tomber encore une fois dans l'idolâtrie? Attendez-vous que des doctrines étranges viennent s'imposer par la force et par la crainte?

100. Soyez en alerte parce que c'est par l'Orient que surgiront de faux prophètes qui confondront les peuples; unissez-vous afin que votre voix résonne sur tout le globe et sonnez, à temps, l'alerte pour l'humanité. (61, 25)

101. De grandes épreuves attendent l'humanité. Devant chaque douleur et chaque catastrophe, veillez et priez. De nombreuses douleurs seront atténuées, d'autres ne se produiront pas parce qu'elles seront arrêtées, en leur chemin, par ceux qui prient.

102. Quand les pratiquants d'autres religions et sectes contempleront que les multitudes accourront en quête de ce peuple, de ces religions émergeront ceux qui vous persécuteront. Mais, n'ayez crainte, parce que si vous saurez rester sereins, le Saint-Esprit déposera des paroles de lumière sur vos lèvres qui rendront muets ceux qui vous calomnient.

103. Je ne vous laisse pas l'épée homicide pour vous défendre, mais bien l'épée d'amour; chacun de ses éclairs de lumière sera une vertu qui en jaillira.

104. Quelle grâce trouverez-vous devant le Père, si vous inclinez les multitudes des persécuteurs de mon Œuvre, avec vos paroles, et si vous les présentez converties grâce à vos actes d'amour!

105. Ceci constitue la leçon que Je vous enseignai au Second Temps, et que vous aviez déjà oubliée.

106. L'intelligence humaine souffrait de troubles en essayant de comprendre la doctrine Spiritualiste Trinitaire Mariale, parce que l'homme matérialisé est maladroit face au spirituel. (55, 58-63)

107. Combien ont laissé, à ma table, les mets que Je leur offris avec tant d'amour, sans même y avoir touché! Quand revivront-ils un temps de complaisances, comme celui présent, où ils eurent la chance de venir sur la Terre pour écouter ma parole?

108. Ils sont des roches endurcies qui ont besoin des tempêtes et du temps pour se ramollir. Leur héritage leur sera retenu, tant qu'ils ne sauront pas en prendre soin et le valoriser, mais il retournera en leur pouvoir, parce que Je vous ai dit que ce que le Père donne à ses enfants, jamais Il ne leur reprend, mais seulement le leur retient. (48, 8)

109. Quelques-uns de vous seront convertis et préparés avec ma Doctrine, pour aller à la recherche de ceux qui se sont perdus dans les déserts, parce que c'est ainsi que Je contemple la vie humaine, comme un désert. Il y en a qui se sentent seuls au milieu de millions d'esprits, et qui meurent de soif sans qu'il se trouve quelqu'un pour leur offrir un peu d'eau. C'est là que J'enverrai mes nouveaux apôtres.

110. Je souhaite que mon nom soit à nouveau prononcé avec amour par les uns et soit écouté avec émotion par les autres; Je souhaite qu'il soit connu de ceux qui l'ignorent. Il y a des hommes, des personnes âgées, des femmes et des enfants qui ne savent absolument rien de mon existence. Je souhaite que tous me connaissent et sachent qu'en Moi, ils ont le plus aimant des Pères, que tous M'écoutent et M'aiment. (50, 3)

111. Ma parole a heurté votre égoïsme, c'est pourquoi Je vous ai dit que ce que Je vous livre est destiné à ce que vous le fassiez connaître de vos frères, mais vous autres ne souhaitez que vous réjouir de mes manifestations, sans contracter d'obligations envers les autres.

112. Cependant, le Maître ne vous a pas appelé pour vous enseigner de leçons inutiles, il est venu vous dire d'apprendre cette divine leçon afin que, plus tard, vous en tiriez parti dans votre vie en la mettant en pratique avec vos semblables.

113. En cet instant, Je vous révèle que votre esprit a une dette arriérée envers tous ceux qui vous arrivent avec une souffrance, un besoin ou une pétition. Voyez avec quel amour Je les mets sur votre route afin que vous accomplissiez votre restitution en les faisant les objets de votre charité. (76, 20)

114. Exécutez-vous, pour ne plus devoir revenir sur la Terre dans les temps de souffrance, pour recueillir le fruit de vos fautes ou celui de votre égoïsme. Menez à bien votre mission, et alors, oui, vous reviendrez, mais ce sera en temps de paix, pour vous réjouir en cultivant les semailles que vous laissâtes semées. Maintenant, Moise ne sera plus à votre tête pour vous sauver, comme il le fut au Premier Temps, mais ce sera votre conscience qui vous guidera. (13, 17)

115. Ici se trouvent beaucoup de ceux qui, en d'autres temps, furent docteurs de la Loi ou scientifiques; à présent, ils viennent avec l'intelligence éveillée pour le savoir spirituel, convaincus qu'ils ne trouveront pas la suprême vérité dans le savoir humain limité.

116. Ici se trouvent ceux qui, en d'autres époques, furent puissants et riches sur la Terre, qui sont venus maintenant pour connaître la pauvreté et l'humilité, Je les bénis pour leur conformité et pour leur ardent désir de perfectionnement. Vous avez, là, une preuve de ma justice d'amour qui consiste en les faisant revenir sur la Terre pour leur montrer une page de plus du livre de la sagesse éternelle. (96, 16-17)

117. Le monde vous offre de nombreux plaisirs, les uns concédés par Moi et les autres créés par l'homme. A présent vous avez vu que vous n'avez pu les obtenir, ce qui a provoqué une non-conformité chez certains et de la tristesse pour d'autres.

118. Je dois vous dire qu'il n'est pas concédé à beaucoup, en ce temps, de s'endormir ou de se perdre dans les plaisirs et les satisfactions de la matière, parce que leur mission est autre et très différente.

119. En vérité Je vous le dis, il n'existe un seul esprit dans l'humanité qui n'ait connu tous les plaisirs et qui ait mangé tous les fruits. Votre esprit vint, aujourd'hui, pour jouir de la liberté de M'aimer et non pour être à nouveau esclave du monde, de l'or, de la luxure ou de l'idolâtrie. (84, 47)

120. Voyez les hommes, les peuples, les nations, voyez comme ils donnent leur vie pour un idéal; ils se consument sur le bûcher de leurs luttes, en rêvant des gloires du monde, des possessions, du pouvoir et meurent pour la gloire passagère de la Terre.

121. Quant à vous, qui commencez à enflammer, en votre esprit, un idéal divin qui a pour objectif la conquête d'une gloire qui sera éternelle, n'offrirez-vous pas, si ce n'est votre vie, au moins une partie, pour accomplir vos devoirs de frères?

122. Une bataille invisible est en train de se déchaîner sur vous, que seuls peuvent voir ceux qui sont préparés: Tout le mal qui naît des hommes, en pensées, en paroles et en actions; tout le péché de siècles, tous les êtres humains et spirituels qui se sont troublés; toutes les confusions, les injustices, le fanatisme religieux et l'idolâtrie des hommes, les sottes ambitions et la fausseté, se sont unis en une force qui arrache, envahit et pénètre tout, pour se diriger contre Moi. Voilà le pouvoir qui s'oppose au Christ! Grandes sont ses troupes et fortes sont ses armes, mais elles ne sont pas fortes à Mes yeux, mais aux yeux des hommes!

123. Celles-là, Je leur livrerai la bataille avec l'épée de ma justice et Je serai au cœur de la lutte avec mes armées, desquelles Je souhaite que vous fassiez partie.

124. Pendant que cette bataille agite les hommes qui vont en quête des plaisirs, vous autres, à qui J'ai confié la faculté de percevoir ce qui vibre dans l'Au-Delà, veillez et priez pour vos frères, parce que, de cette manière, vous veillerez sur vous-mêmes.

125. Le Christ, le prince guerrier, a déjà levé son épée; il est impérieux qu'à l'instar d'une faucille, elle déracine le mal et que, grâce à ses éclairs, elle fasse la lumière dans l'Univers.

126. Malheur au monde et à vous-mêmes si vos lèvres se taisent! Vous êtes la semence spirituelle de Jacob et c'est à lui que Je promis que les nations de la Terre, en vous, seraient sauvées et bénies. Je veux vous unir comme une seule famille, pour que vous soyez forts. (84, 55-57)

127. Je sais que de grandes œuvres se sont réalisées au sein de ce peuple, mais laissez que Moi je le sache, même si vos noms sont ignorés dans le monde.

128. Je suis le seul à connaître le véritable mérite ou la vraie valeur de vos œuvres parce que vous-mêmes ne pouvez les jugez; une petite action vous paraîtra parfois très grande, quant à d'autres, vous ne vous rendrez même pas compte que leur mérite arriva jusqu'à Moi. (106, 49-50)

129. Quand sortirez-vous de votre retraite et de votre obscurité, foules qui M'avez écouté? Etes-vous peut-être en train de retarder délibérément votre préparation, par crainte de la lutte? En vérité Je vous le dis, seul celui qui ne s'est pas préparé, craindra, parce que celui qui connaît ma parole et aime son Seigneur et ses semblables n'a aucune crainte à avoir et, au lieu de fuir l'humanité, va à elle pour faire partager ce qu'il a reçu; après avoir analysé et étudié mes leçons, il les met en pratique. (107, 41)

130. Ce message contient de la lumière pour toutes les religions, pour toutes les sectes et croyances et pour les différentes formes de comportement des hommes. Néanmoins, qu'avez-vous fait de ma parole, disciples? Est-ce ainsi que vous laissez l'arbre fleurir? Laissez-le donner des fleurs, parce qu'elles seront les annonciatrices des fruits qui suivront.

131. Pourquoi cachez-vous ces messages et ne donnez-vous pas, au monde, la surprise de cette nouvelle ère, avec la Bonne Nouvelle? Pourquoi n'osez-vous pas dire au monde que la voix du Christ vibre parmi vous? Parlez et témoignez de mon enseignement par le biais de vos actes d'amour, parce que si quelques-uns feront la sourde oreille pour ne pas vous écouter, d'autres seront tout ouïe, et votre voix leur sera aussi douce et harmonieuse que le chant du rossignol. (114, 46)

132. L'humanité attend mes nouveaux disciples, mais si vous, mes cultivateurs, par crainte du jugement du monde, vous abandonnez la semence et les outils, qu'en sera-t-il de cette humanité? Ne vous êtes-vous pas rendu compte de la responsabilité de votre mission?

133. Votre conscience ne vous trompe jamais et elle vous dira toujours si vous avez accompli votre tâche; cette inquiétude que vous expérimentez est un signe que vous n'avez pas observé mes préceptes. (133, 10)

134. Parfois vous vous plaignez de ce que le nombre des adeptes de ma parole augmente lentement mais, laissez-Moi vous dire que c'est de vous-mêmes que vous devez vous plaindre, parce que c'est vous qui avez comme mission de faire croître et de multiplier les multitudes qui constituent ce peuple. Mais si la foi fait défaut dans votre cœur, si vos dons manquent de développement, si la lumière des connaissances spirituelles manque dans votre entendement, de quelle manière allez-vous émouvoir ce peuple avec votre foi et votre amour, si ces vertus ne sont pas développées dans le cœur?

135. Celui qui ne comprend pas, ne pourra pas faire comprendre; celui qui ne ressent pas, ne pourra pas faire ressentir. Sachez, à présent, pourquoi vos lèvres ont tremblé et titubé lorsque vous avez eu besoin de témoigner de ma parole.

136. Celui qui aime ne peut vaciller, celui qui croit n'a pas peur; celui qui ressent a de nombreuses formes de prouver sa sincérité et sa vérité. (172, 24-26)

137. Aujourd'hui, vous voulez expliquer pourquoi vous êtes Israël, et vous n'avez pas d'arguments; vous voulez expliquer pourquoi vous êtes spiritualistes et les mots vous font défaut; vous tentez de démontrer quels sont vos dons et vous manquez de raisons et de développement spirituel pour les manifester; mais, lorsque votre élévation parviendra à être vraie, alors vous viendront les paroles nécessaires, puisque c'est par vos œuvres d'amour que vous expliquerez qui vous êtes, qui vous a endoctriné et où vous vous dirigez. (72, 27)

138. C'est à vous que Je m'adresse: Qu'attendez-vous pour répandre la Bonne Nouvelle? Ou peut-être prétendez-vous aller prophétiser sur des ruines? Je vous dis et vous révèle tout afin que vous ayez toujours une réponse sage à toute question que vous poseront vos frères. Notez que vous serez combattus avec de grands arguments qui empliront de frayeur celui qui n'est pas préparé.

139. Gravez ma parole et n'oubliez pas les grands prodiges que Je vous ai concédés pour que chacun d'entre vous soit un témoin vivant de ma vérité; alors, celui qui vous analysera en profondeur et qui taquinera ma parole se rendra compte qu'elle ne contredit en rien, tout ce que je vous dis et prophétisai dans les temps passés.

140. La lutte sera grande, au point que certains, bien qu'ayant été mes disciples, prendront peur et me renieront en prétendant que jamais ils ne m'écoutèrent.

141. Ceux qui sauront être fidèles à mes ordres et qui sauront faire face à la lutte, Je les couvrirai d'un manteau sous lequel ils se défendront et sortiront indemnes de tout moment pénible.

142. Pour celui qui sème mal cette graine ou qui profane la pureté de cette Œuvre, ce sera le jugement, la persécution des hommes et l'inquiétude à toute heure. Il est indispensable que chacun connaisse l'arbre qu'il a cultivé par la saveur de son fruit.

143. J'ai de grands miracles en réserve pour le temps de la lutte spirituelle de mon peuple; des prodiges et des œuvres qui stupéfieront les savants et les scientifiques; jamais Je ne vous abandonnerai à vos propres forces! N'allez pas vous offusquer quand l'humanité se moquera de vous; n'oubliez pas qu'au Second Temps, les foules se moquèrent de votre Maître! (63, 42-44)

144. En vérité Je vous le dis, le monde est contre vous et c'est pour cela que Je vous prépare, afin que vous sachiez défendre la cause de votre foi, avec les armes d'amour et de charité. Je vous affirme que vous triompherez, même lorsque votre victoire ne sera pas connue.

145. Maintenant, votre sacrifice ne sera pas un sacrifice de sang, mais vous connaîtrez la calamité et le mépris. Cependant, le Maître sera là pour vous défendre et vous réconforter, parce qu'aucun disciple ne sera seul. (148, 17)

146. Peuple, ne vous familiarisez plus avec la perversité! Combattez-la sans faire étalage de pureté, ne vous scandalisez pas non plus devant les fautes de vos frères. Soyez discrets, judicieux et opportuns dans votre langage et dans vos actes, et le monde vous entendra et prêtera attention à vos enseignements. Sera-t-il impérieux que Je vous répète qu'avant de diffuser (délivrer) cette Doctrine, il faut que vous la viviez? (89, 66)

147. Il est impérieux que mon peuple surgisse d'entre les nations en donnant l'exemple de fraternité, d'harmonie, de charité et de compréhension, comme d'un soldat de paix au milieu de ceux qui considèrent à nouveau les enseignements divins pour se quereller, pour se blesser et pour s'ôter la vie. (131, 58)

148. Concluez pour comprendre que vous aimez tous un même Dieu et ne vous disputez pour la différence de forme par laquelle les uns et les autres ont manifesté cet amour.

149. Il est impérieux que vous arriviez à comprendre qu'il y a des êtres en lesquels les croyances, les traditions et les coutumes se sont tellement enracinées qu'il ne sera pas facile de les arracher lors de votre premier endoctrinement. Soyez patients et vous y réussirez au fil des années. (141, 9)

150. A la fin de l'année 1950, l'inquiétude et le doute s'installeront dans bon nombre d'entre vous.

151. Pourquoi certains, qui jouissent d'une plus grande intelligence que ceux qui croient en ma communication, doutent-ils de mes manifestations? Parce que ce n'est ni la connaissance humaine ni l'intelligence qui peut juger ma vérité, et quand l'homme le comprend ainsi, il se laisse envahir par une crainte envers tout ce qui est nouveau, envers tout ce qu'il juge inconnu, pour le rejeter inconsciemment.

152. Et vous, les faibles, les non préparés, ceux qui ne peuvent arriver à la hauteur des hommes reconnus pour leur intelligence, vous êtes ceux qui croient, ceux qui ont la foi et qui savent se plonger dans les mystères du spirituel. Pourquoi? Parce que c'est l'esprit qui révèle la vie éternelle et ses merveilles à l'intelligence.

153. L'intelligence humaine représente une force, avec laquelle vous allez entamer la lutte, parce que c'est par son entremise que l'homme s'est forgé des idées et des concepts du spirituel, lesquels ne lui ont pas été révélés par l'esprit.

154. Pour cette lutte, vous serez forts, avec une force qui proviendra aussi de l'esprit. Votre force ne reposera jamais sur votre matière, ni sur le pouvoir de l'argent, ni sur des appuis terrestres; seule votre foi en la vérité, que vous portez en vous, vous fera vaincre dans le conflit. (249, 44-46)

155. N'ayez crainte si on vous appelle confondus; tendez la main à tous. Pensez que cette Œuvre, qui est vraie pour vous, pourra paraître fausse à d'autres, parce que selon eux, elle manquera de la consécration qu'ont obtenue les religions pour être reconnues.

156. Si vous avez la foi en Moi, si vous croyez que Je me manifeste dans la parole de ces porte-parole, ne craignez pas le jugement de vos frères, parce que ma Doctrine est tellement éloquente et mon message renferme tant de vérités, que si vous savez bien utiliser ces armes, vous pourrez difficilement sortir vaincus.

157. Personne ne pourra vous reprocher de chercher ardemment la vérité, ce qui est parfait. Vous avez tous un droit sacré et c'est pour cela que vous avez été dotés de liberté pour chercher la lumière. (297, 51-53)

158. Lorsque vous commencerez à accomplir votre mission et que vous arriverez devant les nations, aux endroits les plus isolés, dans la propre forêt, vous rencontrerez des êtres humains et leur ferez comprendre que vous êtes tous des frères, vous leur rendrez le témoignage de ma Doctrine Spiritualiste et vous vous émerveillerez des preuves d'amour que Je vous offrirai.

159. C'est là, parmi ces êtres isolés de la civilisation, mais aussi très éloignés de la perversité humaine, que vous trouverez de grands esprits qui viendront gonfler les rangs du peuple d'Israël.

160. À votre passage, les malades recevront le baume et guériront; les tristes pleureront pour la dernière fois, mais leurs larmes seront des larmes de réjouissance.

161. Et, devant ces preuves que vous donnerez, les multitudes béniront le Seigneur et ses disciples, vous serez acclamés comme au jour où votre Maître entra dans Jérusalem.

162. Mais, d'entre ceux qui vous acclameront, des hommes et des femmes se dresseront, qui regorgeront des dons que vous possédez. En certains, leur don de prophétie vous stupéfiera; en d'autres, mon Verbe jaillira comme l'eau cristalline et, c'est ainsi que vous verrez surgir parmi vos frères, comme une semence inépuisable, les dons du Saint-Esprit. (311, 38-40)

163. Peuple, la paix apparente s'est faite entre les nations, mais vous, ne claironnez pas que la paix est arrivée. Fermez la bouche. La véritable paix ne pourra pas se construire sur des fondations de crainte ou de convenances matérielles. La paix doit naître de l'amour, de la fraternité.

164. Les hommes sont en train de construire sur du sable et non sur de la roche, et lorsque les vagues s'agiteront à nouveau, elles fouetteront ces murs et tout l'édifice s'effondrera. (141, 70-71)

165. Depuis le Premier Temps, Je vous ai parlé par le biais de mes prophètes pour vous guider, mais non pour vous obliger à observer ma Loi.

166. Cependant, le temps s'est écoulé et l'esprit humain a évolué, il est arrivé à maturité et peut déjà comprendre sa mission en tant qu'esprit. L'humanité, qui se trouve tellement proche de l'abîme, de la perdition, a besoin de votre aide spirituelle.

167. Cette lutte, l'ultime lutte, la plus terrible et la plus formidable entre l'obscurité et la lumière. Tous les esprits dans les ténèbres s'unissent et tous les esprits de lumière doivent faire front contre ce pouvoir.

168. Vous qui M'avez écouté, qui êtes porteurs de la lumière du Saint-Esprit, réveillez-vous, ne perdez déjà plus de temps en plaisirs matériels, en ambitions temporelles. Luttez pour l'humanité. Luttez pour l'avènement du Royaume du Père à ce monde. C'est la mission que Je confie au plus humble jusqu'au plus préparé.

169. Le Monde Spirituel est avec vous et, au-dessus de tous, est le Père, regorgeant d'amour et de miséricorde. Le Père qui, avec une infinie douleur, voit la souffrance que les propres hommes se causent les uns aux autres.

170. C'est cela, la lutte de la lumière contre les ténèbres, et chacun de vous doit lutter jusqu'à obtenir la victoire. (358, 20-23)

Chapitre 63 - Enseignements pour les congrégations et tous les disciples du Christ

L'œuvre spiritualiste du Christ           

1. Réjouissez-vous de ma présence, peuple aimé, faites la fête dans votre cœur, vibrez de joie, parce qu'enfin vous avez vu la venue, ce jour, du Seigneur.

2. Vous aviez peur qu'arrive ce jour, parce que vous pensiez encore comme les anciens, vous croyiez que le cœur de votre Père était vindicatif, qu'il gardait de la rancœur pour les offenses reçues et que, pour autant, il apporterait la faucille, le fouet et le calice d'amertume, qu'Il avait préparés, pour exercer une vengeance sur ceux qui L'avaient offensé tant et tant de fois.

3. Mais votre surprise a été grande de vérifier que dans l'Esprit de Dieu, il ne peut exister de colère, ni de fureur, ni de haine, et que si le monde sanglote et se lamente comme jamais, ce n'est pas dû à ce que son Père lui ait fait manger de ce fruit, ni boire de ce calice, mais qu'il s'agit de la récolte que l'humanité est en train de recueillir pour ses actes.

4. Il est certain que toutes les calamités qui se sont déchaînées, en ce temps, vous furent annoncées; mais par le fait qu´elles vous ont été annoncées, vous pensez que votre Seigneur vous les apporta comme un châtiment; c´est tout le contraire, en tous temps, Je vous ai prévenus contre le mal, contre les tentations, et vous ai aidés à vous relever de vos chutes. De plus, J'ai mis à votre portée tous les moyens qui vous sont nécessaires pour que vous puissiez vous sauver; cependant vous devez aussi reconnaître que vous vous êtes toujours montrés sourds et incrédules à mes appels. (160, 40-41)

5. Malheur à ceux qui, en ce temps, ne luttent pas pour allumer leur lampe, parce qu'ils se perdront! Et voilà que, bien que ce temps soit celui de la lumière, les ombres règnent partout.

6. Vous savez, par ma parole, que Je choisis cette nation (Mexique) pour me manifester en ma troisième venue, mais quant au pourquoi, vous l'ignorez; le Maître a constitué un mystère pour vous. Lui, ne souhaite pas avoir de secrets pour ses disciples; il vient vous révéler tout ce que vous devez savoir, afin que vous répondiez, avec certitude, à ceux qui vous interrogent.

7. J'ai vu que les habitants de ce coin de la Terre M'ont toujours cherché et M'ont toujours aimé, et bien que leur culte n'ait pas toujours été parfait, J'ai reçu leur intention et leur amour comme une fleur d'innocence, de sacrifice et de douleur. Cette fleur, regorgeant de fragrance, a toujours été présente sur l'autel de ma Divinité.

8. Vous fûtes préparés pour accomplir cette grande mission au Troisième Temps.

9. Aujourd'hui, vous savez que J'ai fait réincarner le peuple d'Israël, parce que c'est Moi qui vous l'ai révélé. Vous savez que la semence qui respire en votre être et que la lumière intérieure qui vous guide, est la même que celle que Je répandis, depuis le Premier Temps, sur la maison de Jacob.

10. Vous êtes israélites par l'esprit, vous possédez spirituellement la semence d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. Vous êtes les branches de cet arbre béni qui donneront l'ombre et le fruit à l'humanité.

11. Voici pourquoi Je vous appelle " aînés " et pourquoi Je vous ai cherché, en ce temps, pour manifester, en vous, ma troisième révélation au monde.

12. Il est de Ma volonté que le peuple d'Israël réapparaisse spirituellement parmi l'humanité, pour que celle-ci contemple la véritable résurrection de la chair. (183, 33-35)

13. Croyiez-vous, par hasard, que J'allais délivrer ma parole à tous les peuples de la Terre? Non! En cela aussi, ma nouvelle manifestation est semblable à celle des temps passés, en ce qu'en M'étant manifesté à un seul peuple, celui-ci eut pour mission de se lever pour répandre la Bonne Nouvelle et pour semer la graine qu'il reçut au travers de mon message. (185, 20)

14. Laissez que d'autres peuples se réveillent pour le temps nouveau en contemplant les contrées ravagées par les eaux, les nations détruites par la guerre et la peste anéantissant des vies. Ces peuples enorgueillis dans leurs sciences et endormis dans la splendeur de leurs religions, ne reconnaîtront pas ma parole sous cette forme humble, ils ne percevront pas ma manifestation en esprit; par conséquent, la Terre devra d'abord trembler et la Nature dira aux hommes: " Le temps est arrivé et le Seigneur est venu parmi vous ".

15. Pour que l'humanité se réveille, ouvre ses yeux et accepte que c'est Moi qui suis arrivé, il faudra auparavant que le pouvoir et l'orgueil de l'homme soient touchés; mais vous, vous avec la mission de veiller, de prier et de vous préparer. (62, 53)

16. En son temps, Je vous promis de revenir parmi l'humanité et, me voici pour accomplir cette promesse, même si de nombreux siècles se sont écoulés. Votre esprit, dans son désir de paix, sa faim de vérité et son angoisse de savoir, souhaitait ardemment ma présence, et mon Esprit est descendu pour vous faire écouter un enseignement en accord avec l'époque dans laquelle vous vivez. Comment les hommes souhaitent-ils continuer à vivre comme ils l'ont fait jusqu'à présent? Ce n'est déjà plus le moment de la stagnation spirituelle, ni de languir dans la pratique de rites et de traditions. (77, 19)

17. De nombreux hommes, à la sagesse reconnue dans le monde, ne pourront Me reconnaître sous cette forme et me renieront, mais que cela ne vous surprenne pas, Je vous l'annonçai déjà il y a longtemps quand Je vous déclarai: " Père, soyez béni, parce que vous révélâtes, aux humbles, votre vérité et que vous la dissimulâtes aux sages et aux compétents ".

18. Mais ce n'est pas parce que Moi je désire cacher ma vérité à personne, mais bien parce que ceux qui sont propres d'entendement, dans leur pauvreté ou leur insignifiance, peuvent mieux me ressentir, tandis que les hommes de talent, dont l'entendement est plein de théories, de philosophies et de dogmes, ne peuvent ni me comprendre ni me sentir. Mais la vérité, qui est destinée à tous, arrivera à chacun à l'instant indiqué. (50, 45)

19. Celui qui, connaissant ma Loi, la cache, ne peut s'appeler mon disciple; celui qui ne délivre ma vérité que du bout des lèvres et non avec le cœur, ne m'imite pas. Celui qui parle d'amour et qui, en actes, démontre le contraire, est un traître à mes leçons.

20. Celui qui se lève en désavouant la pureté et la perfection de Marie est maladroit, parce que, dans son ignorance, il défie Dieu en niant son pouvoir. Celui qui désavoue ma vérité au Troisième Temps et nie l'immortalité de l'esprit, est endormi et ne se souvient pas des prophéties des temps passés qui annoncèrent les révélations que l'humanité est en train de vivre en ce temps. (73, 28-29)

21. Ils viendront Me mettre à l'épreuve, en voulant démontrer que vous êtes dans l'erreur; si Je ne leur livre pas mon nom, ils diront que ce n'est pas Moi, et si Je réponds à leurs questions malintentionnées, ils me renieront avec plus d'acharnement.

22. C'est alors que Je leur dirai: Celui qui souhaite entrer au royaume de la Lumière devra le chercher avec le cœur. Mais celui qui souhaite vivre en Me reniant, celui-là aura nié le savoir divin à son propre esprit, en convertissant tout ce qui constitue une révélation claire et lumineuse en un secret et en un mystère. (90, 49-50)

23. maintenant, Je suis de passage parmi vous, comme Je le fus aussi en son temps. L'instant où Je cesserai de vous parler se fait proche, et l'humanité n'a pas ressenti ma présence.

24. Depuis cette montagne, depuis l'endroit duquel Je vous envoie ma parole et vous contemple, Je devrai m'écrier, la veille de mon départ: Humanité, humanité, qui n'avez pas reconnu celui qui était parmi vous! Comme au Second Temps, à la proximité de ma mort, Je contemplais la ville depuis un mont et, entre les larmes, m'écriai: Jérusalem, Jérusalem, vous n´avez pas compris la valeur du bien que vous avez eu à votre portée!

25. Je ne pleurais pas pour le monde, mais pour l'esprit de l'humanité qui se trouvait encore sans lumière et qui devrait encore pleurer beaucoup de larmes pour parvenir à la vérité. (274, 68-69)

26. De nombreux siècles se sont écoulés depuis le jour où Je vous livrai ma parole et mes dernières recommandations par le biais de Jésus, et J'apparais aujourd'hui devant vous comme Saint-Esprit, en vous accomplissant ma promesse.

27. Je ne suis pas venu pour m'humaniser, Je viens en Esprit et seuls me contempleront ceux qui se seront préparés.

28. Tandis que vous croyez en ma parole et me suivez, d'autres n'acceptent pas ma manifestation et la renient. J'ai dû leur fournir de grandes preuves et c'est grâce à elles que J'ai vaincu leur incrédulité.

29. L'amour et la patience, que Je vous ai toujours manifestés, vous font comprendre que seul votre Père peut vous aimer et vous enseigner de la sorte. Je veille sur vous et allège votre croix afin de vous éviter de trébucher. Je vous fais sentir ma paix pour que vous marchiez pleins de confiance en Moi. (32, 4)

30. Ma parole, ma chaire, en apparence n'est, aujourd'hui, que pour vous, mais en réalité, elle est destinée à tous, parce que sa sagesse et son amour contiennent tout l'Univers, unifient tous les mondes, tous les esprits incarnés ou désincarnés. Approchez-vous si vous avez besoin de Moi; cherchez-Moi si vous vous sentez perdus.

31. C'est Moi, votre Père, qui connaît vos peines et vient pour vous réconforter. Je viens pour vous inspirer l'amour, dont vous avez tant besoin pour vous-mêmes, et pour le répandre autour de vous.

32. Si, en vérité, vous reconnaissez vraiment ma présence au travers de la sagesse que Je manifeste par ces entendements, reconnaissez aussi que c'est le moment d'initier l'œuvre constructrice sur le chemin spirituel.

33. Ah, si tous ceux qui ont été appelés venaient, en vérité Je vous le dis, la table du Seigneur se retrouverait pléthorique de disciples et tous mangeraient le même met! Mais tous les invités ne sont pas arrivés, ils ont prétexté différentes occupations, reléguant le divin au second plan.

34. Bienheureux les empressés qui sont venus, parce qu'eux ont obtenu leur récompense. (12, 76-80)

35. Tous ceux qui, en ce temps, ont reçu des dons, ne sont pas ici en train de M'écouter; voyez combien il y a de places vides à la table, parce que beaucoup de mes petits enfants, après avoir reçu un bienfait, s'éloignèrent en fuyant les responsabilités et les charges. Ah, s'ils connaissaient, ici sur la Terre, les promesses que chaque esprit me fit avant de venir au monde! (86, 43)

36. Je vous lègue le Troisième Testament et vous n'avez pas encore compris les deux premiers. Si vous aviez été préparés, en ce temps, il n'aurait pas été nécessaire que ma parole se matérialise, parce que Je m'exprimerais spirituellement et vous, vous me répondriez avec votre amour. (86, 49)

37. Celle-ci est la lumière du Troisième Temps; mais celui qui dirait que ce n'est pas Dieu qui vous parle, mais cet homme, soumettez-le à l´épreuve, parce qu'en vérité Je vous le dis: Tant que mon rayon divin n'inspirera pas son entendement, même si vous le menacez de mort, vous ne pourrez en arracher aucune parole d'essence et de vérité.

38. De même que les esprits se servent de leurs corps pour parler et se manifester, il n'y a rien d'étrange à ce qu'ils se défassent d'eux pour laisser, qu'à leur place, le Père de tous les esprits se manifeste: Dieu!

39. Je viens à vous, puisque vous ne savez pas arriver à Moi, et vous enseigne que la plus agréable prière qui parvient au Père est celle qui s'élève, en silence, de votre esprit. Cette prière est celle qui attire mon rayon au travers duquel vous M'écoutez. Ce ne sont pas les cantiques ni les mots qui plaisent à ma Divinité. (59, 57-59)

40. Vous ne pourrez pas dire que ma parole n'est pas claire ou qu'elle contient des imperfections, parce que de Moi ne pourra surgir aucune confusion. Si vous trouviez en elle une quelconque erreur, attribuez-la à la mauvaise interprétation du porte-parole, ou à votre mauvaise compréhension, mais jamais à ma Doctrine! Malheur au porte-parole qui dénaturera ma parole! Malheur à celui qui transmettra mal et profanera mon enseignement, parce qu'il souffrira la plainte incessante de sa conscience et perdra la paix de son esprit! (108, 51)

41. Pour vous complaire, Je vous dis que si vous ne souhaitez pas que Je me serve de matières pécheresses pour vous offrir mon amour, montrez-Moi un juste, un propre, présentez-M'en un qui, parmi vous, sache aimer, et Je vous assure que Je me servirai de lui.

42. Comprenez que J'utilise des pécheurs pour attirer les pécheurs, parce que Je ne viens pas pour sauver les justes, ceux-là sont déjà au royaume de la Lumière. (16, 25)

43. Observez comme cette semence, bien que vous l'ayez mal cultivée, ne meurt pas, voyez comment elle a vaincu les ténèbres et les pièges, les obstacles et les épreuves, et comment, jour après jour, elle continue de germer et de se développer. Pourquoi cette semence ne meurt-elle pas? Parce que la vérité est immortelle, elle est éternelle.

44. C'est pourquoi vous verrez que, lorsque cette Doctrine semble, par moments, disparaître, ce sera précisément alors que surgiront de nouveaux et féconds bourgeons pour aider les hommes à faire un pas en avant sur le chemin de la spiritualité. (99, 20)

45. Analysez mes leçons et dites-Moi si cette Doctrine pourrait se renfermer dans l'une de vos religions.

46. Je vous ai révélé son caractère et son essence universelle, qui ne se limite pas seulement à des parties de l'humanité ou à des peuples, mais qu'elle traverse l'orbite de votre monde pour embrasser l'infini et toutes ses demeures dans lesquelles, comme dans ce monde, habitent des enfants de Dieu. (83, 6)

47. Voyez comme ma parole n'est pas et ne pourra pas constituer une nouvelle religion; cette Œuvre est le chemin lumineux où toutes les idées, les credos et les religions devront s'unir spirituellement pour arriver aux portes de la Terre Promise. (310, 39)

48. Mon enseignement, qui alimente votre esprit, tend à vous convertir en maîtres, en les fidèles apôtres du Saint-Esprit. (311, 12)

49. Je vous présenterai à l'humanité comme mes serviteurs, comme les Spiritualistes Trinitaires Mariales du Troisième Temps. Les Spiritualistes, parce que vous serez davantage esprit que matière; les Trinitaires, parce que vous avez reçu ma manifestation en trois temps; les amis de Marie parce que vous aimez Marie, votre Mère Universelle, qui est celle qui a veillé sur vous pour que vous ne vous évanouissiez pas dans l'étape. (70, 36)

50. Ce ne seront pas seulement ceux qui écoutèrent ma parole au travers de l'entendement humain, qui seront appelés les enfants de ce peuple. Celui qui embrasse sa croix, celui qui aime cette Loi et propage cette semence, sera appelé cultivateur de mon champ, apôtre de mon Œuvre et enfant de ce peuple, même s'il ne m'a pas écouté par le biais de cette manifestation. (94, 12)

51. Comment pouvez-vous penser, peuple, que le fait de vous réunir dans des lieux distincts, soit le motif de vous trouver distanciés les uns des autres? Seule l'ignorance empêchera de vous rendre compte des liens spirituels qui unissent tous les enfants du Seigneur. (191, 51)

52. Quand par l'intermédiaire de leurs porte-parole vous écoutez la même parole, votre cœur s'emplit de bonheur et de foi et vous considérez cette leçon comme une véritable preuve de ce que ces congrégations se trouvent unies par le biais de leur spiritualité, même si vous visitez un ou plusieurs endroits différents, quand vous assistez à une manifestation déficiente, vous avez la sensation d'avoir été blessé dans votre cœur et vous sentez qu'il n'y a pas, de manifestation concrète d´unité, là, une harmonie qui doit exister en ce peuple.

53. Je souhaite que vous soyez mes bons et humbles disciples, ceux qui ne prétendent pas à des nominations ou des honneurs au sein de la congrégation, mais je souhaite que votre idéal se limite seulement à parvenir au perfectionnement grâce à la vertu, et à suivre mes enseignements afin que votre vie soit un exemple. A quoi les grades, les titres ou les noms pourront-ils vous servir, si vous n'avez de mérites pour les posséder? (165, 17)

54. Mon Œuvre n'est pas une doctrine parmi tant d'autres, elle n'est pas une secte de plus dans le monde. Cette révélation que Je vous ai apportée aujourd'hui est la loi éternelle; cependant, par manque de spiritualité et de compréhension, combien de rites lui avez-vous mêlés, que d'impuretés, jusqu'à parvenir à la déformer! Combien de pratiques avez-vous introduit dans ma Doctrine, prétendant et croyant que tout ce que vous avez fait a été inspiré ou ordonné par Moi! (197, 48)

55. Vous allez pénétrer dans le sein d'une humanité lasse de cultes externes et écœurée de son fanatisme religieux, c'est pourquoi Je vous dis que le message de spiritualité que vous allez lui apporter, lui arrivera au cœur comme la rosée fraîche et vivifiante.

56. Croyez-vous que si vous arriviez avec des cultes fanatiques et des pratiques opposées à la spiritualité, le monde pourrait vous reconnaître comme les porteurs d'un message divin? En vérité Je vous le dis, ils vous considèreraient comme des fanatiques d'une nouvelle secte.

57. Face à la clarté avec laquelle Je viens vous parler, il s'en trouve qui me disent: Maître, comment est-il possible que nous méconnaissions de nombreuses pratiques que Roque Rojas nous légua?

58. Ce à quoi Je vous dis que c'est pour cela que Je pris l'exemple du Second Temps, lorsque Je fis comprendre au peuple qu'en accomplissant des rites, des formes, des traditions et des fêtes, il avait oublié la Loi, qui est l'essentiel.

59. Je vous rappelai ce fait de votre Maître afin que vous compreniez qu'aujourd'hui aussi il vous faut oublier les traditions et les cérémonies, même si vous les ayez apprises de Roque Rojas, comme en son temps le peuple les avait héritées de Moise.

60. Mais, Je ne veux pas vous dire qu'ils vous aient enseigné quelque chose de mal, non! Ils eurent besoin de recourir à des symboles et des actes pour aider le peuple à comprendre les divines révélations; cependant, une fois atteint cet objectif, il a été nécessaire de venir effacer toute forme ou symbolisme inutile, pour faire briller la lumière de la vérité. (253, 29-32)

61. Que les serviteurs qui n'ont pas compris ma Loi ont causé de douleur à mon cœur! Et quelle douleur provoquent ceux qui, préparés, aujourd'hui ont sombré dans le doute, l'incertitude, qui ont dit, en raison de leur incompréhension et de leur égoïsme, que Je dois demeurer encore un temps parmi le peuple, que mon Rayon Universel va descendre une fois encore, selon leur volonté humaine, et que Je continuerai à me manifester pour longtemps.

62. C'est pourquoi Je vous ai dit: Quand ai-Je manifesté de l'indécision, de l'incertitude ou une double volonté dans ma parole? Jamais, en vérité, parce que Je cesserais d'être parfait, Je cesserais d'être votre Dieu et votre Créateur.

63. En Moi existe la décision, la volonté unique et c'est pour cela que Je parle avec la lumière du midi, afin que tous puissent me sentir en ma présence et en ma puissance, pour que l'esprit puisse reconnaître la raison et la parole que J'ai délivrées par l'intermédiaire de l'entendement humain.

64. Le Maître vous dit: L'homme a construit des maisons et les a appelées temples, et c'est dans ces lieux que le peuple entre, fait une révérence, alimente le fanatisme et l'idolâtrie et adore ce que le même homme a créé. Ceci est abominable, à mes yeux, et c'est pourquoi il m'a plu d'éloigner de vous, peuple d'Israël, tout ce que vous connûtes et écoutâtes dans un principe afin que vous vous défanatisiez.

65. Les maisons de prière du peuple Israélite seront connues de l'humanité, elles ne seront pas fermées parce qu'elles offriront l'abri au faible et à l'égaré, à celui qui est fatigué et au malade. Et, pour votre préparation, pour l'obéissance à ma volonté suprême et le respect de ma Loi, Je me ferai connaître au travers des œuvres des véritables disciples de ma Divinité.

66. Ne vous préoccupez pas si, en chemin, se dressent des mauvais porte-parole, des mauvais guides, des mauvais cultivateurs, et que leurs lèvres blasphématrices s'adressent aux peuples et prétendent même que mon Verbe et mon Rayon Universel demeureront encore parmi le peuple qui enseigne.

67. Je ferai connaître celui qui est l'imposteur, celui qui n'observe pas la Loi conformément à ma volonté, celui qui seulement porte à la connaissance son libre arbitre et Je ferai connaître l'œuvre qu'il s'est forgé et la loi qu'il a préparée et eux étaient inconnus et bannis.

68. Parce que Moi je retiendrai la grâce et la puissance divine, et la tentation les fera tomber dans ses filets et, pour cela, celui qui les recherchera ne sentira pas la grâce de mon Saint-Esprit en son esprit. (363, 52-56)

69. Sans claironner que vous êtes mes apôtres, vous les serez. Bien que vous soyez maîtres, vous direz que vous êtes disciples.

70. Vous ne porterez pas de vêtements qui vous distinguent des autres; vous n'aurez pas de livres en main, vous ne construirez pas d'enceintes.

71. Vous n'aurez pas, sur la Terre, le centre ou le ciment de mon Œuvre, et n'aurez aucun homme, au premier rang, pour Me représenter.

72. Les guides que vous avez eus jusqu'à présent, sont les derniers. La prière, la spiritualité et la pratique de ma Doctrine guideront les multitudes par le chemin de la lumière. (246, 30-31)

73. Je demande à mes disciples: Sera-t-il juste qu'une œuvre parfaite comme l'est celle que Je suis venu vous révéler, vous l'exposiez devant l'humanité pour qu'elle soit jugée comme imposture ou pour qu'elle soit considérée comme une doctrine de plus parmi toutes les doctrines et théories apparues en ces temps, comme fruits de la confusion spirituelle qui règne?

74. Serait-il bien que vous, que J'ai tant aimés et préparés grâce à ma parole pour que votre témoignage soit limpide, deviez tomber dans les mains de la justice de la Terre, victimes de vos erreurs ou que vous fussiez persécutés et disséminés pour vous considérer nuisibles pour vos semblables?

75. Croyez-vous que ma Doctrine bien mise en pratique puisse donner lieu à ces événements? Non, disciples!

76. Laissez-Moi vous parler de la sorte, parce que Je sais pourquoi je le fais; demain, quand j'aurai cessé de m'adresser à vous sous cette forme, vous saurez pourquoi Je vous parlai ainsi, et vous direz: " Le Maître savait bien toutes les faiblesses que nous allions souffrir, rien n'échappe à sa sagesse ". (252, 26-27)

77. Je suis en train de vous préparer pour le temps où vous n'entendrez déjà plus ma parole, parce qu'alors les hommes vont vous appeler le peuple sans Dieu, le peuple sans temple, parce que vous ne disposerez pas d'enceintes royales pour Me rendre le culte, ni ne célébrerez de cérémonies et ne Me chercherez en images.

78. Mais Je vous laisserai un livre comme testament, qui sera votre bastion dans les épreuves et le chemin par lequel vous guiderez vos pas. Ces paroles que vous écoutez, par le porte-parole, jailliront, demain, des écritures, pour que vous vous réjouissiez à nouveau et qu'elles soient écoutées par les multitudes qui arriveront en ce temps-là. (129, 24)

79. Je lègue, à l'humanité, un nouveau livre, un nouveau Testament: ma parole du Troisième Temps, la voix divine qui s'est adressée à l'homme lorsque s'est défait le Sixième Sceau.

80. Il ne sera pas impérieux que vos noms ni vos œuvres passent à la postérité. Ma parole se trouvera dans ce livre, comme une voix vibrant et claire qui parle éternellement au cœur humain, et mon peuple laissera, à l'humanité, l'empreinte de son pas sur ce chemin de spiritualité. (102, 28-29)

81. Les enceintes, dans lesquelles ma parole s'est manifestée, se sont multipliées, chacune d'elles constituant une espèce d'école du véritable savoir, où se réunissent les multitudes qui forment mes disciples, lesquels arrivent avides d'apprendre la nouvelle leçon.

82. Si chacune de ces congrégations rendait témoignage de tous les bienfaits qu'elle a reçus de ma charité, elles n'en finiraient pas de témoigner de ces prodiges. Et si vous deviez réunir, en un livre, tout ce que J'ai dit par le biais de tous mes porte-parole, depuis la première de mes paroles jusqu'à l'ultime, ce serait une œuvre dont vous ne pourriez venir à bout.

83. Cependant Moi je ferai parvenir à toute l'humanité, au travers de mon peuple, un livre qui contiendra l'essence de ma parole et le témoignage des œuvres que Je réalisai parmi vous. N'ayez crainte d'entreprendre cet ouvrage, parce que Je vous inspirerai afin que dans ledit livre, figurent les enseignements qui sont indispensables. (152, 39-41)

84. L'essence de cette parole n'a jamais varié depuis le commencement de sa manifestation, où Je vous parlai par l'intermédiaire de Damiana Oviedo; le sens de ma Doctrine est resté le même.

85. Mais, où donc l'essence de ces paroles se trouve-t-elle? Qu'en est-il advenu? Ils se retrouvent occultes, les écrits de ces messages divins qui furent les premiers de ce temps, en lequel mon Verbe s'est tant répandu parmi vous.

86. Il est impérieux que ces leçons sortent à la lumière, pour que, demain, vous sachiez rendre le témoignage du commencement de cette manifestation. C'est ainsi que vous connaîtrez la date de ma première leçon, son contenu et celui de l'ultime leçon que Je vous livrai en l'an 1950, année marquée pour finaliser cette étape. (127, 14-15)

87. Il est indispensable que vous parliez à ceux qui occultèrent ma parole et qui adultèrent mes enseignements. Parlez-leur en toute clarté, Moi je vous viendrai en aide pour que vous vous manifestiez à eux, parce que ce seront les hommes qui fourniront des motifs pour que, le jour de demain, mon Œuvre soit censurée et ma Loi altérée, parce qu'eux ont ajouté, à mon Œuvre, ce qui ne lui appartient pas. (340, 39)

88. Je vous apportai cette parole et vous la fis entendre dans votre langage, mais Je vous donne la mission de la traduire, plus tard, dans plusieurs langues, afin qu'elle soit connue de tous.

89. C'est de cette manière que vous commencerez à construire la véritable tour d'Israël, celle qui unifie spirituellement tous les peuples en un seul, celle qui unit tous les hommes dans cette Loi divine, immuable et éternelle que vous connûtes dans le monde par les lèvres de Jésus quand Il vous déclara: " Aimez-vous les uns les autres ". (34, 59-60)

L'Israël spiritualiste et le peuple juif           

90. J'appelle Israël le peuple que Je suis en train de rassembler autour de ma nouvelle révélation, parce que personne ne sait mieux que Moi quel est l'esprit qui demeure en chacun des appels de ce Troisième Temps.

91. Israël a une signification spirituelle et, ce nom, Je vous le donne afin que vous ayez toujours à l'esprit que vous faites partie du peuple de Dieu, parce qu'Israël ne représente aucun peuple de la Terre, mais un monde d'esprits.

92. Ce nom surgira de nouveau sur la Terre, mais libre d'erreurs, en sa vraie essence qui est spirituelle.

93. Vous avez besoin de connaître l'origine et le sens de ce nom, il faut que vous soyez persuadés d´être les enfants de ce peuple, votre foi doit être absolue, parce que vous avez besoin d'avoir une complète connaissance de qui et du pourquoi vous avez reçu cette dénomination, afin de faire front aux attaques que, demain, vous recevrez de ceux qui donnent un autre sens au nom d'Israël. (274, 47-50)

94. Je veux de vous l'obéissance, Je veux que vous formiez un peuple fort par sa foi et sa spiritualité; parce que, de même que Je fis se multiplier les générations qui naquirent de Jacob, en dépit des grandes souffrances infligées à ce peuple, Je ferai aussi en sorte que vous portiez, dans l'esprit, cette semence, que vous subsistiez au travers de vos luttes, afin que votre peuple se multiplie à nouveau à l'instar des étoiles du firmament et des sables de la mer.

95. Je vous ai fait savoir que vous représentez spirituellement des fractions de ce peuple-là d'Israël, afin que vous ayez une plus ample connaissance de votre destin, mais Je vous ai aussi recommandé de ne pas claironner ces prophéties jusqu'à ce que l'humanité les découvre par elle-même.

96. Cependant, en raison de l'existence du peuple Israélite sur la Terre, le juif par la chair vous reniera et vous réclamera ce nom, ceci ne constituant aucun motif grave de conflit.

97. Ils ne savent encore rien de vous, en revanche vous, si, savez beaucoup à leur sujet. Je vous ai révélé que ce peuple errant sur la Terre et sans paix dans l'esprit, marche pas à pas, et sans le savoir, vers le crucifié, qu'il reconnaîtra comme son Seigneur et devant qui il implorera le pardon pour tant d'ingratitude et tant de dureté devant son amour.

98. Mon corps fut détaché de la pièce de bois, mais pour ceux qui M'ont renié au fil des siècles, Je demeure cloué, attendant l'instant de leur réveil et de leur repentir, pour leur donner tout ce que Je leur apportai et qu'ils ne voulurent pas recevoir. (86, 11-13)

99. N'allez pas, en ce temps, imiter le peuple juif du Second Temps, qui pour être traditionaliste, conservateur et fanatique, ne put manger le pain du Royaume des Cieux que le Messie lui apporta et qu'il attendait depuis des siècles et des siècles, et, à l'heure indiquée, il ne put le reconnaître parce que sa matérialité ne lui laissa pas contempler la lumière de la vérité. (225, 19)

100. C'est de lointaines contrées et nations que vous verrez arriver vos frères, en quête de libération pour leur esprit. Ils arriveront aussi en multitudes, de cette antique Palestine, comme lorsque les tribus d'Israël traversèrent le désert.

101. Son pèlerinage a été long et douloureux, depuis qu'il rejeta, de son sein, Celui qui vint pour lui offrir son royaume comme un nouvel héritage, mais l'oasis dans laquelle il se reposera et méditera ma parole est déjà proche, pour qu'ensuite, fortifié par la reconnaissance de ma loi, il poursuive la route qui lui indique son évolution, si longtemps oubliée.

102. Alors, vous entendrez que beaucoup diront que votre nation (Mexique) est la nouvelle Terre de Promesse, la Nouvelle Jérusalem; mais vous autres, vous leur direz que cette terre promise se situe au-delà de ce monde, et que pour arriver à elle, c'est en esprit qu'il faudra le faire, après avoir traversé le grand désert des épreuves de ce temps. Vous leur direz aussi que cette nation (Mexique) n'est autre qu'une oasis au milieu du désert.

103. Cependant, il vous faut comprendre, peuple, que l'oasis devra ombrager les pèlerins fatigués, en plus d'offrir ses eaux cristallines et fraîches aux lèvres asséchées par la soif de ceux qui s'y réfugient.

104. Quelle sera cette ombre et quelles seront ces eaux cristallines desquelles Je vous parle? Ma Doctrine, peuple, mon divin enseignement de charité. Et, en qui ai-Je déposé cette fortune de grâces et de bénédictions? En vous, mon peuple, pour que vous débarrassiez votre cœur de tout égoïsme et que vous puissiez le montrer comme un miroir propre dans chacun de vos actes.

105. Votre esprit et votre cœur ne s'empliraient-ils pas de bonheur, si votre amour parvenait à convertir à la Doctrine Spiritualiste Mariale, ce peuple tellement attaché à ses traditions et en stagnation spirituelle? N'éprouveriez-vous pas une grande joie si l'antique Israël se convertissait, par le biais du nouvel Israël, ou encore, que le premier atteigne la gloire par le dernier?

106. Jusqu'à présent, rien n'a convaincu le peuple juif de rompre avec les anciennes traditions pour parvenir à son évolution morale et spirituelle. Il est le peuple qui croit observer les lois de Jéhovah et de Moise mais qui, en réalité, est encore en train d'adorer son veau d'or.

107. Il est proche, le temps où ce peuple errant et disséminé de par le monde cessera de regarder vers la terre et élèvera ses yeux vers le ciel, en quête de Celui qui, depuis le début, leur fut promis comme leur Sauveur, et qu'il désavoua et mit à mort parce qu'il le crut pauvre et sans aucun bien matériel. (35, 55-58)

108. Ne considérez pas comme une distinction le fait d'avoir choisi un peuple de la Terre, d'entre les autres; J'aime d'égale manière tous mes enfants et les peuples qu'ils ont formés.

109. Chaque peuple apporte une mission sur la Terre, et le destin qu'Israël a apporté est celui d'être le prophète de Dieu, le phare de la foi et le chemin de perfection, parmi l'humanité.

110. Mes prophéties et révélations que Je vous ai faites depuis les premiers temps, ne rencontrèrent pas une juste interprétation parce que l'heure n'était pas encore arrivée pour l'humanité de les comprendre.

111. Hier, Israël était un peuple de la Terre; aujourd'hui, il représente une multitude disséminée dans le monde; demain, le peuple de Dieu sera constitué de tous les esprits, lesquels en parfaite harmonie formeront, ensemble avec leur Père, la divine famille. (221, 27-30)

Apostolat et spiritualité           

112. Apprenez à vous aimer, à vous bénir, à vous pardonner les uns aux autres, à être manses et doux, bons et nobles, et comprenez que, dans le cas contraire, vous ne connaîtrez pas, dans votre vie, le plus faible reflet des œuvres du Christ, votre Maître.

113. Je m'adresse à tous, et vous invite à détruire les erreurs qui, pour tant de siècles, vous ont freinés dans votre évolution. (21, 22-23)

114. N'oubliez pas que vous trouvez votre origine dans Mon amour. Aujourd'hui, votre cœur se trouve endurci par l'égoïsme, mais quand il redeviendra sensible à toute inspiration spirituelle, il éprouvera de l'amour à l'égard de ses semblables et expérimentera la douleur d'autrui comme s'il s'agissait de la sienne. C'est alors que vous serez capables d'accomplir le précepte qui vous dit "de vous aimer les uns les autres". (80, 15)

115. Ce monde est un terrain propice pour que vous y travailliez; en lui il y a la douleur, la maladie, le péché sous toutes ses formes, le vice, la désunion, la jeunesse égarée, la vieillesse sans dignité, les mauvaises sciences, la haine, la guerre et le mensonge.

116. Celles-ci sont les terres où vous allez travailler et semer. Cependant, si cette lutte qui vous attend parmi l'humanité, vous paraît gigantesque, en vérité Je vous le dis, bien qu'étant grande, cette lutte ne peut se comparer en rien à celle que vous aurez à entamer contre vous-mêmes: lutte de l'esprit, de la raison et de la conscience, contre les passions de la matière, son amour pour elle-même, son égoïsme, sa matérialité. Et aussi longtemps que vous n'aurez pas triomphé de vous-mêmes, comment pourrez-vous parler sincèrement d'amour, d'obéissance, d'humilité et de spiritualité envers vos frères? (73, 18-19)

117. La vertu a été méprisée et considérée comme quelque chose de nocif ou d'inutile; le temps est arrivé pour vous, à présent, de comprendre que la vertu est la seule qui pourra vous sauver, qu'elles vous fera ressentir la paix et qu'elle vous comblera de satisfactions; mais la vertu souffrira encore de nombreux faux-pas et vexations pour pouvoir pénétrer dans tous les cœurs.

118. Les soldats qui la défendront devront déployer un grand effort et lutter avec foi. Où sont-ils ces soldats du bien, de la charité et de la paix? Croyez-vous être ceux-là?

119. Vous vous examinez intérieurement et me répondez que vous n'êtes pas de ceux-là; en revanche, Moi je vous dis que, avec de la bonne volonté, vous pourrez, tous, être ces soldats. Pourquoi, dès lors, pensez-vous que Je sois venu parmi vous? (64, 16)

120. Aimez, exprimez-vous quand il y a lieu de le faire, taisez-vous quand il convient de vous taire, ne dites à personne que vous êtes mes élus, fuyez l'adulation et ne rendez pas publique la charité que vous accomplissez, travaillez en silence, en témoignant, par vos actes d'amour, de la vérité de ma Doctrine.

121. Votre destin est d'aimer. Aimez, parce que c'est ainsi que vous effacerez vos taches, tant de votre vie actuelle que de vies antérieures. (113, 58-59)

122. Repoussez l'adulation, parce qu'elle est une arme qui détruira vos nobles sentiments. Elle est l'épée qui peut donner la mort à cette foi que J'ai allumée en votre cœur.

123. Comment pourriez-vous permettre que les hommes détruisent l'autel que vous renfermez au fond de votre être? (106, 47-48)

124. Ne confondez pas humilité et pauvreté vestimentaire; ne croyez pas non plus qu'est humble celui qui se sous-estime, ceci constituant la raison qui l'oblige à servir les autres et à s'incliner devant eux. Laissez-Moi vous dire que vous rencontrerez la véritable humilité dans celui qui, sachant valoriser qu'il est quelqu'un et sachant qu'il possède quelque connaissance, sait descendre vers les autres et partager, avec eux, ce qu'il possède.

125. Quelle émotion tellement agréable ressentez-vous lorsque vous voyez un homme, notable entre les hommes, vous manifester un geste d'affection, de compréhension, d'humilité. Cette même sensation, vous pouvez la faire sentir à ceux qui sont ou qui se sentent inférieurs à vous.

126. Sachez descendre de votre piédestal, sachez tendre la main sans éprouver de supériorité, sachez vous montrer compréhensifs. Je vous affirme que, dans ces cas, celui qui reçoit la marque d'affection, l'aide ou la consolation n'est pas le seul à se réjouir, mais aussi celui qui l'offre, parce qu'il sait qu'au-dessus de lui, il y en a Un qui lui a offert des preuves d'amour et d'humilité, et que Celui-là est son Dieu et Seigneur. (101, 60-62)

127. Vivez avec pureté, avec humilité et avec simplicité. Accomplissez tout ce qui est juste dans le cadre de ce qui est humain, de même que tout se qui est en relation avec votre esprit. Ecartez de votre vie le superflu, l'artificiel, le nocif et réjouissez-vous, en échange, de tout ce qu'il y a de bon dans votre existence. (131, 51)

128. Ne voyez jamais d'ennemis en personne, considérez tous les hommes comme des frères, c'est cela votre mission; si vous persévérez jusqu'à la fin, la justice et l'amour triompheront sur la Terre, et cela vous procurera la paix et la sécurité que vous désirez tellement. (123, 65)

129. Libérez votre cœur afin qu'il commence à ressentir la souffrance des autres, ne le maintenez pas soumis ni dédié à percevoir exclusivement ce qui concerne votre personne. Cessez d'être indifférents aux épreuves que traverse l'humanité.

130. Quand votre amour sera-t-il suffisamment grand pour embrasser beaucoup de vos semblables, pour les aimer comme vous aimez ceux qui sont de votre sang et de votre chair?

131. Si vous saviez que vous l'êtes davantage par l'esprit que par la matière, beaucoup ne le croiraient pas, mais je vous dis que vous êtes certainement plus frères par l'esprit que par l'enveloppe que vous portez, parce que l'esprit appartient à l'éternité tandis que la matière, en revanche, est passagère.

132. Considérez, dès lors, comme une vérité le fait que les familles, ici sur la Terre, se forment aujourd'hui pour se défaire demain, alors que la famille spirituelle existe pour toujours. (290, 39-41)

133. Vous qui écoutez ces paroles, croyez-vous que Je puisse semer en votre cœur de l'antipathie ou de la mauvaise volonté à l'égard de vos frères qui professent des religions différentes? Jamais, disciples! C'est vous qui devez commencer à donner l'exemple de fraternité et d'harmonie, en considérant et en les aimant tous avec le même sentiment qui vous anime quand vous considérez ceux qui comprennent votre façon de penser. (297, 49)

134. Je sais que plus votre connaissance sera importante, plus grand aussi sera votre amour à Mon égard. Quand Je vous dis: "Aimez-Moi", savez-vous ce que Je veux vous dire? Aimez la vérité, aimez la vie, aimez la lumière, aimez-vous les uns les autres, aimez la vraie vie. (297, 57-58)

135. Sachez, disciples, que l'objectif de votre lutte est cet état spirituel que la douleur n'atteint pas, et cet objectif se réalise par le biais de mérites, de luttes, d'épreuves, de sacrifices et de renoncements.

136. Observez ces cas de patience, de foi, d'humilité et de conformité, que vous découvrez parfois en certains de vos frères. Ils sont des esprits, envoyés par Moi, afin de donner l'exemple de la vertu parmi l'humanité. Apparemment, le destin de ces créatures est triste, cependant elles, en leur foi, savent qu'elles sont venues pour accomplir une mission.

137. Dans votre histoire, vous avez recueilli de grands exemples de mes envoyés et disciples, des noms que vous connaissez de mémoire; mais, n'allez pas pour autant désavouer les petits exemples que vous palpez sur votre chemin. (298, 30-32)

138. Ne croyez pas que seulement au sein du peuple d'Israël ont existé des prophètes, des précurseurs et des esprits de lumière. J'ai en ai envoyé aussi quelques-uns dans d'autres peuples, mais les hommes les considérèrent comme des dieux et non comme des envoyés, et créèrent, par leurs enseignements, des religions et des cultes. (135, 15)

139. Regardez toujours en premier lieu la poutre que vous portez disciples, pour avoir le droit de vous fixer dans le brin de paille que votre frère a dans l'œil.

140. Je veux vous dire en cela que vous ne ferez pas usage de ma Doctrine pour juger les actes de vos frères au sein de leurs différentes religions.

141. Certes, Je vous dis que dans tous les chemins, existent des cœurs qui me cherchent vraiment, au travers d'une vie noble et parsemée de sacrifices.

142. Néanmoins, le disciple a l'habitude de Me demander fréquemment pourquoi J'autorise cette diversité d'idées, qui parfois se contredisent et qui établissent des différences et causent des haines entre les hommes.

143. Le Maître vous dit: Cela a été permis, en vertu qu'il n'y a pas deux esprits qui possèdent exactement la même compréhension, la même lumière ou la même foi et, comme de plus, le libre arbitre vous fut concédé pour choisir le chemin, vous n'avez jamais été obligés de suivre cette voie de la Loi, mais vous y avez été invités, en vous laissant libres de gagner de véritables mérites à la recherche de la vérité. (297, 23-24)

144. Je veux que vous appreniez à ne pas être légers dans vos jugements, ni à vous laisser influencer facilement par la première impression.

145. Je vous formule cet avertissement, afin que lorsque vous analysez ma parole, de même que lorsque vous avez à opiner à propos de doctrines, religions, philosophies, cultes, révélations spirituelles ou scientifiques, vous reconnaissiez que ce que vous savez n'est pas la seule chose qui existe et que la vérité que vous connaissez est une infime partie de la Vérité absolue, qui se manifeste ici d'un certaine forme, mais qui peut se manifester sous bien d'autres formes inconnues pour vous. (266, 33)

146. Respectez les croyances religieuses de vos frères et, lorsque vous entrez dans leurs églises, découvrez-vous avec un sincère recueillement, sachant que Je suis présent dans tout culte.

147. Ne désavouez pas le monde pour Me suivre, et ne vous éloignez pas de Moi en invoquant le prétexte que vous avez des obligations envers le monde; apprenez à fondre les deux lois en une seule. (51, 53)

148. N'est-ce pas Moi qui bénis l'humanité entière, sans distinguer personne? C'est là, sous ce manteau de protection, que sont enveloppés tant les bons et les manses, que les orgueilleux et les criminels. Pourquoi ne M'imitez-vous pas? Ou peut-être éprouvez-vous de la répugnance pour les actions des autres?

149. N'oubliez pas que vous faites partie de l'humanité, que vous devez l'aimer et lui pardonner, mais non la rejeter, parce que cela reviendrait à éprouver du dégoût pour vous-mêmes. Tout ce que vous voyez en vos semblables, vous l'avez aussi en vous, à un niveau plus ou moins important.

150. C'est pourquoi Je souhaite que vous appreniez à analyser votre for intérieur, afin que vous connaissiez votre face spirituelle et morale. C'est ainsi que vous saurez vous juger vous-mêmes et que vous aurez le droit de vous fixer dans les autres.

151. N'allez pas rechercher de défauts en vos frères; ceux que vous avez suffisent déjà amplement! (286, 41-42)

152. Croyez-vous que vous observez mon précepte de vous aimer les uns les autres en enfermant égoïstement votre amour dans votre famille? Les religions croient-elles observer cette maxime en reconnaissant seulement leurs fidèles et en désavouant ceux qui appartiennent à une autre secte?

153. Les grands peuples de ce monde, qui claironnent civilisation et progrès, pourront-elles prétendre spirituellement avoir atteint le progrès et avoir respecté cet enseignement de Jésus, quand tout leur effort consiste à se préparer pour la guerre fratricide?

154. Ah, humanité, vous qui n'avez jamais su apprécier la valeur de ma parole et qui n'avez pas voulu vous asseoir à la table du Seigneur, parce qu'il vous a paru trop humble! Néanmoins, ma table vous attend encore toujours avec le pain et le vin de la vie pour votre esprit. (98, 50-51)

155. Ne considérez pas mon Œuvre comme une charge et ne dites pas que l'accomplissement de la merveilleuse mission d'aimer le Père et vos frères représente un lourd fardeau pour votre esprit. Ce qui est lourd, c'est la croix d'iniquités propres et d'autrui pour lesquelles vous devriez pleurer, saigner et même mourir. L'ingratitude, l'incompréhension, l'égoïsme, la calomnie seront comme un fardeau au-dessus de vous, si vous leur offrez refuge.

156. A l'homme réticent, l'observation de ma Loi pourra paraître difficile et pénible, parce qu'elle est parfaite et qu'elle ne protège ni l'iniquité, ni le mensonge; en revanche, pour l'obéissant, la Loi constitue son bastion, son soutien, son salut. (6, 16-17)

157. Je vous déclare aussi: Les hommes doivent croire dans les hommes, avoir foi et confiance les uns en les autres, parce que vous devez vous convaincre que, sur la Terre, tous se nécessitent mutuellement.

158. Ne croyez pas que Je me flatte quand vous dites que vous avez la foi en Moi, et que Je sais que vous doutez de tout le monde, parce que ce que J'attends de vous est que vous M'aimiez au travers de l'amour que vous manifestez envers vos semblables, en pardonnant à ceux qui vous offensent, en témoignant de charité à l'égard du plus pauvre, du plus petit ou du plus faible, en aimant indistinctement vos frères et en mettant dans toutes vos œuvres du plus grand désintérêt et de la vérité.

159. Apprenez de Moi que Je n'ai jamais douté de vous, que J'ai foi en votre salut et confiance dans le fait que vous vous lèverez pour atteindre à la vraie vie. (167, 5-7)

160. Aimez votre Père, faites la charité à vos semblables, éloignez-vous de tout ce qui est nocif pour votre vie humaine ou pour votre esprit. C'est cela que ma Doctrine vous enseigne. Où voyez-vous des difficultés ou des impossibilités?

161. Non, peuple bien aimé, il n'est pas impossible d'accomplir ma parole. Ce n'est pas elle qui est difficile, mais votre correction, votre régénération et votre spiritualité, parce que vous manquez de sentiments nobles et d'aspirations élevées. Mais, étant donné que Je sais que tous vos doutes, toutes vos ignorances et vos indécisions devront disparaître, Je continuerai à vous instruire, parce que l'impossible n'existe pas pour Moi. Je peux convertir les pierres en pain de vie éternelle et Je peux faire jaillir de l'eau cristalline des roches. (149, 63-64)

162. Je viens pour vous rappeler la Loi, celle qui ne peut être effacée de votre conscience, ni oubliée de votre cœur, ni discutée, parce qu'elle fut dictée par l'Esprit Sage, l'Esprit Universel, afin que chaque homme ait, intérieurement, la lumière pour le guider sur son chemin vers Dieu.

163. Il est nécessaire d'avoir une profonde connaissance de la Loi pour que tous les actes de la vie soient attachés à la vérité et à la justice. En ne connaissant pas la Loi, vous êtes sujets à commettre beaucoup d'erreurs, et Moi je vous demande si, par hasard, votre conscience ne vous a jamais induits à la lumière de la connaissance. En vérité Je vous le dis, la conscience n'est jamais restée inactive ou indifférente. C'est votre cœur, et aussi votre entendement, qui rejettent la lumière intérieure, en étant fascinés par la splendeur de la lumière extérieure, c'est-à-dire par le savoir du monde. (306, 13-14)

164. Maintenant que Je viens vous fournir une plus ample explication de mon Enseignement, Je dois vous faire comprendre que tout ce que vous feriez en-dehors des lois qui régissent l'esprit ou la matière, constitue un préjudice pour tous deux.

165. La conscience, l'intuition et la connaissance sont les guides qui, en votre compagnie, iront vous indiquer le chemin juste et vous éviteront des faux-pas. Ces lumières sont celles de l'esprit, mais il est impérieux de les laisser briller. Quand cette clarté sera en chacun de vous, vous vous exclamerez: "Père, votre semence de rédemption germa en mon être et votre parole enfin fleurît dans ma vie!" (256, 37-38)

166. Je suis venu pour doter votre esprit de grandeur, grandeur qui réside dans l'observation de ma Loi qui est mon amour, mais vous devez vous rendre dignes de cette grandeur en accomplissant votre mission dans l'imitation de votre Maître. (343, 29)

167. Je vous dirai toujours de prendre les satisfactions que votre monde peut vous offrir, mais d'en profiter dans le cadre de ma Loi. C'est alors que vous serez parfaits.

168. Fréquemment, vous entendez la complainte de votre conscience, parce que vous n'avez pas harmonisé matière et esprit avec la Loi que Je vous ai donnée.

169. Souvent, vous continuez de pécher parce que vous croyez n'avoir pas droit au pardon; ce qui est une croyance ignorante, parce que mon cœur est une porte éternellement ouverte au repentir.

170. L'espérance qui vous anime à attendre un meilleur lendemain ne vit-elle peut-être, pas à l'intérieur de vous? Ne vous laissez pas envahir par la mélancolie et le désespoir, pensez à mon amour qui est toujours avec vous. Recherchez en Moi la réponse à vos doutes, et vous verrez que vous vous sentirez bientôt illuminés par une nouvelle révélation, la lumière de la foi et de l'espérance s'allumera au plus profond de votre esprit. Alors, vous serez le bastion des faibles. (155, 50-53)

171. Vivez toujours sur vos gardes, afin de pouvoir pardonner avec le cœur à ceux qui vous offenseront; méditez à l'avance, parce que celui qui offense son frère manque de lumière; et Moi je vous affirme que le pardon est le seul qui puisse éclairer ces cœurs. La rancœur ou la vengeance amplifient les ténèbres et attirent la souffrance. (99, 53)

172. Ce sera votre conscience, celle qui vous demande et attend de vous des actions parfaites, qui ne vous laissera pas tranquille jusqu'à ce que vous sachiez pratiquer le véritable pardon à l'égard de vos frères.

173. Pourquoi devez-vous haïr ceux qui vous offensent, s'ils ne représentent que des échelons pour que vous arriviez à Moi? Vous gagnerez des mérites en pardonnant et, lorsque vous serez dans le Royaume des Cieux, vous verrez, sur la Terre, ceux qui vous aidèrent dans votre élévation; alors, vous demanderez au Père qu'eux aussi trouvent les moyens de se sauver et d'arriver jusqu'au Seigneur; et c'est votre intercession qui leur fera atteindre cette grâce. (44, 44-45)

174. Ne vous écartez pas de ceux qui, dans leur désespoir, en arrivent à blasphémer contre vous; Je vous donne, pour cela, une goutte de mon baume.

175. Préparez-vous à pardonner à tous ceux qui vous offenseraient dans ce qui vous est le plus cher; certes, Je vous dis que, chaque fois que dans l'une de ces épreuves, vous accorderez le pardon sincère et véritable, vous aurez gravi un échelon de plus sur le chemin de votre salut.

176. Allez-vous, dès lors, éprouver de la rancœur et refuser le pardon à ceux qui vous aident à vous rapprocher de Moi? Allez-vous renoncer au délice spirituel de M'imiter, en laissant la violence aveugler votre cerveau pour répondre au coup par coup?

177. En vérité Je vous le dis, cette humanité ne connaît pas encore la force du pardon et les miracles qu'il accomplit. Elle se convaincra de cette vérité lorsqu'elle aura la foi en ma parole. (111, 64-67)

178. Peuple aimé, unifiez-vous à vos frères, pour que lorsque vous êtes en communion avec Moi, vous pardonniez même les offenses les plus graves, pour l'amour que Je vous ai inspiré. Comment ne devrez-vous pas pardonner à celui qui ne sait pas ce qu'il fait? Et s´il ne le sait pas, c´est parce qu'il l´ignore car c'est à lui-même qu'il se fait ce mal. (359, 25)

179. Pardonnez autant de fois que vous fûtes offensés. Ne prenez même pas en compte le nombre de fois que vous devez pardonner. Votre destin est si haut que vous ne devez pas vous arrêter à ces obstacles du chemin, parce que de très grandes missions vous attendent plus tard.

180. Maintenez toujours l'esprit disposé à l'amour, à la compréhension et au bien, pour vous situer à des plans supérieurs.

181. Et, à l'instar de bon nombre de vos frères qui, dans les temps passés, écrivirent, grâce à leurs œuvres, des pages merveilleuses dans le Livre éternel de l'esprit, en les imitant, vous continuerez cette histoire pour l'exemple et le délice de nouvelles générations qui viendront sur la Terre. (322, 52)

182. Cultivez la paix, aimez-la et diffusez-la partout, parce que c'est d'elle que l'humanité a le plus besoin!

183. Ne vous laissez pas troubler par les vicissitudes de la vie, afin de rester toujours forts et prêts à donner ce que vous possédez.

184. Cette paix, qui est patrimoine de tout esprit, s'est enfuie, en ce temps, pour céder le pas à la guerre et torturer des nations, détruire des institutions et anéantir les esprits.

185. Il faut dire que le mal s'est emparé du cœur humain; la haine, l'ambition démente et malsaine et la convoitise effrénée se répandent en faisant des ravages, mais combien bref sera leur règne!

186. Pour votre plaisir et votre tranquillité, Je vous annonce que votre libération est déjà proche, à laquelle, en quête de cet idéal, des multitudes d'êtres travaillent, désireux de respirer une atmosphère de fraternité, de pureté et de santé. (335, 18)

187. Vous ferez la charité tout au long de votre périple, c'est votre mission. Vous disposez de nombreux dons spirituels pour faire la charité de différentes manières. Si vous savez vous préparer, vous réaliserez ce que vous appelez l'impossible.

188. La charité que vous pourriez faire au moyen d'une monnaie, bien qu'étant de la charité, sera la moins élevée que vous puissiez faire.

189. Vous devez apporter l'amour, le pardon et la paix au cœur de vos frères.

190. Je ne veux plus de pharisiens ni d'hypocrites réfugiés dans ma Loi! Je veux des disciples qui ressentent la souffrance de leurs semblables. Je pardonnerai à tous ceux qui se lèveront en se repentant, qu´importe la secte ou la religion qu'ils professent, et je leur ferai contempler clairement le véritable chemin. (10, 107-107)

191. Ecoutez-Moi: Soyez humbles dans le monde et semez bien en lui, afin d´en récolter les fruits au ciel. Si, quand vous agissez mal, il ne vous plaît pas d'avoir des témoins, pourquoi vous plaît-il, dès lors, d'en avoir quand vous accomplissez de bonnes actions? De quoi pouvez-vous vous enorgueillir, si vous n'avez fait qu'accomplir votre devoir?

192. Comprenez qu'étant donné que vous êtes si petits et si humains, les flatteries sont préjudiciables à votre esprit.

193. Pourquoi, après avoir fait une bonne action, espérez-vous immédiatement que votre Père vous récompense? Celui qui pense de la sorte n'agit pas de manière désintéressée et, par conséquent, sa charité est fausse et son amour est très loin d'être vrai.

194. Permettez au monde de voir que vous accomplissez de bonnes actions, mais non dans le but de recevoir des hommages, mais seulement de donner de bons exemples, des enseignements, et témoigner de ma vérité. (139, 56-58)

195. Quand votre esprit se présentera dans la vallée spirituelle pour rendre compte de son séjour et de ses actions sur la Terre, Je vous demanderai principalement tout ce que vous avez demandé et tout ce que vous avez fait pour vos frères. Alors vous vous rappellerez de mes paroles de ce jour. (36, 17)

196. Au Deuxième Temps, l'humanité Me donna une croix de bois, auquel martyre les hommes me condamnèrent, mais sur mon Esprit J'en portai une autre bien plus lourde et bien plus sanglante: celle de vos imperfections et de votre ingratitude.

197. Seriez-vous capable de parvenir à Ma présence en portant sur vos épaules une croix d'amour et de sacrifice pour vos semblables! Notez que c'est dans ce but que Je vous envoyai sur la Terre; et par conséquent, votre retour aura lieu quand vous vous présenterez en ayant accompli votre mission. Cette croix sera la clef qui vous ouvrira les portes du royaume promis. (67, 17-18)

198. Je ne vous demande pas de tout laisser, comme Je le demandai à ceux qui Me suivirent au Second Temps et parmi lesquels celui qui avait ses parents les laissa, celui qui avait une compagne la laissa; ils abandonnèrent leur maison, leur berge, leur bateau et leurs filets; ils abandonnèrent tout pour suivre Jésus. Je ne vous dis pas non plus qu'il faille verser votre sang en ce temps. (80, 13)

199. Comprenez que vous devez vous transformer spirituellement et matériellement, que beaucoup de vos coutumes et traditions, héritage de vos ancêtres, devront disparaître de votre vie pour céder la place à la spiritualité. (63, 15)

200. Vous n'allez pas tous comprendre, pour le moment, ce que signifie "spiritualité", ni non plus pourquoi Je vous demande de parvenir à cette élévation. Pourriez-vous être manses et obéissants à Mes commandements même si vous ne savez même pas ce que Je demande de vous?

201. Mais il y en a qui comprennent l'idéal que le Maître inspire à ses disciples, et ils s'empressent d'obéir à ses directives. (261, 38)

202. Si vous désirez vraiment ardemment parvenir à être des maîtres en spiritualité, vous devez être persévérants, patients, studieux et observateurs, parce que c'est alors que vous aurez l'occasion de récolter, sur votre passage, le fruit de vos actions, grâce auxquelles vous accumulerez l'expérience qui est lumière et connaissance de la vraie vie. (172, 9)

203. J'apporte une nouvelle leçon, grâce à laquelle vous apprendrez à vivre spirituellement sur la Terre, qui est la vraie vie que Dieu a destinée aux hommes.

204. Je vous ai déjà dit que "spiritualité" ne veut pas dire mysticisme, ni fanatisme religieux ou pratiques surnaturelles. Spiritualité signifie harmonie entre l'esprit et la matière, observation des lois divines et humaines, simplicité et pureté dans la vie, foi profonde et absolue dans le Père, confiance et joie de servir Dieu en vos semblables; idéaux de perfectionnement de la moralité et de l'esprit. (279, 65-66)

205. Vous vous interrogez sur la signification des sept échelons de l'échelle, et votre Maître vous dit, certes: Le numéro sept symbolise la spiritualité, c'est la spiritualité que Je souhaite voir pour mon peuple élu d'Israël.

206. Vous devez venir à Moi avec toutes vos vertus et tous vos dons développés. Au septième échelon ou étape de votre évolution, vous arriverez à Moi et vous verrez la gloire ouvrir ses portes pour vous recevoir. (340, 6)

207. Pour l'instant, comprenez qu'aussi longtemps que les hommes n'atteindront pas la spiritualité complète, ils auront besoin de temples matériels et de disposer, devant leurs yeux, des formes ou des images qui les fassent sentir Ma présence.

208. Vous pouvez mesurer le degré de spiritualité ou de matérialisme de l'humanité à la forme de son culte. Le matérialiste Me recherche dans les choses terrestres, et s'il ne parvient pas me voir selon ses souhaits, il me représente sous une forme quelconque pour croire qu'il m'a devant lui.

209. Celui qui Me conçoit en tant qu'Esprit me sent en lui, hors de lui et dans tout ce qui l'entoure, parce qu'il s'est converti en mon propre temple.

210. Rendez-Moi le culte spirituel et ne soyez pas comme ceux qui édifient des temples et des autels brodés d'or et de pierres précieuses, qui entreprennent de grands pèlerinages et se disciplinent par de dures et cruelles flagellations, par des oraisons et des prières, à genoux, mais qui n'ont pas encore été capables de Me confier leur cœur. Je suis venu les toucher au travers de la conscience, et c'est pourquoi Je vous dis: Celui qui parle de ses actes à tout vent n'a aucun mérite devant le Père Céleste. (115, 9)

211. Pour observer ma loi, vous devez prier en élevant toujours votre esprit vers votre Père.

212. J'ai vu que, pour prier, vous préférez la solitude et le silence, et c'est la bonne manière quand vous essayez de chercher l'inspiration au travers de la prière, ou quand vous souhaitez Me rendre grâce. Mais Je vous dis aussi que vous devez pratiquer la prière dans n'importe quelle condition où vous vous trouvez, afin que vous sachiez invoquer mon aide dans les moments les plus difficiles de votre vie, sans perdre la sérénité, la maîtrise de vous-mêmes, la foi en ma présence et la confiance en vous. (40, 34-35)

213. Contez-Moi vos peines silencieusement et confiez-Moi vos plus grands souhaits. Bien que Je sache tout, Je souhaite que vous appreniez à composer votre propre prière jusqu'à parvenir à pratiquer la parfaite communication de votre esprit avec le Père. (110, 31)

214. Vous vous êtes rendus compte de la portée de la prière, et vous avez compris le pouvoir immense qu'a celle-ci quand vous l'élevez, aussi bien pour remédier à un besoin spirituel que pour demander la solution d'une détresse matérielle.

215. Souvenez-vous qu'il vous a souvent suffi de prononcer le mot "Père" pour que tout votre être s'ébranle et que votre coeur se sente envahi par le réconfort que vous donne son amour.

216. Sachez que lorsque votre coeur M'appelle avec tendresse, mon Esprit lui aussi tremble de bonheur.

217. Quand vous m'appelez "Père", quand ce nom jaillit de votre être, votre voix est entendue dans le ciel et vous décrochez un des secrets de l'arcane. (166, 49-51)

218. Il est impérieux que vous appreniez à demander, à attendre, à recevoir, et que vous n'oubliiez jamais d'offrir ce que Je vous concède, ce qui renferme le plus grand mérite. Priez pour ceux qui meurent, jour après jour, à la guerre. Je concéderai à ceux qui prient avec un coeur propre que, avant l'an 1950, tous ceux qui seront morts à la guerre ressusciteront spirituellement à la lumière. (84, 53)

219. Aujourd'hui, vous êtes de jeunes élèves, et vous ne comprenez pas toujours correctement ma leçon. Pour le moment, parlez à Dieu avec votre cœur, avec vos pensées, et Il vous répondra depuis le plus intime de votre être. Son message, qui s'exprimera dans votre conscience, sera une voix claire, sage et affectueuse que vous découvrirez peu à peu, et à laquelle vous vous familiariserez plus tard. (205, 47)

220. Ne soyez pas surpris ou scandalisés si Je vous dis que toute la splendeur, le pouvoir et le luxe de vos religions devront disparaître et que, lorsque cela se réalisera, la table spirituelle sera préparée où viendront s'alimenter les multitudes affamées d'amour et de vérité.

221. Beaucoup d'hommes, à l'écoute de ces mots, nieront qu'ils soient les miens; mais Je leur demanderai alors pourquoi ils s'indignent, et ce qu'ils défendent. Leur vie? Celle-là, c'est Moi qui la défends. Ma Loi? J'y veille aussi.

222. N'ayez crainte, personne ne mourra pour ma cause; seul mourra le mal, parce que le bien, la vérité et la justice prévaudront éternellement. (125, 54-56)

223. Pensez-vous qu'il soit difficile que ce monde scientifique et matérialiste vienne à sentir un penchant pour la spiritualité? Je vous dis que ce n'est en rien difficile, parce que mon pouvoir est infini. L'élévation, la foi, la lumière et le bien constituent, pour l'esprit, une nécessité bien plus impérieuse que ne le sont la nourriture, la boisson et le sommeil, pour votre corps.

224. Si les dons, les pouvoirs et les attributs de l'esprit ont été endormis pour longtemps, ils se réveilleront à mon appel, et feront en sorte que la spiritualité, avec tous ses prodiges, revienne parmi les hommes, parce que maintenant vous êtes plus qualifiés pour les comprendre. (159, 7-8)

Développement           

225. De même que vous voyez se développer le corps de l'homme, en lui se développe aussi l'esprit, cependant le corps rencontre une limite à son développement tandis que l'esprit requiert beaucoup d'incarnations matérielles et l'éternité pour atteindre sa perfection. C'est la raison de vos réincarnations.

226. Vous êtes nés de l'esprit paternel et maternel de Dieu, purs, simples et propres, pareils à une semence, néanmoins, ne vous confondez pas parce qu'être purs et simples ne revient pas au même qu'être grands et parfaits.

227. Vous pouvez établir la comparaison entre un nouveau-né et un homme d'expérience qui enseigne à des enfants.

228. Ce sera votre destin à travers les âges, quand votre esprit sera développé. Mais, que votre esprit se développe lentement! (212, 57-60)

229. Etudiez et analysez, parce qu'il y en a qui se confondent en pensant que, si votre esprit est une particule de ma Divinité, comment est-ce possible qu'il souffre? Et que, si la lumière de l'esprit est une étincelle du Saint-Esprit, comment peut-il, par moments, se voir enveloppé par les ténèbres?

230. Reconnaissez que ce séjour consiste à gagner des mérites suffisants devant Dieu, grâce auxquels vous puissiez convertir votre esprit, d'innocent et simple, en un grand esprit de lumière à la droite du Père. (231, 12)

231. Je veux que vous soyez bons et en plus Je souhaite que vous arriviez à être parfaits, parce que vous, qui paraissez si petits, vous êtes bien plus grands que les objets matériels et les mondes, parce que vous avez la vie éternelle, vous êtes une étincelle de Ma lumière.

232. Vous êtes des esprits. Il est impérieux que vous reconnaissiez ce qu'est un esprit, afin de pouvoir comprendre pourquoi Je vous appelle au chemin de perfection. (174, 60)

233. Vous êtes soumis à la Loi d'évolution, voilà la raison de vos réincarnations. Seul mon Esprit n'a pas besoin d'évoluer: Je suis immuable.

234. Depuis le commencement, Je vous ai montré l'échelle que doivent gravir les esprits pour arriver jusqu'à Moi. Aujourd'hui, vous ignorez le niveau auquel vous vous trouvez, mais quand vous abandonnerez votre enveloppe physique, vous saurez votre degré d'évolution. Ne vous arrêtez pas, parce que vous constitueriez un obstacle pour ceux qui vous suivent.

235. Bien que vous habitiez des plans différents, soyez unis en esprit, et un jour vous serez réunis au septième niveau, le plus élevé, jouissant de Mon amour. (8, 25-27)

236. Je vous ai dit que vous n'êtes pas venus qu'une seule fois sur la Terre, mais que votre esprit a emprunté cette enveloppe matérielle autant de fois que nécessaire pour son développement et son perfectionnement; Je dois ajouter maintenant qu'il dépend aussi de vous que le temps nécessaire pour arriver au but s'écourte ou se prolonge, selon votre propre désir. (97, 61)

237. Qui parmi vous serait capable de prouver qu'il n'a pas existé avant cette vie? Qui, de ceux ont l'absolue conviction de vivre une nouvelle incarnation, pourrait prouver avoir réglé sa dette avec le Père et disposer encore de mérites?

238. Personne ne connaît le niveau de perfection auquel il se trouve; par conséquent, luttez, aimez et persévérez jusqu'au bout. (46, 58-59)

239. Pour que Je vous livre ces nouvelles révélations, il fut nécessaire que, pendant le temps qui s'écoula entre Ma manifestation à l'humanité en tant qu'homme et Ma venue en tant qu'Esprit au cours de ce temps, vous ayez connu beaucoup de réincarnations sur la Terre, afin que, lorsque Je vins vous interroger à propos de la leçon antérieure, votre esprit sache répondre et que lorsque Je lui livrerai de nouvelles révélations, il sache les comprendre. (13, 52)

240. Combien de fois devrez-vous retourner à la Terre pour porter un corps au travers duquel le message que vous apportez au monde se manifeste chaque fois plus clairement?

241. Laissez votre esprit, comme une alouette, trouver son printemps dans cette vie, en jouir, et qu'au cours de son pèlerinage, il acquière l'expérience nécessaire pour revenir à Moi.

242. Pendant que les riches accumulent des trésors, qui sont trop éphémères, vous autres devez accumuler l'expérience, le vrai savoir. (142, 72)

243. A présent, durant cette période, vous allez lutter contre l'ignorance d'une humanité qui, bien que matérialisée sous tous ses angles, est moins cruelle et plus évoluée grâce à l'expérience qu'elle a atteinte dans ses incarnations antérieures.

244. Aujourd'hui, si vous connaissez quelqu'un qui ne pense pas ou ne pratique pas son culte comme la plupart le font, bien que vous soyez surpris et scandalisés, vous ne criez déjà plus qu'on le brûle vif. (14, 21-22)

245. Craignez-vous de parler avec vos frères de la réincarnation de l'esprit? Ou n'êtes-vous peut-être pas persuadés de la justice d'amour qu'elle renferme?

246. Comparez cette forme de restitution avec celle du châtiment éternel dans les flammes perpétuelles de l'enfer, forme utilisée par les hommes pour effrayer l'esprit de l'humanité. Dites-Moi laquelle de ces deux formes vous donne l'idée d'une justice divine, parfaite et miséricordieuse.

247. L'une révèle de la cruauté, de la rancœur illimitée, de la vengeance; l'autre ne contient que pardon, charité, et espoir d'atteindre la vie éternelle. Que mes enseignements ont souffert de déformations à cause des mauvaises interprétations!

248. Je vous prépare pour la lutte, parce que Je sais que vous serez combattus pour ce que vous allez enseigner, mais si vos frères qui s'opposeront à vous, en ces instants, étaient surpris par la mort, et qu'au moment de mourir en état de péché, Moi je leur demande ce qu'ils préféreraient: le feu éternel dans lequel ils croient, ou une occasion de se purifier dans une vie, en vérité Je vous le dis, ils manifesteraient leur préférence pour la seconde option, même si, aveuglés par leur fanatisme, ils l'ont combattue au cours de leur vie. (120, 15-17)

249. Il suffit que vous sachiez, comme Je vous le dis dans ma parole, que la réincarnation de l'esprit est vérité, afin qu'une lumière s'allume dans votre cœur et que vous admiriez davantage Ma justice d'amour.

250. Comparez les théories et les diverses interprétations que les religions ont données à ces enseignements et inclinez-vous pour celle qui renferme une plus grande justice et qui possède une plus grande raison.

251. Mais Je vous dis, certes, que celle-ci est une des révélations qui émouvra le plus l'esprit en ce temps où l'intuition s'éveille quant à cette grande vérité. (63, 76)

252. Vous affirmerez que la réincarnation de l'esprit est l'une des grandes vérités que l'humanité doit connaître et croire.

253. Il y a ceux qui par intuition pressentent, acceptent et croient en ceci comme quelque chose qui ne pouvait manquer dans ma justice d'amour à l'égard des hommes; mais il y en aura aussi beaucoup qui vous appelleront menteurs et blasphémateurs.

254. N'ayez crainte, la même chose passa à mes apôtres quand ils prêchaient la résurrection des morts, enseignée par Jésus; les prêtres et les magistrats les emprisonnèrent pour prêcher de tels enseignements.

255. Plus tard, le monde accepta cette révélation, même si, et Je peux vous l'assurer, il ne parvint pas à comprendre toute l'importance de cet enseignement. Il fut donc impérieux que Je vienne en cette époque pour vous apprendre que la résurrection de la chair ne peut faire référence qu'à la réincarnation de l'esprit, puisque ce dernier constitue le principe et la raison de la vie, et ce qui est vraiment éternel. Quel serait le but de ressusciter les corps morts, quand ils ne représentèrent que les habits temporels de l'esprit?

256. La chair descend à la terre pour se confondre avec elle. C'est là qu'elle se purifie, se transforme et surgit de nouveau, et de manière permanente, à la vie; pendant que l'esprit, lui, continue de s'élever, de s'orienter vers la perfection, et quand il revient sur la Terre, cela constitue, pour lui, une résurrection à la vie humaine, et aussi une nouvelle résurrection au contact de l'esprit, pour sa nouvelle enveloppe.

257. Cependant le matériel, contrairement au spirituel, n'a pas de nature éternelle, c'est pourquoi Je vous dis, une fois encore, que c'est votre esprit que Je cherche, auquel J'enseigne et que Je souhaite emmener avec Moi. (151, 56-58)

258. Votre esprit traîne péniblement derrière lui une chaîne formée par les vies que Je vous ai offertes comme une opportunité de vous perfectionner, mais dont vous n'avez pas tiré profit; chaque existence constitue un maillon. Néanmoins, si vous réglez votre vie dans le cadre de mes enseignements, si vous adhérez à ma loi, vous ne viendrez plus souffrir dans ce monde.

259. Si vous laissez passer le temps sans étudier ma parole, Moi, qui suis le temps, Je vous surprendrai. Étudiez, afin que vous puissiez occuper, dans mon Œuvre, la place qui vous corresponde.

260. Je souhaite que cessent l'incompréhension et les différentes croyances au sujet de ma Divinité. Comprenez que tous vous avez jailli d'un seul Dieu. (181, 63-65)

261. Contemplez et appréciez l'Univers dans toute sa perfection et toute sa beauté; il fut créé pour que s'y inspirent les enfants du Seigneur et qu'en lui ils voient une image du Père. Si vous voyez la Création de cette façon, vous élèverez votre esprit vers ma Divinité. (169, 44)

262. La lumière de cette ère vient déchirer le voile d'obscurité qui enveloppait l'esprit des hommes; il vient rompre les chaînes qui le tenaient soumis et l'empêchaient de parvenir au véritable chemin.

263. En vérité Je vous le dis, ne pensez pas que ma doctrine interdise la recherche dans toutes les sciences. Si c'est Moi qui éveille votre intérêt, votre admiration et votre curiosité; c'est la raison pour laquelle J'ai doté votre esprit du don de la pensée afin de lui permettre de se déplacer où qu'il le souhaite.

264. Je vous ai donné la lumière de l'intelligence afin que vous puissiez comprendre ce que vous voyez le long de votre chemin. C'est pourquoi Je vous dis: Enquêtez, analysez en profondeur, mais essayez de faire en sorte que votre manière de pénétrer mes arcanes soit respectueuse et humble, parce que c'est alors qu'elle sera vraiment licite.

265. Je ne vous ai pas défendu de connaître les livres que les hommes ont écrits, mais il vous faut être préparés afin de ne pas trébucher et ne pas vous confondre. Alors, vous saurez comment l'homme commença sa vie, sa lutte et où il est arrivé.

266. Et quand il en sera ainsi, vous devrez rechercher ma source d'enseignements et de révélations, pour que Je vous montre le futur et la fin qui vous attend. (179, 22-23)

267. Je vous assure que si vous vous proposiez de pénétrer, avec intérêt et amour, le sens de ces enseignements, à chaque pas vous découvririez de vraies merveilles et des prodiges de sagesse spirituelle, d'amour parfait et de justice divine! Mais, si vous considérez ces révélations avec indifférence, vous resterez ignorants de tout ce qu'elles renferment!

268. Ne passez pas devant ma manifestation comme beaucoup passent devant la vie: en voyant sans regarder, en entendant sans écouter et en pensant sans comprendre. (333, 11-12)

269. Je ne souhaite pas que vous analysiez mon Esprit ni rien qui appartienne au spirituel comme s'il s'agissait d'objets matériels. Je ne veux pas que vous M'étudiiez selon la manière des scientifiques, parce que cela vous mènerait à de grandes et lamentables confusions. (276, 17)

270. Toute ma Doctrine a la finalité de découvrir devant vos yeux ce que renferme votre être, parce que c'est de cette connaissance que naît la lumière pour trouver le chemin qui mène à l'éternel, au parfait, à Dieu. (262, 43)

Purification et perfectionnement           

271. Aujourd'hui vous M'exposez vos souffrances afin que Je les allège et, en vérité Je vous le dis, c'est Ma mission, c'est dans ce but que Je suis venu, car je suis le Divin Docteur.

272. Cependant, avant de disposer Mon baume sur votre blessure, avant que vous parvienne Ma caresse, concentrez-vous sur vous-mêmes et examinez votre douleur, analysez-la, méditez profondément aussi longtemps que nécessaire afin que, de cette méditation, vous preniez l'enseignement que renferme cette épreuve, de même que la connaissance qui s'y dissimule, et que vous devez savoir. Cette connaissance consistera en expérience et foi ; regarder la vérité en face, elle sera l'explication de beaucoup d'épreuves et de leçons incomprises par vous.

273. Comme si la douleur était quelque chose de tangible, examinez-la et vous y découvrirez la merveilleuse graine d'expérience, la grande leçon de votre existence, parce que la douleur est venue pour être votre professeur au cours de votre vie.

274. Celui qui considère la souffrance comme un professeur et qui, avec mansuétude, obéit aux appels qu'elle lui adresse pour la régénération, le repentir et la correction, celui-là, par la suite, connaîtra la douceur, la paix et la santé.

275. Examinez-vous avec soin et vous verrez tout le bénéfice que vous en tirerez. Vous connaîtrez vos défauts et vos imperfections, les corrigerez et, par conséquent, vous cesserez d'être les juges des autres. (8, 50-53)

276. Vous serez propres par le seul fait de le vouloir. Quel serait le mérite que ce soit Moi qui vous purifie? Que chacun accomplisse la restitution pour ses manquements à ma Loi, a du mérite parce que vous saurez alors éviter les chutes et les erreurs dans le futur, parce la souffrance vous le rappellera.

277. Si un repentir sincère s'interpose entre la faute commise et ses conséquences naturelles, la souffrance ne vous atteindra pas, parce qu'alors vous serez déjà forts pour supporter l'épreuve avec résignation.

278. Le monde boit jusqu'au bout un calice très amer et Moi je ne l'ai jamais puni, mais après sa souffrance, il viendra à Moi qui l'appelle. A ce moment-là, ceux qui furent ingrats sauront rendre grâce à Celui qui n'a répandu que des bontés dans leur existence. (33, 30-31)

279. Débarrassez-vous de l'amour excessif pour votre corps et soyez charitables envers votre esprit, en l'aidant à se purifier et à s'élever; quand vous y serez parvenus, vous verrez combien vous serez forts d'esprit et de corps vous serez fortifiés spirituellement et physiquement.

280. Réfléchissez au fait que, si l'esprit est malade, comment pourra-t-il y avoir la paix dans le cœur? Et s'il existe des remords dans votre esprit, pourrait-il jouir de la paix? (91, 72-73)

281. Si cette Terre satisfaisait tous vos désirs, et s'ils n'y existaient pas les grandes épreuves spirituelles, qui de vous souhaiterait-il arriver à mon Royaume?

281. Ne blasphémez ou ne maudissez pas non plus la souffrance, puisque c'est vous qui l'avez créée par vos fautes. Epuisez-la patiemment, et c'est elle qui vous purifiera et qui vous aidera à vous approcher de Moi.

282. Remarquez-vous combien profond est votre enracinement aux grandeurs et aux plaisirs terrestres? Néanmoins, le moment viendra où vous désirerez ardemment vous en séparer.

283. Quiconque réussira à accomplir ses épreuves avec élévation éprouvera la paix dans cet accomplissement. Celui qui marche sur la Terre en dirigeant son regard vers le ciel ne trébuche pas, et ne se blesse pas la plante des pieds avec les chardons parsemés sur le chemin de sa restitution. (48, 53-55)

284. Accomplissez votre destin; ne souhaitez pas revenir à Moi sans avoir, au préalable, parcouru le chemin que Je vous ai indiqué, parce que vous devriez éprouver la douleur de contempler des taches en votre esprit qu'il ne parvint pas à laver, parce qu'il n'arriva pas au bout de sa restitution.

285. Les réincarnations vous ont dépassés, et beaucoup d'entre vous n'ont pas évalué la grâce infinie et l'amour que le Père, par leur biais, vous a confiés.

286. Notez que plus grand le nombre d'occasions, plus grande sera aussi votre responsabilité, et si ces occasions ne sont pas exploitées, chacune d'entre elles connaîtra une augmentation de restitution et de justice; c'est le fardeau dont beaucoup d'êtres ne s'expliquent pas le poids insupportable, et que seule Ma Doctrine peut vous révéler. (67, 46)

287. Ces épreuves que l'humanité traverse sont le fruit qu'elle récolte, le fruit de ses propres semailles, une récolte qui, parfois, est le fruit de la semence plantée l'année antérieure et, en d'autres occasions, le fruit de ce qu'elle sema voici des années ou lors d'autres incarnations. (178, 2)

288. Ne croyez pas que les conséquences d'une désobéissance soient immédiatement palpables. Non! Ce que je vous dis est que, tôt ou tard, vous devrez répondre de vos actes. Parfois, il vous semblera que votre faute n'entraîna pas de conséquences, en fonction du temps qui passe et de ma justice qui ne se manifeste aucunement.

289. Cependant vous savez, par ma parole, qu'en tant que juge Je suis inexorable et que, à l'heure de votre jugement, vous ouvrirez vos yeux à la lumière de la conscience. (298, 48)

290. Ô vous, les esprits qui m'entendez, ne laissez pas les vicissitudes de la vie terrestre imprimer en vous leur empreinte, et moins encore vous épuiser. Cherchez la lumière que renferme chaque épreuve, et qu'elle vous soit utile pour vous fortifier et vous modérer.

291. Quand l'esprit ne réussit pas à s'imposer à la matière, cette dernière le fléchit et le domine, ce qui entraîne que les esprits s'affaiblissent et croient qu'ils meurent avec la chair. (89, 11-12)

292. Avez-vous jamais éprouvé, dans votre vie, quelque passion matérielle qui ait consumé tout votre être, vous privant d'entendre la voix de la conscience, de la moralité et de la raison?

293. C´est quand votre esprit est tombé au plus bas, c´est alors que les tentations et la force de la bête du mal, qui habite la chair, l'ont dominé.

294. N'est-il peut-être pas vrai que, lorsque vous avez réussi à vous libérer de cette passion et à vaincre son influence, vous avez ressenti un immense bonheur et une paix profonde?

295. Cette paix et cette joie sont dues au triomphe de l'esprit sur la matière, un triomphe obtenu au coût d'une immense lutte, d'une sanglante bataille intérieure. Mais il a suffi que l'esprit reprenne force et se lève, induit et conseillé par la conscience, pour qu'en dominant les impulsions de la chair, il se libère de continuer à être traîné vers l'abîme.

296. Là, dans cette lutte, dans cette renonciation, dans cette bataille contre vous-mêmes, vous avez vu mourir quelque chose qui habitait à l'intérieur de vous, sans que cela fût votre vie, mais seulement une passion insensée. (186, 18-19)

297. Observez que vous portez en vous-mêmes votre ennemi le plus puissant. Quand vous l'aurez vaincu, vous apercevrez à vos pieds le dragon aux sept têtes dont l'apôtre Jean vous a parlé. Ce sera alors que vous pourrez vraiment dire: Je peux élever mon visage vers mon Seigneur pour Lui dire: "Seigneur, je vous suivrai", parce qu'alors ce ne seront pas les lèvres qui le diront, mais l'esprit. (73, 20)

298. Vous vous rendrez vite compte que la vie n'est pas cruelle envers vous les hommes, mais que c'est plutôt vous qui êtes cruels avec vous-mêmes. Vous souffrez et faites souffrir ceux qui vous entourent, par manque de compréhension. Vous vous sentez seuls, vous voyez que personne ne vous aime et vous devenez égoïstes au cœur endurci. (272, 34)

299. Comprenez que toutes les peines de cette vie que vous vivez sont les conséquences des fautes humaines, car Moi qui vous aime, Je ne pourrais vous offrir un calice aussi amer.

300. Je vous ai révélé, depuis les premiers temps, la Loi comme un chemin par lequel vous pouvez vous protéger des chutes, de l'abîme et de la mort. (215, 65)

301. Aujourd'hui vous ne réussissez pas à comprendre la signification de vos épreuves, vous les jugez inutiles, injustes et insensés, cependant Je vous dirai combien de justice et de précision il y eut en chacune d'elles quand vous arriverez à la vieillesse, et aux autres, quand vous aurez passé les seuils de ce monde et que vous habiterez les régions spirituelles. (301, 44)

302. Je vous répète que Je capte toute pensée et toute prière, en revanche, le monde ne sait pas recevoir mon inspiration, ni s'est préparé pour laisser briller, dans son esprit, mes divines pensées, et n'écoute pas ma voix quand Je réponds à son appel.

303. Mais J'ai la foi en vous, Je crois en vous, parce que Je vous ai formés et que Je vous ai dotés d'un esprit qui est un éclat du Mien et d'une conscience qui est Mon image.

304. Si Je vous avais dit que Je n'attends pas que vous parveniez à vous perfectionner, ce serait comme si Je déclarais avoir échoué dans la plus grande Oeuvre qui a jailli de ma volonté divine, et cela ne peut pas être concevable.

305. Je sais que vous êtes au temps où votre esprit émergera victorieux de toutes les tentations qu'il a rencontrées tout au long de son chemin, après quoi il surgira, plein de lumière, à une nouvelle existence. (238, 52-54)

Ici et au-delà du terrestre           

306. Préparez-vous, n'attendez pas que la mort vous surprenne sans préparation. Qu'avez-vous préparé pour votre retour à la vie spirituelle? Est-ce que vous voulez être surpris quand vous êtes encore enchaînés à la matière, aux passions, aux possessions terrestres? Voulez-vous entrer dans l'Au-delà, les yeux fermés, sans trouver le chemin, en emportant, imprimée dans votre esprit, la lassitude de cette vie? Préparez-vous, disciples, et c'est alors que vous ne craindrez pas l'arrivée de la mort du corps.

307. Ne soupirez pas en devant quitter cette vallée, parce que si vous reconnaissez qu'en elle existent des merveilles et des grandeurs, en vérité Je vous le dis, elles ne sont seulement qu'une image des beautés de la vie spirituelle.

308. Si vous ne vous réveillez pas, qu'allez-vous faire quand vous vous retrouverez au départ d'un nouveau chemin, éclairés par une lumière qui vous paraîtra inconnue?

309. Partez de ce monde sans larmes, sans laisser de souffrance dans le coeur de vos êtres chers. Détachez-vous le moment venu, en laissant sur le visage de votre corps un sourire de paix qui parle de la libération de votre esprit.

310. La mort du corps ne vous éloigne pas des êtres qui vous ont été confiés, ni vous écarte de la responsabilité spirituelle que vous avez envers ceux qui furent vos parents, vos frères ou vos enfants.

311. Comprenez que la mort n'existe pas pour l'amour, pour le devoir, pour les sentiments; en un mot, pour l'esprit. (70, 14-18)

312. Travaillez avec acharnement afin que, lorsque viendra la mort et qu'elle fermera les yeux de votre corps à cette vie, votre esprit sente s'élever de lui-même jusqu'à arriver à la demeure qu'il aura atteinte par ses mérites.

313. Les disciples de cette oeuvre contempleront, au moment de la mort corporelle, combien les liens qui unissent l'esprit à la matière se brisent facilement. Il n'y aura, en elle, aucune douleur à devoir abandonner les satisfactions du monde; son esprit n'errera pas comme une ombre parmi les hommes, frappant de porte à porte, de coeur en coeur, en quête de lumière, de charité et de paix. (133, 61-62)

314. Élevez votre esprit afin d'aimer seulement l'éternel, ce qui est beau et bon. S'il n'en était pas ainsi, votre esprit matérialisé par la vie que vous menâtes, souffrira beaucoup pour se détacher de son corps et de tout ce qu'il abandonne, et devra errer dans les espaces, pour un temps, enveloppé dans la confusion et l'amertume, jusqu'à ce qu'il termine sa purification.

315. Vivez dans ma Loi et vous ne devrez pas craindre la mort, mais ne l'appelez pas ou ne la désirez pas avant terme; laissez-la venir, elle est toujours obéissante à mes instructions; assurez-vous qu'elle vous trouve préparés et, ainsi, vous entrerez dans la demeure spirituelle comme enfants de la lumière. (56, 43-44)

316. Vivez en paix dans vos foyers, faites-y un sanctuaire afin que les êtres invisibles, lorsqu'ils entreront, venant confus dans la vallée spirituelle, puissent trouver, en votre être, la lumière et la paix qu'ils recherchent, et qu'ils puissent s'élever vers l'Au-Delà. (41, 50)

317. À vous qui vivez en esprit et qui êtes encore attachés aux idéaux matériels, Je vous dis: Eloignez-vous de ce qui ne vous appartient déjà plus, parce que si la Terre n'est pas une demeure éternelle pour l'homme, elle l'est encore beaucoup moins pour l'esprit. Plus loin, dans la vallée spirituelle, une vie pleine de lumière vous attend, que vous atteindrez pas à pas, grâce au chemin du bien.

318. À ceux qui M'écoutent comme humains, Je leur dis que, tant qu'ils possèdent ce corps qui les accompagne pendant leur passage terrestre, ils doivent en prendre soin et le conserver jusqu'à l'ultime instant, parce qu'il constitue le support sur lequel l'esprit s'appuie, aussi bien que l'instrument pour lutter; c'est au travers de ses yeux matériels que l'esprit regarde cette vie et par le biais de sa bouche qu'il s'exprime et peut réconforter ses frères. (57, 3)

319. Le Maître vous demande à présent: Où vos morts se trouvent-ils, et pourquoi pleurez-vous la disparition des êtres que vous aimez? En vérité Je vous le dis, en ce qui Me concerne, aucun n'est mort, parce que J'ai donné la vie éternelle à tous. Tous ceux que vous croyiez perdus vivent, ils sont avec Moi. C'est là où vous croyez voir la mort, qu'est la vie; où vous voyez la fin, est le commencement. C'est où vous croyez que tout est mystère et arcane insondable, qu'est la lumière, avec la clarté d'une aurore interminable. Où vous croyez qu'il n'y a rien, il y a tout et là où vous percevez le silence, est le concert. (164, 6)

320. Chaque fois que la mort fauche l'existence de votre enveloppe humaine, il s'agit d'une sorte de trêve pour l'esprit, qui en se réincarnant, surgit avec des forces nouvelles et une plus grande lumière, pour continuer à étudier cette leçon divine qu'il n'avait pas achevée. C'est ainsi que le blé, qui est votre esprit, mûrit au fil des ères.

321. Je vous ai beaucoup révélé à propos de la vie spirituelle, cependant Je vous dis qu'il n'est pas impérieux, pour le moment, que vous sachiez tout, mais l'essentiel pour votre arrivée dans la demeure éternelle. Là, Je vous dévoilerai tout ce qui est destiné à votre connaissance. (99, 32)

322. Est-ce que vous pouvez imaginer le bonheur de celui qui retourne à la vie spirituelle en ayant accompli, sur la Terre, le destin que son Père lui a tracé? Sa satisfaction et sa paix sont infiniment plus grandes que toutes les satisfactions que l'esprit peut recueillir au cours de la vie humaine.

323. Et Je vous offre cette opportunité pour que vous soyez de ceux qui se réjouissent lors de votre retour à votre royaume, et non de ceux qui souffrent et pleurent au milieu de leur confusion ou de leur repentir. (93, 31-32)

324. La fin de cette manifestation approche, pour la commencer sous une forme plus élevée, en établissant la communication d'esprit à Esprit avec votre Créateur, qui est celle qu'utilisent les esprits plus élevés qui habitent près de Moi. (157, 33)

325. Quand Je vous parle de mon monde spirituel, Je me réfère à ces troupes d'êtres obéissants comme de vrais serviteurs, qui n'accomplissent que ce que leur ordonne la volonté de leur Seigneur.

326. Ils sont ceux que J'ai envoyés parmi vous pour être les conseillers, les gardiens, les docteurs et les véritables frères entre tous les hommes. Ils ne viennent pas pour pleurer, car en eux ils sont porteurs de la paix; ils ne viennent pas pour questionner, parce que la lumière de leur évolution et leur expérience des longues étapes leur a donné le droit de pouvoir éclairer l'entendement de l'homme. Ils sont opportuns par leur aide, attentionnés et humbles, face à tout appel ou nécessité.

327. C'est Moi qui leur ai ordonné de se manifester parmi vous, afin de vous prodiguer leur leçon, leur témoignage et leur encouragement. Ils marchent en avant de vous afin que vous puissiez trouver la voie propre et pour vous fournir leur aide afin de ne pas vous affaiblir.

328. Demain, vous aussi ferez partie de cette armée de lumière qui, dans le monde infini des esprits, vient travailler uniquement pour l'amour de ses frères, sachant que, de cette façon, elle glorifie et aime son Père.

329. Si vous souhaitez leur ressembler, consacrez votre existence au bien. Partagez votre paix et votre pain, recevez le nécessiteux avec amour, rendez visite au malade et au prisonnier. Allumez la lumière sur le sentier de vos frères qui vont, à tâtons, en quête du vrai chemin. Remplissez l'infini de pensées nobles, priez pour les absents et la prière vous rapprochera d'eux.

330. Et quand la mort arrêtera les battements de votre coeur et que s'éteindra la lumière dans vos pupilles, vous vous réveillerez dans un monde merveilleux par son harmonie, son ordre et sa justice. C'est là que vous commencerez à comprendre que la charité de Dieu est celle qui peut vous dédommager de toutes vos actions, vos épreuves et vos souffrances.

331. Quand un esprit arrive à cette demeure, il commence à se sentir envahi par une paix infinie, son souvenir retourne à l'instant vers ceux qui vivent encore loin de cette béatitude et, dans son empressement, dans son désir ardent de voir ceux qu'il aime posséder ce don divin, il se joint aux partisans spirituels qui luttent et travaillent pour le salut, le bien-être et la paix de leurs frères. (170, 43-48)

332. Qui a imaginé les batailles que ces légions de lumière soutiennent contre les invasions d'êtres perturbés qui vous menacent à chaque pas? Aucun regard humain n'a jamais découvert cette lutte que se livrent, incessamment, les uns et les autres, sans que vous vous en aperceviez. (334, 77)

333. Voici la continuation de mon Oeuvre, ma venue au Troisième Temps en tant qu'Esprit de Réconfort, entouré par mes grandes armées d'anges, comme il était écrit.

334. Ces esprits partisans du Mien font partie de cette consolation que Je vous avais promise, et vous en avez déjà eu des preuves de leur charité et de leur paix, au travers de leurs conseils sains et de leurs exemples de vertu. C'est par leur entremise que Je vous ai concédé des bienfaits, et ce sont eux qui ont été intermédiaires entre vous et mon Esprit.

335. Quand vous avez perçu la grâce et les dons dont ils sont revêtus, aussi bien que leur humilité, vous vous êtes sentis inspirés pour réaliser des actions aussi pures que celles qu'ils ont menées à bien dans votre vie. Quand ils sont entrés dans votre foyer, vous vous êtes sentis honorés par leur présence spirituelle.

336. Soyez bénis si vous avez reconnu leur élévation, mais le Maître vous demande: Croyez-vous qu'ils aient toujours été des êtres vertueux? Ne savez-vous pas qu'un grand nombre d'entre eux a habité la Terre et a connu la faiblesse et les grandes fautes?

337. Et regardez-les à présent, ils ne conservent plus aucune tache. C'est parce qu'ils entendirent l'appel de la conscience, s'éveillèrent à l'amour et se repentirent de leurs fautes passées, et c'est dans ce creuset qu'ils se sont purifiés pour s'élever dignes. Et ils me servent, aujourd'hui, en étant au service de l'humanité.

338. Leur esprit leur a imposé, par amour, la tâche d'aider leurs semblables pour restituer tout ce qu'ils ont manqué de faire lorsqu'ils habitèrent la Terre, et ils ont accepté, comme un cadeau Divin, la chance de venir semer la graine qu'ils ne semèrent pas, et de détruire toute oeuvre imparfaite qu'ils auraient façonnée.

339. C'est pourquoi, maintenant, vous contemplez avec étonnement leur humilité, leur patience, et leur mansuétude, et parfois vous les avez vus souffrir pour leur restitution. Néanmoins, leur amour et leur reconnaissance sont bien plus grands que les obstacles qui se présentent à eux parce qu'ils vainquent tout et qu'ils sont disposés à aller jusqu'au sacrifice. (354, 14-15)

340. Par hasard, percevez-vous la demeure spirituelle de laquelle vous êtes partis pour venir sur la Terre? " Non, Maître ", Me dites-vous, " Nous ne percevons ni nous souvenons de rien ".

341. Oui, mon peuple, il y a tellement longtemps que vous vous éloignâtes de la pureté et de l'innocence, que vous ne pouvez même pas imaginer cette existence de paix, cet état de bien-être.

342. Cependant, à présent que vous êtes préparés pour écouter la voix de la conscience et recevoir ses révélations, vous avez à votre portée le chemin qui mène au Royaume promis à ceux qui s'élèvent vers Moi.

343. Ce n'est pas de ce paradis de paix que partirent les premiers, mais le monde infini de l'esprit, le monde de la sagesse, le paradis du vrai bonheur spirituel, le ciel de l'amour et de la perfection. (287, 14-15)

Révélations du Divin           

344. C'est le Père de tous les êtres qui vous parle en cet instant; l'amour qui vous créa se laisse ressentir en chacun qui écoute cette parole. (102, 17)

345. Celui qui vous parle est l'unique Dieu qui existe, Celui que vous appelâtes Jéhovah quand il vous montra sa force et vous révéla la loi sur le Mont Sinaï; Celui que vous appelâtes Jésus, parce que mon Verbe fut en Lui, et Celui qu'aujourd'hui vous appelez le Saint-Esprit, parce que Je suis l'Esprit de la Vérité. (51, 63)

346. Quand Je vous parle comme Père, c'est le livre de la loi qui s'ouvre devant vous. Quand Je vous parle en tant que Maître, c'est le livre de l'amour que Je montre à mes disciples. Quand Je vous parle comme Saint-Esprit, c'est le livre de la sagesse qui vous éclaire de ses enseignements et qui forme une seule doctrine, parce qu'elle provient d'un seul Dieu. (141, 19)

347. Dieu est lumière, amour, justice, tous ceux qui manifestent ces attributs dans leur vie représentent et honorent leur Seigneur. (290, 1)

348. Ne dites pas Je suis le Dieu de la pauvreté ou de la tristesse, en considérant que Jésus a toujours été suivi par des multitudes de malades et d'affligés. Je recherche les malades, les tristes et les pauvres, mais c'est dans le but de les emplir de joie, de santé et d'espoir, parce que je suis le Dieu de la joie, de la vie, de la paix et de la lumière. (113, 60)

349. Oui, peuple, Je suis votre commencement et votre fin. Je suis l'Alpha et l'Omega, bien que Je ne vous dise ou ne vous révèle pas encore tous les enseignements que J'ai réservés à votre esprit, mais que vous connaîtrez lorsque vous serez très loin de ce monde.

350. Je vous révélerai maintenant beaucoup de nouvelles leçons et je vous livrerai ce que vous êtes capable de posséder sans vous enorgueillir ni vous dresser devant l'humanité avec un air de supériorité; vous savez déjà que celui qui s'enorgueillit de ses actes les détruit par sa même vanité. C'est pourquoi Je vous ai appris à travailler en silence afin que vos ouvrages produisent le fruit d'amour. (106, 46)

351. Il vous faut encore comprendre beaucoup des révélations qui sont destinées à faire partie de votre savoir, mais les hommes ont supposé que leur connaissance n'appartient qu'à Dieu. Quand quelqu'un ose exprimer son désir de les interpréter, ou tente de les pénétrer, il est immédiatement appelé blasphémateur ou jugé imprudent. (165, 10)

352. Vous avez beaucoup à apprendre pour vous sensibiliser à mes inspirations et à mes appels. Que de fois sentez-vous les vibrations du spirituel sans réussir à comprendre Qui vous appelle! Ce langage est tellement confus pour vous, que vous ne parvenez pas à comprendre et que vous finissez par attribuer les manifestations spirituelles à des hallucinations ou à des causes matérielles. (249, 24)

353. Ne trouvez pas étrange que Moi, le propriétaire de tout ce qui fut créé, Je me présente parmi vous en demandant de l'amour; Je suis le Dieu de la mansuétude et de l'humilité. Je ne viens pas me vanter de ma grandeur, Je dissimule plutôt ma perfection et mes insignes royaux pour M'approcher de votre coeur. Si vous Me contempliez dans toute Ma splendeur, combien pleureriez-vous pour vos fautes! (63, 48)

354. Ressentez-Moi très proches de vous, Je vous en donne des preuves dans les moments difficiles de votre vie. J'ai voulu que vous fassiez de votre coeur Ma demeure, pour qu'en elle vous sentiez Ma présence.

355. Comment est-il possible que, étant en vous, vous ne sachiez pas sentir Ma présence? Quelques-uns me cherchent dans la Nature, d'autres me sentent au-delà de tout le matériel, mais Je vous dis, certes, que Je suis en toutes parts, en tous lieux. Pourquoi devez-vous toujours Me chercher en-dehors de vous, alors que Je me trouve aussi en votre être? (1, 47-48)

356. Même s'il n'y avait pas de religions dans le monde, il vous suffirait de vous concentrer dans le fond de votre être pour trouver Ma présence dans votre temple intérieur.

357. Je vous dis aussi qu'il suffirait d'observer ce que la vie vous offre, pour que vous y trouviez le livre du savoir, qui, à chaque pas, vous montre ses plus belles pages et ses leçons les plus profondes.

358. Vous comprendrez alors qu'il n'est pas juste que le monde se perde quand il porte, dans son cœur, le chemin, ni qu'il se confonde dans les ténèbres de l'ignorance, alors qu'il vit dans une telle lumière. (131, 31-32)

359. Aujourd'hui, ma langue universelle se fait entendre en tous, pour leur dire que, bien que Je sois en chacun de vous, personne ne doit dire que Dieu est à l'intérieur de l'homme, parce que ce sont les êtres et toute la création qui se trouvent en lui.

360. Je suis le Seigneur, et vous ses créatures. Je ne souhaite pas vous appeler serviteurs, mais enfants, mais reconnaissez que Je suis avant vous; aimez ma volonté et respectez ma loi, en sachant que, dans ce que J'ai disposé, il n'y a aucune place pour l'imperfection ou l'erreur. (136, 71-72)

361. Je vous formai pour vous aimer et Me sentir aimé. Vous avez besoin de Moi comme J'ai besoin de vous. Celui qui affirme que Je n'ai pas besoin de vous ne dit pas la vérité, si c'était le cas, Je ne vous aurais pas créés, ni Me serais fait homme pour vous sauver grâce à ce sacrifice qui constitua une grande preuve d'amour; Je vous aurais laissé vous perdre.

362. Néanmoins, vous devez reconnaître que si vous vous alimentez de mon amour, il est juste que vous offriez la même chose à votre Père, car Je continue de vous dire: " Je suis assoiffé, J'ai soif de votre amour ". (146, 3)

363. Comment pouvez-vous penser que J'aime moins celui qui souffre le plus? Comment pouvez-vous interpréter votre souffrance comme un signe que Je ne vous aime pas? Si vous saviez que c'est précisément par amour pour vous que Je suis venu; ne vous ai-Je pas dit que le vertueux est sauf et que celui qui est en bonne santé n'a pas besoin du médecin? Si vous vous sentez malades et que, lors de l'examen à la lumière de votre conscience, vous vous jugez pécheurs, soyez certains que c'est vous que Je suis venu chercher.

364. Si vous croyez que Dieu a pleuré en quelque occasion, sûrement cela n´a pas été pour ceux qui jouissent de sa gloire, mais pour ceux qui sont égarés ou qui pleurent. (100, 50-51)

365. Ma demeure est préparée pour vous; quand vous y arriverez, vous vous y réjouirez vraiment. Comment un père pourra-t-il vivre dans une demeure royale, savourant des mets exquis, en sachant que ses propres enfants sont comme des mendiants aux portes de sa propre maison? (73, 37)

366. Connaissez la Loi, aimez le bien, pratiquez l'amour et la charité, concédez à votre esprit la sainte liberté de s'élever vers sa demeure, c'est alors que vous M'aimerez.

367. Est-ce que vous voulez un modèle parfait de tout ce que vous devrez faire et de ce que vous devez être pour arriver à Moi? Imitez le Christ, aimez-Moi en Lui, cherchez-Moi au travers de Lui, venez à Moi par sa Divine empreinte.

368. Mais ne M'aimez pas sous sa forme humaine ou en son image, ne changez pas la pratique de Ses enseignements pour des rites ou des symboles, parce que vous vous éterniseriez dans vos différences, dans votre inimitié et dans votre fanatisme.

369. Aimez-moi dans le Christ, mais dans Son Esprit, dans Sa Doctrine et vous serez conformes avec la Loi éternelle, parce que le Christ renferme la justice, l'amour et la sagesse avec lesquels J'ai manifesté, à l'humanité, l'existence et la toute-puissance de Mon Esprit. (1, 71-72)

L'être humain et son destin           

370. Il y a longtemps que vous n'êtes pas avec Moi, que vous ignorez ce que vous êtes en réalité, parce que vous avez laissé dormir, en votre être, beaucoup d'attributs, de pouvoirs et de dons que votre Créateur déposa en vous. Vous dormez pour l'esprit et la conscience, et c'est précisément dans ces attributs spirituels que réside la véritable grandeur de l'homme. Vous imitez les êtres qui sont de ce monde, parce qu'ils y naissent et qu'ils y meurent. (85, 57)

371. Le Maître vous demande, ô disciples bien aimés: Que vous appartient-il dans ce monde? Tout ce que vous possédez, c'est le Père qui vous l'a donné pour votre usage au cours de votre étape sur la Terre, pendant que bat votre coeur. Oui votre esprit provient de ma Divinité, oui il est un souffle du Père Céleste, oui il est l'incarnation d'un atome de mon Esprit, oui votre corps a aussi été formé dans le cadre de mes lois et Je vous le confie comme un instrument de votre esprit. Alors, mes enfants bien aimés, rien ne vous appartient. Toute la création appartient au Père, et c'est Lui qui vous en a faits les détenteurs temporaires. Souvenez-vous que votre vie matérielle ne représente seulement qu'un pas dans l'éternité, un rayon de lumière dans l'infini, et c'est pourquoi vous devez vous occuper de ce qui est éternel, de ce qui ne meurt jamais, et cela c'est l'esprit. (147, 8)

373. Que ce soit l'esprit qui guide l'entendement, et non l'entendement, guidé seulement par un coeur ambitieux de grandeur humaine, qui gouverne votre vie.

374. Réfléchissez au fait que si vous souhaitez vous guider par les ordres de votre cerveau, vous l'épuiserez, et ne pourrez aller au-delà d'où ses forces limitées le lui permettent.

375. Je vous dis que si vous désirez ardemment savoir pourquoi vous vous êtes sentis inspirés à faire le bien et que votre coeur et votre entendement soient guidés par l'esprit et alors vous serez émerveillés devant le pouvoir de votre Père. (286, 7)

376. Il est juste que l'esprit révèle la sagesse à l'entendement humain, et non que ce soit l'entendement qui illumine l'esprit.

377. Beaucoup ne comprendront pas ce que Je vous déclare parce qu'il y a bien longtemps déjà que vous avez altéré l'ordre de votre vie. (295, 48)

378. Sachez, disciples, que la spiritualité permet à la conscience de se manifester plus clairement, et celui qui saura écouter cette voix de sagesse ne se laissera pas tromper.

379. Liez-vous d'amitié avec la conscience, elle est la voix amie, au travers de laquelle le Seigneur montre sa lumière, que ce soit comme Père, comme Maître, ou comme Juge. (293, 73-74)

380. Soyez infatigables dans la révision de ma parole, elle, à l'instar d'un ciseau invisible, se chargera de polir les aspérités de votre caractère jusqu'à ce que vous soyez préparés pour traiter les problèmes les plus délicats de vos frères.

381. En eux, vous trouverez tristesses, expiations et restitutions dont les causes peuvent être très diverses. Quelques-unes auront une origine très difficile de comprendre, en revanche, il y en aura d'autres que vous découvrirez seulement par l'intuition, la révélation et la voyance, pour libérer vos frères d'un lourd fardeau.

382. Ces dons n'accompliront des prodiges que lorsque celui qui les mettra en pratique se sera inspiré dans la charité à l'égard de ses semblables. (149, 88)

383. Qu'est-ce que les hommes appellent surnaturel, si tout ce qui est Moi et mon Oeuvre sont naturels? Ne serait-ce pas plutôt les actes mauvais et imparfaits des hommes, les surnaturels, puisque le naturel serait qu'ils agissent toujours bien, procédant de Qui ils procèdent et possédant les attributs qu'ils portent en eux-mêmes? En Moi, tout a une explication simple et profonde, il n'y a rien de ténébreux.

384. Vous appelez surnaturel tout ce que vous ne connaissez pas ou que vous voyez enveloppé de mystère, mais que, lorsque votre esprit gagnera, avec des mérites, son élévation, et qu'il contemplera et découvrira ce qu'il ne pouvait pas voir auparavant, il trouvera que tout, dans la création, est naturel.

385. Si, quelques siècles en arrière, on avait annoncé, à l'humanité, les avancées et découvertes que l'homme accomplirait en ces temps, même les scientifiques auraient douté et ils auraient considéré de telles merveilles comme surnaturelles. Maintenant que vous avez évolué en suivant pas à pas les progrès de la science humaine, bien que vous vous en émerveilliez encore, vous les contemplez comme des oeuvres naturelles. (198, 11-12)

386. Je dois vous dire de ne pas croire qu'il est indispensable pour l'esprit d'avoir un corps humain et la vie dans le monde pour pouvoir évoluer; cependant, les leçons qu'il reçoit dans ce monde lui sont d'une grande utilité pour son perfectionnement.

387. La matière aide l'esprit dans son évolution, dans ses expériences, dans son expiation et dans ses luttes; c'est la mission qui lui correspond et vous pouvez le vérifier grâce à cette manifestation de ma Divinité au travers du cerveau de l'homme dont Je suis venu me servir, en l'utilisant comme un instrument pour vous transmettre Mon message. Comprenez que non seulement l'esprit est destiné au spirituel, mais que même ce qui est très petit à l'intérieur de la matière a été créé à des fins spirituelles.

388. Je suis venu rafraîchir la mémoire de votre esprit et lui lancer un appel afin qu'en vainquant l'influence du matériel qui a réussi à le dominer, il fasse parvenir sa lumière au coeur et à l'entendement, en utilisant le don de l'intuition.

389. Cette lumière signifie, pour votre esprit, le chemin de sa libération! Cette Doctrine vient lui offrir les moyens de s'élever au-dessus de la vie humaine et d'être le guide pour tous ses actes, seigneur au-dessus de ses sentiments et non pas esclave de basses passions ni victime de faiblesses et de misères. (78, 12-15)

390. Qui d'autre que Moi serait capable de régner sur les esprits et de régir leur destin? Personne! C'est pourquoi celui qui, souhaitant régner, a essayé d'usurper la place du Seigneur, crée pour lui-même un royaume en fonction de ses penchants, de ses caprices, de ses ambitions et de ses vanités; un règne de matière, de basses passions et de sentiments ignobles.

391. Vous ne pouvez pas vous imposer à la conscience, parce qu'en elle se trouve la justice parfaite. Dans les esprits la pureté est la seule qui ait le pouvoir sur les fibres nobles, et seul ce qui est bien les touche; en un mot, l'esprit ne s'alimente que de la vérité et du bien. (184, 49-50)

392. Si J'ai formé tout ce qui a été créé de la terre pour le plaisir de l'homme, utilisez-le toujours pour votre bienfait. N'oubliez pas qu'il existe, en vous, une voix qui vous indique les limites dans lesquelles vous pourrez prendre ce que la nature vous offre, et c'est à cette voix intérieure que vous devez obéir.

393. De même que vous recherchez, pour votre corps, un foyer, un manteau, des aliments et des satisfactions, pour lui rendre l'existence plus agréable, vous devez aussi concéder à l'esprit ce qui lui est nécessaire pour son bien-être et son progrès.

394. S'il se sent attiré vers des régions supérieures où trouver sa véritable demeure, laissez-le s'élever, ne l'emprisonnez pas, parce qu'il Me cherche pour s'alimenter et se fortifier. Je vous dis que, chaque fois que vous lui permettrez de se libérer de la sorte, il reviendra heureux dans son enveloppe. (125, 30)

395. L'esprit souhaite vivre, il recherche son immortalité, il souhaite s'assainir et se purifier, il a faim de savoir et soif d'amour. Laissez-le penser, sentir et travailler, concédez-lui de prendre une partie du temps dont vous disposez pour qu'il s'y manifeste et se réjouisse dans la liberté.

396. Après cette vie, de tout ce que vous êtes ici dans le monde, il ne subsistera seulement que votre esprit. Permettez-lui d'accumuler et de thésauriser vertus et mérites afin qu'à l'heure de sa libération, il ne soit pas un nécessiteux devant les portes de la "Terre Promise". (111, 74-75)

397. Je ne souhaite plus de restitution ni de souffrances pour vous. Je souhaite que, à l'instar des étoiles qui embellissent le firmament, les esprits de tous mes enfants viennent avec leur lumière pour éclairer mon Royaume et remplir de joie le coeur de votre Père. (171, 67)

398. Ma parole viendra réconcilier l'esprit et la matière, puisqu'il y a longtemps qu'existe une inimitié entre l'un et l'autre, afin que vous sachiez que votre corps, que vous avez considéré un obstacle et une tentation au passage de l'esprit, peut être le meilleur instrument de votre accomplissement sur la terre. (138, 51)

399. Essayez qu'il existe une harmonie entre l'esprit et l'enveloppe physique, pour que vous puissiez exécuter facilement mes instructions; faites céder la matière avec amour, usez de la force si nécessaire, prenez garde de ne pas vous laisser aveugler par le fanatisme, pour ne pas agir cruellement contre elle. Faites de votre être une seule volonté! (57, 65)

400. Je ne vous dis pas seulement de purifier votre esprit, mais aussi de fortifier votre corps physique, afin que les nouvelles générations qui jailliront de vous soient saines, et que leurs esprits puissent accomplir leur délicate mission. (51, 59)

401. Je souhaite que vous formiez des foyers croyant dans le Dieu unique, des foyers qui soient des temples où l'on pratique l'amour, la patience et l'abnégation.

402. En eux, il faut que vous soyez les professeurs des enfants, que vous devez entourer de tendresse et de compréhension, veillant sur eux et suivant tous leurs pas avec attention et intérêt.

403. Prodiguez votre amour autant à celui qui a été doté de beauté qu'à ceux qui, apparemment, ont une présence moins plaisante. Un beau visage n'est pas toujours le reflet d'un esprit d'égale beauté; en revanche, la laideur apparente de certaines créatures peut cacher un esprit regorgeant de vertu que vous devez apprécier. (142, 73)

404. Pensez sérieusement aux générations qui vous suivent, pensez à vos enfants, à qui vous avez le devoir de donner la vie spirituelle, celle qui est foi, vertu, et spiritualité, tout comme vous leur avez donné l'existence matérielle. (138, 61)

405. Veillez à la vertu de votre famille et à la paix de votre foyer. Voyez comme même les plus pauvres peuvent être propriétaires de ce trésor.

406. Reconnaissez que la famille humaine est une représentation de la famille spirituelle; l'homme se trouve, en elle, converti en père, en ressemblant vraiment à son Père Céleste; la femme, avec son cœur maternel plein de tendresse, est l'image de l'amour de la Mère Divine, et la famille qu'ils forment, par leur union, est une représentation de la famille spirituelle du Créateur.

407. Le foyer est le temple dans lequel vous pourrez le mieux apprendre à observer mes lois, lorsque les parents ont su comment se préparer.

408. Le destin des parents et des enfants est en Moi, néanmoins il incombera à quelques-uns de s'aider mutuellement dans leurs missions et dans leurs restitutions.

409. Que la croix serait plus légère et plus facile à supporter si tous les parents et tous les enfants s'aimaient! Les plus grandes épreuves seraient atténuées par l'affection et la compréhension; ils verraient leur acceptation de la volonté divine récompensée par la paix. (199, 72-74)

410. Étudiez les esprits qui vous entourent et ceux qui traversent vos vies, afin d'apprécier leurs vertus, de recevoir le message qu'ils vous apportent ou de leur livrer ce qu'ils doivent recevoir de vous.

411. Pourquoi avez-vous méprisé vos semblables que le destin a disposés sur votre route? Vous leur avez fermé la porte de votre coeur en ignorant l'enseignement qu'ils venaient vous apporter.

412. Combien de fois avez-vous précisément éloigné de vous-mêmes celui qui apportait un message de paix et de consolation à votre esprit! Et vous vous plaignez, par la suite, alors que c'est vous-mêmes qui avez rempli votre calice d'amertume!

413. La vie connaît des changements inattendus et des surprises! Et que ferez-vous si vous deviez rechercher anxieusement, demain, celui que vous avez rejeté aujourd'hui avec arrogance?

414. Pensez qu'il est possible que celui, qu'aujourd'hui vous repoussez et méprisez, demain vous le cherchiez avec inquiétude, mais que ce sera souvent trop tard. (11, 26-30)

415. Quel merveilleux exemple d'harmonie vous offre le cosmos! Des astres brillants qui vibrent, pleins de vie, dans l'espace, autour desquels tournent d'autres corps en orbite. Je suis l'astre lumineux et divin qui donne vie et chaleur aux esprits, cependant, qu'ils sont peu à suivre sa trajectoire, et nombreux ceux qui tournent en dehors de leur orbite!

416. Vous pouvez me rétorquer que les astres matériels ne jouissent pas de libre arbitre et qu'en revanche, c'est cette liberté qui a fait dévier les hommes du chemin. C'est pourquoi Je vous dis combien la lutte sera méritoire pour tout esprit, puisque bénéficiant déjà du don du libre arbitre, il saura le soumettre à la Loi de l'harmonie avec son Créateur. (84, 58)

417. Aucun de ceux qui s'appellent disciples de cet enseignement spirituel ne se plaint au Père d'être pauvre dans sa vie matérielle, de manquer de commodités que d'autres ont en abondance, ou de souffrir de disette ou de privations. Ces lamentations sont nées de la matière qui, comme vous le savez, ne possède qu'une seule existence.

418. Votre esprit n'a pas le droit de s'adresser ainsi à son Père, ni de montrer son mécontentement, ni de blasphémer contre son propre destin, parce que tout esprit, au cours de son long séjour sur la Terre, a parcouru toute la panoplie des expériences, des plaisirs et des satisfactions humaines.

419. La dématérialisation des esprits a déjà commencé il y a quelque temps, c'est pourquoi vous aidez cette douleur et cette pauvreté auxquelles votre coeur se résiste à souffrir. Tout bien spirituel et matériel revêt une importance que vous devez reconnaître afin de ne pas quitter, à l'un ni à l'autre, sa valeur. (87, 26-27)

420. Chaque créature, chaque homme, a une place assignée qu'il ne doit pas perdre, cependant, il ne doit pas non plus prendre une place qui ne lui corresponde pas. (109, 22)

421. Pourquoi craignez-vous le futur? N'allez-vous pas profiter de toute l'expérience que votre esprit a accumulée dans le passé? Allez-vous abandonner la semence sans recueillir la récolte? Non, disciples, comprenez que personne ne peut forcer son destin, il peut seulement retarder l'heure de son triomphe et au contraire augmenter les tristesses qui existent déjà sur le chemin. (267, 14)

422. Le Royaume du Père est l'héritage de tous ses enfants. Il est indispensable d'obtenir cette grâce au moyen des mérites de l'esprit. Je ne veux pas que vous considériez impossible d'arriver à la grâce qui vous rapproche de Moi.

423. Ne soyez pas triste en écoutant, dans ma parole, que c'est au travers de grands efforts et de grandes œuvres que vous atteindrez la terre Promise. Réjouissez-vous car celui qui oriente sa vie en direction de cette idée ne souffre pas de déceptions ni de trahisons. Il ne lui succèdera pas ce qui arrive à beaucoup de ceux qui vont en quête de la gloire du monde, et qui après beaucoup d'efforts, ne l'obtiennent pas, ou de ceux qui l'atteignent rapidement et souffrent de la voir disparaître jusqu'à ce qu'ils n'aient plus rien. (100, 42-43)

424. Je vous donne les clefs pour ouvrir les portes de votre bonheur éternel. Ces clefs sont l'amour, d'où provient la charité, le pardon, la compréhension, l'humilité et la paix avec lesquels vous devez passer par la vie.

425. Grand est le bonheur de votre esprit quand il domine la matière et se réjouit de la lumière du Saint-Esprit! (340, 56-57)

426. Cette terre, qui a toujours envoyé à l'au-delà une récolte d'esprits malades, fatigués, confus et perturbés ou de faible progression, bientôt sera capable de M'offrir des fruits dignes de Mon amour.

427. La maladie et la douleur iront s'exiler de votre vie, quand vous mènerez une existence saine et élevée et, lorsque surviendra la mort, elle vous trouvera préparés pour le voyage vers la demeure spirituelle. (117, 24-25)

428. Ne faiblissez pas, ô esprits, c'est à vous que Je dirige particulièrement mes paroles! Persévérez sur ma voie et vous connaîtrez la paix. En vérité Je vous le dis, vous êtes tous destinés à connaître le bonheur; Je cesserais d'être votre Père si vous n'aviez pas été créés pour partager la Gloire avec Moi.

429. Mais n'oubliez pas que, pour que votre bonheur soit parfait, il est nécessaire que vous cultiviez, pas à pas, vos mérites afin que votre esprit parvienne à Me sentir digne de cette divine récompense.

430. Observez que Je vous aide et que Je vous accompagne tout au long du chemin. Ayant pleine confiance en Moi, sachant que Ma mission et Mon destin sont unis aux vôtres. (272, 61)

Défauts, péchés, vicissitudes           

431. Comprenez Ma leçon pour ne plus commettre d'erreurs pendant votre vie, parce que chaque offense que vous causez à vos frères, tant en paroles qu'en actions, sera un souvenir impérissable dans votre conscience, laquelle vous réclamera implacablement.

432. Je vous répète que vous êtes tous nécessaires pour que s'accomplisse le plan Divin et pour en finir avec tellement de misère spirituelle parmi l'humanité.

433. Aussi longtemps que l'égoïsme existera, la souffrance existera aussi. Substituez votre indifférence, votre égoïsme et votre mépris, pour l'amour, la charité et vous vous verrez combien rapidement vous arrivera la paix. (11, 38-40)

434. Cherchez votre progression dans le cadre de la vie humaine, mais ne vous laissez jamais dominer par des ambitions excessives, parce qu'alors vous perdrez votre liberté et le matérialisme vous réduira en esclavage. (51, 52)

435. Je pardonne vos fautes, mais en même temps Je vous corrige afin que vous débarrassiez votre coeur de l'égoïsme, parce ce dernier constitue l'une des faiblesses qui rabaisse le plus l'esprit.

436. Je vous touche au travers de la conscience afin que vous vous souveniez de vos devoirs entre frères, et afin que vous parsemiez votre chemin de charité et de pardon, comme Je vous l'enseignai au Second Temps. (300, 29)

437. Aujourd'hui le pouvoir de la matière et l'influence du monde vous ont rendus égoïstes. Mais la matière n'est pas éternelle, ni d'ailleurs le monde et son influence. Je suis le Juge patient dont la justice est propriétaire de la vie et du temps. Ne jugez pas ceux qui me renient, car Je vous considèrerai plus coupables qu'eux.

438. Elevai-Je jamais ma voix pour juger mes bourreaux? Est-ce que Je ne les bénis pas avec amour et mansuétude? Si seulement vous saviez que nombreux parmi ceux qui, dans le monde, se perdirent temporellement en raison de cette faute, aujourd'hui sont purifiés en esprit. (54, 47-48)

439. N'essayez pas non plus de découvrir les sentiments occultes de vos semblables, parce qu'en chaque être existe un arcane que Je suis le seul à devoir connaître; mais si vous découvrîtes ce qui appartient seulement, à votre frère gardez-le, cela doit être sacré pour vous, ne le rendez pas public, ne déchirez pas ce voile, au contraire, rendez-le plus dense.

440. Souvent J'ai vu les hommes pénétrer le coeur de leur frère jusqu'à découvrir sa nudité morale ou spirituelle, pour s'en réjouir et ensuite la rendre publique.

441. Aucun de ceux qui ont ainsi profané l'intimité d'un semblable ne s'étonnera que quelqu'un, sur son chemin, le dénude et se moque de lui. Qu'il ne dise pas, alors, que c'est le bâton de justice qui le mesure, parce que ce sera le bâton d'injustice avec lequel il a mesuré ses frères.

442. Respectez les autres, couvrez ceux qui sont dénudés avec votre manteau de charité et défendez le faible des calomnies de l'humanité. (44, 46-48)

443. Tous ceux qui déambulent dans les rues et sur les chemins en parlant des événements des temps passés, en interprétant des prophéties ou en expliquer des révélations ne sont pas mes envoyés, parce que beaucoup d'entre eux, par vanité, par dépit, ou à cause d'intérêts humains, se sont emparés de ces enseignements pour offenser et juger, pour humilier ou blesser, et même pour tuer. (116, 21)

444. Levez-vous, humanité, trouvez la route, trouvez la raison de la vie! Unissez-vous entre peuples, aimez-vous tous! Combien est mince le mur qui divise un foyer d'un autre, et cependant que leurs habitants sont distanciés les uns des autres! Et aux frontières de vos peuples, quelles conditions n'imposez-vous pas pour laisser passer l'étranger! Et si vous agissez de la sorte entre humains, qu'avez-vous fait de ceux qui se trouvent dans une autre vie? Etablir entre eux et vous, quand ce n'est pas celui de l'oubli, le voile de votre ignorance qui est comme une obscurité dense! (167, 31)

445. Voyez-vous ces hommes qui ne vivent que pour satisfaire leurs ambitions démesurées, en piétinant la vie de leurs semblables, sans respecter les droits que Moi, leur Créateur, leur ai concédés? Voyez-vous comment leurs oeuvres ne parlent que d'envies, de haine et de convoitise? Eh bien, c'est pour ceux-là que vous devez prier plus que pour d'autres, qui ne sont pas aussi nécessiteux de lumière.

446. Pardonnez, à ces hommes, toute la douleur qu'ils vous causent et aidez-les, grâce à vos pensées propres, à raisonner. Ne rendez pas le brouillard encore plus dense autour d'eux, parce que lorsqu'ils auront à répondre de leurs actes, J'appellerai aussi à répondre ceux qui, au lieu de prier pour eux, ne leur envoyèrent que des ténèbres avec leurs mauvaises pensées. (113, 30)

447. Souvenez-vous que, dans la loi, l'on vous dit: "Tu n'auras pas d'autres dieux que Moi". Néanmoins, ils sont nombreux les dieux que l'ambition humaine a façonnés pour les adorer, leur rendre le tribut, et même aller jusqu'à leur offrir la vie.

448. Comprenez que ma Loi n'a pas expiré et que, sans vous rendre compte, elle vous parle sans cesse à travers la conscience; mais les hommes continuent d'être païens et idolâtres.

449. Ils aiment leurs corps, louent leurs vanités et cèdent à leurs faiblesses; ils aiment les richesses de la terre auxquelles ils sacrifient leur paix et leur futur spirituel. Ils rendent le culte à la chair, arrivant parfois à la dégénérescence et même jusqu'à la mort dans leur recherche des plaisirs.

450. Vous pouvez être sûr d'avoir plus aimé le monde terrestre que votre Père. Quand vous êtes-vous sacrifiés pour Moi, en M'aimant et en Me servant dans la personne de vos semblables? Quand sacrifiez-vous votre sommeil ou exposez-vous votre santé pour venir soulager les tristesses qui affligent vos frères? Et quand avez-vous risqué votre vie pour un quelconque des nobles idéaux qu'inspire ma Doctrine?

451. Vous voyez que ce n'est pas Moi que vous aimez le plus; pour vous, le culte que vous entretenez pour la vie matérielle passe avant le culte à la vie de l'esprit. Et c'est pourquoi Je vous ai dit que vous avez d'autres dieux que vous adorez et que vous servez plutôt que le vrai. (118, 24-26)

452. Vous êtes tellement habitués au péché que votre vie en vient à vous paraître la plus naturelle, normal et licite et, cependant, c'est comme si Sodome et Gomorrhe, Babylone et Rome, avaient répandu toute leur perversité et leur péché sur cette humanité. (275, 49)

453. Vous vivez, maintenant, un temps de confusion où vous appelez bon ce qui est mauvais, où vous croyez voir la lumière où il y a les ténèbres, et où vous donnez la priorité au superflu sur l'essentiel. Mais ma charité, toujours prête et opportune, arrivera à temps pour vous sauver, en vous montrant le chemin lumineux de la vérité, un chemin duquel vous vous étiez éloignés. (358, 30)

454. Pour pouvoir triompher dans toutes les épreuves, faites ce que le Maître vous a enseigné: Veillez et priez, pour que vos yeux soient toujours alertes et que vous ne soyez pas surpris par la tentation. Notez que le mal fait preuve d'une grande subtilité pour vous tester, vous faire tomber dans la tentation, pour vous vaincre et pour profiter de votre faiblesse. Soyez perspicaces afin de savoir le découvrir quand il vous traque. (327, ex. 10)

455. Je vous dis, certes, que de ces ténèbres, l'humanité émergera à la lumière, cependant ce pas sera lent. Qu'adviendrait-il des hommes s'ils comprenaient, en un instant, tout le mal qu'ils ont occasionné? Quelques-uns perdraient la raison, tandis que d'autres mettraient fin à leurs jours. (61, 52)

Purification et spiritualisation de l'humanité           

456. Vous avez oublié la Loi et avez attendu que les éléments vous rappellent Ma justice: vents violents, eaux qui quittent leur lit, tremblements de terre, sécheresses, inondations, sont des voix qui réveillent et vous parlent de Ma justice.

457. Quel autre fruit l'humanité peut-elle M'offrir, en cette période, qui ne soit la discorde et le matérialisme? Ce peuple qui, pendant des années a écouté Mon enseignement, n'est pas non plus capable de Me présenter une récolte agréable. (69, 54-55)

458. Est-ce que vous n'entendez pas les voix de (la) justice? Ne voyez-vous pas les éléments toucher une région après l'autre? Croyez-vous que si vous viviez une vie vertueuse il serait nécessaire que Ma justice se fasse sentir de cette manière? En vérité Je vous le dis, Je n'aurais aucune raison de vous purifier si Je vous avais trouvé propres. (69, 11)

459. Même si, pour le moment, il vous paraît impossible de cimenter la paix parmi l'humanité, Je vous dis que la paix sera faite, et qui plus est, l'homme pratiquera la spiritualité.

460. Le monde souffrira beaucoup de calamités avant l'établissement de ce temps; mais ces souffrances seront pour le bien de l'Humanité, aussi bien pour le matériel que pour le spirituel; elles constitueront comme une limite à la course effrénée de méchancetés, d'égoïsmes et de convoitise des hommes.

461. Il se produira donc un équilibre, parce que les forces du mal ne pourront pas prévaloir sur les forces du bien.

462. La purification a une apparence de punition, sans l'être toutefois, parce qu'elle vient toujours toucher le plus sensible, le plus délicat et le plus aimé; mais en réalité elle est un moyen de salut pour l'esprit éloigné ou égaré.

463. Qui juge matériellement ne peut rien trouver d'utile dans la douleur; mais celui qui est porteur d'un esprit qui vit éternellement, extrait, de cette même douleur, lumière, expérience, énergie et régénération.

464. Si vous pensez spirituellement, comment pouvez-vous croire que la souffrance soit un mal pour l'Humanité, si elle vient d'un Dieu qui est tout amour?

465. Le temps passe et le moment viendra où toutes ces grandes épreuves commenceront à apparaître et que jusqu'au dernier embryon, la paix s'enfuira du monde, paix qui ne reviendra que lorsque l'Humanité aura rencontré le chemin de ma Loi, en écoutant cette voix intérieure qui, à chaque moment, lui dira: "Dieu existe! Dieu est en vous! Reconnaissez-Le, ressentez-Le, réconciliez-vous avec Lui!"

466. Ce sera alors, quand l'ordre de votre vie changera, que l'égoïsme disparaîtra et que chacun se rendra utile aux autres. Les hommes s'inspireront dans Ma justice pour élaborer de nouvelles lois et gouverner les peuples avec amour. (232, 43-47)

467. Après le nouveau déluge, l'arc-en-ciel brillera comme un symbole de paix et l'humanité conclura un nouveau pacte spirituel avec son Seigneur.

468. Vous devez vous attendre à ce que la lutte soit grande, parce que vous devrez tous lutter contre le dragon du mal, dont les armes sont l'ambition, la haine, le pouvoir terrestre, la luxure, la vanité, l'égoïsme, le mensonge, l'idolâtrie et le fanatisme; toutes les forces du mal, nées dans le cœur humain, contre lesquelles vous devrez lutter avec grand courage et foi jusqu'à les vaincre.

469. Quand le dragon de vos passions aura été tué par vos armes de lumière, un monde rénové apparaîtra aux hommes, un monde qui sera nouveau bien qu'il soit le même, mais qui paraîtra plus beau parce que les hommes sauront, alors, comment le prendre pour leur bien-être et leur progression, en insufflant à toutes leurs oeuvres un idéal de spiritualité.

470. Les cœurs s'ennobliront, les entendements seront éclairés et l'esprit saura manifester sa présence. Tout ce qui est bon prospèrera, tout ce qui est élevé servira de base aux ouvrages humains.

471. Vous percevrez aussi la transformation dans le matériel: Les rivières seront abondantes, les terres stériles seront fertiles, les éléments reprendront leur cours normal parce qu'il y aura harmonie entre l'homme et Dieu, entre l'homme et les oeuvres divines, entre l'homme et les lois dictées par l'Auteur de la Vie. (352, 61-65)

472. N'ayez crainte, témoins bien-aimés, Je vous annonce que cette humanité matérialiste, qui si longtemps n'a cru que ce qu'elle pouvait toucher, va voir et comprendre avec son entendement limité et tout ce qui pouvait être prouvé par sa science, deviendra spirituelle et saura Me contempler et chercher la vérité avec son regard spirituel. (307, 56)

473. Si vous étiez préparés spirituellement, vous pourriez contempler, à l'infini, les multitudes d'êtres spirituels qui, à vos yeux, ressembleraient à un immense nuage blanc et, quand les messagers ou les envoyés en descendraient, vous les verriez s'approcher de vous comme des éclats de lumière.

474. Votre vision spirituelle n'est pas encore pénétrante, et c'est pourquoi Je dois vous entretenir de l'Au-delà, de tout ce que vous ne pouvez pas encore contempler; mais Je vous affirme que le temps viendra où tous vous serez des voyants et vous vous réjouirez devant cette vie merveilleuse, qu'aujourd'hui vous sentez distante, mais qui, en réalité, vibre près de vous, vous enveloppe et vous illumine, vous inspire et frappe sans cesse à vos portes. (71- 37-38)

475. Sensibilité, pressentiment, révélation, prophétie, inspiration, voyance, guérison, verbe, tout cela et bien d'autres dons jailliront de l'esprit, et c'est grâce à eux que les hommes confirmeront qu'une nouvelle ère s'est ouverte à l'humanité.

476. Aujourd'hui, vous doutez de l'existence de ces dons parce qu'il y en a certains qui les cachent au monde par crainte de son jugement; demain, les posséder sera la chose la plus naturelle et la plus belle.

477. Je viens à vous, en ce Troisième Temps, parce que vous êtes malades du corps et de l'esprit. Celui qui est sain n'a aucun besoin de docteur, et le juste ne requiert de purification. (80, 5-6)

478. Aujourd'hui vous avez encore besoin de ministres, de juges et de maîtres, mais quand vos conditions spirituelles et morales se seront élevées, vous n'aurez déjà plus besoin de ces soutiens, ni de ces voix. En chaque homme il y aura un juge, un guide, un maître, et un autel. (208, 41)